Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : jeudi 12 octobre 2017

Garrido, rends l’argent, Le Média sort ses griffes (limées), les allocations Macron

 

 

Raquel, qu’est-ce que tu nous fais, là ? Raquel, la combattante révolutionnaire de la France insoumise a oublié de déclarer ses revenus 2016 au printemps 2017, comme tout bon contribuable français, parce que, dit-elle :

« Les avocats doivent déclarer leurs revenus aux organismes professionnels chaque année, vers avril-mai. Cette année, il y avait un événement majeur de la vie démocratique de notre pays qui se déroulait à ce moment-là qui a capté toute mon attention… »

En vérité la Caisse nationale des barreaux français (CNBF, rien à voir avec les fumeurs de cigares) demande 32 215 euros à l’insoumise – la somme avancée par le Canard enchaîné – sur la base d’un revenu estimé, c’est la norme quand on ne déclare pas, ou une moyenne, de 300 000 euros par an. Raquel déclare ne pas avoir gagné autant, et tient à régulariser sa situation. Bref, une tempête force 1 dans un verre d’eau tiède.

Ceci étant dit, cette pseudo-révélation du Canard révèle autre chose : les avocats ne sont pas tous riches, la plupart rament pour payer leur dû à la collectivité, et beaucoup sont en retard ou en défaut de paiement. Oui mais le Canard assure que déjà, en 2016, tata Raquel n’avait pas payé ses Urssaf. C’est embêtant.

Élevons un peu notre vue : pourquoi le Canard s’acharne-t-il sur Garrido et, par ricochet, sur la France insoumise et Mélenchon ? Y aurait-il demande supérieure ? Le Canard ferait-il le sale boulot de délation pour une autorité non visible ? On n’ose le croire... tant le Canard incarne la déontologie, l’honnêteté, la probité, la pureté et la bienséance.

 

JPEG - 95.1 ko
Ne jamais mettre une Garrido en colère

 

Heureusement pour les Insoumis – on est bien obligé de les appeler comme ça puisqu’ils se sont eux-mêmes appelés comme ça – une énorme bonne nouvelle vient chasser la mauvaise petite de tata Raquel : Le Média est sorti ! L’inauguration a eu lieu mercredi 11 octobre 2017 à 20 heures, hier soir, en grandes pompes et avec du beau linge ! Bon, c’est pas le dîner du Siècle ni une partouze au Bilderberg, ça sent plutôt la MJC version PS avec deux trois hipsters en vitrine mais c’est pas mal question name-dropping (expression américaine qui évite de dire « liste de personnalités »).

 

 

On va vous dire la vérité : on n’a pas tout regardé. On a appuyé sur le petit triangle blanc en bas à gauche pour passer plus vite : la fête à la MJC des mélenchonistes durait 2 heures 45 minutes et 55 secondes, et hier soir, il y avait un épisode de Plus Belle la vie au même moment. N’empêche qu’on a pu voir Bruno Gaccio au micro, avec Gérard Miller en costard (la panoplie pour une levée de fonds ?), Aude Lancelin rayonnante avec sa coupe d’épouse de gentleman farmer, et surtout, surtout, resplendissante, la Chikirou en tunique pour aller en boum :

 

JPEG - 55.6 ko
On rêve pas, la meuf du taulier est en train de faire une quenelle à 29’24 !

« Aucun milliardaire ne pourra venir demain poser sur la table 50 milliards d’euros – parce que c’est ce qu’on vaudra demain – et nous dire “j’vous achète maintenant vous êtes à moi je vous mets à ma sauce”, c’est un peu ce que Bolloré a fait »

Ne nous moquons pas ! L’initiative média-alternative est louable, et on souhaite bon vent à leur nouveau navire. Enfin, nouveau, c’est un grand mot. Car quand on a Gérard Miller, le commissaire politique trotsko-mondain dans le tas, on ne peut pas parler de nouveauté ni même d’alternative, les trotskards ayant toujours infiltré, de gré ou de ruse, les médias dominants. Faut dire qu’ils sont si compatibles avec le libéralisme... À la limite, pourquoi noyauter ?

