Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : mardi 24 octobre 2017

Bizutage & délation à Caen, Boutin harcelée par la gauchosphère, al-Sissi à Paris

 

 

On reste sans voix. On vit dans une société de délation généralisée ou quoi ? Figurez-vous que deux syndicats étudiants de la fac de médecine de Caen ont balancé à la justice leurs collègues qui avaient dérapé pendant un bizutage. Sauf qu’un bizutage est un dérapage continu, qui peut durer plusieurs jours selon la tradition étudiante concernée. On le sait tous. C’est une tradition française.

 

Balancer, c’est ce qu’il y a de plus bas, de plus dégueulasse entre les hommes. On connaît tous des gens qui fument des pétards, qui ne payent pas leurs impôts, ou qui ont flirté avec deux trois lignes jaunes, et alors, c’est pas pour ça qu’on va les balancer, même si on est leurs adversaires ou leurs ennemis ! Pas de rabaissement, il y a un honneur, même dans le combat politique. Il ne nous viendrait jamais à l’idée de balancer à la vindicte populaire le train de vie princier des gros actionnaires du Canard enchaîné, c’est pas le genre de la maison.

On ne joue pas aux voyous avec une « mentale », mais balancer, c’est l’abjection la plus pure, la lâcheté la plus immonde. Que ce soit des juifs en 42 ou des antisionistes aujourd’hui, c’est également dégoûtant. Dans certaines armées, quand un ennemi trahissait pour rejoindre le camp d’en face, on utilisait ses informations et on l’éliminait, car il était étranger à la morale de la guerre, mais aussi à celle des humains en général. En anglais on les appelle les « rats ».

« C’est grave qu’une jeune fille se sente obligée de photocopier ses seins pour s’intégrer. Et c’est grave aussi de ne rien dire, même si on reste en marge. »

   

 

Voyez-vous, on ne va même pas contrebalancer les noms des syndicats étudiants qui ont fait ce « signalement » au parquet de Caen. En 44, ils auraient été abattus par les FFI ou les FTP dans le maquis, mais on ne leur souhaite pas ce destin. Juste la honte qui va leur coller au derche toute leur vie de rats. C’est sûr qu’il fallait dénoncer des atrocités telles que « s’échanger un poisson rouge vivant en s’embrassant, le dernier de la chaîne devant l’avaler » ou l’élection de « Miss Chaudasse ». De toute façon, dans une promo, il y a toujours une miss chaudasse et un fou de la bite, c’est comme ça, c’est sociologique. Pas la peine d’en faire un pâté.

Nous sommes bien dans une société orwellienne avec des apprenties balances qui essayent de fliquer la vie des autres. On espère pour eux que les temps ne se durciront pas, car il devront alors apprendre à courir et à se cacher. Priez pour qu’on reste en démocratie et en paix, les donneuses !

 

 

Dans le genre balance, il y a toute la gauchosphère qui a vomi sa bile et sa haine sur Christine Boutin, qui vient de prendre sa retraite politique. Elle qui n’aura tué personne, en aura pris, des coups. Le plus paradoxal, c’est que ce sont les plus engagés contre le harcèlement sexuel et pour le féminisme qui sont les auteurs des tweets les plus immondes sur la dame. Décidément, la nature humaine... Et toujours cette morale de gauche dans ces coups bas, qui justifie tout. Se sentant dans le camp du bien, ces petits juges se croient tout permis et franchissent allègrement les frontières du Bien. Quoi qu’ils fassent, c’est toujours « Bien ». On met ces ordures dans le même sac que les balances des bizuteurs de Caen. C’est la même engeance, lâche, vile et servile.

Le Monde, lui, pas avare d’un dernier coup de pied en loucedé, évoque en titre « les combats perdus de Christine Boutin ». Évidemment, toute la sionosphère a tiré à la mitrailleuse lourde sur une des dernières chrétiennes assumées du paysage politique. Elle ne s’est jamais convertie au dogme dominant socialo-sioniste ou libéral-libertaire, et c’est bien. Il n’y a aucune différence entre les balances pré-citées et ces pseudo-journalistes qui lèchent les pompes des puissants en s’en prenant aux vulnérables, aux sans-réseau, aux sans-loge, aux sans-lobby ! Et le journaliste Alain Beuve-Méry – on espère que c’est pas le fils ou le petit-fils du fondateur du journal – de noter en intro que Boutin a voté Marine Le Pen le 7 mai 2017. Il peut parler d’une infâmie, lui qui bosse dans le journal de feu Pierre Bergé, dont tout le monde connaît le pedigree. Seul sa « fortune » a empêché la vérité d’affleurer dans les médias dominants, quelle belle morale !

 

 

Vite sortons de ce cloaque où grenouillent les reptiles nauséabonds, qu’ils se bouffent et se dénoncent entre eux ! On va parler géopolitique avec notre président préféré, Manu 1er, qui reçoit aujourd’hui al-Sissi, le président-dictateur égyptien. Pas facile de tenir ce grand pays de 100 millions d’âmes, tiraillé par des forces centrifuges puissantes.

 

 

Sur la photo, c’est Parly qui accueille l’homme des Américains.
Ben quoi ? Sissi a été formé aux USA et placé à la tête de son pays avec un mandat simple comme une rafale de kalach : bouter le Frère musulman hors du pouvoir, quel qu’en soit le prix. Même au prix du sang. Et Sissi n’a pas fait dans la dentelle cairote. Pour cela, il a bénéficié de l’appui militaire US et des pétrodollars saoudiens, qui ont arrosé le pays en manque de devises. 30 milliards de dollars, c’est l’acompte que Salmane senior a versé pour contrecarrer l’influence qatarie dans le pays. Du coup, les armes que la France vend à l’Égypte sont en fait réglées par les Saoud, et il y en a pour du pognon : 24 Rafale, 2 porte-hélicos, une frégate et un paquet de missiles. Le tout pour une ardoise de 6 milliards. Voilà qui va renflouer en rétrocommissions les caisses de LREM pour les prochaines campagnes macroniennes !

On déconne, jamais un président en exercice ne profiterait de tels contrats pour remplir les fouilles de son mouvement, on est en démocratie ou quoi ? Le revers de la médaille, et c’est pourquoi Sissi n’a pas été reçu avec les honneurs à Versailles comme Poutine, c’est qu’il a les assoces de droits de l’homme sur le dos. C’est vrai qu’en Égypte, quand on chope un terroriste, c’est le quart d’heure moyenâgeux assuré. Mais la realpolitik se fout de ces moustiques démocratistes, elle sait que le général Sissi fait le boulot pour les occidentaux en Libye, qui ont jeté leur dévolu sur Haftar, un autre général occidentalo-compatible.

 

 

Moins partiale et plus informative est l’interview que Sissi a donnée au Figaro, et qui dame le pion au Monde en matière internationale, particulièrement sur les conflits du Proche-Orient, où le journal des Marchés fait montre d’une préférence dérangeante pour l’axe américano-sioniste. Voici quelques morceaux choisis. Au moins avec al-Sissi, pas de langue de bois !

« Un djihadiste, c’est un Frère musulman en phase terminale. Ils se donnent des noms différents, Hasm, al-Qaida, Daech, Boko Haram, etc., mais ils obéissent tous à la même idéologie mortifère. Ils veulent détruire pas seulement le monde arabe, mais le monde entier ! »

« L’Égypte souhaite atteindre l’équilibre nécessaire entre les droits et les devoirs des citoyens d’une part, et les défis sécuritaires de la lutte contre le terrorisme d’autre part. C’est une équation parfois difficile lorsque votre responsabilité est de sécuriser cent millions de citoyens. »

Les ONG repasseront.

