Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : lundi 19 juin 2017

Lendemain de cuite politique

 

 

 

A y est ! Le PU (Parti unique) a réussi sa fusion historique. Il a réussi à bouffer les 4/5e du PS et près de la moitié de la droite. En 5 ans, le PS est passé de 314 à 46 députés, Les Républicains de 215 à 126. Le PS a fondu de 85% et la droite républicaine de 41%. La droite de gouvernement a donc mieux résisté que la gauche de gouvernement à l’aspiration du trou noir macronesque. La Chambre des macronettes va entériner les lois asociales signées Doudou 1er (Édouard Philippe, dit Medefman), ça va péter socialement à la rentrée et des attentats feront rentrer le troupeau en colère dans sa tanière. Allez, on arrête les mauvaises augures et on envoie l’analyse brutale.

 

Un petit rappel en préambule :

 

 

Ruffin, Belkacem et Valls : le bon, la brute et le truand

 

 

 

Pourquoi Valls ne pourrait-il pas gagner avec 139 voix d’avance contre Farida Amrani (FI) alors que Gilbert Collard a gagné avec 100 voix d’avance ? Parce que Valls a une partie du Système avec lui (on ne vous fera pas un dessin) et que Collard n’a pas forcément le même soutien, surtout de la part des médias. Sa victoire est donc arithmétiquement moins contestable. Enfin, une question demeurera jusqu’à la fin des temps sans réponse : comment se fait-il que 50% des électeurs de cette circonscription de l’Essonne qui se sont déplacés ont pu voter pour cette espèce de Manuel Valls ? Comment peut-on choisir cette boule de haine et de traîtrise à la Nation ? C’est ça la grande inconnue de ce scrutin bigdata-trafiqué.

 

 

57,4% d’abstention. C’est une très bonne chose, un excellent réflexe plein de lucidité et de courage de la part du corps électoral français. Comment ? hein ? quoi ? pourquoi ? des gens sont morts pour le droit de vote, monsieur !
Oui, mais l’abstention est une manière de vote, un vote anti-parti unique, un vote de résistance, qui envoie un message : on ne cautionne pas l’arnaque en cours, et on résistera politiquement à notre manière, sans passer par cette mécanique totalement sous contrôle.

 

 

La preuve, le FN est le premier parti de France depuis les élections régionales et il hérite de moins de 10 députés. Ça n’a plus aucun sens. Inversement, Macron fait 24% au 1er tour des présidentielles et voilà son parti unique avec 60% des sièges à l’Assemblée sans le MoDem, qui obtient quasiment autant de députés que le PS alors qu’il n’a pas de militants !
On ne fait pas les ânes, on sait très bien que De Gaulle a mis ce procédé au point pour avoir une France gouvernable et mettre un terme au bordel parlementaire qui a plongé le pays dans l’inaction et une dangereuse paralysie dans les années 30 et 50. Mais un truc ne fonctionne plus, on le voit. C’est la fin de la démocratie de la Ve République, voilà tout. On est entrés dans une nouvelle ère, celle de l’américanisation. Il n’y a plus d’opposition institutionnelle !

 

 

La fin de l’alternance gauche/droite marque la fin de la démocratie, même si elle était bidon. Disons la fin de la fausse démocratie française.

 

 

 

La fonte de la banquise LRPS a permis à de nouveaux députés d’émerger. François Ruffin, c’est le petit dernier de la France insoumise : il a battu le candidat LREM dans la 1ère de la Somme et franchement, bravo, c’était pas gagné. Même si sa circonscription était pleine d’ouvriers désabusés, mais la politique est faite de démagogie. Ruffin n’aurait pas osé pénétrer dans la 6e des Hauts-de-Seine qui inclut la ville de Neuilly, qui vote à environ 350% à droite. Il faut donc se présenter là où on a une bonne chance.
Ce qui n’a pas été le cas de Najat Belkacem, qui a perdu dans la 6e du Rhône face à Bruno Bonnell de LREM. Les vicieux auront noté que Ruffin, qui se présente comme un candidat anti-riches, anti-oligarchie et anti-patrons qui licencient – c’est tout à son honneur – a appelé à voter pour Macron au 2e tour de la présidentielle, qui représente l’oligarchie, la Banque, le CAC40, le Medef roi du licenciement... Sous prétexte de danger fasciste. Ça va faire une drôle d’opposition les 17 députés FI, plus les 10 communistes, qui ont voté pour le dictateur aux présidentielles ! Pour dire la vérité, Mélenchon espérait mieux :

