Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le "service militaire universel" : la fausse bonne idée de Macron

La véritable urgence : équiper notre armée professionnelle

Candidat à l’élection présidentielle, Emmanuel Macron a surpris beaucoup de monde en proposant d’instaurer un service « national » (mais en fait militaire si on replace ses mots dans leur contexte, qui serait « universel et obligatoire », d’une durée de seulement un mois. Enfin, il devrait être effectué dans les trois ans suivant le 18e anniversaire des futurs conscrits, à condition, évidemment, qu’ils soient aptes.

 

Le coup est habilement joué : le retour à la conscription a les faveurs de l’opinion publique, qui ne s’était pourtant pas beaucoup manifestée au moment de l’annonce de sa suspension. Et pour cause : ils étaient nombreux à considérer, à l’époque, que le passage sous les drapeaux était une « perte de temps ». D’ailleurs, à l’époque, environ 30 % des jeunes hommes échappaient au passage sous les drapeaux.

[...]

Cependant, au vu des raisons avancées par M. Macron sur ses objectifs, l’intérêt militaire de ce service national très court n’est pas évident. D’autant plus qu’il a affirmé que ce retour de la conscription devrait être « indépendant du renforcement planifié de notre outil de défense » et que les coûts associés à sa mise en œuvre de seraient pas à compter dans les 2 % du PIB (hors pensions et hors surcoûts opex) qu’il entend affecter au budget de la Défense d’ici 2025.

[...]

Or, comme le candidat d’En Marche ! l’a lui-même avancé, le service militaire universel qu’il propose coûtera entre 15 et 20 milliards d’euros rien que pour les infrastructures, et 2 à 3 milliards d’euros par an en « régime de croisière ». Soit entre 25 et 35 milliards sur la durée du quinquennat, pour un intérêt militaire qui reste à démontrer.

Cette somme permettrait d’accélérer de nombreux programmes d’armement cruciaux, de rénover les casernes existantes (qui en ont grandement besoin), voire de lancer enfin la construction d’un second porte-avions… Et les deux ou trois milliards en régime de croisière sont quasiment équivalentes au budget alloué chaque année à la dissuasion nucléaire. En clair, cet argent ne pourrait-il pas être mieux utilisé ? N’y a-t-il pas d’autres urgences pour équiper une armée professionnelle, sur qui repose la sécurité de l’ensemble des Français ? C’est une question à laquelle la concertation promise par M. Macron (s’il est élu) devra répondre.

[...]

Par ailleurs, dire que ce service universel n’affectera pas les armées, c’est aller un peu vite en besogne : elles seront bien obligées de fournir du personnel pour encadrer les « appelé-e-s ». Personnels qui leur manqueront inévitablement, sauf à compenser par des recrutements supplémentaires. Qui plus est, il supposera de revoir le format du Service de santé des armées (SSA), qui a justement fermé un certain nombre de ses hôpitaux à cause de la suspension de conscription, ainsi que les soutiens (logistique, administratif, etc…).

Une autre question à régler sera celle des « flux ». Effectuer un service « universel » aussi court (un mois, rappelons-le) perturbera les études des jeunes âgés de 18 à 21 ans, sauf s’ils se soumettent à leurs obligations militaires pendant les périodes de vacances scolaires, en été. Là, si ce point est pris en compte, il faudra disposer des infrastructures et des moyens en conséquence.

Cela étant, si l’objectif premier est de renforcer le lien Armée-Nation, d’autres voies – moins coûteuses – méritent d’être explorées, comme celle des Cadets de la Défense, inspirée par le modèle canadien et proposée par deux députés dans un rapport publié en décembre 2015.

Lire l’intégralité de l’article sur opex360.com

Voir aussi, sur E&R :

L’armée française, son histoire et ses corps d’élite,
chez Kontre Kulture et Prenons le Maquis :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • toutes ces racailles veulent bien que leurs proches ( y compris des gosses mineurs ) travaillent dans l’administration à ne rien foutre, sans prendre aucun risque mais aucun ne veut les envoyer combattre en Syrie , pour leur pays - ils préfèrent envoyer les gosses des autres -


  • #1688587

    Ce tartuffe devient de plus en plus comique. Il pense qu’en ajoutant le qualificatif "universel" à ces inepties, elles auront l’air de bonnes idées auprès des frangins.
    .
    On peut donc en déduire, sans que cela paraisse saugrenue, qu’il prend aussi les frères trois points pour des crétins. Pas sûr que cela plaise au conseil ...


  • 1 mois ? Fichtre, la France va être bien défendue !

     

  • C’est assez perturbant d’entendre un E Macron qui n’a que l’idée de la question ,alors qu’il n’a jamais foutu les pieds dans une caserne .A l’époque ,on faisait 16 mois et en 1970 c’est passé à 12 mois .Jusque la tout se passer pour le mieux et on en est pas mort .Mr Chirac a eu la "bonne idée " de supprimer le service militaire ,qui a mon sens ,et ça n’engage que moi ,était une mauvaise chose .C’est vrai on perdait un an ,mais au moins on apprenait la solidarité ,le patriotisme et la fierté de servir son pays pour une bonne cause . On en chier ,c’était bon ,et j’en est de très bon souvenirs. Et maintenant ils s’aperçoivent qu’ils ont tout cassé ,tout démantibulé .En gros ,ils ont bien foutu le bordel et maintenant faudrait tout remettre en question .Des vrais girouettes. Il aurait fallu réaménager le service militaire ,mais pas tout démolir.


  • #1688622

    Tout ce que propose maqueron est foireux , comme le personnage.
    on ne peut pas flatter le peuple pour obtenir son vote et représenter tous ceux qui l’exploitent.


  • Faisant partie de cette génération qui a fait un service national et qui a poursuivi par plus de 30 ans de carrière militaire, je rappellerai juste qu’à l’époque la période des "classes" (apprendre les rudiments du soldat) durait déjà 2 mois pour ensuite embrayer sur la formation spécialisée en fonction de l’armée (Terre -Air - Mer) et de l’Arme (infanterie - génie - transmissions etc...).
    Une formation de 1 mois seulement est tout simplement ridicule.....mais je suppose que M. Mâcon n’a pas fait de service national.


  • Macron, candidat hors sol. Il ne sait plus quelle mesurette (façon de parler, certaines coûtent fort cher) proposer pour ratisser l’électorat.

     

    • Je vous ferais juste remarquer que c’est tout simplement la "méthode Hollande". Faire plaisir à tout le monde, ménager la chèvre et le choux en permanence, être d’accord sur tout ......et sur rien. Rappelez vous le débat de Macron "je partage ce que vous avez dit....je partage vos propos...je suis d’accord avec vous....etc....). Cette attitude est caractéristique des gens qui sont soumis à une "autorité supérieure" (pris entre le marteau et l’enclume - le cul entre deux chaises comme ont dit). Reste à savoir qui est le marteau ? (Peut-être les soutiens financiers de Macron qu’il ne veut pas nommer). En tout cas, ce genre de personnage ne peut sérieusement pas vous parler de souveraineté ou d’indépendance.


  • Déjà, si en un mois ces racailles arrivent à apprendre à faire leur lit...


  • Question : Macron a-t-il fait son service militaire ? A-t-il été volontaire pour le faire ?


  • #1688822

    Les "intersexe" devront-ils aussi faire le service ?


  • 1 mois... !!

    Ha !! ha !! ha !!
    C’est le temps qu’il fallait à certains pour s"habituer à marcher et courir avec le paco...
    2 mois de classes n’étaient déjà pas de trop pour beaucoup.


Commentaires suivants