Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°482

8 septembre 2017

Au sommaire

- 00’49 : le cyclone Irma et les vacances de Jean-Marie Le Pen dans les îles françaises
- 02’28 : la première période des mémoires de Jean-Marie Le Pen (jusqu’à 1972)
- 03’47 : l’effondrement de la cote de popularité du président Macron
- 05’29 : l’actualité du FN qui fait la joie des médias
- 07’32 : des pistes pour réparer le Front national
- 08’56 : les attentats de Barcelone et l’échec relatif de Daech
- 11’04 : le cas de la Corée du Nord et le risque de l’escalade
- 12’03 : l’appel du pape François sur les migrants
- 13’40 : les conseils de lecture du président (d’honneur)
- 17’16 : évocation de Mon Étrange Légion paru chez Kontre Kulture

 

Voir aussi :

19 juillet
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°480
18 juillet 2017
8
7 juillet
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°479
6 juillet 2017
4
1er juillet
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°478
30 juin 2017
13
22 juin
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°477
"Marine Le Pen est toujours sûre d’elle-même et dominatrice"
14
20 juin
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°476
16 juin 2017
1
13 juin
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°475
13 juin 2017
4
1er juin
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°474
1er juin 2017
8
28 mai
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°473
27 mai 2017
3
21 mai
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°472
18 mai 2017
6
11 mai
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°471
11 mai 2017
20
5 mai
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°470
7
28 avril
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°469
28 avril 2017
21
8 avril
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°468
8 avril 2017
5
30 mars
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°467
30 mars 2017
2
24 mars
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°466
24 mars 2017
2
17 mars
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°465
Jeudi 16 mars 2017
2
11 mars
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°464
Vendredi 10 mars 2017
6
24 février
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°463
Jeudi 23 février 2017
6
17 février
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°462
16 février 2017
3
12 février
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°461
8
3 février
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°460
2 février 2017
9
27 janvier
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°459
27 janvier 2017
8
20 janvier
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°458
20 janvier 2017
3
12 janvier
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°457
12 janvier 2017
14
6 janvier
Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°456
6 janvier 2017
7

S’inspirer des valeurs de Jean-Marie Le Pen avec Kontre Kulture :

 






Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1797551
    Le 8 septembre à 21:30 par Boulangerois
    Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°482

    La cause de nos problèmes, c’est la dette point barre, et après ils appuient dessus pour faire ce qu’ils veulent.

     

    Répondre à ce message

    • #1797654
      Le 9 septembre à 01:11 par Paphytos
      Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°482

      La dette n’est qu’une conséquence, comme les les sionistes, les impôts, les banques, les satanistes et autre messianistes. Il faut prendre le problème plus à la racine.

      L’échange monétaire pré suppose un marché qui évolue au fur et à mesure de la concurrence dans les moyens de productions. La dette c’est juste le moment ou on vends la production avant de la faire. Donc le seuil de virtualisation de l’économie.

      L’argent est un cercle vicieux exponentielle qui nous aliène doucement depuis la révolution agraire. On est à l’époque ou il devient délirant dans sont dernier pic, juste avant sont écroulement. C’est pour ça qu’on à cet technologie, qu’on à la dette, la GPA, l’histoire, la politique, le suicide, les médias, etc... La société c’est les délire humain poussé à sont paroxysme.

      Réfléchis à un truc l’ami, ils ne nous ont pas imposé la dette en faisant pression via la dette, ils nous l’ont pas imposé, c’est notre fonctionnement économique qui à créer des espace de pouvoir à la création d’une bulle d’économie fictive. C’est notre épopée capitaliste qui, au cours de sont alchimie (transforme les objets de la Vie en valeur marchande) à rendus nécessaire la dette.

       
  • #1797606
    Le 8 septembre à 22:49 par Edouard
    Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°482

    Admiration et respect a Jean Marie Le Pem, fin, cultive, courageux et dissident.

     

    Répondre à ce message

    • #1797923
      Le 9 septembre à 13:44 par bertin
      Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°482

      A Edouard,

      Je partage vos sentiments ,moi qui suis gaulliste .
      J’en profite pour vous dire que je respecte De Villers .
      Vous vous rendez compte si Le Pen ,de Villiers ,
      Gollnish,Soral s’entendaient ?
      Parole de Gaulliste ,ce serait la renaissance
      de la France .
      Un rêve ?

       
  • #1797630
    Le 8 septembre à 23:40 par Ramon Mercader
    Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°482

    Bon rétablissement à Marie d’Herbaïs !!!