« Il reste à ce deuxième tour 74 candidatures La France insoumise. Si on y rajoute la petite dizaine de députés que nous soutenons, c’est-à-dire quatre frondeurs socialistes, cinq ou six candidats communistes, on va être autour de 80 potentiels, donc ça laisse la possibilité de former un groupe, ce qui à cette heure est l’essentiel à mes yeux »

Ruffin, lui, en bon député ouvriériste, compte rester pauvre, et déclare qu’il ne se paiera qu’un smic sur les 7 209 euros brut de son salaire de député. Un truc que les communistes ont inauguré bien avant lui : ils reversaient une bonne partie du pognon au Parti, sinon c’était l’excommunication, le Goulag français.

 

 

Attention toutefois à ne pas trop démagoger dans l’ivresse de la victoire. On prend vite goût au standing et au pouvoir. Redescendre devient alors très dur. Imaginez Ruffin avec un chauffeur et les honneurs, une secrétaire à gros seins issue de Sciences Po, un dircab de l’ENA ! La tentation maléfique, l’appel de la forêt oligarchique !

 

 

Sortons maintenant de la peopolisation de la vie politique et intéressons-nous aux chiffres. Comme prévu, cette élection a été faite par les apolitiques, qui ont battu les politiques 43 à 57%. Eh oui, nombre de vrais électeurs se sont abstenus, abandonnant cette élection truquée à ceux qui rêvent de changement et qui se réveilleront avec l’austérité. D’ailleurs, Doudou 1er l’a déjà annoncé, histoire de dire ensuite « je vous l’avais dit ». C’est parti pour un tour de vis à l’anglaise.
Le grand enseignement de ces scrutins présidentiel et législatif c’est la féminisation, le rajeunissement et la dépolitisation des élus qui en découle. C’est ce que Masure appelle l’américanisation, on l’a vu plus haut. Quand on disait que Macron avait été élu par des connes, c’était provocateur, un poil macho mais fondamentalement pas faux. Un casting pour analphabètes de la politique.

 

 

Voir aussi :

22 juin
Un jour en France : jeudi 22 juin 2017
Zemmour défonce (Aurore) Bergé, le cinoche Mélenchon, Macron un Roi seul ?
5
21 juin
Un jour en France : mercredi 21 juin 2017
Fête de la Musique mondiale, Starbucks aime les migrants, les multi(anti)nationales
13
20 juin
Un jour en France : mardi 20 juin 2017
Alerte canicule, alerte terrorisme social, deux morts pour la France
31
16 juin
Un jour en France : vendredi 16 juin 2017
La France dit adieu à Helmut Kohl, le bac d’histoire-géo, l’affaire Grégory-Bayrou
11
15 juin
Un jour en France : jeudi 15 juin 2017
Le petit Grégory rebondit, Hidalgo reine du chemsex, Booba corrige le bac de philo
37
14 juin
Un jour en France : mercredi 14 juin 2017
Sauvez Najat !, sauvez Bayrou !, sauvez l’école !
13
13 juin
Un jour en France : mardi 13 juin 2017
Musée de l’Homme antiraciste, députée LREM foireuse, Michel Onfray est Dieu
57
12 juin
Un jour en France : lundi 12 juin 2017
La mort du politique, la naissance de l’a-politique, et la victoire des mathématiques
31
9 juin
Un jour en France : vendredi 9 juin 2017
Blanquer dénajatise l’école, le boum du télétravail, Hanouna contre le CSA
10
8 juin
Un jour en France : jeudi 8 juin 2017
Taxi 5 sans Samy Naceri, Yannick Noah paye sa prune, Lefebvre balance et Griveaux blanchit
9
7 juin
Un jour en France : mercredi 7 juin 2017
Le Quasimodo de Notre-Dame, Barbier sur Macron TV, suicide paysan
13
6 juin
Un jour en France : mardi 6 juin 2017
Taddeï dans le cul chic, Dieudonné contre le Giflé (Valls), une Seconde Guerre mondiale sans guerre
11
5 juin
Un jour en France : lundi 5 juin 2017
Ruquier "cocufié" par Mélenchon, Drucker "déplacé" sur France 2, Les Enfants de la télé sans Arthur
8
2 juin
Un jour en France : vendredi 2 juin 2017
Thomas Pesquet atterrit, un Sénégalais patriote, Têtu contre les Grosses Têtes
24
1er juin
Un jour en France : jeudi 1er juin 2017
Aubenas se paye Ruffin, Tony Parker lâche Najat, la semaine de 4 jours
5
31 mai
Un jour en France : mercredi 31 mai 2017
Maxime Hamou dérape, Hanouna contre les gays, StreetPress dénonce
16
30 mai
Un jour en France : mardi 30 mai 2017
Arte antisémite ?, Blanche allume Polanski, Diane Kruger l’antinazie primaire
18
29 mai
Un jour en France : lundi 29 mai 2017
La milice Act Up primée à Cannes, la SNCF contre le public, Despentes dévisse
24
26 mai
Un jour en France : vendredi 26 mai 2017
Burkini contre nudité à Cannes, les LGBT en Corse, Ozon le cul
28
25 mai
Un jour en France : jeudi 25 mai 2017
Collomb ministre des Gaffes, Ferrand dans la merde, Schiappa et le sexe, Nyssen à l’assaut du Ridicule (8991m)
15
24 mai
Un jour en France : mercredi 24 mai 2017
Godard par Hazanavicius, Rodin par Doillon, le fils Garrel et la fille Higelin
25
23 mai
Un jour en France : mardi 23 mai 2017
Hanouna l’homo, les (gros) nichons d’Afida Turner, Clitorine de Haas
20
22 mai
Un jour en France : lundi 22 mai 2017
France/Brésil en pots-de-vins sous-marins, les gros sponsors du Macron, L’Anne Hidalgo sur la sellette
3
19 mai
Un jour en France : vendredi 19 mai 2017
Spécial « 70e Festival mondialiste de Cannes dans l’indifférence générale »
12
18 mai
Un jour en France : jeudi 18 mai 2017
Les Patriotes de Philippot et ceux du Mossad, Didier Super se moque de l’antifascisme, Patrick Timsit se couvre
13