Foin de jalousie, Le Merdia coûtera 5 euro par mois à chaque « socios » (on sent l’influence du Barça) qui aura droit, tenez-vous bien, à publier sa propre vidéo et à avoir son nom dans le générique !
Soit le média à l’envers, celui où tu payes en plus du boulot gratos que tu fournis. On en profite pour faire un appel aux plumes, si l’envie d’écrire vous prend, envoyez-nous vos infos, si jamais vous avez envie de devenir des parias chassés de partout par les banques et les réseaux, la justice et les services, tout ce qui sert à faire chier les vrais révolutionnaires... Parce que Le Merdia, soutenu par Patrick Pelloux, transfuge de Charlie, charpenté par la dissidente Aude Lancelin de L’Obs, ou Gérard Miller de chez tata Ruquier, c’est un peu faire du vieux avec du vieux.
On terminera cette note de jalousie maladive avec la voix off de la bande-annonce du journal en ligne :

« Tremble Bolloré, méfie-toi Martin Bouygues, y a bibi qui s’invite à la table »

 

À l’heure où l’on écrit, Martin Bouygues est en train de déguster une « truite sauvage en papillotes de chou croquant et ventrèche de Noir de Bigorre, sauce Pacherenc » au Club des 100, qui réunit autant de fins gourmets de la planète Oligarchie, et Bolloré est en train de dégraisser Canal pour le revendre à Orange (Canal à l’Orange). « Bibi » risque de faire pâle figure à côté de ces ogres...

 

On s’extirpe de ces deux troustafanas de privilégiés pour retourner dans la fange nauséabonde du populo souffrant. Macron, notre Caligula à nous, vient d’annoncer une nouvelle extraordinaire : les employés français qui démissionnent pourront toucher des allocations-chômage ! Et la cerise sur le gâteau présidentiel, c’est que des professions jusque-là non concernées par les indemnisations, comme les professions libérales et les agriculteurs, y auront droit ! C’est la méga grande réforme du quinquennat ! Vive Macron ! Vive l’Empereur ! On pourra changer de boulot plus facilement sans avoir peur de rien toucher en démissionnant !

 

 

Sauf que. Sauf que ce royal cadeau d’« assurance-chômage universelle » va coûter la bagatelle de 8 à 14 milliards sur un an, et que l’argent, eh ben, y en a plus (à part pour les organismes financiers qui nous pompent avec la dette, mais on va pas parler des choses qui fâchent un jour de si grande nouvelle pour les pauvres). Et où on va le trouver le fric ? C’est simple, et ça ressemble au coup de bonneteau de la disparition de 80% de la taxe d’habitation pour les Français où ce sont d’abord les services publics qui vont fondre, puis les petits propriétaires qui vont payer, puisque les grands ne payeront plus l’ISF, ou alors pourront se débrouiller pour y échapper.
C’est ainsi que logiquement, la durée d’indemnisation pour tous devrait dégringoler, à l’anglaise, peut-être jusqu’à un maximum de 6 mois.

Conclusion : vous aurez 6 mois pour (re)trouver un job, sinon on risque d’en trouver un pour vous, et ce ne sera pas le plus beau job du monde, genre vendeur de saucisses à un troupeau de miss France sur une île déserte...

 

 

Voir aussi :

23 octobre
Un jour en France : lundi 23 octobre 2017
Le Monde assassine JFK, LCI délire sur le chômage, Cohn-Bendit refait Mai 68
13
20 octobre
Un jour en France : vendredi 20 octobre 2017
Sexe, drogue et rock and roll avec des Rolling Stones à 254 euros l’entrée
29
19 octobre
Un jour en France : jeudi 19 octobre 2017
Rozon le cochon, Omar Sy contre Zemmour le criminel, Marilou Berry superstar
25
18 octobre
Un jour en France : mercredi 18 octobre 2017
Vive les yachts, la fin du fret SNCF ?, Philippot contre la meute
17
17 octobre
Un jour en France : mardi 17 octobre 2017
BalanceTonPorc/Juif, Anne Frank(enstein), Massilia détritus
27
16 octobre
Un jour en France : lundi 16 octobre 2017
Oliver Stone weinsteinisé, Blanquer contre l’écriture inclusive, le PS dégraisse
28
13 octobre
Un jour en France : vendredi 13 octobre 2017
Balladur revient... chez Zemmour, droit de cuissage, immigration massue
26
11 octobre
Un jour en France : mercredi 11 octobre 2017
Weinstein et les Françaises, sugar babies pour mecs riches, Caroline Roux démission
39
10 octobre
Un jour en France : mardi 10 octobre 2017
Spécial Mélenchon contre Valls, islamo-gauchisme contre judéo-fascisme !
12
9 octobre
Un jour en France : lundi 9 octobre 2017
Plus de femmes soldats, villes (très) moyennes, Grandes Gueules mini courage
10
6 octobre
Un jour en France : vendredi 6 octobre 2017
10 ans pour Mamie Djihad, un GM’S répond à Macron, Éboué & Cohen
12
5 octobre
Un jour en France : jeudi 5 octobre 2017
Panique dans le RER, Dupont-Aignan attaque, grosse drague de rue
54
4 octobre
Un jour en France : mercredi 4 octobre 2017
Justice pour Dieudonné, justice pour Theo, justice pour les mal-logés
10
3 octobre
Un jour en France : mardi 3 octobre 2017
Hommage à Mauranne & Laura, assassinées par les "failles" de notre "Justice"
86
2 octobre
Un jour en France : lundi 2 octobre 2017
Un cycliste à moteur, Xavier Niel über alles, Les amoureux de la France
13
29 septembre
Un jour en France : vendredi 29 septembre 2017
Non aux 4 000 vaches !, Paris-Lyon en 5h avec Ouigo, Hadopi revient !
20
28 septembre
Un jour en France : jeudi 28 septembre 2017
La manif des retraités... enfumés par Macron, Chirac retraité des femmes
14
27 septembre
Un jour en France : mercredi 27 septembre 2017
JO Paris 2024, c’est le Pérou !, Pénicaud contre Lucet, Obono et le terrorisme
16
26 septembre
Un jour en France : mardi 26 septembre 2017
Najatisme décapité, putes de Lyon, Sarah, 11 ans, "consentante"
17
25 septembre
Un jour en France : lundi 25 septembre 2017
Spécial 93 : le classement des villes, le poids du social et l’économie du shit
21
22 septembre
Un jour en France : vendredi 22 septembre 2017
Les cuisses à Brigitte, le temps de travail, les princesses modernes
46
21 septembre
Un jour en France : jeudi 21 septembre 2017
Tetris politique : FN désocialisé, France insoumise en embuscade
8
20 septembre
Un jour en France : mercredi 20 septembre 2017
Macron rappelle les expatriés, sélection à la fac, le gros cancre Aphatie
13
19 septembre
Un jour en France : mardi 19 septembre 2017
Le Monde avec Bernanos, la France Alzheimer, le porno gay 120 Battements
11
18 septembre
Un jour en France : lundi 18 septembre 2017
Couscous Philippot, des migrants à la fac !, et la défaite de l’Huma
40

