Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Aluminium dans les vaccins : le rapport qui dérange

Un rapport non publié, et pour cause

Dans un rapport jamais rendu public depuis mars, des scientifiques pointent les risques induits par la présence d’aluminium dans les vaccins.

 

On y lit des échanges cordiaux mais surtout un débat âpre et passionné. Ces documents que nous nous sommes procurés, c’est l’avis du conseil scientifique de l’ANSM, le gendarme du médicament, et l’ensemble des discussions que les spécialistes ont mené sur l’étude de l’équipe du professeur Gherardi, chef du service neuromusculaire à l’hôpital Henri Mondor de Créteil, évaluant la neurotoxicité de l’aluminium présent dans les vaccins.

[...]

Bien que financé par l’ANSM – avec donc des deniers publics –, en plein débat mouvementé sur l’extension de l’obligation vaccinale à onze vaccins infantiles, et à la « stupéfaction » des associations de patients, ce rapport n’a pas été rendu public. « Les avis consultatifs du conseil scientifique n’ont pas vocation a être publiés. Cela ne veut pas dire qu’on cherche à les cacher », défend de son côté l’ANSM. Voici ce qu’on y découvre.

 

  « La dose ne fait pas le poison »

Même injecté à « faible dose » dans des muscles de souris, l’adjuvant aluminique « peut induire une accumulation d’alumium à long-terme et des effets neurotoxiques », note l’équipe de Gherardi. En clair, contrairement à ce qui est communémement admis, même une faible dose pourrait provoquer des complications. « La dose ne fait pas le poison », résument-ils.

[...]

Vers une « prédisposition génétique » ?

« Pour la première fois », lit-on, dans la littérature sur les vaccins, cette étude met en évidence des facteurs génétiques de prédisposition à développer une myofasciite à macrophages (une lésion provoquant fatigue, douleurs musculaires, voire troubles neurologiques) après la vaccination. Sept gènes sont en effet « surrepresentés » chez les patients affectés. Aurions-nous une susceptibilité génétique nous faisant réagir à l’aluminium des vaccins ? Cette voie de recherche, jugée « extraordinaire » par l’un des membres du Conseil fait actuellement l’objet d’un dépôt de brevet de la part des chercheurs.

Lire l’article entier sur leparisien.fr

La santé cristallise le problème de confiance entre électeurs et politiques,
voir sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

Prendre soin de sa santé avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1805717
    le 22/09/2017 par révi-sioniste
    Aluminium dans les vaccins : le rapport qui dérange

    Il faut noter que ce que l’on nous présente comme des conservateurs microbiens est en réalité du formaldéhyde,produit hautement cancèrigène.
    Métaux lourds et produits hautement cancèrigènes composent leurs saloperies.


  • Pour ma part je l’ai échappé belle car j’ai lu dans un autre article que l’adjuvant aluminique a été introduit dans les vaccins en 2008 et mon dernier vaccin (le rappel du DTP) a eu lieu en 2007.

     

  • Le plus troublant, c’est que personne n’applique le principe de précaution, et pourtant il y a assez de cas très sévère pour qu’on se pose les bonnes questions sur cette adjuvant.

    C’est d’autant plus troublant qu’il existe des adjuvants inertes et sans danger.

    Mais ils ont étaient tous remplacé par l’aluminium.

    Étrange...

     

    • #1805909

      Bien sur que l’on tient compte du principe de précaution !!!!

      ....en tous les cas celui qui permet de maintenir le CA des industriels ainsi que leur marge de profit.
      Le principe de précaution consiste donc à ne pas informer les patients des risques encourus afin de maintenir et d’augmenter le chiffre d’affaire !


  • Attendu que les 11 vaccins contiendraient - au conditionnel évidemment car qui croire ? personne n’a les moyens de vérifier dans sa cuisine le contenu exact des vaccins et bien : ) - au final 11 vaccinations à « faible dose » d’aluminium = grosse dose sans compter tous les risques d’absorption ou d’exposition à l’aluminium dans d’autres produits ! Par exemple, le papier d’alu utilisé pour la cuisson ! De la fine poussière d’alu peut s’immiscer dans les aliments ?....

    Donc, quand il y a doute on s’abstient, non ? Sinon, ça devient suspect tous ces rapports contradictoires d’autant que vaccination obligatoire et non laissé à l’appréciation des « sujets lobotomisés* » (le cheptel quoi ! ) ça fait aussi suspect !

    Et puis 11 ça me rappelle un certain .... 11.9 ! Encore un autre complot mondial contre la santé dénoncé par notre regrettée Claire Séverac dans « La guerre secrète contre les peuples » p. 404 :« Là où nul obéit, personne ne commande » - Anselme Belleguarrigue

    *Je n’utilise plus le terme citoyens libres et égaux mdr, obsolète en macronie !


  • #1805762

    J’ai regardé, hier soir, une vidéo très didactique à ce sujet par un original : Philippe Jandrok.
    Il a même pondu un opus.

    Ça laisse vraiment songeur sur les motivations de la caste pourritique qui ne pas être mûe que par le fric...

     

    • #1805784

      J’oubliais... lui nous parle beaucoup de mercure dont tout le monde connait les "vertus".

      Quant aux bienfaits des vaccins eux-mêmes, zéro !
      Il y aurait même des effets délétères.

      Comment justifier de telles lois, donc ?


  • #1805772

    MERCK a financé l’association Robert Debré que dirigeait Agnès BUZYN entre 2005 et 2011... Au total c’est pendant 14 ans que Buzyn a été financée par les labos Sanofi, Meyers-Squibb et Novartis . " Il n’y a pas de conflits d’intérêts " !


  • #1805820

    Un nouveau rapport de Robert F. Kennedy, Jr. et son équipe décrit divers actes criminels de la part des employés et des consultants du Centre pour la prévention des maladies (CDC). Kennedy dit avoir les preuves d’activités criminelles par le consultant du CDC, Poul Thorsen, l’auteur et le coordinateur principal d’études multiples sur les vaccins, qui exonéraient le thimérosal, produit de conservation à base de mercure, dans le développement de l’autisme chez les enfants vaccinées.

     

  • #1805843

    Il n’y a pas que les vaccins dont les composants sont louches... Entre les pesticides présent dans l’eau et la nourriture, ainsi que les fameux perturbateurs endocriniens que l’on retrouve partout on se dit que notre environnement est totalement empoisonné.


  • #1805915

    11 vaccins d’un seul coup ! Ce sont les spermatozoïdes qui vont être contents, déjà que leur nombre diminue de 1% PAR AN !


  • #1805920

    Depuis 50 ans le nombre de nos spermatozoïdes a diminué de 50 % . Va-t-on attendre qu’il n’en reste plus que 10% pour commencer à se bouger ? Elimination silencieuse des Blancs .


  • #1806043

    surtout que Pasteur produisait des vaccins sur phosphate de clacium, présent dans notre corps, avec des resultats identiques en matière de production d’anticorps à ceux aluminiques de nos jours. Différence, on est certainq eu les vaccins sur Ph de C sont sans danger, on se le demande encore pour les adjuvants aluminiques.


  • #1806275
    le 22/09/2017 par Jean Le Chevalier
    Aluminium dans les vaccins : le rapport qui dérange

    Les dangers de l’aluminium et autres dans les vaccins sont connus depuis un moment, et l’Etat à la botte des laboratoires ferme les yeux et encourage les vaccins de plus en plus tôt...Comprenne qui pourra...

     

Commentaires suivants