Le sérieux de la politique
c’est chez Kontre Kulture

 






Alerter

24 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1749258
    Le 19 juin à 21:35 par ludo72
    Un jour en France : lundi 19 juin 2017

    Que les classes moyennes et les vieux qui ont voté pour ces tocards boivent le calice jusqu’à la lie et se la fassent mettre bien profond.... Qu’ils planquent leur patrimoine, assurances vies et portefeuilles, mais de toute façon ils n’y échapperont pas ; eux n’auront pas accès aux lessiveuses des paradis fiscaux et la prédation des plus puissants qu’eux ira là où il y a du blé à prendre, certainement pas vers ceux qui vivotent autour du seuil de pauvreté !!! J’en rigole d’avance !!!
    On verra si ce bloc bourgeois hétéroclite restera uni bien longtemps....

     

    Répondre à ce message

    • #1749353
      Le 19 juin à 23:42 par ananas en tranche
      Un jour en France : lundi 19 juin 2017

      Oui, cela me rappelle un truc...je ne mets que la fin :

      Soyez maudits, hommes de peu de foi
      En vérité je vous le dis, et croyez moi
      Vous allez maudire ce bûcher infernal
      Car de vos vies, ne recolterez que le mal

      Soyez tous maudits et votre descendance
      Je vous le dis, n’auront aucune chance
      De vous pardonner votre égarement
      Puisque sorciers, seront tous vos enfants ....

       
    • #1749605
      Le 20 juin à 12:56 par massaliote
      Un jour en France : lundi 19 juin 2017

      Cher Ludo ,

      J en ai vraiment marre que les vieux dont je suis soient
      accusés de tous les maux. Oui j ai travaillé toute ma vie non je ne roule pas sur l or et non je n ai pas voté pour Macron et sa clique.

      Sans rancune

       
  • #1749278
    Le 19 juin à 21:57 par Emmanuelle
    Un jour en France : lundi 19 juin 2017

    1. "Quand ça se féminise, ça sent le sapin", merci Patron, c’est encore pertinent !
    Un présage pour la France avec Connerie, Tobie et Belcassine dans la descente aux Enfers du PS ... casse sociale et morale pire qu’une catastrophe nucléaire (dont les effets apocalyptiques sont mesurables).

    2. Que Ruffin ne se moque pas des Smicards absolus contraints de renoncer à tout projet de vie avec les miettes qu’ils reçoivent des cochons.
    En rentes assurées sur 100 ans voire plus, à lui-même et à ses héritiers, combien leur rapportent déjà et son Soutien et son Merci anticipés à son patron Macron ?

     

    Répondre à ce message

  • #1749325
    Le 19 juin à 22:58 par vélo
    Un jour en France : lundi 19 juin 2017

    Ouais bof, c’est bien le second tour des présidentielles avec l’abstention et le vote Macron de ceux pour qui Marine Le Pen c’est Hitler qui nous a mis dans cette situation. Comme disent certains ici, faudra pas venir chouiner après.

