Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Ukraine – EuroMaïdan : une révolution capitaliste

La Guerre froide a opposé deux idéologies : le capitalisme et le communisme. Aujourd’hui, le bloc communiste a disparu. Ou plus exactement, il s’est transformé en une alternative multipolaire au bloc capitaliste, qui, lui, en revanche, existe toujours à l’identique et poursuit encore son fantasme d’hégémonie unipolaire et de gouvernement mondial.

Le bloc communiste a donc mûri et s’est débarrassé de ses handicaps idéologiques pour proposer un modèle de développement viable, gagnant-gagnant, fondé sur des alliances et des partenariats internationaux à peu près respectueux des principes nationaux et des identités locales (même si c’est difficile à l’heure d’Internet) et où tout le monde trouvera son compte, tels que les BRICS, l’OCS, l’Union eurasiatique, les Non-alignés, etc. Si l’ancien bloc communiste a réussi sa mue pour le meilleur, pourquoi le bloc capitaliste n’y parvient-il pas ? L’ancien bloc communiste possédait-il des fondamentaux plus sains que le bloc capitaliste ? Le bloc capitaliste est-il malade par nature ?

Le coup d’État dit EuroMaïdan est un bon indicateur de toutes les pathologies dont souffre le capitalisme. Une généalogie de la situation actuelle en Ukraine nous fait remonter en 1945, quand des membres du régime nazi émigrèrent avec leurs comptes en banque en Amérique du Nord et du Sud pour y trouver refuge. Il s’agissait non seulement de cadres emblématiques tels que Klaus Barbie, Adolf Eichmann ou Wernher von Braun (et ses collègues exfiltrés par l’opération Paperclip), mais aussi d’anciens SS et hauts fonctionnaires de l’État nazi inconnus du grand public qui furent accueillis outre-Atlantique discrètement pour y refaire leur vie et qui se réorganisèrent dans des réseaux confidentiels dont le ciment social était le suprémacisme blanc.

Cette vision politique avait déjà rencontré avant la guerre un écho favorable aux USA, notamment dans l’État profond (armée, services secrets) ; l’industrie et la finance lui firent également bon accueil, y compris dans les milieux juifs, le pouvoir de l’argent permettant de dépasser certaines contradictions. Qui se ressemble, s’assemble. Les minorités actives issues du nazisme, du judaïsme et du monde anglo-saxon joignirent alors leurs forces pour façonner et diriger le bloc capitaliste, soit le suprémacisme blanc ashkénaze sous la houlette du roi Dollar et de sa pyramide surmontée d’un œil, autrement dit le règne nihiliste du marché dans toute sa splendeur dégénérée. On vit alors se répandre en Occident, notamment par le biais du Plan Marshall et du mot d’ordre de l’American way of life, un modèle de société décadent, fondé sur la consommation, le spectacle, l’endettement, la chirurgie esthétique, le virtuel, fabriquant des populations malades, dépressives, obèses, hystériques, auxquelles étaient désignées un ennemi de diversion : le communisme et ses deux capitales, Moscou et Pékin.

Lire la suite de l’article sur scriptoblog.com

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Soyons raisonnables - pour ne fois ! Les Ukrainiens ont plèbiscité l’UE car ils pensent que l’Europe leur apportera une plus grande prospérité que le voisin russe : tous les pays de l’Est , comme la Pologne voisine, ont beaucoup gagné à entrer dans l’Europe , et ils veulent en profiter à leur tour .

     

    • Ben oui mais tous les pays du bloc dit de l ouest eux ont beaucoup perdus.... Et maintenant l’Ukraine va beaucoup perdre en venant ds l’UE...


    • Hahahahahha ! Grande prospérité ? Ou ça en Grece, en Espagne, au Portugal ? La majorité des grandes banques européennes qui cachent leur faillite à coup de "LTRO" d’emprunts à taux négatif ? Quand l’UE va VOLER l’argent des chypriotes dans leur compte en banque pour cacher la faillite ?
      Quand le revenu d’un russe est 5 fois plus élevé que celui d’ukrainien ?
      Vous ne voyez pas que c’est une sombre arnaque, que les sondages sont faux, ainsi que les élections truquées ?
      Qui peut vouloir raisonnablement une guerre civile dans son propre pays ? Les européens veulent-ils un peuple en guerre civile dirigés par des fripouilles oligarchiques épaulés par des néo-nazis ?
      Quel est l’imbécile anti-russe de base qui croit que Poutine attaque l’Ukraine ?
      Peut-on croire à notre époque de tels délires ?


  • L’Ukraine ? la meilleure terre à patates ! Ils vont en bouffer...


  • Soyons encore plus raisonnable, l’Ukraine est ultra capitaliste depuis la chute de l’URSS tout comme la Russie d’ailleurs ! Je trouve qu’il y a actuellement un acharnement a vouloir diabolisé non seulement le régime de Kiev(c’est compréhensible) mais aussi les millions d’ukrainiens qui veulent sincèrement quitter l’orbite russe et être intégré a l’UE ! Car oui, ils sont des millions d’ukrainiens a être pro-UE ! Les russophones du Donbass et de Crimée représente a peine 15% de la population ukrainienne totale et a ce que je sache, les millions d’ukrainiens ne soutiennent pas et ne rejoignent pas les ’’rebelles’’ de l’est....

     

    • La série d’articles de L.Cerise ne s’en prend pas aux Ukrainiens naïfs et nombreux qui pensent avoir un avenir meilleur au sein de l’UE, mais aux sources et aux leaders de cette révolution. Quand il écrit "révolution capitaliste" il sous-entend (et l’article le montre) capitalisme occidental sous domination américaine. La révolution n’a pas permis aux Ukrainiens de rentrer dans l’UE, en revanche tous les biens du pays sont ou vont être soumis à la privatisation, ce qui va profiter aux riches occidentaux et aux oligarques du coin. Capitalisme prédateur donc...


    • #1016142

      Un électeur sur 2 est abstentionnistes.
      Et pour beaucoup d’entr’eux, ça valait mieux pour leur santé ...
      Donc la majorité peut changer très vite.


  • #1015438

    52%, c’est le chiffre officiel de la participation aux toutes dernières élections ukrainiennes. Avec 2 ou 3 % de magouille on arrive à moins de 50% de participation.

    Quand bien même on goberait le chiffre de 52%, c’est seulement 35% de 52% qui vote pro-occident. Voilà la démocracie en Ukraine !


  • Etes-vous bien sur à E&R que si on offrait à la population Russe d’entrer dans l’UE elle refuserait ?...

     

  • #1015596

    « L’UE et sa patrouille de "trolls" pour contrer les eurosceptiques sur les réseaux sociaux »
    http://www.20minutes.fr/societe/110...