     

    Répondre à ce message

  • #1797721
    Le 9 septembre à 08:41 par Il faut sauver le soldat France
    Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°482

    Jean-Marie a raison. Avoir mis l’Europe et l’Euro en avant lors de cette campagne présidentielle fut une erreur magistrale. Comme il le dit, le péril qui menace notre civilisation ce n’est pas l’euro, mais l’immigration et ses conséquences désastreuses pour notre continent européen .

    N’est-ce point là un point de rupture total avec Philippot qui ne veut parler que de l’Europe et de l’Euro ?

     

    Répondre à ce message

    • #1797905
      Le 9 septembre à 13:20 par mondialisto-sceptique
      Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°482

      La dimension identitaire est parfaitement légitime mais est elle stratégiquement payante ? Par ailleurs, il y a évidemment une forte corrélation entre immigration et Europe, que ce soit via l’ouverture des frontières ou le dumping social organisé par la CE.
      La ligne ER met en avant le patriotisme, sans renier l’identité, mais de manière à rallier les français de branche sincèrement attachés à la France. De mon point de vue de sympathisant ER, plus que la position de Philippot sur l’Europe, c’est celle de Marine sur la « laïcité » qui est une grave erreur.

      On peut critiquer Philippot, Marine ou son père, la question des représentants d’un mouvement étant cruciale puisqu’en pratique ce sont eux qui défendront leur programme auprès des masses. Mais si in fine on veut arriver au pouvoir (par les urnes ou non), il faut choisir un leader et donc une ligne, dont certains points déplairont inévitablement à ses soutiens. Bref, de même qu’il faut ordonner ses combats entre ennemis prioritaires et secondaires, la synthèse politique est une affaire de compromis. Et compromis ne veut pas dire lâcheté, ER en est le meilleur exemple.

      PS : je découvre à l’occasion de cette vidéo le retour de Lorrain de Saint Affrique dans l’entourage du Menhir.

       
  • #1797738
    Le 9 septembre à 09:07 par Dupont
    Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°482

    " Mon étrange légion " paru à KK, "une collection dirigée par " Alain Soral, QUI A TOUS LES COURAGES DU MONDE, y compris dans l’édition " . Quel hommage !

     

    Répondre à ce message

  • #1797742
    Le 9 septembre à 09:22 par Francois Desvignes
    Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°482

    Le FN a perdu les présidentielles et les legislatives parce qu’à force de vouloir se faire accepter par les partis de gouvernement , l’électeur qui parvenait de moins en moins à les distinguer a préféré l’original à la copie.

    Le FN est mort de s’être proclamé républicain sur un discours qui se voulait de rupture mais dont le programme ni trop républicain ni trop de rupture a fini par devenir illisible.

    Maintenant, le FN est mort, comme la république qu’il a voulu imiter . la république et le FN sont morts d’avoir perdu leur base.

    Si maintenant on veut s’interroger sur le fait que la base de la république et la base du FN se sont réfugiés dans l’abstention pour ne plus jamais revenir au vote et que cette tendance lourde, loin de s’inverser, va s’accentuer signant la mort définitive de la république et de ses partis, cette cause "de l’insurrection par l’abstention" est unique.

    La République et les partis de la république ont dit "Islam de France." et "Afrique noire en France".

    Or la base a une conception continentale, raciale et religieuse de la nation : la géographie, la génétique et l’ Histoire.

    Elle s’oppose en tout au mondialisme.

    Elle est patriote.

    Par exemple, elle refusera toujours d’intégrer la Turquie qui :

    - est en Asie et n’est pas en Europe
    - est Turque et non caucasienne
    - est musulmane et non chrétienne

    Pourtant, le FN est pire que la République : le FN se contredit.

    Il dit de la main droite qu’il veut l’identité et la souveraineté de la France mais accepte de la main gauche sa dissolution dans "l’islam de France".

    C’est cette contradiction qui a fait que la moitié de ses électeurs sont allés chez Macron et l’autre moitié dans l’abstention.

    La différence entre les deux, c’est que la moitié de Macron espère encore en la république, alors que celle de l’abstention n’attend plus rien que l’insurrection.

    Enfin, si l’on devait mesurer la permanence de la position de la base, et donc la mort certaine de la république et de ses partis,

    comprendre enfin que LA RUPTURE EST CONSOMMEE, entre la France et la république, et que seule la république ne s’en est pas encore aperçue,

    on pourrait résumer la position de la base, donc de la FRANCE, en un aphorisme, celui de Jeanne d’Arc :

    " Dieu aime bien les Anglais chez eux"

    Politiques, Républicains,sayanim, immigrés : pesez cela.
    Ma terre, mon sang , mon dieu ne sont pas les vôtres.
    Et vous n’avez aucun droit sur eux.
    Vous n’êtes pas Français

     

    Répondre à ce message

  • #1797751
    Le 9 septembre à 09:43 par Alain Proviste
    Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°482

    Ce n’est que mon ressenti mais au contraire, le fait que J.Marie fut écarté du parti, cela permit la dé-diabolisation (non pas qu’il soit le diable mais les merdias se seraient servit de lui pour enfoncer Marine et limiter sa progression, ils n’ont d’ailleurs pas hésitaient à instrumentaliser son lien de parenté pour lui faire du tort, vu qu’il n’y avait plus que ça à se mettre sous la dent). Ce qui flingua le FN durant la présidentielle et par effet boule de neige les législatives, c’est tout simplement sa prestation lors du débat face à Macron. La question est : qui voudrai-je comme président(e) ? Une personne qui garde son sang froid, sage, qui argumente, qui a de la répartie, qui connait son sujet (pas de fiches), faisant preuve de hauteur et maturité. Hors j’ai cru assister à un règlement de cour d’école, avec une Marine espiègle contre un macron insipide ne se laissant pas déstabiliser et faisant preuve de calme. Avec le coup des : "envahisseurs sont là" elle finit par couper la branche sur laquelle, elle fut assise. On peut reprocher des choses à Phillipot mais il aurait fait bien mieux que la patronne (qui avait l’alignement des planètes pour elle et ne pouvait rêver mieux). A présent, Marine devrait laisser sa place, ça permettrait de convaincre de futurs électeurs que la démocratie existe au FN et en même temps couper l’herbe sous le pied des merdias se servant du nom de Le pen pour faire du tort. Quant à limiter l’immigration, si l’UE impose un quota, il sera difficile de contredire, donc il nous faut sortir de l’UE, seulement c’est bien foutu car ça prend du temps (comme en témoigne le Brexit) et qu’il faudrait bien 2 quinquennats pour en ressentir les bienfaits, chose quasi impossible à réaliser car nous voulons des résultats immédiat.

     

    Répondre à ce message

  • #1797754
    Le 9 septembre à 09:58 par Sous x
    Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°482

    Croyez vous sincèrement au changement de cap , plus que nécessaire à la survie du FN ? À mon avis , impossible dans l’état actuel ! Le haut de la " tour de Babel " étant infiltré par un lobby tellement puissant, qu’il a gangréné l’appareil au plus haut niveau . Roger Holeindre , justement, avait prévenu jmlp quant à ce phénomène , avant de quitter le navire , avec bien d’autres cadres de ce parti . ( après , cela devient une histoire familiale , et on quitte objectivement les orientations politiques )
    .ps : sur un autre plan , on peut faire un parallèle avec Trump et son gendre influent ... ( sa propre fille et ses petits enfants ayant épousé la religion des " intouchables " ) , notre homme bien que se débattant au mieux , est nécessairement lié filialement à cette communauté , donc lui est partiellement assujettie .)
    nb : ces deux lobbies sont certes différents , mais la " gangrène " est la même : après leur " passage " il ne reste rien des structures initiales .

     

    Répondre à ce message

  • #1797780
    Le 9 septembre à 10:39 par liberatefratras
    Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°482

    Les deux conditions réelles de l’échec du FN, sont le sabotage du débat par sa fille et la vision identitaire, faisant l’almagane entres musulmans et intégristes.
    Le score du FN de 33%, est dû, par la gauche du travail de Philippot.
    La droite des valeurs à été récupéré par Fillion.

    À bon entendeur : Jean-Marie Le Pen à méditer.

     

    Répondre à ce message

    • #1797904
      Le 9 septembre à 13:19 par francky
      Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°482

      Excellent commentaire auquel je plussoie...
      Qd à ceux qui pense que Phillipot parle trop trop de l’euro et de l’ue auquel il faudrait rajouter l’otan et bien il se trompe lourdement.
      C’est l’UPR qui etait dans le vrai sur ces sujets mais il ont une baudruche bouffi d’orgueil à leur tête et qui de plus est un grand peureux, sinon...

      "De défaites en défaites jusqu’à la victoire" Mao Zédong

       
  • #1798403
    Le 10 septembre à 04:37 par J MARIE du HAVRE .
    Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°482

    Jean Marie toujours aussi clair et précis , VIVEMENT LE 1 MAI 2018.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents