Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : mercredi 3 mai 2017

La dernière de Kepel, la dernière de Charlie, la dernière de Décodex

 

 

Achtung, Gilles Kepel revient !

Et il revient avec sa dernière chanson, « La victoire de Marine Le Pen fait partie du projet djihadiste », un tube qui a du mal à s’imposer sur les ondes.

30 ans d’études, de voyages et de thèses sur le Proche-Orient pour arriver à devoir arrimer son savoir à la propagande dans le but de justifier les attentats commis par l’oligarchie, c’est moche. Mais c’est le prix de la visibilité médiatique et de la subvention d’État. Forte a dû être la double injonction !

Dans Marianne, l’ex-feuille chevènementiste – un Chevènement qui a complètement retourné sa veste souverainiste en appelant à voter Macron, ou comment disparaître d’un coup de l’histoire politique française – Gilou fait une démonstration pour le moins alambiquée. On vous rejoue la scène : « Voilà le problème, gros, tu arrives à nous dire entre les deux tours que Marine égale Djihad, et pour toi c’est tournée générale d’interviewes dans toute la presse aux ordres ! »

 

 

Modérons quand même notre critique : nous sommes dans le brûlot socialo-sioniste de Renaud Dély, qui est au journalisme ce qu’un kebab de Strasbourg-Saint-Denis (Paris) est à la haute gastronomie. Dély qui hurle au « fascisme », au « nazisme » et aux « années 30 » à chaque article sur les présidentielles françaises 2017. C’est drôle, depuis que la gauche de pouvoir s’est libéralisée à mort, éjectant ses derniers électeurs de gauche sur sa droite et sur sa gauche dans ce que les observateurs appellent les « extrêmes », le FN est devenu objectivement un parti de gauche, formé des bataillons d’électeurs déçus, volés, truandés par le PS (et ce qui reste du PC). Et en ce moment, on subit une campagne où ce nouveau fascisme, celui de la gauche libérale, accuse la vraie gauche populaire de fascisme, mais d’un vieux fascisme, ce qui signe son crime : c’est toujours le jeune fascisme qui dénonce le vieux fascisme !
Bon allez, assez fascismé, passons à Kepel, il attend avec fébrilité notre point de vue. Mais d’abord, le sien.

« Le projet explicite des djihadistes, tel qu’on peut le constater en consultant leurs sites et leurs tchats, consiste à favoriser la victoire de l’extrême droite, afin de convaincre les musulmans que la France est un pays raciste, que l’intégration est une impasse et qu’il leur faut se rassembler derrière les plus radicaux d’entre eux. L’intention est clairement indiquée dès 2005 dans le manifeste d’Abou Moussab al Souri, Appel à la Résistance Islamique Globale. On peut y trouver l’inspiration des attentats de Montauban et Toulouse, jusqu’à Paris et Nice, qui prévoit plusieurs étapes dans la montée d’une guerre civile sur une base politico-religieuse, dont celle de faire croître exponentiellement le vote d’extrême droite par des attentats de masse conçus comme des provocations destinées à fracturer la société. Dans cette perspective, les élections présidentielle et législatives de 2017 apparaissaient pour l’État islamique comme l’occasion de prendre le débat politique en otage. »

« Jusqu’à présent, ce n’est pas un succès ? »

« Si les attentats avaient continué sur le rythme de 2015 et 2016, avec un nombre de victimes civiles jamais vu depuis 1944, on peut parier que Marine Le Pen serait arrivée en tête du premier tour ! Rappelons-nous comment, juste après l’assassinat du policier Xavier Jugelé sur les Champs-Elysées, on s’interrogeait sur le report possible de voix sur une candidate qui affichait le programme le plus ultra contre le terrorisme. Mais si cela ne s’est pas produit en effet, c’est parce que l’EI a été soumis à une offensive militaire au Moyen-Orient qui a eu pour effet de bloquer ses frontières, d’empêcher la circulation de ses agents vers l’Europe. De plus, le principal coordinateur des attentats, le rappeur Roannais-Oranais Rachid Kassim a été tué par une frappe de drone sur le territoire du “califat” d’où il agissait, en février dernier. Dans son testament, il critique d’ailleurs le leadership de l’État islamique qui n’investirait plus assez dans le terrorisme en Europe. »

Relisez bien la première phrase de sa réponse, « si les attentats avaient continué... ». Des esprits mal intentionnés pourraient interpréter cette hypothèse comme un calcul précis consistant à faire monter le FN par une politique d’attentats bien comprise et, au moment où le FN est objectivement qualifié pour la finale, stopper les attentats pour que le second finaliste – évidemment choisi par le même Système – soit en mesure de gagner au second tour grâce à l’apport de toutes les forces oligarchiques mobilisables. Vu de loin et de haut, cela ressemble à une méta-ingénierie, mais il ne s’agit que d’une petite analyse spontanée sur une hypothèse de Gilou. Cependant, on le voit, la dernière partie du plan, la mobilisation de toutes les forces « démocratiques », on nage en plein dedans.