Oubliez Le Média, les médias révolutionnaires, c’est ici,
chez Kontre Kulture

Et pour décrypter les petites ingénieries malignes de l’oligarchie, c’est ici,
chez Kontre Kulture

 






Alerter

6 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #1818027
    Le 12 octobre à 20:39 par Django
    Un jour en France : jeudi 12 octobre 2017

    Vraiment déprimant, cela devrait s’appeler "un jour dans les médias français". Macron est en train d’essayer de gagner le concours du représentant de l’empire le plus avant-gardiste ; autnat dire, et on le voit déjà, qu’il va mettre le paquet pour foutre "tout à l’envers" (c’est leur mot d’ordre, à ce niveau de pouvoir...). Tout sera fait pour inverser toute logique et morale humaine. Mais le pire de tout, c’est que ceux qui initient ces merdes politiques, économiques et sociales en série, sont une ultra minorité qui a les médias français dans sa poche. Le système médiatique et politique français est le plus crade et déguelasse du monde entier. Il n’y a aucune parité d’opinion, c’est de la propagande - diffusion, promotion et défense de celle-ci par les médias - à la limite d’une opération satanique dans laquelle le but est de tout faire à l’envers. Maîtriser les esprits grâce à la matière, c’est ce que font ces gens (gouvernement actuel et chiens de garde médiatiques), comme l’explique M. Blet le pianiste virtuose.

     

    Répondre à ce message

  • #1818030
    Le 12 octobre à 20:41 par réGénération
    Un jour en France : jeudi 12 octobre 2017

    “Le Média est votre nouveau média indépendant, collaboratif, pluraliste, culturel, francophone, humaniste, féministe, antiraciste, écologiste et progressiste.”

    Un énième nouveau merdia bien SOUMIS donc.

    Hallucinant de voir les commentaires qui suivent dans le son sens, à moins que ces commentateurs ont toujours su qu’ils étaient soumis.
    La révolution par la rue on l’attend toujours, à la place vous héritez d’un truc de propagande au service de Macron, et en plus payant - et ils vont payer je parie !

     

    Répondre à ce message

  • #1818054
    Le 12 octobre à 21:25 par VIVACHAVEZ
    Un jour en France : jeudi 12 octobre 2017

    Pas du tout choquant que l’état australien la paye 3500 euros pour s’occuper de la faune et relancer le tourisme quand nos "politichiens" dépensent mille fois plus pour détruire notre pays.

     

    Répondre à ce message

  • #1818262
    Le 13 octobre à 09:44 par Caro
    Un jour en France : jeudi 12 octobre 2017

    "Devenez socio pour 5 euros par mois". On dirait qu’ils essaient de vendre une formation... Tapez socio sur google, la première proposition de réponse c’est SOCIOPATHE...

     

    Répondre à ce message