Voir aussi :

20 novembre
Un jour en France : lundi 20 novembre 2017
Bienvenue aux réfugiés de Libye !, Dieudonné bat Valls, Moix avale (Attal)
22
17 novembre
Un jour en France : vendredi 17 novembre 2017
Prune pour le PS, Joann Sfar est partout, Patrick Liste Noire Cohen battu
6
16 novembre
Un jour en France : jeudi 16 novembre 2017
Miss Artois & Marion Le Pen, Alice Zeniter pour les lycéens, et la famille Traoré
27
15 novembre
Un jour en France : mercredi 15 novembre 2017
Public fake news Sénat, métro boulot crado, Jamel accuse ses auteurs !
11
14 novembre
Un jour en France : mardi 14 novembre 2017
Le plagiaire Jamel chez Drucker, le caïd Benzema sur Canal, Cantona l’antifrançais
85
13 novembre
Un jour en France : lundi 13 novembre 2017
Plenel plénélisé, dessins interdits, Stéphane Bern catho intégriste ?
16
10 novembre
Un jour en France : vendredi 10 novembre 2017
Macron 1er chez Salman 1er, Brigitte voilée, révolte anti-islam à Clichy
22
9 novembre
Un jour en France : jeudi 9 novembre 2017
Charlie Valls contre Mediapart, Haenel Médicis, 6 millions de chômeurs gattazés
7
8 novembre
Un jour en France : mercredi 8 novembre 2017
Ben Laden prend 6 mois ferme, Webedia balance, Kouchner & BHL s’enkurdent
12
7 novembre
Un jour en France : mardi 7 novembre 2017
Vuillard prix Goncourt-Shoah, doléances de France, Depardieu le cochon
10
6 novembre
Un jour en France : lundi 6 novembre 2017
Le Renaudot à Mengele, Karin Viard porno, son altesse Gérard Collomb
20
3 novembre
Un jour en France : vendredi 3 novembre 2017
Un FN anti-social, France Inter adore Pierre Bergé, adieu le bac
16
2 novembre
Un jour en France : jeudi 2 novembre 2017
Le Clézio shoatise les migrants, légions d’honneur, festival familial de Karl Zéro
15
1er novembre
Un jour en France : mercredi 1er novembre 2017
Spécial Propagande des morts : Ali Baddou, Yann Barthès, Nadia Daam
14
31 octobre
Un jour en France : mardi 31 octobre 2017
Monte Ta Croix !, Le Monde illisible, Les Femen contre Polanski
23
30 octobre
Un jour en France : lundi 30 octobre 2017
Le Sauvageot de Mai 68, Ardisson et les Beurettes, Macron et les maîtres du Monde
22
27 octobre
Un jour en France : vendredi 27 octobre 2017
Imposteurs & imposteuses, profiteurs & profiteuses du harcèlement sexuel
16
26 octobre
Un jour en France : jeudi 26 octobre 2017
Élisabeth Lévy contre France Inter, France Inter contre Élisabeth Lévy (mais pas trop)
24
25 octobre
Un jour en France : mercredi 25 octobre 2017
Harcèlement sur smartphone, sport extrême à Paris, bœuf couillonné
13
23 octobre
Un jour en France : lundi 23 octobre 2017
Le Monde assassine JFK, LCI délire sur le chômage, Cohn-Bendit refait Mai 68
15
20 octobre
Un jour en France : vendredi 20 octobre 2017
Sexe, drogue et rock and roll avec des Rolling Stones à 254 euros l’entrée
29
19 octobre
Un jour en France : jeudi 19 octobre 2017
Rozon le cochon, Omar Sy contre Zemmour le criminel, Marilou Berry superstar
25
18 octobre
Un jour en France : mercredi 18 octobre 2017
Vive les yachts, la fin du fret SNCF ?, Philippot contre la meute
17
17 octobre
Un jour en France : mardi 17 octobre 2017
BalanceTonPorc/Juif, Anne Frank(enstein), Massilia détritus
27
16 octobre
Un jour en France : lundi 16 octobre 2017
Oliver Stone weinsteinisé, Blanquer contre l’écriture inclusive, le PS dégraisse
28