Ce mercredi 3 mai 2017, jour de sortie du journal mort Charlie Hebdo mais ressuscité pour les besoins de la Cause (de l’oligarchie, pas du peuple), figure en une l’appel des compagnons du millionnaire Riss à voter Macron. Pour un journal théoriquement antilibéral, ça la fout mal, et ça signe sa seconde mort.

 

 

Paradoxalement, ce genre de reniement fait du bien aux yeux et aux oreilles des Français, puisqu’il fait tomber les masques, pour ceux qui avaient encore des doutes sur le positionnement réel de tel ou tel média, telle ou telle personnalité, tel ou tel parti. Le « phénomène Macron » est le nom donné à la redistribution des vraies cartes, et plus l’arnaque qu’on avait avant avec une fausse gauche, une fausse droite et une fausse opposition. Là, tout est clair, transparent, on décode la Matrice, n’en déplaise à Ruth Elkrief qui voyait dans la transparence un danger pour la démocratie. Bref, nous voilà dans une France aux contours politiques plus nets, avec des oppositions tranchées. Il reste bien sûr un paquet d’arnaques et de tricheries, de manips et d’intox, mais ça, ça ne disparaîtra jamais, c’est consubstantiel à l’homme et au pouvoir.

Pour finir sur les trois vannes du jour, après Kepel et son djihad oligarchique à toutes les sauces, puis Charlie qui se renie cent quatre-vingt-trois fois avant le lever du soleil, voici nos petits amis de Décodex, les minikeums de la délation, dont on n’entendait plus parler, qui reviennent avec un décodage ultraviolent sur le staff de campagne de Macron. Non, on déconne, c’est au contraire un panégyrique tout gentillet tout tendre des 30 qui comptent (les autres c’est de la daube ?) autour d’Emmanuelle.

 

L’organigramme cool pour les nuls ou quand Décodex ne dénonce plus mais explique tendrement

Sous le titre « Qui sont les trente proches d’Emmanuel Macron qui comptent au sein d’En marche ! ? », les Décodeurs du Monde montrent un visage moins Kommandantur.

 

 

C’est l’astuce de l’oligarchie : planquer la dureté ultralibérale (les pauvres bossent pour les riches et restent pauvres et si ils pleurent on les amuse et si ils gueulent on les terrorise) sous un vernis souriant, branché et rassurant. En réalité, ces 30 visages avenants formant la « jeune garde » (expression piquée au communisme) en cachent 30 autres moins rassurants, 30 reptiles qui ont mis la main sur la Nation et son Trésor.

 

 

Les Français sont placés devant un choix historique : ils peuvent abattre le libéralisme, ce libéralisme au pouvoir. Mais la peur du changement est parfois plus forte que la souffrance présente ou à venir. Tout devient alors question de souffrance critique, de masse critique de souffrance.

Voir aussi :

17 novembre
Un jour en France : vendredi 17 novembre 2017
Prune pour le PS, Joann Sfar est partout, Patrick Liste Noire Cohen battu
6
16 novembre
Un jour en France : jeudi 16 novembre 2017
Miss Artois & Marion Le Pen, Alice Zeniter pour les lycéens, et la famille Traoré
27
15 novembre
Un jour en France : mercredi 15 novembre 2017
Public fake news Sénat, métro boulot crado, Jamel accuse ses auteurs !
11
14 novembre
Un jour en France : mardi 14 novembre 2017
Le plagiaire Jamel chez Drucker, le caïd Benzema sur Canal, Cantona l’antifrançais
85
13 novembre
Un jour en France : lundi 13 novembre 2017
Plenel plénélisé, dessins interdits, Stéphane Bern catho intégriste ?
16
10 novembre
Un jour en France : vendredi 10 novembre 2017
Macron 1er chez Salman 1er, Brigitte voilée, révolte anti-islam à Clichy
22
9 novembre
Un jour en France : jeudi 9 novembre 2017
Charlie Valls contre Mediapart, Haenel Médicis, 6 millions de chômeurs gattazés
7
8 novembre
Un jour en France : mercredi 8 novembre 2017
Ben Laden prend 6 mois ferme, Webedia balance, Kouchner & BHL s’enkurdent
12
7 novembre
Un jour en France : mardi 7 novembre 2017
Vuillard prix Goncourt-Shoah, doléances de France, Depardieu le cochon
10
6 novembre
Un jour en France : lundi 6 novembre 2017
Le Renaudot à Mengele, Karin Viard porno, son altesse Gérard Collomb
20
3 novembre
Un jour en France : vendredi 3 novembre 2017
Un FN anti-social, France Inter adore Pierre Bergé, adieu le bac
16
2 novembre
Un jour en France : jeudi 2 novembre 2017
Le Clézio shoatise les migrants, légions d’honneur, festival familial de Karl Zéro
15
1er novembre
Un jour en France : mercredi 1er novembre 2017
Spécial Propagande des morts : Ali Baddou, Yann Barthès, Nadia Daam
14
31 octobre
Un jour en France : mardi 31 octobre 2017
Monte Ta Croix !, Le Monde illisible, Les Femen contre Polanski
23
30 octobre
Un jour en France : lundi 30 octobre 2017
Le Sauvageot de Mai 68, Ardisson et les Beurettes, Macron et les maîtres du Monde
22
27 octobre
Un jour en France : vendredi 27 octobre 2017
Imposteurs & imposteuses, profiteurs & profiteuses du harcèlement sexuel
16
26 octobre
Un jour en France : jeudi 26 octobre 2017
Élisabeth Lévy contre France Inter, France Inter contre Élisabeth Lévy (mais pas trop)
24
25 octobre
Un jour en France : mercredi 25 octobre 2017
Harcèlement sur smartphone, sport extrême à Paris, bœuf couillonné
13
24 octobre
Un jour en France : mardi 24 octobre 2017
Bizutage & délation à Caen, Boutin harcelée par la gauchosphère, al-Sissi à Paris
35
23 octobre
Un jour en France : lundi 23 octobre 2017
Le Monde assassine JFK, LCI délire sur le chômage, Cohn-Bendit refait Mai 68
15
20 octobre
Un jour en France : vendredi 20 octobre 2017
Sexe, drogue et rock and roll avec des Rolling Stones à 254 euros l’entrée
29
19 octobre
Un jour en France : jeudi 19 octobre 2017
Rozon le cochon, Omar Sy contre Zemmour le criminel, Marilou Berry superstar
25
18 octobre
Un jour en France : mercredi 18 octobre 2017
Vive les yachts, la fin du fret SNCF ?, Philippot contre la meute
17
17 octobre
Un jour en France : mardi 17 octobre 2017
BalanceTonPorc/Juif, Anne Frank(enstein), Massilia détritus
27
16 octobre
Un jour en France : lundi 16 octobre 2017
Oliver Stone weinsteinisé, Blanquer contre l’écriture inclusive, le PS dégraisse
28

Pour comprendre les fameuses années 30, lire sur Kontre Kulture

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1717921
    le 03/05/2017 par Stavrolus
    Un jour en France : mercredi 3 mai 2017

    Kepel a déjà la réponse "anticonspirationniste" à d’éventuelles actions djihadistes qui pourraient sanctionner un vote "populiste". Chacun sait ou devrait savoir que l’islam radical incarné par Daesh est une arme contrôlée par le MI6 et l’Etat profond états-unien. Sur le retour en France de 5 000 djihadistes après la libération d’Alep, retour favorisé par François Hollande, Président de la République, cf Thierry Meyssan (passionnante interview cette semaine sur Meta TV, visible en replay) et le commentaire que j’ai laissé sous la lettre ouverte de Bruno Gollnisch. En cas de problème, on sait à qui s’adresser : François Hollande.


  • #1717929
    le 03/05/2017 par kantor
    Un jour en France : mercredi 3 mai 2017

    En fait, ce deuxième tour, les Français devraient comprendre que c’est une chance qui leur est offerte...la chance de récupérer leur vote de 2005...

     

    • #1718328
      le 04/05/2017 par réGénération
      Un jour en France : mercredi 3 mai 2017

      Beaucoup - mais j’espère pas la majorité - ne sont plus capables de jugement !
      À force de niveler vers le bas le sens des valeurs, de la vie, le sens critique s’amenuise, et pire, le pessimisme, la frustration et la colère gagnent du terrain !

      Le dessin montrant Macron criant "en marche" devant un troupeau de moutons est bien vrai !

      Nous sommes de plus en plus un troupeau de moutons, donc qui ne pensent pas, rassemblés, non sur un terrain herbeux, mais sur une immense dalle de béton toute grise où l’air devient irrespirable !

      Si Macron gagne il faudra prendre le maquis.


