Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le sarkozysme, maladie infantile du gaullisme

AteliER
Article initialement publié dans l'atelier E&R

« Le jour où je voudrai revenir, je vous préviendrai » déclarait Nicolas Sarkozy le 8 juillet 2013, brisant plus d’un an de silence médiatique aux accents de traversée du désert. Bien qu’embourbé dans de multiples affaires, son retour teinté de faux accents gaullistes était devenu très probable en cette rentrée 2014.

L’histoire ne se répète pas, ou alors comme une farce, prévenait Marx. Or c’est bien ce à quoi nous risquons d’assister dans trois ans. Tant sur la forme de la traversée du désert – l’impatience puérile de l’intéressé le pousse déjà à la rompre – que sur le fonds idéologique.

Que reste-t-il aujourd’hui du gaullisme à l’UMP ? Sans doute guère plus que les symboles et la plume d’Henri Guaino, qui permettent aux élus du parti de dormir la conscience tranquille et aux jeunes militants de citer le Général à l’occasion. Pourtant, le sarkozysme ne fut objectivement qu’une succession de trahisons des idéaux gaullistes. La souveraineté de la France et le respect de l’expression référendaire du peuple, piliers du gaullisme, ont été largement bafoués. La réintégration de la France dans le commandement intégré de l’OTAN a en effet fait de notre pays une force d’appoint de la politique étrangère américaine. De même la ratification du traité de Lisbonne dès 2007, faisant fi de la volonté populaire exprimée deux ans auparavant, fut un pas de plus dans la déconstruction de notre souveraineté nationale.

Cependant ces reniements ne constituent pas une spécificité du sarkozysme. Ils auraient pu en effet être effectués par un autre, comme en témoigne la politique européenne de François Hollande, conforme à celle de son prédécesseur. L’empreinte laissée par Nicolas Sarkozy sur le territoire français est d’une autre nature : son quinquennat marque l’avènement de l’arrivisme libéral comme valeur de notre société. C’est là que se trouve le véritable reniement des valeurs gaullistes authentiques. L’ex-président a ainsi usé de l’image de marque dont jouit son glorieux prédécesseur comme d’un outil marketing. La nation, la frontière, le travail irriguaient ses discours, tandis que le libéralisme tant économique que culturel était le fondement de son action.

La relation qu’il entretient avec Carla Bruni, insolite de prime abord, est pourtant le symbole même de l’harmonie idéologique qui existe entre les milieux d’affaires et le show business culturo-mondain, soit entre cette droite libérale et cette gauche libertaire. Le candidat Sarkozy voulait « liquider l’héritage de Mai 68 » alors qu’il en est le produit. Fasciné par l’argent et la réussite individuelle qui ne souffrent pas la contrainte du collectif, Sarkozy n’est finalement qu’un Bernard Tapie couronné de succès.

L’arrivisme est bien sûr de tout temps, mais l’originalité de notre société est qu’il en est devenu une valeur positive vers laquelle il faut tendre. Sarkozy est allé plus loin avec l’arrivisme politique. La stratégie politicienne n’était pas pour lui un moyen machiavélique d’arriver au pouvoir pour réaliser ses idées, mais une fin en soi. Réussir pour réussir, dominer pour dominer. Peu importe alors la perte réelle de pouvoir politique, abandonné aux marchés ou à l’obscure Commission européenne. Seul compte le statut social procuré par la fonction suprême, aussi décadente soit elle.

Ainsi le sarkozyste « aime la France » mais ne supporte par l’idée du collectif. Il pense qu’il y a encore des socialistes au pouvoir, quand il n’y a plus que sarkozystes de gauche et sarkozystes de droite. Ces derniers ne se distinguant plus que par leurs discours sur l’immigration, les premiers refusant de la réguler au nom du sacro-saint multiculturalisme, les seconds attisant les tensions oralement mais refusant de réhabiliter la frontière. Le sarkozyste pense même parfois que le communisme est à nos portes alors que l’individualisme n’a jamais été aussi exacerbé, légitimant aujourd’hui le mariage homosexuel comme il légitimera demain la liquidation de notre État-providence.

« L’ambition individuelle est une passion enfantine », disait De Gaulle. On était bien loin des valeurs sarkozystes.

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #974110
    le 21/09/2014 par le corbeau
    Le sarkozysme, maladie infantile du gaullisme

    il a vendu la France aux états -unis en cédant notre or !


  • #974124

    Bravo, tellement juste tout cela...


  • #974225

    Le jour du retour officiel de Sarkozy en politique lance la campagne officielle de 2017 par les merdias. Après deux ans et demi du calamiteux Hollande, durée réelle du quinquennat, nous allons passer les deux ans et demi qui restent avec les restes de deux cadavres en putréfaction, histoire d’occuper les 13% de crétins d’un côté et autant de l’autre qui polarisent la vie politique sous le plus petit dénominateur commun.
    Tellement prévisible, déjà lassé, j’ai l’impression de me trouver projeter dans le film "Un jour sans fin" ou "Retour vers le futur" en nettement moins drôle.

     

    • #974475

      Bravo !
      T’as tout résumé parfaitement, c’est exactement ça...

      Honnêtement, heureusement que Alain Soral et Dieudo sont là, je me sens moins seul dans mes pensées sur toute cette mascarade ripoublicaine.


  • #974247

    Sur facebook, je vois déjà beaucoup de petites gens l’aduler et exiger son retour. Les joies de la démocratie.

     

    • #974345

      "Ah les cons s’ils savaient...." Daladier après sa rencontre avec A Hitler.
      Les français n ont guère changer....
      Mais aujourd hui nous avons E/R !


  • #974267

    Pour que cela soit une maladie infantile du gaullisme encore faut-il que ces sous-merdes aient été gaullistes !
    Il n’y a eu qu’un gaulliste, le général de Gaulle ! Le reste à quelques exceptions près n’a été que serviles serviteurs sans réel conviction, cyniques opportunistes, et traîtres pur et simple. La preuve de cette affirmation est la vitesse avec laquelle la France a été trahie dès que le général a faibli ! De Gaulle a été le dernier Français haut placé qui avait la foi en la France.

     

  • #974341

    Le Sarko show recommence , sur A2 le gentil brushing et le désir de Sarko de revenir au référendum ,
    _ : sur le mariage gay ? pas de question
    _ : sur la constitution européenne et sa trahison du vote populaire ? pas de question
    _ : sur la sortie de l’Europe et de l’Otan ? pas de question
    Mais vous serez étonné il a des idées la dessus …. on va te croire mon con .


  • Sans De Gaulle, il n’y aurait jamais eu de Sarkozy président en France.
    Comprendra qui pourra.

     

  • #974386

    Sarko est un traitre sioniste (pléonasme) qui va donner le coup de grace au traitre sioniste de l’Elysée, au plus bas dans les sondages . Manquerait plus que le gros lui demande "encore une minute Monsieur le bourreau" , le suppliant de le laisser finir son calamiteux mandat . Mais ça reste une affaire de famille .


  • #974388

    " Vois-tu Sarah, c’est bien ce qu’il fait Sarko, comme Hollande est discrédité il vient prendre le relais afin que l’on puisse continuer à piller les Français " .

     

  • #974394

    Les seuls qui ne s’octroient pas « hereditairement » De Gaulle et d’autres figures nationales sont le FN.
    Eux objectivent bien les points de vue convergents et divergents qu’il existe, mais ne s’en reclament pas de maniere « mystico-fetichiste »...

    Se reclamer de De Gaulle de maniere aussi ostentatoire et quasi-fanatique revient la-aussi a une logique hereditaire, donc tribale...

    Le FN et autres patriotes s’attachent a De Gaulle plus par l’esprit que par le sang, logique humaniste et universaliste, a l’inverse de beaucoup d’autres qui s’y croient attacher quasi-genetiquement...

    Sang versus Esprit ?

     

    • #974457

      Mais c’est du pipeau intégral ! C’est ni du mysticisme, ni du fétichisme...c’est du n’importe quoi, c’est de la politicaillerie de bas étage ! Ces guignols sont l’antithèse d’un De Gaulle ! De Gaulle en dépit de tout ces défauts a été le dernier homme de pouvoir qui avait foi en la France. Maintenant de l’extrême droite à l’extrême gauche nous avons que des traîtres ! Des dégénérés défaitistes, certains disent "réalistes", qui préfèrent vivre dans la soumission et la dégénérescence raciale, civilisationnelle, morale...contre un semblant d’autonomie et de généreuses rétributions pour services rendus !
      Il n’y aura pas de demi mesure ! Soit la France survie en tant que nation souveraine pleine et entière soit elle crève avec son peuple. Les plans foireux mi figue mi raisin ne feront que donner l’illusion de la survivance en attendant le coup de grâce.


  • #974402

    Du calme les amis c’est notre futur président quand même ! N’oubliez pas que les Français sont tellement cons qu’ils revoteront pour lui après avoir oublié ce qu’ils pensaient de lui en 2011-2012 et en occultant la multitudes d’affaires qans lesquelles il est embourbé ! Et oui, les peuples ont les dirigeants qu’ils méritent ...


  • #974454

    L’arrivisme. La "réussite". Le prestige social. Le fric et les femmes.

    Sarko c’est tout ça. C’est tout. Il n’y a rien d’autre.

    Hollande a fait pareil. On l’a élu pour virer Sarko. On a eu le même, mais "de gauche".

    L’homme politique a toujours été un tartufe. Notre époque le met à nu. C’est le seul avantage de notre époque.


  • De Gaulle, le serviteur des usuriers de 1939 à 1945.
    Sarko, le serviteur des mêmes usuriers de 2007 à 2012.

    La fête continue...


  • #974715

    Le pouvoir s’est fait la malle, il n’est plus entre les mains des Français patriotes depuis belle lurette, sinon un tel cirque n’aurait pas lieu...

    p.s : je n’écoute ni ne regarde plus assez les mass media (opium du peuple) et depuis je sens mon cerveau s’irriger (se renouveler, recommencer à fonctionner normalement) grâce à E&R.
    Longue vie à E&R et merci !


  • #975172

    Il n’y a que Marine qui peut nous sortir de cette situation. Mais les élections seront truquées et l’umps continuera, on connait la chanson.


  • #975407

    Voter, le vote est définitivement corrompu...choisissez votre sioniste préféré ,ceci est vrai aux us en GB, en France ,en Germanie etc

    force est de se rendre compte que ils ont le pouvoir, ..à partir de ce fait incontournable..on peut voir, comprendre , les solutions viennent de la compréhension du problème...

     

    • #975442

      je dois dire une chose qui va faire mal, j’ai évolué 9 ans dans un milieu juif dans la vente...entre eux la qualité qu’ils ont que les autres n’ont pas est qu’ils sont solidaires....le bon peuple lui déjà ne peut mémé pas sacquer son voisin,alors être collectif faut pas rêver..ceci est une clé, bien connue, mais rien ne change : tout pour ma gueule ...ceci doit changer..Soral vient de enfin réaliser que mlp était du coté du manche, là coté élection il n’y a plus de choix du tout,déjà que c’était limité à une seule vision du monde...en même temps les élus ne pourront pas s’empêcher de tenter le contrôle total mondial...çà ne peut fonctionner....alors ils sont déjà finis comme les usallemands en 1941 en Russie..


  • #975689

    le serviteur de l’empire et du "nouvel ordre mondial" (selon ses mots) sera la dernière étape avant la destruction totale de ce pays .


  • #976265
    le 23/09/2014 par Jean d’Artois
    Le sarkozysme, maladie infantile du gaullisme

    Je précise : je n’étais pas Gaulliste /le gaullisme , à mon avis , s’est éteint avec lui .
    quant au sarkozysme , il est à des années lumières du gaullisme ! ( l’OTAN, Israël , la Russie , les principes cathos ( tradis ) , la prédominance française , la minimisation des FM ...) et sans s’étendre , c’est de l’anti gaullisme / de l’anti France !
    Je pense que DeGaulle a fait des erreurs ( Algérie ) ,mais aimait ( à sa façon ) profondément la France . Ceux qui lui ont succédé : NON ! Ils l’ont bradé ...


  • #976713
    le 24/09/2014 par dissidentananas
    Le sarkozysme, maladie infantile du gaullisme

    Euh s’ils vous plaît, Combien prévoit la Loi pour planté volontairement la Nation en réunion
    et trahir son Peuple qu’être le propre vrai ennemi de la Nation par l’effet néfaste programmée de sa politique menée !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Vive la France et nos fiers Aïeux morts pour Elle


  • #980426

    C est toujours le chouchou du CRIF qui d ailleurs promotionne son come back : c est le Vals qui doit mourir de jalousie !


Afficher les commentaires suivants