     

    Répondre à ce message

  • #1749424
    Le 20 juin à 03:05 par Carlin
    Un jour en France : lundi 19 juin 2017

    On ne laisse rentrer les femmes à l’assemblée que lorsque le pouvoir n’y est plus. Comme dans tous les domaines d’ailleurs. Pas de quoi s’inquiéter de la brochette d’idiotes vu un peu partout. Cela dit, les types LREM ne sont pas mieux.

     

    Répondre à ce message

  • #1749453
    Le 20 juin à 07:28 par Eloise
    Un jour en France : lundi 19 juin 2017

    Melenchon elu avec 11 900 voix, FI 1/2 de voix que le FN et pourtant 15 elus !
    Quelqu’un sait-il ou trouver les voix de chaque candidat sur leur circo parce que le Ministere de l’Interieur ne maintient pas le descompte ?.

     

    Répondre à ce message

  • #1749460
    Le 20 juin à 08:02 par bertin
    Un jour en France : lundi 19 juin 2017

    La bulle Macron a déjà explosé...

    Et peu de monde parmi les "élites",ne s’en aperçoit !
    LREM,de droite,du centre et de gauche n’est qu’un
    Ensemble ...vide !
    LRFP, de droite,du centre et de gauche
    que veut créer Philippot a déjà implosé,... !
    Macron,Philippot deux bulles,aux yeux du peuple réel .
    Le peuple n’est ni de droite,ni du centre,ni de gauche
    mais les élites ne le savent pas !

     

    Répondre à ce message

  • #1749463
    Le 20 juin à 08:06 par Serge
    Un jour en France : lundi 19 juin 2017

    Bonjour,

    Je vous écris des Landes pour vous soumettre quelques chiffres.
    En 2012, dans la troisième circonscription, Henri Emmanuelli était élu dès le premier tour des législatives avec 56% des voix (oui, vous lisez bien !). Il a fait cadeau de cette circonscription au jeune et brillant parachuté Boris Vallaud (Monsieur Najat), lequel a péniblement gagné avec 50,75% au second tour avec 57% d’abstentions + blancs + nuls. Y a pas de quoi pavoiser dans un département qui était acquis au PS depuis le paléolithique supérieur.

     

    Répondre à ce message

  • #1749479
    Le 20 juin à 09:02 par Guit
    Un jour en France : lundi 19 juin 2017

    A l instant j entends Segolene Royale nous expliquer qu il y a une abstention positive assimilable a un soutien a Emmanuel Macron, les Abstentionnistes donnent sa Chance au gouvernement je dis ca pour ceux qui croient encore qu une abstension massive peut avoir un impact, vous n aurez que leur mepris tant que vous ne leur mettrez pas une raclee electorale

     

    Répondre à ce message

    • #1749637
      Le 20 juin à 13:30 par Eric
      Un jour en France : lundi 19 juin 2017

      Ce n’est pas parce que S.Royal sort une énormité, à seule fin de se faire mousser auprès de Macron pour gratter quelque chose, qu’il faut la reprendre à votre compte. De toute façon nous sommes tous pris pour des imbéciles, ceux qui votent Macron y compris.

       
  • #1749481
    Le 20 juin à 09:09 par Athena
    Un jour en France : lundi 19 juin 2017

    Cette AN est une vaste mascarade, de l’enfumage, jeunisme et féminisation pour faire croire au peuple qu’on a fait la revolution, en fait l’AN n’a aucune importance, ce sera la chambre d’enregistrement de décisions prises par Macron directement avec la haute administration et Bruxelles ! Pour le reste, cette armée de godillots serviles et reconnaissants et beaucoup trop nombreux, continueront de piller la France et les français d’en bas, avec des Ruffin, Melenchon ou Le Pen réduits au rôle de clown blanc, pour le reste, quelle stupidité, la gravité de la situation nécessiterait simplement du bon sens, un nombre de députés et ministres réduit, de la compétence et surtout de la conviction et d’une vision pour le pays ,ne rêvons pas ne rêvons plus !

     

    Répondre à ce message

  • #1749493
    Le 20 juin à 09:38 par Azer
    Un jour en France : lundi 19 juin 2017

    57% des inscrits se sont abstenu d’aller voter ! Sans compter les gens qui n’ont même pas pris la peine d’aller s’inscrire comme l’auteur de ce commentaire !!

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents