Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Fils de France : « Bien faire et laisser dire »

À l’approche du premier grand colloque de Fils de France intitulé « Vers un islam français » – samedi 27 octobre au Sénat –, il semble important de rappeler à notre public que le chemin des musulmans patriotes a été, est et sera parsemé d’embûches.

Pourquoi ? Parce que ce qui nous est acquis sur le papier ne l’est pas encore dans les esprits ni dans les mœurs. En effet, si cet avènement d’un islam authentiquement français est très naturellement souhaité par nombre de jeunes musulmans français, il demeure pour certains suspect, voire incompatible avec la République française. Ou avec la religion musulmane. C’est selon.

Ainsi, musulmans déclarés aimant la France, notre pays à tous, on nous accuse :

• à l’extrême gauche : d’être des « collabeurs », ou des « sionistes liés au CRIF » ;

• au CRIF : d’être « vendus à l’extrême droite » ;

• à l’extrême droite : d’être un « sous-marin islamiste » ;

• chez les religieux : d’être « vendus à la laïcité militante » ;

• et chez les laïcs : d’être des « suppôts de l’islamisme ».

Bref, un inventaire à la Prévert où chacun, d’où qu’il se place, fait de nous son meilleur ennemi.

Il faut se faire une raison : on ne peut pas plaire, ni être reconnu et encore moins être compris par tout le monde. Le savoir, l’accepter, et se battre pour exister est pour nous un gage de rectitude, pour le pays, le propre d’une saine démocratie.

Fils de France surprend, suscite l’intérêt, et c’est une très bonne chose.

Comme le loup du conte qui cachait ses grandes dents sous un bonnet de dentelle, on nous croit terroristes ou fascistes sous la barbe. Nous sommes simplement Français, musulmans et patriotes. Nous épousons un processus historique classique suivant une vague migratoire : celui de l’acculturation. Fils de France suit son chemin de façon réfléchie, ancré dans un objectif clair : participer à l’union des Français au-delà de leur religion et de leur appartenance ethnique.

Berrichon, j’ai fait mienne la devise d’un berruyer célèbre : Étienne François Sallé de Chou, député du tiers état siégeant pour le Berry aux états-généraux de 1789. Cette devise, c’est « Bien faire et laisser dire ». À dater d’aujourd’hui, elle sera aussi celle des Fils de France !

Camel Bechikh

Président de Fils de France

Le 22 octobre 2012

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #246496
    le 24/10/2012 par Simone Choule
    Fils de France : « Bien faire et laisser dire »

    Bon courage pour votre légitime combat Camel ! Arriver à suggérer juste cette idée de bon sens dans une France ou tout le monde se méfie et suspecte autrui (la si jolie "évolution des mentalités" qu’on nous vend depuis qu’on est petit et arrivés à à l’âge adulte, de s’apercevoir que tout le monde se déteste - belle évolution ! -) demande une abnégation ainsi que la prévision de nombreuses épreuves/embuches.


  • #246576
    le 24/10/2012 par lionelrastello
    Fils de France : « Bien faire et laisser dire »

    en savoie je prefere rien dire et laisser faire parce que crois moi mon ami quand ca va peter on reconnaitra ses allies


  • #246583
    le 24/10/2012 par joe l’indien
    Fils de France : « Bien faire et laisser dire »

    Exactement. On les laisse parler et on évite les pitoyables opérations pains au chocolat dans le RER. On prie chez soi et le vendredi direction une mosquée underground dans un local privé ou un sous sol là ou l’imam peut parler librement sans avoir peur des RG.


  • #246596

    DE quelle acculturation parle t on ? des droits de l’homme et du citoyen qui rabaissent la foi en Dieu à une simple "opinion" ? n’êtes vous pas comme les catholiques en train de faire votre Vatican II en vous ralliant au libéralisme philosophique ? Vos enfants vont ils résister aux sirènes d’une acculturation consumériste c’est à dire idolatrique ?
    Certes la situation est compliquée car cette République est construite sur la haine du catholicisme , le même sort vous attend... Enfin cette Patrie c’est à dire la terre des Pères, est une terre chrétienne baptisée sous Clovis, rien n’empêche la présence de Musulmans de juifs et autres religions sous la protection d’une nation chrétienne...sans religion toute société est désorientée... soyons réalistes le contexte historique ne va pas dans ce sens à moins que Dieu en décide autrement . Rien n’est impossible à Dieu.

     

    • Je pense que Fils de France veut dire par "acculturation" l’adaptation, l’assimilation même à la culture française (la langue, l’Histoire, les codes vestimentaires, la gastronomie...) Quant à Vatican II j’aimerais dire quelques mots, en tant que catholique pratiquant :
      - Avant Vatican II, l’Eglise était déjà en crise , en perte de vitesse après les deux guerres mondiales. Le matérialisme triomphait dans les années 1960 après des années noires de restrictions/ privations.
      - Avant Vatican II, la messe se faisait tout en latin et le prêtre tournait le dos aux fidèles. Je peux vous assurer que mes grand-parents et même mes arrières-grands-parents - très croyants- étaient contents de comprendre enfin ce que le curé racontait et ce qu’ils chantaient !
      - Avant Vatican II, c’était toute la curie romaine qui détenait le pouvoir et se fichait des évêques d’Europe, d’ Afrique, d’ Amérique Latine.

      Certes certaines avancées de Vatican II ont parfois été trop loin. Mais il ne faut pas évacuer d’un revers de la main ce qui a profondément changé en bien dans la compréhension de la messe et de la parole du Christ.


    • @alex Y’a pas de tenue vestimentaire "française", encore une fois, ce qui est à la mode c’est de se fringuer comme les rappeurs de chez Young Money (Juifs-Noirs du ghetto-embourgeoisés américains), comme d’autres s’habillent en baba cool.

      La langue y’a que les vieux qui ne parlent que l’arabe, les jeunes parlent tous français, et quand c’est entre nous, que l’on parle arabe par préférence ou que l’on parle en anglais pour "délirer", ça ne regarde personne d’autre.

      Quant à la gastronomie, j’aimerais goûter des plats bien français en halal, il n’y en a pas, là ça reste une question de goût, si on veut cuisiner traditionnellement français-halal chez soi.


    • @ Amine :
      Quand je parle de codes vestimentaires je parle de s’habiller "à l’européenne", et pas à "l’orientale" ou à la mode "salafo-wahabbiste" ! De même pour la langue, le français est de plus en plus "abâtardi" à l’oral (et à l’écrit n’en parlons pas) notamment dans les banlieues. Pour la viande hallal, si vous voulez en acheter en magasin pour faire des plats français à la maison, ça ne gêne personne (en tout cas pas moi.)


    • @alex Dans l’habillement le truc c’est que 1) La très grande majorité des musulmans ne s’habillent pas en qamis si ce n’est pour aller à la mosquée le vendredi (et encore), et ceux étant vêtus de la sorte restent le 3/4 du temps dans leur quartier. Non vraiment, des musulmans qui se fringuent à l’orientale y’en a quasi pas, à moins "qu’à l’orientale" ça soit pour les grands parents maghrébins qui s’habillent trop large 2) "à l’européenne" c’est à voir puisque les jeunes s’habillent mi-ricain mi-slim 3) Ce n’est qu’un vêtement, le qamis était là avant les snapbacks des 90’s qui viennent des USA, si des jeunes s’habillent en baba cool jamaïcain immonde, il n’y a pas de soucis pour que je mette un vêtement "traditionnel"

      Quant à la langue, je suis d’accord... mais elle n’est pas spécialement amochée par les musulmans. "Dans les banlieues" certes, mais quid des beaufs "de souche" (les Keen-V-like) ? Je dirais même 3/4 des jeunes de province massacrent allègrement la langue française sans qu’ils soient forcément musulmans.

      En bref, ce que je veux dire c’est qu’il n’y a pas de réelle identité française ; solidarité, vestimentaire, culture française etc, les jeunes s’en cognent, pour la majorité. C’est pourquoi je pense que les musulmans n’ont pas à se justifier plus que les autres.

      Par ailleurs, je pense que cette vision qu’ont mes frères de fils de France est vouée à l’échec :

      - Les musulmans s’étant accomodée à la "culture française" ayant quitté l’Islam pour la plupart
      - Les "entre deux-chaises" tentant de concilier leur religion avec leur vie en France, mais qui ne connaissent au final pas beaucoup leur religion
      - Et finalement les realisto-sceptiques, sachant pertinemment que nous, musulmans, n’avons strictement rien à faire en France.


    • #249247

      Et finalement les realisto-sceptiques, sachant pertinemment que nous, musulmans, n’avons strictement rien à faire en France.

      Je vous paye le billet d’avion ?


  • #246721
    le 24/10/2012 par yéti déporté au Benêtland
    Fils de France : « Bien faire et laisser dire »

    « Mare Nostrum » suffit pour prendre l’Empire à son propre jeu, car finalement, il a des richesses pas très loin.

    « Être les enfants de soi-même, disposer de tout, signifie fatalement livrer le pouvoir de disposer à un seul seigneur, à un seul souverain : la fixité, l’identité, l’Un, sont les figures du déracinement vis-à-vis de la multiplicité des rapports entre les individus concrets et la nature, de la destruction de tout lien social et de toute dépendance à l’égard d’autrui ».
    Pietro Barcellona entend Marx et Engels

    "L’idiot du village est plus pour nous que tous les étrangers réunis."

    "Sous le terme neutralité de l’État, se cache son indifférence à la destinée du Peuple. L’État s’est transformé en Maman, grand prestataire aveugle du troupeau d’atomisés abâtardis. En réponse, le benêt n’est plus citoyen politique, juste un client sans pouvoir, à peine lobbyiste car « le temps c’est de l’argent ». Le caddie est sa seule passion politique. La remarquable prévision de Tocqueville. Alors, qu’un peuple soit remplacé par un autre, quel importance pour la Caste et ses valises ?" Feric Jaggar


  • #246726

    Bla bla bla islam de France islam modéré vous allez arrêtez quand vos âneries la non mais je rêve et ça se dis musulman ben voyons Fils de France n’importe quoi pffff triste époque je pari que sur ce site il y a 90% de franco-musulman de pacotille qui ne connaissent rien à l’islam je vous met au défi de rendre visite aux talibans qui se feront un plaisir de vous coupez les testicules et je pari que vous êtes persuadés que ben laden était un agent de la CIA alors la je pouf de rire !!!

     

  • #246747
    le 24/10/2012 par Moshé Faurisson
    Fils de France : « Bien faire et laisser dire »

    Je ne doute pas de la bonne foi de C. Bechikh. Cependant parler de "saine démocratie" n’a absolument aucun sens islamiquement parlant.

     

  • " avènement d’un islam authentiquement français"

    Ca ne veut pas dire grand chose, qu’est-ce que l’authenticité française ? Les jeunes, musulmans ou non, ne sont, pour la plupart, pas intéressé plus que ça à cette supposée identité française.


  • On reconnaît un arbre à ses fruits.
    Nous ne vous jugerons pas sur vos paroles mais sur vos actes.


  • #246827

    Comme l’annonce très justement Camel Bechikh dans son communiqué, la démarche de Fils de France va susciter des attaques de tous les camps opposés mais surtout de la part des musulmans victimaires et des identitaires de pacotille. Un bel avenir de réconciliation se prépare quand je lis les commentaires (étonnant de les lire sur ER d’ailleurs). Peut-être ne voient-ils pas qu’il y a urgence, que la maison va brûler ? Que font-ils eux pour la France ? Pour permettre à leurs familles de vivre dans un pays serein et apaisé ?
    Bon chemin aux FDF.


  • #246831

    "« Bien faire et laisser dire ». À dater d’aujourd’hui, elle sera aussi celle des Fils de France !"

    ça me parrait bien imprudent.

    Quand on laisse dire ses détracteur, le "bien fait" demeure inconnu du grand public.


  • #247300
    le 25/10/2012 par gauloissauvage
    Fils de France : « Bien faire et laisser dire »

    Soutien a kamel Béchikh et a son association !

    Cela fait plaisir de voir qu’il y a aussi des Patriotes parmi les musulmans et nous sauve peut être d’une impitoyable guerre civile !


Afficher les commentaires suivants