  • #1717947
    le 03/05/2017 par argos
    Un jour en France : mercredi 3 mai 2017

    Tous "En Marche" - mais le pantalon sur les chevilles - ils vont nous exécuter la "danse des canards" .

     

  • #1717961
    le 03/05/2017 par Alain Mince est mon berger
    Un jour en France : mercredi 3 mai 2017

    La photo de Sam sonite est formidable une fois le vomi nettoyé (et à condition d’avoir éviter ses chaussures), les anges du mal réunis derrière leur gagneuse maquillée....
    C’est l’énorme avantage de cette élection, on le sous-estime je trouve, et peu importe le résultat sur ce point : les camps avancent enfin à visage découvert...

    Si le peuple comprenait enfin que ses intérêts sont aux antipodes des leurs, il pourrait s’en débarrasser dimanche, et pour de bon...

    C’est proprement vertigineux, les ennemis sont là, à un papier dans une fente de la disparition...et malheureusement ça n’arrivera pas, parce que si ces élites se permettent autant d’indécence, c’est aussi parce que les électeurs sont incroyablement cons...les dominés (dont je fais partie, moi petit suricate du système) n’ont pas que des excuses....


  • #1717980
    le 03/05/2017 par vindex
    Un jour en France : mercredi 3 mai 2017

    Kepel le prototype de l’enfumeur sioniste . Et ça enseigne à Sciences Po ça Madame !

     

  • #1717995
    le 03/05/2017 par Abracadabrantesque
    Un jour en France : mercredi 3 mai 2017

    "...les 30 qui comptent autour d’Emmanuelle"

    Faute de frappe ou message subliminal ?

     

    • #1718021
      le 03/05/2017 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Un jour en France : mercredi 3 mai 2017

      Regarde "les 30 qui comptent", tu vas regretter le subliminal, ceux-là ne sont pas les vraies mouches, derrière cette merde de synthèse, et les autres non plus, ils ont juste un peu d’argent, un peu de pouvoir orienté dans un cul-de-sac.

      Le haut de la pyramide, c’est finalement redescendre à la légitimité du Pouvoir.
      On fait avec la merde qu’on a.


  • #1718008
    le 03/05/2017 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Un jour en France : mercredi 3 mai 2017

    Dans ma jeunesse banlieusarde desservie par des transports en commun à la linéarité chaotique, j’y ai lu celles de Nicolas Machiavel, dont la compagnie "des keufs, et des meufs, dans le R.E.R." ne nuisait pas à l’exemplaire déroulement de cette magnifique pensée, qui traite dans Le Prince, d’un sujet à la fois vertigineusement haut et bas.

    Aujourd’hui -actuellement- on est beaucoup trop bas, on est à la ramasse de la ramasse : et ça, c’est pas dans Machiavel !
    C’est ectoplasmique !

    Dimanche, voter Marine, c’est encore pouvoir prétendre être des êtres humains !
    "Prouvez que vous êtes un être humain." lol pas lol


  • #1718044

    Putain mais qu’on arrête de parler de Ch*rlie Hebdo car cela leur fait de la pub, qu’il crève définitivement et qu’il n’aurait jamais du ressortir de l’ombre, car c’était déjà un torchon... mais là c’est un autre niveau...


  • #1718347
    le 04/05/2017 par srepeliti
    Un jour en France : mercredi 3 mai 2017

    Avant le vote du 2nd tour de dimanche 7 mai regardez sur internet : macron islam radical
    C’est inquiétant. Vous ne pouvez ignorer ce que fait ou fera Emmanuel Macron avec certains individus. Notre pays est le nôtre, nous devons nous protéger avec qu’il ne soit trop tard


  • #1718353
    le 04/05/2017 par Marde
    Un jour en France : mercredi 3 mai 2017

    Allez les Gaugnacs prévoyez votre stock de Vaseline !


  • #1728603
    le 16/05/2017 par Ryu_the_cat2
    Un jour en France : mercredi 3 mai 2017

    " Des esprits mal intentionnés pourraient interpréter cette hypothèse comme un calcul précis consistant à faire monter le FN par une politique d’attentats bien comprise et, au moment où le FN est objectivement qualifié pour la finale, stopper les attentats pour que le second finaliste – évidemment choisi par le même Système – soit en mesure de gagner au second tour grâce à l’apport de toutes les forces oligarchiques mobilisables."

    Tout est dit. Il est vrai qu’un épouvantail ne fait plus peur aux oiseaux lorsqu’il reste trop longtemps en place, mais suffit de le changer un peu, et les oiseaux ne prendrons pas de risques...


Commentaires suivants