Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"Un acte zoophile" : nouvelle polémique autour de "l’œuvre d’art" Domestikator

Domestikakor aura décidément été la star de la FIAC (foire internationale d’art contemporain) du début à la fin.

 

 

Cette œuvre de plein air et de douze mètres de haut, à partir de divers matériaux, qui représente à la fois une ferme mais aussi, dans ses détails, une scène de copulation entre un homme et un animal, avait été accueillie sur la piazza du Centre Pompidou après avoir été refusée par le Louvre au Jardin des Tuileries, où les responsables de la FIAC avaient prévu de l’installer dans un premier temps.

Voilà qu’aujourd’hui, c’est la SPA qui demande le retrait immédiat de Beaubourg de l’œuvre du collectif hollandais Van Lieshout, du nom de l’artiste qui le dirige.

Domestikator est « une sculpture abjecte » qui représenterait « un acte zoophile », selon la Société Protectrice des Animaux. Alertée par les réseaux sociaux, la SPA a visionné un extrait du Quotidien, l’émission de Yann Barthès sur TMC, au cours de laquelle l’artiste était interrogé sur la relation de l’animal avec l’homme : « Sur la vidéo, l’artiste est très clair, il parle d’élever l’animal, d’en prendre soin, et d’aller un peu plus loin... Le journaliste pose la question de "baiser" ? L’artiste ne dément pas. En tant que société protectrice des animaux, on ne peut pas laisser passer cette apologie », nous a confirmé un porte-parole de la SPA.

Lire l’intégralité de l’article sur leparisien.fr

Contempler la modernité, sur E&R :

Lutter contre la dégénérescence de l’art avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

49 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants