Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Les dossiers extraordinaires de l’homosexualité

Ma boule a perdu la tête !

Une fois de plus, un monstre, homosexuel, a gâché la fête ! À Manchester, Reynard Sinaga, un Indonésien de 36 ans qui aurait dû inspirer la défiance, cheveux de jais, teint jaunâtre, s’en prenait à... des hétérosexuels alcoolisés.

 

Le pervers isolait ses proies au sortir des discothèques. Il jouait alors les bons samaritains et se proposait de guider les jeunes gens titubants.... « Et pourquoi pas se poser chez moi ? J’habite à deux pas ! Je vous appellerai un taxi. » En fait de taxi, c’était sédatif et sodomie all night long... L’effet du GHB s’atténuant, les victimes, environ 170 au total, abandonnées sur un trottoir, reprenaient, complètement amnésiques, le cours de leur vie. Pourtant certains d’entre eux avaient été enfilés jusqu’à huit heures d’affilée...

Reynard Sinaga était obsédé par le désir d’agresser et de souiller des hétérosexuels. Après avoir violé un jeune homme de 21 ans, il a posté sur un forum un commentaire où il se vantait d’avoir élaboré un élixir qui rendait amoureux les hommes straight ! Lors du réveillon du Nouvel An 2015, il a textoté à propos d’une nouvelle victime :

« Il était hétéro en 2014. 2015, il passe dans le monde gay, ahaha ! »

La dimension d’hétérophobie du maniaque a été intégralement escamotée par la presse française. Pourtant, oui, des « gays » attaquent des hommes hétérosexuels uniquement à cause de leur orientation de genre.

 

JPEG - 19.4 ko
Reynard Sinaga, tout en violant à tours de bras, finalisait une thèse universitaire : Sexualité et transnationalisme chez les gays et les bisexuels d’Asie du Sud

 

L’ancien Nord industriel anglais, ravagé par l’incompréhension entre les « races » et le chômage à vie, conserve envers et contre tout une tradition de virilité machiste et festive. Sinaga, de toute évidence hétérophobe au dernier degré, jouissait de souiller la « suprématie » (blanche, forcément blanche) des lads, les « mecs » en jargon mancunien. En clair, il s’acharnait sur un genre qu’il haïssait. Et pas avec un nem au poulet.

Souhaitons que l’autofilmage (des centaines d’heures...) des viols réalisé par l’asiate pédéraste, enfin condamné à perpétuité, ne finisse pas en matériau pour des clips branchés.

L’affaire Sinaga le démontre une fois de plus : les communautés homosexuelles fournissent de belles brochettes de tarés. Mais trop souvent la presse mainstream, gay friendly à 100 %, s’empresse de titrer, par exemple : Un tueur d’homosexuels rôde.... En oubliant de préciser que l’ignoble meurtrier est d’abord un fleuron de ces milieux.

Comment oublier Thierry Paulin, gnome martiniquais des nuits parisiennes interlopes qui, dans les années 80, se trémoussait sur la piste de danse du Palace autant que sur sur la tête de douces mamies ?

L’euphémisation pratiquée par des journalistes anti-hétérosexuels accrédite trop souvent l’idée d’une violence « homophobe » en plein essor.

Non, ils se tuent entre eux.

 

Les conseils du major Gérald pour protéger vos arrières à la sortie du Macumba ou d’une rave party :

 

Les victimes de Sinaga boitent peut-être, mais elles vivent. D’autres innocents ayant croisé la route de joyeux détraqués ne sont plus en état d’épeler le sigle LGBT. La liste des invertis déviants adeptes de la violence aveugle est trop longue pour une revue de détails. Lorsqu’on sera agacé par la notion inexplicable d’« homophobie », on consultera le travail documenté du célèbre zoologiste et lanceur d’alerte Hervé Ryssen [1]. Son étude met en évidence que ceux qui habitent chez maman dans un très vieil appartement n’ont pas fait que du bien aux cisgenres masculins et féminins attirés les uns par les autres. Village People, groupe phare du mouvement gay disco ou plus récemment – mais pas moins mauvais – Eddie de Pretto occultent dans l’imaginaire du Français moyen une réalité effrayante : le talent destructeur et la cruauté déjantée de quelques explorateurs de backrooms sont illimités.

 

JPEG - 75.3 ko
La longue dérive du monde homo : des goûts vestimentaires en roue libre, des phallus mis en danger et une hétérophobie à peine voilée

 

Voici une sélection de cas distrayants : tous des bougres qui se déchaînent sur leurs semblables. En gros, car, pris de frénésie amoureuse, ils ne prennent pas toujours le temps de s’enquérir de l’orientation de genre de l’objet de leur tendresse. Et quelques erreurs peuvent se glisser dans leurs massacres.

Quand ils ne s’adonnent pas aux drogues où à l’obésité lubrique (les bears, des gros effrayants...), certains gays entretiennent leur corps. C’était le cas de Jeffrey Dahmer qui, en 1994, pratiquait la musculation depuis son arrestation par la police de Milwaukee. Auparavant, il avait torturé et dévoré (en mettant les restes au frigo) dix-sept victimes masculines. Ce cannibale sportif périra, l’occiput éclaté à grands coups d’haltères par un codétenu fâché.

Bruce McArthur, aucun lien de parenté avec le général. Ses faits d’armes, huit meurtres au moins, relèvent plutôt d’un trop plein de passion pour le même sexe. Juqu’à son arrestation en janvier 2018, ce grand-père était paysagiste. Il s’adonnait à des séances de sévices entre adultes consentants. Puis il massacrait ses camarades, les démembrait et les enterrait dans des jardinières fleuries qu’il installait sous les fenêtres de ses clients ! Bruce avait tout pour réussir à l’heure du féminisme décadent : une fraîcheur de lavandière et une profonde attirance pour la diversité bronzée. Il s’est, entre autres, bien acharné sur deux Srilankais, un Iranien et un Turc.

 

JPEG - 219.9 ko
Bruce Mac Arthur sur le site emblématique des couples de jeunes mariés hétéros, les chutes du Niagara

 

À l’inverse, Gary Ray Bowles écourtait des vies par pure homophobie. Certes, dans un premier temps, il avait dédié son existence à la prostitution masculine et à ses pratiques féodales. Mais, s’extirpant du cloaque et des ignominies, il avait – hourra ! – engrossé une... une femme ! Cette vie normale lui éclata au nez telle une bulle de savon sur un membre actif dans un sauna. Sa compagne découvrit le passé ignominieux. Comment garder le fruit d’une créature si dépravée ? Non à la gestation pour les dénaturés ! Elle avorta. Un désenchantement zemmourien s’empara alors de Gary. Sa contribution à la natalité occidentale avait été méprisée... Il se passa les nerfs sur six gibiers de hasard, tous invertis et tous en quête de basses faveurs.

Lorsque les forces de l’ordre et de la morale l’extirpèrent de sa cellule pour le finir à la seringue, le « tueur de l’autoroute 51 » s’infligeait une « thérapie de conversion » pour abjurer sa nature mauvaise. La preuve, son dernier repas : il avait commandé un simple menu de routier, un cheeseburger et des frites. C’était un message d’espoir. Il rejetait sa « signature » raffinée : des sex-toys (ou du papier toilette) enfoncés dans la gorge de ses victimes.

 

JPEG - 133.9 ko
Dans certains cas graves, traités tardivement, les thérapies de conversion (retour à l’hétérosexualité) sont inefficaces

 

Le territoire français n’a pas été épargné par ces créatures qui hantent les toilettes des centres commerciaux en quête de frissons criminels. L’adjudant Chanal et sa pelle-bêche magique ont été reliés après enquête à une dizaine de soldats du contingent manquant à l’appel. Le patriote a préféré s’égorger plutôt que d’avouer un penchant infâme. L’auto-stoppeur, présenté comme « l’unique survivant », qui faisait la sieste menotté et cul nu à l’arrière du van sans vitres de Pierre, était-il antimilitariste ? N’a-t-il pas un peu noirci le tableau ? De nombreuse questions restent en suspens.

 

JPEG - 175.4 ko
Parachutisme entre copains : ses élèves gardent de "Pierrot", l’adjudant Chanal (short blanc), le souvenir d’un initiateur inventif

 

Concluons le premier volet de cette investigation sur la criminalité et l’homosexualité par un coup de chapeau au mage Nathaniel.

À la fin des années 80, Richard Duquesnoy s’était inventé un don pour la divination. Son sado-masochisme uraniste et son manque intégral de scrupules ont-ils favorisé un parcours ascendant dans l’audiovisuel français ? Mystère ! En tout cas, le mage Nathaniel menait ses projets tambour battant. L’un d’entre eux aurait été la diffusion de son SIDA. Le gars sympa, quoi ! Le commandant Dominique Kirsh, de la brigade criminelle de Paris, se souvient :

« Nathaniel aurait appris qu’il était séropositif et il s’était vanté d’avoir transmis cette maladie, enfin le virus... »

Pendant que « Nath » (pour les intimes) vivait sa différence, la France le découvrait, affublé d’une longue cape rouge. Il animait une rubrique, Astro Vacances, dans une émission quotidienne à succès. Le service public, comme à son habitude, diffusait un mythomane à une heure de grande écoute. Popu et jovial par devant, le mage dirigeait dans l’ombre une entreprise de voyance par Minitel et vendait des caisses de livres pour ménagères. Mais par derrière, ça sentait plus le cuir et latex que l’accordéon... Nathaniel est emblématique des hommes publics français qui, depuis cette époque, n’ont cessé de proliférer sur tous les écrans.

 

 

22 octobre 1990, Nathaniel met ses dons de voyance en veilleuse pour la soirée. Il allume son Minitel chéri. Quelques minutes plus tard « Coralie » (Nathaniel) invite un inconnu, « Homme Poilu à Soumettre », à le rejoindre dans son pavillon de Champigny-sur-Marne. Mais ce poilu-là, Rémy Roy, n’est pas un héros de la Grande Guerre. Atteint de troubles de l’identité, se rêvant sodomite à ses heures perdues, notre homme est chaud. La semaine passée, dans un lieu public familial, il a mis en laisse les testicules d’un certain Paul Bernard. Puis, outrepassant le programme des réjouissances, lui a explosé la face à coups de moellon.

On imagine la scène ultime : « Homme Poilu à Soumettre » joue avec entrain de son marteau de charpentier. Le mage Nathaniel, s’effondre sur sa valise pleine de godemichets. Soudain, alors qu’une partie de son crane se désolidarise de l’autre, ses yeux s’illuminent au travers de la cagoule en cuir : « Mais ? Mais ? Je suis vraiment voyant ! » Son regard vient de se figer à tout jamais sur un exemplaire de son chef-d’œuvre publié en 1989 : Ma boule a perdu la tête. Au-dessus de lui Rémy Roy met les bouchées doubles.

Pierre-Marie (Pavillon de chasse)

Retrouvez les articles de Pierre-Marie sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

82 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2362699

    Satan et ses légions.

     

  • #2362712

    Notons aussi quand même qu’on peut être psychopathes et/ou pervers (es ) narcissiques dangereux sans être homosexuel ...
    Comment reconnaitre un ou une psychopathe à temps ? Très simple :
    1 - Absence totale d’empathie envers autrui considéré comme une chose,
    2 - Mépris des conventions sociales, égo surdimensionné,
    3- Penchant pour la violence, capacité sadique importante.

    Pour info, on rencontre des psychopathes très fréquement de nos jours y compris dans la tradition, clergé évidemment compris..., qu’on reconnait notamment par une fascination obsessionnelle et morbide pour les chatiments de l’apocalypse. Danger !!

     

    • #2363002

      Clergé, évidemment... Ils crient oualakbar au moins ? Vous décrivez quelqu’un comme Macron aussi. Il ne me semble pas grenouille de bénitier, celui là non plus. Je suis Catholique mais au lieu de la joue, je vous tends plutôt mon majeur.


    • #2363197

      C Lergé

      Cher monsieur, que vous trouviez encore le moyen de défendre l’Eglise
      ...infiltré, dévoyée, instrumentalisée,et vérolé par les faux pretres franc mac (le réseau Rampolla de Henry BARBIER ) force l’admiration !!! Chapeau !

      Ce sont les types comme vous qui maintenez l’enemi au pouvoir, gardez votre index, il vous ira comme un gant.


    • #2363356

      À Monsieur Destouches,
      Ah, je vois... Croyez bien que je ne suis pas un fervent de Vatican 2, que je condamne comme vous une certaine Église actuelle, etc. Nous ne sommes pas en désaccord sur ces aspects là. Je vous reproche plutôt l’amalgame. Vous mettez de fait tout le monde dans le même panier du « Clergé ». Vous auriez pu au moins distinguer le régulier du séculier. Par ailleurs tous les psychopathes ne sont pas du clergé et tout le clergé n’est pas psychopathe.
      Pour le cas où vous reconnaîtriez le bien fondé de ma remarque, je replie momentanément mon majeur...
      (Courtoisie appréciée quoi qu’il en soit),


  • #2362721

    A t’on seulement encore le droit de penser ,sans le dire car interdit, que l’homosexualité est une déviance qui peut mener à la perversion et au crime ? L’interdiction de critiquer par des lois iniques est a elle seule une perversion et sans doute un crime, un crime qui se fait appeler " liberté d’expression " au profit d’une véritable dictature de la pensée et d’une inversion totale des valeurs.

     

    • #2362898

      Peut-on dire que la consommation de mahijuana, normale chez les jeunes, est un danger qui détruit le cerveau, forme des loques apolitiques, et amène à des drogues dites dures, le haschich étant inoffensif -rire- ?
      La mahijuana pour usage médical quasiment pas utilisé et hors de prix, n’est pas rentable, par contre la vente de cette merde est autorisée. Bizarrement en Russie et en Ukraine, presque introuvable.

      Excellent article Pierre-Marie. À compléter avec la conférence d’ER Lille, Plaquevent-Cerise sur Soros. Apologie de la drogue-sodomie-invasion africaine-avortement, si la France s’en sort, ce sera un miracle.


    • #2363271

      Elelweiss : "’homosexualité est une déviance qui peut mener à la perversion et au crime ? " Absolument pas ce raccourci, les pervers et les criminels en tous genres ne sont pas tous des homosexuels. Ca n’est pas une déviance au sens mauvais du terme, mais une erreur en effet de la Nature qui n’a pas bien fait la précision au niveau des cellules. On ne choisit pas d’être homosexuel ou hétérosexuel, on l’est c’est tout. Alors que la Nature ait pédalé dans la choucroute au moment de la conception, c’est OK, la preuve en est quand des gens ne sont ni mâle, ni femelle, ou les deux, avec des atrophies sexuels, etc... Vous croyez vraiment que ces gens l’ont choisi ? Vous croyez vraiment que d’aller au-devant d’une misère sexuelle évidente donc affective est leur choix ? Non, ça n’est pas une question de valeurs. Il faut faire la différence entre ceux qui sont nés avec ce " handicap " au regard de ce que prévoit logiquement la Nature, un mâle et une femelle pour la reproduction et les tarés qui poussent les jeunes à leur faire croire que l’orientation sexuelle est la même chose que de dire je suis un homme ou une femme et que ça n’est qu’une représentation dictée par la société. Si c’était ça, il n’y aurait aucune souffrance pour ceux qui ont à vivre ça. Ne pas confondre, les tarés sont des tarés, les guignols sont les guignols et aucun rapport avec le sexe.


    • #2364036

      alors domus, encore dans la pleurniche ? l’homosexualité n’est qu’une anormalité. personnellement je suis gaucher , donc anormal et je n’en fais pas tout un plat tant qu’on ne m’impose pas d’utiliser ma main droite. pareil pour les pédés, si tu t’intéressais à la condition homosexuelle dans toutes les sociétés traditionnelles tu saurais que si on les considère, bien sûr, comme des anormaux, on ne les ostracise en aucun cas (et parfois même on les révère car on les craint). et si ces gens ont un certain mal de vivre c’est bien plus dû à leur nature et qu’ à leur condition sociale.
      Maintenant, que l’homosexualité amène naturellement à la perversion et au crime, rien n’est moins sûr. j’ai l’impression que cela est bien plus lié à l’image sociale de l’homosexuel et comment il y réagit : société de merde, homo de merde.


  • #2362763

    Le vomis qui se déverse partout.
    J’ai choisi la posture MGTOW, version Hermite. Que tous ces obsédés de tout poil aillent se faire voir, enfin pas trop tout de même !

     

  • #2362776

    Si j’étais un pays ennemi de la France ou de tout autre pays lui ressemblant, je ne me prendrais plus la tête à acheter des milliards en armes et en formation d’armée.
    J’ attendrais juste quelques années, la décomposition de cette nation fera le plus grosse partie du boulot.
    Réf : spectacle de Dieudonné : Gilet jaune.
    ( féminisation et homosexualité dans l’armée)


  • #2362779
    le 12/01/2020 par Pompiere pyrowoman
    Les dossiers extraordinaires de l’homosexualité

    Rassurez moi, la chasteté n’est pas devenue un délit en France ?

     

  • #2362816

    Le tueur en série Alègre (de Toulouse) est devenu criminel après une période de prostitution homosexuelle.
    L’honneur, c’est important. L’absence d’honneur tue, l’homosexualité aussi.


  • #2362826

    Environ 170 viols par empoisonnement, plus torture car sodomiser une personne pendant 8 heures ’surement sous drogue lui aussi) c’est le détruire physiquement, et en plus les viols ont un caractères racistes anti-blanc et anti hétéro. En toute logique et justice ça mérite la peine maximum c’est à dire à perpétuité. Car même en étant laxiste si il prenait 5 ans par viol ce serait 170 x 5 soit 850 ans + 170 actes racistes + 170 actes de racisme de genre. Donc la peine devrais naturellement etre un emprisonnement à perpétuité meme si c’est trop gentil, et qu’il mérite la torture quotidienne tout le long de sa vie. Mais mon instinct me dis qu’il va pas etre condamné à perpétuité. Ce qui rendrait les juges coupables et criminels, ont va bien voir...J’espère me tromper. Et j’espère que les taulards lui réserveront le supplément d’horreur qu’il mérite.

     

    • #2362871

      Ouf en cherchant j’ai vu qu’il a pris perpétuité, il n’a pas été jugé en France heureusement. Par contre rassurez moi car je m’y connais pas trop perpétuité sa veut dire à vie véritablement ou c’est plafonné avec possibilité de remise de peine pour bonne conduite etc ?


    • #2362952

      Pourquoi la torture... je ne comprends pas ?

      Je suis pour la punition à travers des châtiments corporels surtout car il faut bien punir les gens et les laissez ensuite poursuivre leur vies. Mais là, avec un tel récidiviste... c’est machiavélique.. y’a aucune valeur pédagogique à la punition. Il est préférable de mettre un terme à sa vie. Condamnation à la peine de mort. Allez au dodo...

      C’est tellement un fouttage de gueule que c’est rendre un grand service à son âme et toutes les personnes ayant eu la mal chance de croiser son chemin. Lorsqu’on montre autant d’indignité, indiquer la porte de sortie la plus proche, c’est faire preuve de miséricorde...

      Quant aux crimes racistes anti-blancs, je ne vois pas quel est l’argument. Il a sûrement violé toutes sortes de personnes susceptibles de tomber dans son piège.

      Ce qui m’interpelle, c’est qu’après avoir drogué les malheureux, il les traînaient dans la rue comme un sac de poubelle pour en disposer. Nombreux devaient être les passants pensant qu’il s’agissait là d’un pote aidant un mec totalement bourré à tenir debout... Je dis ça parce qu’au petit matin voir à Manchester sur les trottoirs des loques totalement bourrés n’a rien d’exceptionnel. À Paris, à la rigueur un passant pourrait essayer de voir ce qu’il se passe...

      L’alcool cette punition... en plus sortir seul non accompagné pour faire la fête (avec des inconnus ?) ça vous paraît bien normal ? Avoir des milliers d’amis sur FaceBook et faire la fête tout seul dans le réel ? Il y a tant de personnes qui disparaissent... Les loups s’attaquent aux brebis égarées... et la nuit c’est l’heure du crime. Plus de religion... ET bien plus de naïveté ?

      Les gens croient presque tous aux anges et paradoxalement ils ne croient pas aux diables...


  • #2362863

    Le quartier gay et festif de Manchester c’est sur Princesse Street...

    Fréquenté par presque uniquement des hétérosexuels vu comment ils en ont fait une attraction touristique. Aux lads (born and bred/bread) j’expliquais qu’il s’agissait d’INCEST Street en réalité... Beaucoup d’enfants agressés sexuellement seront dans la confusion et auront plus de facilité à s’ouvrir à des pratiques sexuelles hors normes à l’âge adulte et non pas le modèle Papa-Maman. Alternativement j’appelais cela « freak street »... Vu ma gentillesse... aucun doute... je parlais bien de sociologie...

    C’est de la statistique... ceux élevés dans des familles dysfonctionnelles, toxiques, ou sans sécurité (ils se font molestés par des voisins, des passants par manque de vigilance, protection), auront plus de probabilités d’avoir des pratiques sexuelles dans la marginalité... Rien de surprenant qu’il y aussi beaucoup de psychopathes et déséquilibrés chez les homos.

    Souvent un enfant traumatisé, martyrisé doit durcir sa carapace... parfois à un tel point qu’il perçoit le monde comme un endroit hostile se divisant entre victimes et prédateurs... et très tôt ils prennent la décision d’être du côté de ceux qui infligent la douleur au lieu de la subir.

    La destruction de la famille est une œuvre satanique... C’est pour cela que l’adultère même si c’est qu’une petite coucherie entre adultes consentant... ça peut mener à des suicides... des vengeances... des actes de négligence... le chaos.

    ————-

    J’ai le souvenir d’avoir vu Nathanael sur TF1 dans une émission en été autour de midi genre dans une ville balnéaire.. Peut être présenté par Daniel Gilbert... bref une émission bon enfant. Le médium/« magicien » faisait des cessions de voyance avec le public... et avait promis la damnation à la personne à qui il allait prédire l’avenir signifiant qu’il s’agissait là de la voie du diable !!

    Un pacte Faustien ou les participants devaient sceller leur avenir avec le diable. J’étais alors un gamin... mais j’étais surpris qu’un adulte puisse croire en la voyance mais ne pas se méfier du diable... Ce paradoxe m’avait interpellé...

    Et oui... comme l’expliquait parfaitement le génial Docteur André Gernez, à chaque fois que l’on ferme une église, c’est un cabinet de voyance qui ouvre. On obtient toujours tôt ou tard les réponses à ses questions.


  • #2362868

    C’est pas un truc de pédé la gonflette ?

    Parce que finalement la femme, elle s’en fout.

     

    • #2362920

      Je ne suis pas sûr que la femme s’en foute, mais l’homme réellement viril se fout de l’image qu’il renvoie a autrui, homme ou femme.
      L’inverti lui (peut être à l’image de la femme) va se soucier de son image.


    • #2362960

      Pour la première phrase vous avez en partie raison. Les homos étant des ersatz de femme, ils aiment les corps masculins, et donc peu ou prou, le muscle (la dose variant selon les goûts de chacune, et la mode).

      Pour ce qui est de votre deuxième phrase, elle indique que vous n’avez jamais été musclé, ou en tout cas pas plus bâti que la moyenne (ce n’est pas une attaque, juste un constat souvent vérifié par mézigue, sur les autres, et moi-même).


    • #2363098

      Je préfère cent fois faire un peu de gonflette, entretenir sa musculature, prendre en force, que de me laisser grossir avec un ventre de bière et une pizza à la main.


    • #2363696

      En toute honnêteté et par expériences Non, on ne s’en fout pas parce qu’un homme gras du ventre en forme de tablier ou surcharge pondérale généralisée nous renvoie l’image d’un homme inactif et sédentaire passant son temps sur le canapé à boire et manger toute la journée au point qu’il n’arrive même plus à voir ses pieds ou sa b***, donc difficile pour nous de nous imaginer au lit ou d’avoir des relations intimes avec un homme qui risque de nous écraser avec sa bedaine, sans pouvoir réussir le moindre coït (Comme l’abdomen est proéminent la pénétration est quasi impossible )....


    • #2365558

      @Mélissa

      Va donc dire ça à Harvey Weinstein. Peut-être qu’avec quelques millions de dollars et la promesse de briller dans le monde du show-bizz, comme les autres, tu donnerais volontier ton c** au plus laid, au plus pervers et au plus gras des hommes.

      En conclusion, chez la femme contemporaine, tout ne dépend pas exclusivement de la taille du bas ventre, mais aussi de la taille du portefeuille et de la réputation.


  • #2362900

    Pour les LGBT la pédophilie c’est ok

    https://twitter.com/ElRayhan2/statu...

     

  • #2362907

    Faut le comprendre en Indonésie pays musulman les pd vont au cachot donc il vient s’eclater ici.
    Qu’est-ce que c’est beau l’occident sous occupation ! Une vrai poubelle !

     

  • #2362928

    la roulade avant et arrière comme fondamentaux du corps à corps ... que dire de plus !
    si, heureusement que la France a la bombe nucléaire !!

     

  • #2362942
    le 12/01/2020 par Le changement, c’est maintenant
    Les dossiers extraordinaires de l’homosexualité

    ’’Son étude met en évidence que ceux qui habitent chez maman dans un très vieil appartement...’’ .. n’importe quoi, l’orientation sexuelle est innée, et c’est vraiment pas compliqué de le constater.

     

  • #2362951

    Le mage ressemble physiquement à un chroniqueur TV actuel bien connu... C’est troublant !

     

  • #2362956
    le 12/01/2020 par Aiguiseur de guillotines
    Les dossiers extraordinaires de l’homosexualité

    J’aurais bien laissé un commentaire mais il paraît qu’on peut plus utiliser des mots comme "pédés", "tarlouzes", "tafioles", "demi-hommes"... donc c’est plus amusant maintenant. ^^


  • #2362961

    Quand j’étais ado j’avais un pote qui disait " Ce sont des malades mentaux " , à l’époque j’étais limite choqué (mais ça restait mon pote). Maintenant je me dis qu’il était dans le vrai et que moi j’étais à côté de la plaque.

     

    • Voir aussi la vidéo d’Hervé Ryssen sur les liens entre homosexualité et propension à devenir un tueur en série. Comme toutes les maladies mentales, l’homosexualité est souvent déclenchée par un traumatisme lors de l’enfance.


  • #2362978

    Le major Gérald, je n’aimerais pas qu’il ait quelque chose contre moi........

     

  • #2362980

    En éliminant les termes « homo » et « hétéro », vous vous retrouvez avec des êtres humains dans toutes leurs complexités.
    Les classifications et les statistiques ont des limites qu’il ne faudrait pas dépassé sous peine de tomber dans de la simple complaisance.

    De façon tout à fait ironique, on oublie généralement que tous les « homosexuel(le)s » naissent tou(te)s de relations obligatoirement « hétérosexuelles ». Avec un tout petit peu de mauvaise foi, il serait facile de prendre ceux qui adorent tous expliquer par les statistiques à leur propre jeu. Il est pourtant évident que le seul fait « homosexuel » ne suffit pas à expliquer toutes les atrocités racontées dans cet article.

    C’est évidemment multifactoriel, et ça a plus à voir avec la gestion des pulsions qu’avec de prétendues revendications sexuelles.
    Même le Japon, pays de culture zen, trouve des solutions assez bizarres pour gérer les pulsions de ses concitoyens.

    Cela dit, il n’y a rien d’étonnant à ce qu’ils existent des « homos » qui croient pouvoir forcer des « hétéros » à devenir comme eux, non seulement parce que le contraire existe, mais aussi et surtout parce que c’est une possibilité. Rien d’étonnant non plus à ce qu’une femme qui déteste les hommes se cache derrière un discours féministes ou qu’une minorité déteste une majorité. C’est du simple bon sang qui disparait au contact de l’égo.


  • #2362987

    l’adjudant Chanal (short blanc)



    Je suis le seul à trouver qu’un mec portant ce genre short est plus que suspect ? Je vous pose cette question car je me sais un chouïa extrêmiste en matière vestimentaire, je considère en effet toute tenue autre que celle des bûcherons, paysans (pantalon de travail, bleu...chemise à carreau, t-shirt en coton) et pour le dimanche un pantalon en toile avec une chemise sobre...est efféminée...donc étant conscient de mon extrémisme je voudrais avoir l’avis de quelqu’un plus tempéré ! C’est juste moi ou bien on n’a vraiment l’air d’un con et d’un gay avec ce genre de short ?

     

    • #2363118

      @ Goy Pride j’aimerais nuancer votre propos. Je suis chasseur et versé dans le bucheronnage. Avec la récurrence des "étés de la saint Jean" (ou étés indiens selon Joe Dassin) le port du short s’est répendu. Il était déjà très adapté aux travaux du potager et du verger mais maintenant il est quasi obligatoire dès qu’on veut tirer un coup sur une bête à cornes sauvage.
      Avec un effort de concentration vous pourriez comprendre les raisons de cette "mode" campagnarde : les températures à la hausse certes mais aussi la sécurité. Les plus intelligents d’entre nous ont opté pour le short blanc qui complète très bien le gilet orange à bandes fluos.
      Je voudrais avoir ici une pensée pour un membre de mon club de chasse. Un certain Jean-Noël. Comme vous il moquait l’audacieux qui, le premier, enfila ce vêtement simple et sensuel (mais sans les vertus perverses qui semblent vous affoler). Jean-No, qui rejetait avec moult raillerie le port du short que nous avions tous adopté, fit une sieste au creux d’un fossé. Voulant se décapsuler une kro, par un geste brouillon, il se tira une chevrotine pour sanglier en pleine poire.
      Nous ne pouvons plus croiser sa face de rat écrasé sans penser "quel abruti !" Cependant, s"il se rallie au short blanc nous le ré-intègrerons dans le club, malgré ses limites.
      Au fait, saviez-vous que le port du short blanc est proscrit dans le monde juif ? Quel dommage que vous soumettiez à ce genre de prescription. Mais peut-être en faites vous partie ?


    • #2363144
      le 13/01/2020 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Les dossiers extraordinaires de l’homosexualité

      c’est comme le fût du canon


    • #2363219

      Ce dont il faut se méfier, c’est des profs en short ou bermuda, chaussettes hautes et avec une paire de sandales aux pieds.


    • #2363226

      Goy Pride , tout a fait d’accord avec toi. Je ne laisserai jamais approcher ma jeune fille d’un tel energumene.
      D’ou le travail remarquable d’AS sur la mode vestimentaire et ses causes & effets sur le societal.

      Voir une video datant de 2019 de Jules Insoumis Ngan sur le motif fractal des pagnes africains qui affectent la profondeur de l’etre sur le rapport au Cosmos. Le Tissu est bien souvent plus qu’un habit.


    • #2363399

      Du côté de Mourmelon, on appelle ça un moule-bite, enfin je présume.


    • #2363482

      il me semble que c’etait le short blanc et le t shirt bleu la tenue reglementaire du service militaire


  • #2363105

    bonjour

    Une précision qui a son importance : Paulin a rectifié au moins 24 vieilles dames "blanches" exclusivement , dans un quartier , le 18e, où les mamies "noires" ne manquent pas !

     

    • #2363179
      le 13/01/2020 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Les dossiers extraordinaires de l’homosexualité

      Paulin,
      ainsi que ses complices,
      étaient principalement des toxicos, complètement pétés :

      je ne crois pas qu’une quelconque "question raciale"
      (qui semble te motiver)
      ait pu, à aucun moment,
      décider de leurs buts hasardeux

      par ailleurs, pour pouvoir habiter ce quartier, il faut du fric,
      donc oui, les victimes sont Blanches

      on peut discuter du marché de l’immobilier si tu veux

      le quartier, c’est Montmartre,
      très touristique, très prisé

      tu habites où ?


    • #2363214

      @Palm Beach Post : "Cult !" : je suis souvent d’accord avec tes remarques en général, mais pour le coup, le 18ème c’est quand même pas que Montmartre ! Barbès, La goutte d’or, Pigalle... Je vois mal comment en frappant 24 fois de suite à l’aveugle dans Paris en général et dans cet arrondissement en particulier, on pourrait ne tomber QUE sur des femmes blanches.


    • #2363352

      Le 18eme ? Comme dit Alain Soral " j’aimerais mettre une camera et voir combien de blancs passent en une heure " il ajoutait " on s’étonne presque de se rencontrer quand passe un autre blanc " C’est de la sociologie de terrain, et cela vous montre l’étendue de l’invasion. On ne parle pas du 18e autour de la mairie et on ne dit pas non plus que les minorités, parfois venues de nos colonies rebaptisées département d’outre-mer, n’ont pas le droit de circuler en France..


    • #2363375

      @ Palm Beach

      Peut-être au japon ?


    • #2363502

      Les rues de certains quartiers à Paris où il y a énormément de boutiques exotiques ont un pouvoir d’attraction important de certains clients exotiques. ils viennent parfois de banlieue uniquement pour acheter fruits et légumes... car les fruits exotiques à la supérette... c’est pas super budget friendly...

      Strasbourg Saint Denis par exemple a subit une très forte gentrification et il suffirait de voir les noms sur les boîtes aux lettres pour voir que les allogènes sont rares. Même Barbes si on ne prends pas en compte les immeubles aux appartements sociaux HLM.. possède des immeubles refait à neuf dont la population historique des années 70-80 à totalement disparu.

      Emile Zola nous raconte le quartier de la Goutte d’Or décor de L’Assommoir... les vagues d’immigration la première celle de l’interieur avec les paysans francasi et l’exode rural... La station Barbès-Rochechouart dans Les Portes de la nuit de Marcel Carné les immigrés sont alors des pays de l’Est et un peu du sud... plu tard c’est les asiatiques et les nords africains avant les subsahariens.

      Quant à Fofana et son gang lorsqu’il cible des juifs c’est pas par antisémitisme... c’est qu’il pense que les juifs ont du pognon... Si un tueur a ciblé 24 mamies blanches c’est peut être qu’elles semblaient plus riche que les mamies de la diversité (extrêment rares !! Extrement rares lorsqu’elles vivent isolées sans leur familles).
      Le profil c’est la petite vielle veuve avec la pension de réversion de son mari... et qui cache son pognon sous le matelas.. La petite mamie arabe ? Immigration des années 70 faites le calcul ? De toute façon comme les mamies de DOM-TOM... ils retournent passer leur retraites au bled ou ont des enfants vivant avec eux ou passant souvent...

      Un predateur ça renifle les brebis isolées...arrêtez de parler de racisme anti-Blanc sans chercher au préalable d’autres raisons plus probables. Le racisme existe mais pour les crapules y’a d’autres priorités ? Fofana est peut être antisémite mais si il avait pu kidnapper un prince du pétrole saoudien ça aurait tout aussi bien, voir mieux...


  • #2363130
    le 13/01/2020 par Antony Ludovici
    Les dossiers extraordinaires de l’homosexualité

    Je lis, dans cet article "dérives de l homosexualité". La dérive se fait depuis le day one quand on entre dans cet univers. La loi naturelle est indépendante de nos présupposés métaphysiques. J’invite les, lecteurs à parcourir l oeuvré d Alexis Carrel pour bien le comprendre.


  • #2363132

    « En clair, il s’acharnait sur un genre qu’il haïssait. Et pas avec un nem au poulet. »

    Je ne peux plus m’arrêter de rire

    Article évidemment superbe, on attend avec impatience la suite du reportage...

     

  • #2363164

    Photo en-tête de l’article, c’est fly rider qui s’est trompé de manif au 2ème plan ? Ou est il à sa place ?

     

  • #2363175

    Vous comprenez maintenant pourquoi Jacques Brel n’a jamais voulu rencontré David Bowie. L’homosexualité quand elle s’exprime avec excentricité génère un grand malaise.


  • #2363181

    Bon cours de Hip Hop par le gars en treillis
    bravo


  • #2363261

    Je ne pense pas qu’être hétérosexuel ou homosexuel ( les vrais, pas ceux qui font ça juste pour voir, ou être à la mode ) oblige obligatoirement d’être dingue. Ces gens ne sont pas du tout représentatifs, ce sont des barjos, ou juste des libres de faire ce qu’ils veulent (du moment que ça n’est pas sous la contrainte et qu’ils ne touchent pas aux enfants et aux animaux- ) au même titre que des hétérosexuels qui pratiquent le SM. 


  • #2363497
    le 13/01/2020 par Ndrangheta TV
    Les dossiers extraordinaires de l’homosexualité

    Un peu de respect merde... !!
    Les musclors en moule boules rouge sont certainement les Ministres de la République universelle de demain !


  • #2363531

    Etant donné leur déviance sexuelle contre-nature se servant en plus d’un endroit impur pour la satisfaire, rien d’étonnant que psychologiquement et moralement, les homosexuels puissent être fortement dérangés.

     

    • #2364712

      Impur...

      Comme cette autre qui râle que l’on boive à la même bouteille mais qui n’a de cesse de pratiquer la pêche à la turlutte aux moindres étendus d’O.


  • #2363714

    L’armée et la police est logiquement infesté de ce type de gens, ce qui explique beaucoup de comportements sur notre territoire et en opex.


  • #2363887

    L’homme est violent par nature, d’habitude cela ne vous choque pas quand des gonzesses sont malmenées, elles sont comparées à Satan (en gros elles l’ont cherché ) !
    Regarder le nombre de psychopathes/violeurs de gamines comme les cas terribles en Angleterre. Meme pas de prison à vie, pour des filles de 12/14 ans violées 300 fois !


  • #2364167

    C’est une horreur. Ne peuvent-ils pas faire leurs saletés dans leur coin sans encombrer tout l’espace public ? J’ai de la peine pour les enfants à qui l’on impose une telle vision des êtres humains et des "hommes" en particulier... comment peuvent-ils faire la différence si des parents attentifs ne les protègent pas vraiment ? Ne leur montrent pas clairement la différence entre le bien et le mal ? Quelle époque ! C’est peu dire... Le retour de bâton va être très dur pour certains et certaines. Ce qu’on appelle en d’autres termes techniques : la loi de la rétribution. (action/réaction) ou autrement dit : "On récolte ce que l’on sème."


  • #2364318

    Merci à E&R de publier ca. Effectivement on risque pas d’en parler au Monde ou au Figaro....


  • #2364555
    le 14/01/2020 par Marion Sigaut
    Les dossiers extraordinaires de l’homosexualité

    Quand j’ai commencé mes recherches sur Damiens, l’homme qui a attaqué Louis XV et dont personne ne pouvait expliquer le geste, c’était les débuts de la Toile et j’ai cherché, frénétiquement, si je pouvais trouver des explications ou des pistes.
    En fait j’ai découvert que Damiens était surtout connu pour l’abomination de sa mise à mort, et 99 % des références sur lui avaient trait aux détails de son supplice. Le "philosophe" Michel Foucault, grand homo devant l’éternel a même réussi à délayer près de 30 pages sur les détails d’une mise à mort que je n’ai, pour ma part, jamais réussi à lire jusqu’au bout. Alors que j’ai écrit un livre sur le gars.
    Je n’ai pas mis longtemps à trouver que des sites LGBT se repassaient les détails, et c’est sur un de ces sites que j’ai trouvé un gars qui avait tapissé sa chambre de dessins montrant toutes les phases d’un supplice qui dura plus de deux heures et dont on n’a pas, en France, le souvenir de quelque chose d’équivalent.

     

  • #2367410

    Devant tant de laideurs et d’horreurs, Je me demande et je pose la question : Quand les hommes vont-ils arrêtez de discourir ? Quand les hommes vont-ils passer à l’action : se lever pour défendre notre Pays, nos familles et nos enfants ? C’est leur rôle de remettre de l’ordre, énergiquement et virilement, dans notre Pays, avant qu’il ne soit trop tard.
    Voilà le cri que j’ai dans le coeur !


Commentaires suivants