La normalisation de l’éducation, la lutte contre le terrorisme
et la rage médiatique antichrétienne,
tout est sur Kontre Kulture

 
 






Alerter

35 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1826214
    Le 25 octobre à 00:31 par The Médiavengers
    Un jour en France : mardi 24 octobre 2017

    Le bizutage est justement le moment où tous les bas instincts de personnes considérées comme au dessus de tout soupçon se libèrent : sadisme et psychopathologie. De la graine de Skulls and Bones. Donc bon, on n’a pas besoin de çà comme rituels "initiatiques".

     

    Répondre à ce message

    • #1826329
      Le 25 octobre à 08:54 par Sofia
      Un jour en France : mardi 24 octobre 2017

      Je suis de votre avis ! Je serais pour l’ interdire définitivement ,quand on défend des valeurs on ne peut pas défendre ces rituels sataniques !

       
  • #1826247
    Le 25 octobre à 02:47 par LORDBYRON
    Un jour en France : mardi 24 octobre 2017

    Balancer des bizuteurs sadiques, c’est mal ? Vous m’étonnez. Ensuite, vous faites la défense d’une femme politique chrétienne... Le bizutage, une pratique qui n’honore pas le genre humain. .. Rien là qui élève le coeur, l’esprit et l’âme. Je n’y vois que bêtise, avilissement, vulgarité. Le bizutage, la fiente de l’esprit. Je n’ai pas connu ce rituel grotesque (fac de lettres), et je m’en trouve heureux.

     

    Répondre à ce message

    • #1826330
      Le 25 octobre à 08:57 par Sofia
      Un jour en France : mardi 24 octobre 2017

      J’ai lu bon nombres de témoignages d’étudiants qui ont subi cette crasse ,je reste sans voix ,ça va très très loin..

       
  • #1826558
    Le 25 octobre à 14:08 par Alpaski
    Un jour en France : mardi 24 octobre 2017

    Saint-Augustin sur le bizutage :
    « (J’ai en) horreur leurs méfaits, ces brimades dont ils accablaient insolemment la timidité des nouveaux venus, qu’ils effrayaient et insultaient sans raison, pour nourrir leurs joies si méchantes. Rien ne ressemble davantage aux actes des démons. »
    Brillamment résumé.

     

    Répondre à ce message

  • #1826733
    Le 25 octobre à 18:30 par Jean Bonbeurre
    Un jour en France : mardi 24 octobre 2017

    Comment pouvez vous défendre le bizutage, cette pratique qui dégrade l’être humain ? Si il y a bien une chose à révéler au grand jour afin d’éviter que des naifs s’y fasse démolir, c’est celle la. Quand on est dans la grande salle pour les humiliation, pour la plupart c’est bien trop tard pour dire non, au milieu de dizaines de gars bourrés. J’ai par hasard assisté une fois à ce genre de soirée : ignoble.

    Votre diatribe sur les balances me semble complètement à coté de la plaque. Vous protégez l’ordure, le silence, le secret.
    Les victimes ne savent pas ce qui les attends et il n’y a pas consentement.
    L’élection de miss chaudasse c’est peu de chose par rapport à ce qui se passe dans ce genre de soirée (cfr les commentaires précédent).

    Ne comprenez vous pas la différence de nature des actes entre ne pas dénoncer celui qui ne déclare pas son activité complémentaire au impôt et ne pas dénoncer celui qui abîme un autre être humain ?

     

    Répondre à ce message

  • #1826754
    Le 25 octobre à 18:50 par Jean Bonbeurre
    Un jour en France : mardi 24 octobre 2017

    Comment pouvez vous défendre cette pratique qui dégrade l’être humain ?

    La plupart des étudiants qui y participent se font piégés car ils ne savent pas du tout dans quoi ils s’engagent. Quand à la possibilité de dire non, pour la plupart c’est impossible une fois enfermé dans la salle pour les "épreuves", en réalités humiliations graves, au milieu de dizaines de gars bourrés. Pour certains, c’est clair, il n’y a pas consentement.
    Ne comprenez vous pas la différence de nature entre ne pas balancer un type qui ne déclare pas une partie de ses revenus et ne pas dénoncer une personne qui en abîme une autre ?
    J’honore ces deux personnes qui ont eu le courage de briser la loi du silence sur ces horreurs.

     

    Répondre à ce message

  • #1826776
    Le 25 octobre à 19:07 par Adolfo Stalini
    Un jour en France : mardi 24 octobre 2017

    Le bizutage représente un des aspects les plus méprisables de la grégarité à visée hégémonique. On n’a jamais essayé de me bizuter car je cognais. Quant à cette curieuse notion d’honneur qui consiste à s’abstenir de dénoncer, quelle idée absurde ! Cette répugnante pression sociale qui s’exerce sur les individus isolés constitue selon moi l’un des sommets de la bassesse humaine. Bravo à ceux qui ont dénoncé ces méprisables agissements. Instinct de meute ! Burk.

     

    Répondre à ce message

  • #1826918
    Le 25 octobre à 21:54 par H.M.
    Un jour en France : mardi 24 octobre 2017

    Désolé mais pour ces histoires de bizutages qui dérapent ( c’est quasiment fait pour ça ), vous avez tort. La loi du silence, c’est la loi de la mafia et des cours d’école. C’est de la merde. Mettre de l’honneur dans le fait de se taire quand on est témoin d’un crime, c’est ne pas savoir ce que c’est que l’honneur. Le mieux est, si on peut, de porter secours à la victime mais si on peut pas... Les bizutages, ce sont des trucs qui permettent aux pervers de se laisser aller. C’est de la merde. Si c’est pas obligatoire, n’y allez pas. Et si c’est obligatoire, il faut se plaindre. Si on ne peut pas se plaindre, il faut dire merde aux organisateurs.
    Message aux étudiants : l’intégration, elle doit se faire dans la vie de tous les jours. Week-end d’intégration, pour peu que ce soit des mecs un peu immatures qui organisent ( désolé mais c’est comme ça... ), ça pue...

     

    Répondre à ce message

  • #1826934
    Le 25 octobre à 22:17 par H.M.
    Un jour en France : mardi 24 octobre 2017

    Eh bien, j’ai lu l’ensemble des commentaires : c’est remarquable. Quasi unanimité pour rejeter ce que E&R raconte sur le bizutage. En effet, vous avez tort sur ce coup-là. Mais ce qui est formidable, c’est justement la réaction extrêmement saine des lecteurs qui démontre de façon tout-à-fait réjouissante la maturité des gens qui viennent sur le site. Pas de béni-oui-oui : quand vous avez tort, on vous le dira. Et comme vous êtes intelligents, vous pourrez même changer d’avis...

     

    Répondre à ce message

  • #1826988
    Le 25 octobre à 23:04 par perdel21
    Un jour en France : mardi 24 octobre 2017

    je me réjouis de voir que la majorité des commentateurs dénoncent une pratique abjecte et dégradante et qui malheureusement se perpétue d’autant plus dangereusement, quand elle constitue l’initiation à des pratiques autrement plus nocives
    quant à la délation, c’est un devoir , s’agissant de dénoncer l’injustice !!!

     

    Répondre à ce message

  • #1828929
    Le 28 octobre à 20:10 par Louane
    Un jour en France : mardi 24 octobre 2017

    " Je serais pour l’ interdire définitivement ,quand on défend des valeurs on ne peut pas défendre ces rituels sataniques !" Donc on l’interdit définitivement mais on ne dénonce pas ces pratiques quand c’est déjà interdit. C’est confut pour moi.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents