Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

5 questions vitales au nouveau Président

Cette compilation vidéo de Étienne Chouard fait un état des lieux et donne des pistes de travail intéressantes. C’est un excellent moyen de faire connaître la réalité de notre système économique et politique aux plus sceptiques... A la fin de cet article, je vous donne la solution pour le faire connaître à 65 millions de français ! 5 questions que Gold-up aimerait poser au nouveau Président 1- Comment la monnaie est-elle créée ? 2- Pourquoi la dette est-elle aussi importante ? 3- Quelle banque dirige le Président français ? 4- Pourquoi nos lois sont-elles votées par les mêmes personnes qui possèdent l’économie ? 5- Pourquoi votre programme n’aborde pas les 4 questions précédentes ?

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

87 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #150498

    TOUT EST DIT !!!...

    MERCI !!!...

    JMS


  • #150518
    le 11/05/2012 par Clavreul
    5 questions vitales au nouveau Président

    " Les nouvelles sont ce que nous voulons supprimer. Tout le reste est de la publicité." Frank Reuven, ex-président de NBC News. " On attribue à l’Europe la situation économique et sociale actuelle. On accuse l’Euro d’avoir permis une baisse sournoise du pouvoir d’achat...de provoquer la désinstruialisation de la France et les délocalisations. On reproche aussi à l’Europe de ne pas avoir su bâtir un espace commercial qui puisse protéger contre la concurrence des produits fabriqués dans les pays où la main d’oeuvre est moins chère...de favoriser la mondialisation en muselant les gouvernements nationaux...Au moment où les peuples aspirent de plus en plus à consultés, l’Europe se construit sans eux ! Une telle évolution va conduire au désastre..." L’ex-ministre,Claude Allègre dans L’Express du 19 avril 2004.


  • #150526

    Je suis d’accord sur tout ce qu’il a dit sauf sur sa dernière phrase de cette vidéo ou il dit que si on souhaite que la démocratie arrive si on est des millions à sortir dans la rue ça arrivera ... faux faux archi faux ils nous fouttront une dictature militaire pour nous empêcher de sortir dans la rue etc , la seule révolte qui vaille c’est d’attaquer le système bancaire en le faisant s’écrouler entièrement pour ensuite faire ce que dit étienne Chouard , seulement aprés l’effondrement du système bancaire et pas avant , et dans ce cas il n’y a qu’une chose à faire c’est de ce passer le mot pour qu’on soit des millions non pas à descendre dans les rues mais à aller au guichet retirer notre argent des banques , là ça va leur faire trés mal ils ne se relèveront pas .

     

    • #150568
      le 11/05/2012 par la sieste
      5 questions vitales au nouveau Président

      si tu veux vraiment les(stratégies des illuminés) battre,la banque n’est qu’un moyen parmi d’autres . à mon avis ça sera radical ; c’est un changement total :éducation scolaire,mode de vie,revenir aux valeurs de la famille,sortir de ce mode consommateur travailleur(essayer de s’auto-satisfaire niveau nourriture).et leurs progrès technologiques ils ont qu’à les foutre ou je pense.de ce fait ça permettre de renier ses liens avec la terre en la respectant vraiment


    • #150577
      le 11/05/2012 par petit_poney
      5 questions vitales au nouveau Président

      Je vous engage à vous renseigner sur ce qui s’est passé en Argentine quand le peuple a souhaité retirer son argent en masse.


    • #150594
      le 11/05/2012 par Gotfried
      5 questions vitales au nouveau Président

      Je ne sais pas si tu te souviens, il y a peut-être un ou deux ans de ça, les machines de trading s’étaient emballées, et en une seule journée il y avait eu des pertes phénoménales à la bourse américaine. Et bien ils ont simplement décidé "d’annuler" ces pertes, parce que ça embêtait bien tout le monde. S’ils sont capables d’annuler les conséquences fâcheuses de leur propre magouille à l’échelle boursière, laisse moi te dire que ce ne sont pas les retraits qui leur font peur. Chouard le dit : seulement 2% des valeurs se trouve sous forme de monnaie, monnaie fiduciaire qui plus est. Vider en une seul journée tous les DAB de France reviendrait simplement à une mauvaise journée pour le CAC40. Ayant compris le truc, ils bloqueraient immédiatement, empêcherait le retrait et échelonnerais les réapprovisionnements à leur rythme sans même perturber l’économie, puisque les paiements par chèque et CB continueraient.

      Mais d’ailleurs, est-il seulement souhaitable que les banques se cassent la gueule violemment, à l’improviste, et par une cause extérieure ? Il ne faudrait pas deux semaines pour que les problèmes que ça générerait fasse oublier l’insatisfaction due au manque de démocratie. Tous les secteurs et activités où les paiements se font par chèque, CB ou virement se retrouveraient très vite paralysés, et la quantité de monnaie en circulation est très largement insuffisante pour combler ce besoin. Il y aurait donc rupture de toutes les grosses chaînes logistiques en pas longtemps, les loyers et salaires ne seraient plus payés, etc...

      Je ne sais pas ce que tu fais dans la vie, mais si demain on te dit : "A partir de maintenant et pour une durée indéterminée, on ne pourra plus te payer de salaire", combien de temps tu tiens à faire du bénévolat sans plus pouvoir rien acheter au supermarché, par ailleurs complètement dévalisé et sans espoir de réapprovisionnement ? Imagine maintenant que les policiers, les pompiers, les ambulanciers, les médecins et infirmières, les éboueurs, les techniciens de l’eau, de l’électricité, du gaz et du téléphone sont exactement dans la même situation. En cinq jours tu commences à te dire "Mais qu’est-ce que j’ai fait ?", au bout de deux semaines le suicide commence à s’imposer comme une solution d’avenir, et au bout de deux mois tu as redécouvert les joies du cannibalisme et la mort t’es plus quotidienne qu’à un Juif à Auschwitz.

      Il faut vivre pour soi et ceux qu’on aime, pas se sacrifier contre ceux qui nous oppriment.


    • #150649

      Je partage ta réaction ! parfait.


    • #150708
      le 12/05/2012 par Blackdiamond
      5 questions vitales au nouveau Président

      Je pense ne pas être le seul à pouvoir dire qu’à la fin du mois, je n’ai pratiquement rien sur mon compte en banque (je vis avec le moins possible, mon investissement étant dans la pierre). Il doit aussi y avoir une bonne proportion de gens qui eux doivent de l’argent à leur banque notamment par les crédits à la consommation. Et enfin, ceux qui ont des compte épargnes. Je ne connais pas la proportion de chaque catégorie mais la théorie du "retirer notre argent des banques" est déjà largement bancale. De plus effectivement, il y a les exemples type 1929 au Etats-Unis et de l’Argentine. Il suffit de voir les conséquences pour les épargnants de banques qui ont fait faillite sans l’aide d’un Bankrun (je suppose que c’est à cela que tu faisais référence). C’est du perdant-perdant.

      Je rejoins la sieste sur le fait que le changement en profondeur n’interviendra qu’au moment où suffisamment de personnes changeront à leur tour leur façon de vivre, c’est à dire tout simplement accéder à un maximum d’autonomie. Je pense malheureusement que ce changement n’est pas prêt d’arriver à moins que nous y soyons contraints car une proportion élevée d’esclaves de la société de consommation aime encore trop ses chaîne et ses maîtres. Chaque acte d’achat nourrit la bête que nous haïssons. Mais cette même bête permet à des millions de gens d’avoir un salaire. Je ne pense pas que l’aventure de l’autonomie soit pour tout le monde. Ce sera de toutes façons très long et très compliqué.


    • #150749

      Alors qu’es-qu’on fait ? on pleure et on fait rien ? les banques nous mettent en esclavage et vous vous posez encore la question si c’est mieux de se faire mettre ou de retirer notre argent ? si c’est pas vous qui retirez votre argent des banques probablement qu’elles fermeront sans vous avertir comme en argentine et vous l’aurez tous dans l’os parceque vous y auriez tout laissé dedans le peut d’économie que vous aviez durement gagné et même si elles ne ferment pas à l’improviste , prochainement la monaie va tellement dévaluer qu’elle ne vaudra plus rien , aujourd’hui avec 1euros vous avez un paquet de spaguettis préparez vous un pack de vaseline parceque dans moins de 2ans il faudra le double pour ce même paquet de spaguettis . Il faut que vous laissiez sur le compte le minimum vital pour payer le gaz l’électricité ect , moi je parle de vos économies , ça vous devez le mettre à l’abris en le retirant et en le convertissant en or et ça je peux vous dire que ça plait pas du tout aux banquiers puisque c’est avec vos économies qu’ils jouent sur les marchés financiers alors déja enlevons leur cette possibilité , regardez en Grèce le résultat , ils ont divisé le smic par 2 etc ... profitez pendant qu’il est encore temps de vous acheter une deux pieces de 50 pesos or c’est un conseil et je suis pas le seul à le dire parceque aujourd’hui la 50 pesos or vaut 1.550euros dans 2 ans elle fera 3.000euros pendant que votre salaire passera de 1.150euros à 750euros , es-ce-que vous comprennez l’enjeux ? ...


    • #150819
      le 12/05/2012 par Gotfried
      5 questions vitales au nouveau Président

      Ah, si on parle d’économies, je suis pépère : si demain je n’avais plus de compte, vu mon solde c’est moi qui suis gagnant. Pour trois jours, parce que plus de CB et plus de chèque, on en revient à la catastrophe sus-mentionnée.

      Et oui, il vaut mieux une certaine oppression et un certain esclavage qui permette de préparer un futur plus juste pour tout le monde, plutôt qu’une catastrophe soudaine à laquelle, de toute façon, seuls les plus riches et une infime minorité de preppers peuvent faire face. Il suffit de voir comment ça s’est passé à la chute de l’empire romain, les macs qui se sont imposés étaient les peuples germaniques violents et organisés, qui ont capté les richesses et se sont fait entretenir en échange de leur "protection" (la mafia, quoi). C’est seulement après plusieurs siècle que la moralité issue du christianisme a pu s’imposer, les pulsions ont été canalisées vers l’idéal chevaleresque.


    • #150845

      Si toutes les banques privées s’effondrent et font faillite l’Etat sera obligé de les nationaliser immédiatement , l’Etat sera aussi obliger de remettre en route la banque de France dans ses fonctions de création monaitaire il n’y aura donc pas le chao qu’on nous annonce , à la limite il y aura quelques jours d’arrêt du système bancaire en attendant la nationalisation par l’Etat . Puisque les gens qui nous gouvernent s’entêtent à vouloir nous faire utiliser les banques privées au risque de nous endêter sur plusieurs générations nous n’avons pas d’autre choix que de détruire ces banques privées en faisant des retraits massifs de liquidité . Comme disait etienne Chouard quand on veut mettre en esclavage une nation on lui retire son droit de création monaitaire et on la lui transfère au privé , ça provoque l’endêtement par les interêt à payer sur la dette , les riches en profitent pour tout racheter à des prix trés bas et pour faire travailler les gens à des salaires trés bas , ils leur retirent tous leurs droit sociaux : retraite chomage sécurité sociale ...etc... exactement comme il est en train de se passer sous nos yeux en Grèce .


  • #150528
    le 11/05/2012 par la sieste
    5 questions vitales au nouveau Président

    Et Satan dans l’histoire,spectateur !!! je n’y crois pas.


  • #150530
    le 11/05/2012 par Propaganda
    5 questions vitales au nouveau Président

    Voilà c’est ça le travail d’un professeur !


  • #150535
    le 11/05/2012 par français
    5 questions vitales au nouveau Président

    A quand un rassemblement devant l’assemblée nationale à Paris pour bouter les perfifdes parlementaires hors de France ?


  • #150548

    Il vend bien son projet étienne chouard,il n’ y a plus qu’a !


  • #150555
    le 11/05/2012 par QuoVadis
    5 questions vitales au nouveau Président

    M. Chouard, je vous admire et respecte pour vos analyses justes et percutantes, toutefois vous prêchez pour des convaincus sur des sites alternatifs qui représentent tout au plus quelques dizaines de milliers de personnes par rapport à la vox populi qui, elle, baigne dans son paradygme artificiel par dizaines de millions, les élections présidentielles nous en ont fait la démonstration sans équivoque (je n’imaginais pas que Sarkozy puisse recueillir tant de suffrages après qu’il nous est littéralement mis à poil). Après cela, chercher une lueur d’intelligence et un commencement de prise de conscience chez la majorité populaire relève de l’utopie. Tant qu’il y aura le frigo plein et les loisirs planifiés, rien d’autre ne comptera. C’est vrai nous sommes en sursis, mais nous somme peu nombreux à en avoir conscience. Voici une définition de la lucidité en philo : "La lucidité comprise comme l’attitude qui consiste à tenter de regarder la vérité en face et sans illusion, semble incompatible avec le bonheur il est plus facile d’être heureux en vivant dans l’illusion qu’en affrontant la réalité des souffrances de la réalité. Dès lors, l’illusion, parce qu’elle dissimule la réalité semble bien être une condition du bonheur, auquel la lucidité serait un obstacle. Mais il ne s’agit alors que d’un bonheur illusoire, et non d’un bonheur réel : ce bonheur réel est-il alors possible en toute lucidité, ou le bonheur ne repose-t-il que sur des illusions ?
    Je ne me fais plus d’illusions, je ne participerais plus à aucune mascarade "démocratique". Enfin, c’est mon opinion.

     

    • #150662
      le 12/05/2012 par laveritesijemens
      5 questions vitales au nouveau Président

      Je pense exactement la même chose que vous ! 80% de électeurs ont votés UMPS au second tour de la présidentiel, pour moi il est quasi impossible qu’il y ait une prise de conscience généralisé avec un tel état des lieux. Comme vous dites et comme je dis souvent à ceux qui m’entourent, le peuple se réveillera quand le frigo sera vide et quand la pompe a essence sera vide. Alors il sortira dans la rue, non pas car il ne pourra plus manger ni se déplacer, mais uniquement qu’il ne pourra plus consommer au Super marché ou faire le plein de sa voiture.
      Je le vois tous les jours comme il est difficile de convaincre les gens (sans compter les moqueries ou les "injures" complotistes). Étant partiellement lucide, je peux dire que je ne suis pas totalement heureux, et j’en arrive parfois a haïr ceux qui le sont, dans leur illusion. Alors j’ai décidé, suite au résultat de l’élection présidentielle, de me détacher un peu du sérieux, tout en gardant mes connaissances et mes convictions, et de faire semblant de vivre, moi aussi, dans l’illusion.


    • #150711
      le 12/05/2012 par Blackdiamond
      5 questions vitales au nouveau Président

      @laveritesijemens Je te rejoins complètement. J’ai l’impression d’être moi-même devenu une sorte de schizophrène social. Sinon pour le frigo et la pompe, il m’a suffit de voir la façon dont les gens se sont comportés lorsqu’il y a eu la soi-disante pénurie d’essence (en 2009 je crois). La violence (physique et verbale) dans laquelle certains pouvaient tomber, cela donne un avant-goût du chaos immonde qui nous attend s’il arrivait par malheur la même chose avec la nourriture. Tout ceux qui vivent dans l’illusion m’inspirent un mépris profond car je n’ai aucune envie d’être précipité avec eux dans la toile qu’ils tissent et continuent de tisser au détriment de tous par leur bêtise et leur ignorance.


    • #150742
      le 12/05/2012 par Ivan Durak
      5 questions vitales au nouveau Président

      @laveritesijemens :

      Pas besoin de vivre dans l’illusion pour alléger l’amertume et le poids du réel.
      Je recommande plutôt :
      1) Être actif. Être présent et conscient de ce que l’on fait (dit niaisement : "vivre dans l’instant présent") au travail et dans toutes les activités. En réapprenant à se concentrer on casse le dressage mental que l’on a subit (être tout de suite "pris" dans le premier écran venu) et on apprend à mieux gérer ses pensées.
      2) Limiter au maximum les points de contacts avec la propagande type TV, radio, presse, collègues zombies, facebook... Au contraire, passer du temps avec des amis, faire de la musique en groupe ou du foot etc.
      3) Être actif dans la dissidence. D’une façon ou d’une autre, pas besoin de devenir Spartacus. Aider un peu à l’éveil d’autres gens en leur prêtant des livres etc.
      4) Préparer son avenir en connaissance des risques.

      Avec tout ça, tu n’auras même plus le temps de ruminer des pensées négatives. Tu n’en auras plus envie d’ailleurs puisque tu sera déjà dans l’action.

      Bon courage.


  • #150556

    Bonjour à toutes et à tous,

    "... sans se traiter de fascistes les uns les autres".
    Bravo M. CHOUARD !
    Perso, j’appellerai cela un appel du pied aux patriotes de droite... bien plus nombreux je pense que les patriotes de gauche (et j’espère que vous en êtes revenu de "Merluchon").
    Je ne sais pas de quand date ce passage dans la vidéo "5 questions" mais pour moi, ce qui est parfaitement logique, vous appelez à un nouveau CNR populaire en quelque sorte.
    Echangez avec Florian PHILIPPOT, le bras droit de Marine LE PEN. Il a le niveau pour comprendre, vouloir échanger et travailler conjointement, à mon avis, même si c’est un homme de parti. Il faudra faire des consensus (non des compromissions !).

    Bien à vous.

    Bon courage à toutes et à tous.

    David.

    PS : si vous me lisez M. CHOUARD, il est temps que vous incarniez cette "gauche" intellectuelle aux valeurs morales de "droite" pour briser les carcans idéologiques, petit à petit... parlez de nation s’il vous plaît, parlez de respect des peuples, respect qui ne peut exister que si et seulement si les peuples et les nations continuent d’exister. Dites non au mondialisme en tant que projet anti-constitutionnel, oui à la Nation, participez à ce rapprochement trans-courant que propose Alain SORAL. En passant, qu’est-ce que j’aimerais vous voir échanger avec Alain SORAL et je pense ne pas être le seul. Salutations cordiales et citoyennes !!


  • #150586
    le 11/05/2012 par Léon XIV
    5 questions vitales au nouveau Président

    Il n’a pas encore trouvé la cause des causes.
    Il focalise trop sur la démocratie...

    Sortez de cet état de dépendance vis-à-vis cette institution gouvernementale, car cette institution vous enferme à l’intérieur d’un seul cadre électoral qui empêche toute forme d’initiative d’une gouvernance alternative.

    Il faut donner à vos convictions un gouvernement qui lui est propre et cela en fonction de sa zone d’influence sur la population.

    La population se réveillera qu’à la vue d’un monde parallèle plus équitable au leur.

     

    • #150599

      Tu n as pas du tout ecouter. E Chuoard à parfaitement identifier la cause des causes c est de pouvoir reecrire la constitution nous même....


    • #150622
      le 11/05/2012 par Gotfried
      5 questions vitales au nouveau Président

      Pourrais-tu préciser ta pensée ? Parce que moi aussi j’aime bien Chouard, mais il a l’air de ne pas comprendre que si on en arrive à pouvoir effectivement fonder une constituante selon ses principes, c’est que le pouvoir est à nous et qu’il n’y a pas réellement besoin de constitution. Ce que je en comprends pas, c’est comment il peut se focaliser à ce point sur l’organisation du pouvoir, sans comprendre qu’être en mesure de la changer, c’est l’avoir, le pouvoir. Il semble d’ailleurs ne pas envisager qu’une constitution puisse être allègrement violée, si elle ne fait pas partie des "valeurs" ou est contraire aux intérêts de ceux qui ont le pouvoir. Une constitution n’est jamais qu’une loi de la loi, et comme on achète ceux qui font la loi ou la font appliquer, on peut acheter ceux qui veillent au respect de la constitution. Sauf si ceux à qui sont confiés ces responsabilités sont régulièrement changés par tirage au sort, mais on en revient au fait que le pouvoir est à ceux qui maintiennent ce système en application.

      Moi, personnellement, je pense qu’il devrait explorer les voies inverses, c’est à dire au lieu de mettre une loi au dessus de la loi (et de ceux qui la font et l’appliquent), carrément refuser qu’il y ait des lois écrites, c’est à dire laisser le soin de son ordonnance à la société elle-même, de manière tacite, organique et naturelle. Alors, ils n’y aurait que deux problème à gérer : la police, et la cohérence à grande échelle (régionale, nationale).

      La police, car évidement on ne peut pas laisser des mecs sans contrôle se balader avec des armes et des gilets pare-balles, ils faut en faire une institution civile tournante, ou alors rendre chacun un peu garant de l’ordre public. La profusion des armes, dans ces circonstances, est la meilleure protection contre la constitution de groupes parasitaires et mafieux, voire criminels. Pour la cohérence à grande échelle, une solution facile à mettre en place est la monarchie. Une plus complexe est un système pyramidal d’assemblés réunissant des élus de l’échelon inférieur (quartier/canton, commune, département, région, pays). Les modes de scrutin ou de désignation seront choisis par les intéressés (universel, censitaire, à l’ancienneté, tirage au sort, etc). L’idée étant que les assemblés priment sur les règles, car c’est aux humains de prendre des décisions et de faire des choix, les lois ne devant pas être subies comme tombées du ciel mais au contraire consenties, voir voulues et réclamées.


    • #150629

      Non francky. "la cause des causes", déjà c’est un terme théologique réservé à la cause divine, Ca veut matériellement rien dire...

      Et "écrire la constitution nous même", ça veut dire quoi ? C’est quoi "nous" ? Il y a un gros problème puisque c’est justement l’objet de la constitution que de définir le "nous"...

      Un indice sur la cause : Nos bons vieux druides interdisaient l’écriture, et nos vieux curées enseignaient en latin quand tous parlaient patois...


    • #150679

      Le plus difficile n’est pas de réécrire une constitution mais de la rendre effective, applicable dans un tel monde ;
      dominant-domminé,maître-esclave. Problème pratique.Si quelqu’un a une idée ?
      C’est toujours la relation qui agit,qui fait que toi et moi (je) pouvons vivre dignement dans une société d’égaux.(ou non)
      Evident à comprendre...mais y a du boulot ! Cette relation est la cause de la cause des causes.


    • #150686
      le 12/05/2012 par petit_poney
      5 questions vitales au nouveau Président

      "car cette institution [la démocratie] vous enferme à l’intérieur d’un seul cadre électoral"

      Justement, pas du tout. Regardez les conférences de Chouard sur la démocratie, il explique que l’élection n’a rien de démocratique. C’est un piège.

      "la cause des causes, c’est de pouvoir réécrire la constitution"

      C’est là qu’à mon humble avis, il n’est pas allé assez loin. Pour des raisons qu’il serait trop long de développer ici, je pense que le combat de Blanrue contre la loi Gayssot remonte plus loin au niveau des racines du mal que celui de Chouard, que je respecte néanmoins.


    • #150868
      le 12/05/2012 par Léon XIV
      5 questions vitales au nouveau Président

      @francky
      @Gotfried
      @Henty
      @ferdy
      @petit_poney

      La cause des causes est l’institution républicaine en elle-même dans sa globalité et celle-ci est soutenu par la démocratie qu’elle vous impose.

      Croire qu’on peut réformer cette institution de l’intérieur qu’en changeant la constitution sans réformer toute la population de cette institution est à mon sens rêver en couleur.

      Au Canada, on a une constitution que le Québec a toujours refusé de ratifier et devinez quoi, on l’applique quand même et dans son intégralité depuis plus de 30 ans.

      Ce n’est pas la constitution qui gouverne, mais le gouvernement.

      C’est comme les chartes des droits qui n’ont de valeur que sur papier et qui n’ont aucune prise sur la réalité, même les lois n’ont pas de prise sur la réalité sans un système judiciaire et policier.

      Je crois sincèrement qu’il faut s’extraire de cette institution républicaine et construire dans la marge en parallèle. Je propose depuis un certain temps l’idée d’un gouvernement parallèle autonome et surtout indépendantiste. Il faut séparer le froment de l’ivraie.

      Il n’y a pas de cohabitation viable entre le vrai et le faux au sein d’un même gouvernement et c’est justement la démocratie que tous défendent aveuglément qui impose cette cohabitation du vrai et du faux, alors qu’il faudrait les séparer.

      Laissez l’institution républicaine aux sionistes et aux franc-maçons et séparez-vous d’eux en vous séparant de leur institution en vous créant dans la marge un gouvernement parallèle, autonome et indépendantiste.

      Il faut que la rue devienne un gouvernement et qu’elle cesse de réagir aux politiques du gouvernement qu’en se contentant d’être qu’un mouvement de pression.


    • #150914

      Léon XIV,
      J’ai rien contre cette idée, c’est même exactement ce que j’essaye de faire. Mais dans notre gouvernement, la justice est bien souvent illégale et le vrai outrancier. C’est pas facile. Ce le sera peut être plus quand on sera plus nombreux concrètement sur le terrain.


  • #150621

    Rien a redire sur l’analyse, mais défendre la "démocratie" ?... Désolé la couleuvre passe pas.
    Trop vide, pas assez culturel, pas assez civilisateur, et beaucoup trop source d’idéologie bien pensante pour moi... Il n’y a pas de chemin plus court que la démocratie pour arriver à cet universel eschatologique qu’est la tyrannie des " êtres psychiques qui n’ont pas d’esprit". Et l’exemple est tout trouvé dans la rapidité avec laquelle est survenu le combat entre Socrate et la doxa, ainsi que son issue fatale...

     

    • #150729
      le 12/05/2012 par antinazepointcom
      5 questions vitales au nouveau Président

      Et du coup tu proposes quoi ? la tyrannie sans passer par la démocratie ?

      si je peux me permettre, j’ai l’impression que l’on ne parle pas de la même chose quand on parle de démocratie.

      Ensuite la démocratie, la vraie, vient de la grèce antique, culturellement c’est plutôt conciliateur ( au moins à l’échelle occidental).
      Il faudrai que tu développes tes autres arguments (notamment sur le pas "assez civilisateur") , si tu visionnais d’autres videos de Chouard, tu ne pourrais pas considérer cette idée comme "vide".

      Sur la bienpensance, si tu préfères un idéologie malpenseante...Je sais pas trop quoi dire, effectivement.

      Enfin "Et l’exemple est tout trouvé dans la rapidité avec laquelle est survenu le combat entre Socrate et la doxa, ainsi que son issue fatale..."
      200 ans c’est aussi rapide que notre système. On pourrait réessayer non ?


    • #150853

      La tyrannie c’est le pouvoir aux incompétents. Rien ne garantie qu’une démocratie ne soit pas tyrannique... Au contraire, j’ai jamais vu une loi distinguer le bien du mal. La justice est presque toujours illégale.

      Non on ne peut pas réessayer le modèle grec parce que notre cité n’est pas à la même échelle ni dans le même contexte. En effet, il y a plusieurs types de démocraties, puisque démocratie signifie pouvoir du peuple, et donc se réfère à tout système fédérant un peuple.... Donc si un peuple choisit une monarchie, la monarchie est démocratique, si le peuple choisie d’être gouverné par un ordinateur, ça reste démocratique il me semble...

      La "démocratie" athénienne est une assemblée délibérative locale. En soit ça veut rien dire. Il y en avait même dans le communisme !

      Et si la démocratie est une référence absolue à la constitution... Et ben, à la limite je demande à voir, mais la seule constitution que je reconnaisse comme durable, c’est "nous ne cherchons que le bien"... tout intermédiaire est un égarement.


  • #150627

    Les idées de ce mec sont intéressantes, notamment ses histoires de tirage au sort.

    Cela ne pourra marcher évidemment que si les médias sont modifiés dans le même sens.


  • #150636

    Les idées de ce monsieur Chouard sont intéressantes. Mais remplacer l’élection par le tirage au sort, je n’y crois pas une seule seconde. Parce qu’une fois tirés au sort, qu’est-ce qui empêche à ces gens de ne pas être manipulés et soudoyés à leur tour par ceux qui connaissent les arcanes du pouvoir et qui tiennent les ficelles de l’économie ? Ce n’est pas sérieux. Il faudrait peut-être plutôt revenir au mandat impératif, au moins pour les questions régaliennes.

     

    • #150723
      le 12/05/2012 par antinazepointcom
      5 questions vitales au nouveau Président

      La question est plutôt qu’est ce qui permettrait à l’oligarchie d’influencer 500 personnes tirées au sort ?
      Et si le mandat impératif est corrompu ? A moins qu’il soit tiré au sort. :d
      Le tirage au sort a justement pour objectif d’écarter du pouvoir ceux qui connaissent les arcanes du pouvoir et qui en abusent.

      Je répond quand même à ta question :
      - les tirés au sort malhonnêtes seront dilués parmi les autres, à moins que nous ne soyons plus malhonnêtes qu’honnêtes, mais à ce moment là, il n’y a effectivement aucunes solutions, mais je ne pense pas que l’homme soit mauvais par nature.
      - Un seul mandat par personne.
      - On tire au sort 500 personnes pour diriger et 500 personnes pour les controler. On pourrait imaginer d’autres contrôles. (voir les autres videos d’Etienne)

      C’est très sérieux et ça fonctionne actuellement très bien en Islande :
      Dans le wiki sur l’islande :
      "Depuis novembre 2010, l’organisation des pouvoirs en Islande a été bouleversée suite à des manifestations populaires notamment envers le système financier, les Islandais refusant de payer les dettes de leurs banques. Ces manifestations se sont soldées par l’écriture d’une nouvelle constitution très démocratique avec des parlementaires tirés au sort"

      nb : Chouard a également raison sur ce point, les objections sont stimulantes, et me renforce dans mes positions, je vous invite à réfléchir a d’autres objections. :)


    • #150740
      le 12/05/2012 par Philippe L
      5 questions vitales au nouveau Président

      Vous avez raison, la faiblesse d’Etienne Chouard est de ne pas tenir compte des vices inhérents à notre contexte. Ce qu’il dit est très pertinent, mais il ignore ou feint d’ignorer certains paramètres. Mais, de vôtre côté, vous prenez en compte ces paramètres au lieu d’essayer de les éliminer. Ce faisant, vous rejetez son discours qui est en lui-même positif, et proposez à votre tour des solutions médiocres. En somme, vous faites la même erreur mais réagissez différemment. Pour être plus clair, nous sommes dans un système de nature monétaire, ce qui a des conséquences intrinsèques (individualisme, inégalité, corruption, ploutocratie, etc.) que l’on ne peut éradiquer sans s’attaquer à la monnaie elle-même, sans changer la nature du système. Je sais ! je sais ! Mais dites-vous bien que l’utopie n’est pas de s’attaquer à Largent pour changer le monde, mais de croire que l’on peut changer le monde sans s’attaquer à Largent.
      Je n’en dis pas plus. Voici, si cela vous intéresse, un article sur toutes ces questions.

      Les limites de la démocratie (dans un système monétaire)
      http://philippelandeux.hautetfort.c...


  • #150652

    Juste une petite question, un peu spécifique, en rapport avec une partie de la vidéo : comment fait la BCE pour lutter contre l’inflation tout en faisant marcher la planche à billets de manière frénétique ?

    Merci d’avance

     

    • #150732
      le 12/05/2012 par antinazepointcom
      5 questions vitales au nouveau Président

      En délayant la planche à billet au sein de banques privées qui la reversent progressivement dans l’économie et de fait contrôle l’inflation. Je ne suis pas assez calé en éco pour rendre ça explicite.

      Pour mieux comprendre cela il faut commencer par bien discerner la différence entre le modèle keynésien et le modèle monétariste.


    • #150747

      Pour qu’il y est infaltion, je crois qu’il faut également qu’il y est croissance.
      En gros, l’inflation est égale à : la quantité multiplié par la vitesse. en ce moment la vitesse est nul donc pas d’inflation malgré l’arrosage.
      C’est ce que j’ai compris en écoutant Delamarche.


  • #150654
    le 12/05/2012 par Jasmin Indien
    5 questions vitales au nouveau Président

    "...ce qu’il "faut" "qu’on" change..." Chouard t’es gentil mais t’arrive à un moment où nous ne découvrons pas la constitution mais déplorons sa fin et son remplacement par le chaos mafieux. La résistance changera t’elle les choses ? Certains, ex médecins et avocats ont cru le faire. Et puis le peuple est tombé aux mains de communistes ou socialistes, enfin d’autres usurpateurs devenus maitres des richesses. Ce n’est pas la constitution qu’il faut changer, c’est l’esprit humain, c’est l’esprit englué dans l’humain.
    1) arrêter de regarder la télé
    2) arrêter de commercer et de consommer
    3) cesser de voir la vie comme une lutte, une punition
    4) retrouver du lien et des échanges locaux non tarifés.
    5) devenir le plus autonome possible en petits groupes
    6) apprendre le détachement et sourire à la vie, à la mort
    7) retrouver la religion naturelle, originale, ancestrale de la France
    Le but de la vie c’est l’union divine. Tout le reste est babillage de pantins immatures.


  • #150667

    J’ai plus de mots pour décrire cet homme...

    Pensez qu’il suffirait de diffuser la conférence d’Étienne Chouard en prime time sur TF1, France 2, M6 et Canal+ pour qu’au moins la moitié des français comprennent en 1 soir le système actuel et donc veuillent le changer.

    Il suffirait d’une soirée en prime time à la TV sur toutes les chaînes en même temps... imaginez un peu. Le lendemain il y a une révolution pacifique et on instaure une democratie direct ou semi-direct que prône Chouard.

     

    • #150813

      Bonjour.
      Personnellement, je distribue le lien pour ce genre d’information à tout mon carnet d’adresse, mais je n’ai strictement aucun retour ...
      Sans doute le mes petites "plantations" poussent en silence, mais sans retour, c’est frustrant.
      _ :-(


  • #150670
    le 12/05/2012 par avrelarmor
    5 questions vitales au nouveau Président

    La cause des Causes c’est la Déracinement (S.Weil),

    "L’enracinement est peut-être le besoin et le plus méconnu de l’âme humaine. C’est un des plus difficiles à définir. Un être humain a une racine par sa participation réelle, active et naturelle à l’existence d’une collectivité qui conserve vivants certains trésors du passé et certains pressentiments d’avenir. Participation naturelle, c’est à dire amenée automatiquement par le lieu,la naissance, la profession, l’entourage. Chaque être humain a besoin d’avoir de multiples racines. Il a besoin d recevoir la presque totalité de sa vie morale, intellectuelle, spirituelle par l’intermédiaire des milieux dont il fait naturellement partie."

    Merci, Mr Chouard de remettre les mots à l’endroit.


  • #150677

    Une question s’il-vous-plait, au sujet de l’élection des acteurs politique par tirage au sort : qu’en est-il de la qualification ? Je me demande si, potentiellement, un pouvoir appliqué par des individus non qualifiés ne serait pas in fine au moins aussi nocif qu’un pouvoir exercé par une oligarchie corrompue ?

     

    • #150735
      le 12/05/2012 par antinazepointcom
      5 questions vitales au nouveau Président

      Etienne explique ça très bien dans d’autres videos, je vais tenter un début d’explication : actuellement nous sommes sur un système où l’on demande à un élu de s’occuper de 40 problèmes, l’idée serait de tirer au sort 40 personnes pour se concentrer sur un seul problème, ils pourraient très bien faire appel à des spécialistes pour les éclairer sur tel ou tel sujet.

      Enfin tu pars d’un postulat comme quoi nos élus seraient compétents. :d


    • #150809

      Pourquoi, pour toi le gars qui se fait élire est, magiquement, investit de toutes les qualifications dans tous les domaines. Et que veut dire être qualifié, surtout en politique ! ?
      .
      Un docteur, ou un avocat, puisque ce sont les plus investit en politique, ne s’y connaît pas plus qu’un autre dans, disons, le traitement des déchets ménagers ou les solutions à apporter aux sort fait aux personnes âgées. On le paye pour se former afin, après un certain temps, d’avoir quelques lumières sur le sujet. Ensuite vient le moment de faire des choix qui lui seront dictés par la ligne politique de son parti (qui elle est dictée par les ploutocrates qui financent les partis). Le plus souvent, ce docteur ou cet avocat n’auront pas à faire l’effort de s’informer sur la question à résoudre puisque les "réponses" leurs sont fournis clé en main par les multinationales (qui financent les partis). Pas de formation (ou si peu), pas de choix. Rassuré ?
      .
      Cette histoire de qualification n’est qu’un miroir aux alouettes. Au moins, les tirés au sort seront concernés dans leur famille, dans leur corps, par les choix qu’ils feront, et ils seront trop nombreux et trop bien surveillés pour être corrompus efficacement.


  • #150692
    le 12/05/2012 par Clavreul
    5 questions vitales au nouveau Président

    " La CIA a été bien plus créée pour contrôler nos alliés européens que pour nous protéger des Soviétiques." L’éminent écrivain et essayiste, Gore Vidal. " Le néant spirituel et moral de la société qui s’annonce ne peut que donner libre cours aux mythes, aux superstitions, aux déréglements de l’esprit, à l’indivilualisme forcené qui réduit l’homme à n’être qu’un grain de sable... C’est sur la destruction de l’ordre naturel des choses que prennent alors naissance les régimes totalitaires !" Wilhelm Roepke, économiste et professeur durant les années 1950 à Genève.


  • #150707
    le 12/05/2012 par ninontelek
    5 questions vitales au nouveau Président

    quand allons nous revolter ? merde on sait tous ce qui se passe . passons a l action maintenant prenons nos vie et notre liberté en main. tous a la bataille

     

    • #150716
      le 12/05/2012 par Blackdiamond
      5 questions vitales au nouveau Président

      Visiblement, non, on ne sait pas tous ce qu’il se passe ou nos diverses situations ne nous permettent pas objectivement de passer à l’action (dans le cas où tu sous-entendais une action en force ou physique du style grand soir). Je préfère être réaliste quant à la portée de la mienne. Alors j’agis à mon niveau du mieux que je le peux en espérant pouvoir inspirer mon entourage : plus de portable, plus de télé, pas de voiture, un petit potager, achat de denrées alimentaires chez un producteur local ou très petits commerces/artisans, vêtements faits à la main, vacances et loisirs basiques (promenades, vélo, musées, activités locales en famille). Ce n’est pas facile tous les jours, mais je préfère cette vie là à celle du type couvert de dettes parce que couverts de technologie moderne qui chouine en disant "la vie est dure". La liberté est à ce prix là. Et la liberté a le mérite d’être très addictive.


  • #150727
    le 12/05/2012 par Cocatrix
    5 questions vitales au nouveau Président

    Petite remarque : admettons nous sommes des milions à adhérer à Chouard, et nous allons tous dans la rue. Je ne crois pas que grand chose se passerait : silence médiatique dans un premier temps, puis moquerie et/ou diabolisation si ca persiste (comme d’hab lorsque des opposants au système se manifestent.
    La seule manière à ce que le message de Chouard soit réellement utile, ca serait qu’il soit entendu par des militaires.
    C’est la seule solution. Réfléchissez, la politique a un problème d’intérêts de métier avec ce message, les médias sont achetés par les Rothchild et les Dassault.
    Et pour un général qui veut faire un coup d’état, le jour ou la France va vraiment mal, il ne pourra pas exercer une autorité directe, nos peuples européens, habitués à l’élection.
    La démocratie à la Chouard sera la seule légitimité possible pour son coup d’état.

    Malheureusement, c’est presque une loi physique : les révolutions réussies passent toujours par le haut, et par les armes. Chouard, qui a baigné trop longtemps dans un imaginaire de manifs ne peut pas voir ca. Esperons que son message soit exponentiel au point d’arriver aux oreilles d’un général.


  • #150739

    Monsieur Soral, L’Action Française dénonce ce fait depuis 150 ans par les écrits de Bainville, Maurras, Daudet et autres et toujours actualisés.
    Dans l’Ancien Régime on votait 40 fois plus qu’aujourd’hui, mais 40 fois plus, au niveau local, c’est à dire communal et cantonal, ça s’appellait le"Conseil de Fabrique". L’Ancien Régime était une vraie démocratie directe, c’était même un peu l’anarchie chaque province ayant ses propres lois,us et coutumes, où la monarchie intervenait sur le plan de l’ordre public et à un certain niveau juridique. MAIS pour tout ce qui concernait le National et l’International c’était le Roy et ses conseils. D’où l’expression populaire "le Peuple en ses états et le Roy en ses conseils".
    Quand la "révolution", fabriquée par déjà toute une oligarchie ploutocratique principalement maçonnique, a éclaté, la modernisation du pays était en cours, et pour preuve qu’elle était bien en cours est que nos bonimenteurs révolutionnaires et Buonaparte ont tenu bon dans leurs projets criminels "grâce" à toute cette infrastructure existante dont la réformation avait débuté sous Louis XV. D’où la politique naturelle de causalité à effets, antidote aux idéologies.
    Les idées, OUI ! On confirme ou bien on infirme, les idéologies-idées fixes qui ne tiennent pas compte du réel, NON !!!
    Démocratie en bas, autorité en haut. Un monarque "ABSOLU" n’est en aucune façon un tyran totalitaire, le sens d’absolu est "indépendant" de tous lobby ou groupe de pression.
    Ce n’est pas ce que nous vivons !!! MAFIAS en cols blancs !
    Quant à la démocratie grècque d’Athènes dont C. Maurras était épris, a peut-être duré 200 ans, mais face aux agressions extérieures et aux doutes internes elle se transforma en dictatures répétées pour terminée en royautés et monarchies.
    La royauté et la monarchie sont consubstantielles à la "création", elles sont écologiques.
    Donc, que Monsieur Chouard en arrive à ces conclusions me font sourire de plaisir, tout n’est pas foutu, encore un petit effort, après 223 ans de souffrances indescriptibles du Peuple.
    Amitiés et salutations.

     

    • #150778
      le 12/05/2012 par Gotfried
      5 questions vitales au nouveau Président

      Je n’avais jamais entendu parler de ces Conseils de Fabrique ! Extrêmement intéressant. Plus je creuse, plus je découvre que l’Ancien Régime était réellement, de toute l’histoire de la France, le régime qui équilibrait le mieux liberté et civilisation. La profusion des corps intermédiaires librement organisés et gérés par leurs membres permettait l’ordre local, le Roi ne faisait que régler des questions régaliennes importantes, et par son autorité tenaient un certain nombre d’institutions à caractère public (la ferme générale, la maréchaussée, le bailliage et la sénéchaussée, etc). C’était un régime organique, ou la subsidiarité n’était pas un vain mot, et ou le totalitarisme qu’on prétend déceler dans le qualificatif "absolue" de la monarchie est un délire de franc-maçon (un élément de la propagande bourgeoise pour couvrir que ce sont eux qui ont pris le pouvoir, le confisquant au peuple).

      La révolte de Vendée n’est pas réellement une révolte royaliste, c’était la réaction d’une communauté qui savait que les "sans-culottes" (la milice au service des bourgeois) voulaient leur prendre leur autonomie, voulaient leur imposer les lois votés à Paris, et voulaient emmener de force des soldats pour crever dans les guerres de cette république belliqueuse. Il faut savoir que du temps de l’Ancien Régime, il n’y avait pas de conscription : le prestige de l’uniforme (et c’est une réalité, le prix d’un uniforme militaire à l’époque était vraiment élevé, comparé à ce qu’un paysan pouvait se payer par lui-même, et les modèles étaient généralement proches des habits de la noblesse) et la solde étaient suffisants pour recruter. A cette époque le niveau de vie augmentait, plus d’enfants survivaient, et les benjamins avaient parfois du mal à se trouver une place, le patrimoine familial revenant aux aînées, et souvent ils quittaient la famille pour se trouver un avenir, voire partir à l’aventure, et l’armée était tentante. A la Révolution, tout a changé : c’était la conscription, qui arrachait le paysan à son champ et l’artisan à son atelier, de force et sous menace de mort.

      L’Ancien Régime est vraiment un système très mal connu du grand public, sur lequel il y a très peu de vulgarisation, mais qu’on découvre en fait assez libre, bien organisé, et protecteur sans nuire aux libertés. La cause décisive de sa chute ? Trop de mauvaises récoltes de suite, probablement à cause de l’éruption du volcan Laki en Islande. Les agents de la bourgeoisie maçonnique ont fait le reste.


    • #150844

      Merci, Mr Gottfried pour votre réponse élaborée et savante qui se fera enseignante à ceux qui veulent bien vous lire.
      Si la faillite intégrale du système de "Law" n’a pas su inspirer notre monde contemporain, la monarchie a toujours été géné, elle aussi, par ses finances publiques, grevées par les guerres et les flatteurs-profiteurs piégés dans la cage dorée de Versailles où le monarque les tenaient.
      La république n’a pas tout raté et un retour à une Banque de France indépendante au service de l’état français est tout à souhaiter, je crois que nous sommes tous d’accord là-dessus. Monsieur Soral dans "Dieu, la raison et la banque" opère une excellente pédagogie historique sur le sujet. En complément : si le confort et la dignité de vie sont à souhaiter à tout le monde, l’erreur majeure moderne n’est pas tant le consumérisme dévoyeur que le productivisme abrutisseur et GASPILLEURS pour les deux.
      Je regrette ce temps où travail, emploi, revenu étaient assimilés à VIVRE. On vivait, Monsieur Gottfried, on vivait.
      En attendant la venue d’une monarchie populaire, recevez ma gratitude.


    • #150869

      à Gotfried

      Tu parles du volcan d’Islande et des mauuvaises récoltes comme cause de la révolte populaire.
      Marion Sigaut, dans un article, parle de turgot qui a libéralisé le prix du grain (auparavant fixé pour que la quasi totalité du peuple puisse l’acheter). Cette libéralisation du prix a engendré famine et révolte autour des années 1770.
      Voilà un élément qui me semble intéressant car ce n’est plus uniquement le climat qui serait responsable de la famine/révolte mais aussi l’application de l’idéologie libérale naissante.
      http://www.egaliteetreconciliation....
      http://www.egaliteetreconciliation....
      Bonne continuation.


    • #151075
      le 13/05/2012 par Gotfried
      5 questions vitales au nouveau Président

      @Mouloud

      C’est vrai, j’aurais aussi aimé en parler, mais j’étais arrivé au bout de mes 2500 caractères :P


  • #150741
    le 12/05/2012 par antinazepointcom
    5 questions vitales au nouveau Président

    J’essaie de répondre une à une aux objections mais je me rend compte que je perd mon temps.

    "Pourquoi ? Mais je vais vous le dire :" ( une ptite de 14 xd)

    Vous êtes éveillés politiquement, plutôt intelligents et ouverts, ainsi vous allez regarder en intégralité d’autres videos d’Etienne Chouard avant de poster ici vos objections auxquelles il a déjà répondu.
    Pour ce faire, il faudrai que vous lisiez au moins ce commentaire avant de poster. xd

    La première fois que j’ai vu une video de ce monsieur, j’ai ressenti le besoin imminent de développer cette idée et de regarder d’autres videos.
    J’essaie de diffuser ce message depuis plusieurs mois et ce qui m’effraie le plus c’est la réaction des gens, qui restent indifférents à cette prise de conscience et préfèrent in fine que des pourris décident à leur place. Par pitié pas de ça ici. :)

    Si vous regardiez au moins une conférence d’EC en entier avant de poster, je suis certain que votre commentaire serait différent.

    Amicalement.


  • #150750

    La création monétaire par le crédit au seul profit du privé, n’est-elle pas aussi la conséquence d’une demande excessive en bien de consomation ?
    La Banque n’aurait finalement fait que s’adapter à cette demande.. ??

     

    • #150763
      le 12/05/2012 par Propaganda
      5 questions vitales au nouveau Président

      Ou alors elle a habilement réduit la liberté au sens large à la liberté de consommer entrainant une surconsommation généralisé afin de servir les intérêts de la Banque.


  • #150761

    Voici un complément d’information :
    http://www.youtube.com/watch?v=ef3m...


  • #150791
    le 12/05/2012 par Thulgard
    5 questions vitales au nouveau Président

    Il prône un changement mais surtout un retour aux chefs élus ... beurk et il ne veux pas éradiquer la monnaie, qui est un fléau pour le monde !

     

    • #150848

      Le troc est un fléau.
      Contrairement à toutes les idées reçues, l’argent en tant que monnaie courante est un outil et une bénédiction pour des échanges honnètes à des prix honnètes, rendre au centime près, ce n’est pas rien.
      Payer un salaire à son juste dû. Etc..etc...
      C’est la cupidité ou avarice qui ont avili l’utilisation de la monnaie ou argent. Idem pour beaucoup de sujets comme la main, la télé, l’automobile, les armes,..... qu’en faisons-nous ??? Qu’en faîtes-vous ???
      Salutations gratuites.


  • #150792
    le 12/05/2012 par Marion Sigaut
    5 questions vitales au nouveau Président

    Etienne Chouard est une merveille.

     

    • #150840

      Parce que rare. Raison essentielle pour soutenir "toutes ces raretés", si je peux m’exprimer ainsi. Son enthousiasme, bien qu’il s’attaque à la muraille de Chine, ne peut qu’engendrer un grand respect et provoquer une saine émulation grâce à son dynamisme communicatif.
      C’est un peu le trait commun aux dissidents et dissidentes. Une flamme (tricolore ?) qui nous émerveille dans cette société morne et figée, à laquelle on cherche à se raccrocher comme à un radeau.


  • #150808
    le 12/05/2012 par NomDeGuerre
    5 questions vitales au nouveau Président

    Par gouvernement représentatif, à mon avis, on voulait davantage représenter la volonté générale à la base. Effectivement, ça n’avait pas pour but d’établir une réelle démocratie athénienne, mais davantage une République, ce qui n’est pas exactement la même chose, contrairement à ce que certains pourraient encore croire. Cela me semblait, pour moi, évident..

    En fait, ce que Chouard devrait davantage souligner, c’est que ce n’est ni une réelle République (puisque la volonté générale n’est pas représentée mais qu’à la place ce sont les volontés particulières de certains hommes, en gros, les plus riches) ni - mais cela était évident.. - une démocratie athénienne. Mais le terme de démocratie a évolué au fil des années pour devenir une sorte de synonyme de République. D’où la confusion entretenu parfois.. il faut qu’il définisse les termes. Rousseau n’entend pas du tout la même chose lorsqu’il parle de démocratie dans le CS que nous communément, en fait. Donc, qu’à la base on ne voulait pas établir une démocratie.. ce n’est pas une conspiration, mais l’idéal des Lumières et fortement inspiré par Rousseau en France de base


  • #150811
    le 12/05/2012 par la sieste
    5 questions vitales au nouveau Président

    Pourquoi les illuminés mènent un combat acharné contre la constitution divine ?
    les institutions établit par l’homme ont fait leur preuves,ça mène au désordre.
    tout ceux qui prétendent juger,critiquer sans fondement et condamner la constitution divine au regard de ce que les porteurs de la lumière (illuminés) avides de pouvoir en ont fait pour justifier des pillages,manipulations et conquêtes révèlent d’une part leur conditionnement et formatage découlant d’une certaine forme de soumission intellectuelle, religiosité inversée difficile à s’en débarrasser et d’autre part une totale ignorance des objectifs réel du religieux.et son combat contre le mal pour prôner un équilibre naturel et harmonieux,la tache n’est pas aussi simple contre un adversaire qui est Satan.ce n’est pas par hasard que sa ruse est de faire croire aux gens qu’il n’existe pas.


  • #150818
    le 12/05/2012 par inanymous
    5 questions vitales au nouveau Président

    Faut absolument faire tourner et sous-titrer cette vidéo !


  • #150825
    le 12/05/2012 par pseudonyme
    5 questions vitales au nouveau Président

    Très bonne vidéo, cependant peut être pas encore asse pédagogique semble-t-il vu le nombre de commentaires qui ici émettent des réserves auxquelles E.Chouard a déjà répondu depuis bien longtemps. Le questionnement est sain, mais que des gens reprochent à Chouard d’être un idéaliste et d’ignorer la nature humaine montre qu’ils sont manifestement passés complètement à coté des propos de Mr Chouard (volontairement dans le cas des bigots royalistes mais c’est une autre affaire...).


  • #150829
    le 12/05/2012 par mescalito22
    5 questions vitales au nouveau Président

    Cette vidéo est une compilation à la fois logique, simple, essentielle et percutante de certaines des conférences les plus utiles d’Etienne Chouard.
    La "crème de la crème" des vraies bonnes idées pour changer notre destin.
    Comprendre la création monétaire et l’origine illégitime de la dette publique en moins de 10mn...
    Il redéfinit en lui redonnant toutes ses lettres de noblesse le terme de "DEMOCRATIE", dont s’est revendiqué M.Drac (face aux royalistes AF), lors de sa conférence de Paris.
    Et si je le dis, c’est que j’y étais !
    Sur son site (Plan c) vous retrouverez toutes les réfutations argumentées aux objections classiques et stupides de ceux qui l’ont écouté d’une oreille distraite (au mieux), genre :
    Ah Bon, Athenes une démocratie moins les femmes, les métèques et les esclaves ?
    Le tirage au sort=OK pour 40000 propriétaires-soldats mais aujourd’hui on est +60 millions en france, coco ?
    Le tirage au sort serait bien si on était tous vertueux ?
    NB > En fait, c’est le contraire qui est vrai et "l’élection" qui conviendrait sans doute à une telle vision anthropologique...
    Etc...Etc...Etc...
    NI DIEU (j’en ai pas besoin), NI MAÎTRE : Etienne Chourd n’est pas mon GOUROU : c’est juste le type le plus fantastique, le plus honnête et le plus "révolutionnaire" qu’il m’ait été donné d’écouter.
    Y’a rien à jeter chez lui, ce qui est rare, trop rare même chez les dissidents...aucun sectarisme, non plus !
    Alors moi, je dis juste :"BRAVO L’ARTISTE" et je lui tire mon chapeau.

     

  • #150842

    Je ne comprend pas cette opposition stérile entres monarchistes et "chouardises". Nos chemins sont censés se rejoindre, chacun faisant appel à des périodes constitutives de notre Histoire, ce qui est déjà un bon point de départ !
    J’espère que tout le monde a compris que nous n’en sommes plus là -depuis bien longtemps à E&R- ni dans le monde réel.
    Personne ne possède la formule magique, gardez bien ça en tête et restons humbles.


  • #150862

    Etienne chouard parle tirage au sort, séparation des pouvoirs et autres qui empêcheraient des abus de pouvoir et qui assureraient une vraie démocratie.
    J’aimerais qu’il parle
    1-de la continuité du pouvoir qui permettrait des projets sur plusieurs générations ou sur plusieurs mandats
    2-et comment insérer cette possibilité de projets à long terme dans une constitution authentiquement démocratique.
    probléme lié aux longs projets : un suivi continu pour éviter de perdre du temps implique un mandat long. Enfin, cette implication n’est peut être pa systématique...bref, je voudrais son avis sur la question (ou celle de personnes à l’intellect respectable).
    bonne continuation à M.Chouard et à tous.

     

    • #151023
      le 12/05/2012 par Gotfried
      5 questions vitales au nouveau Président

      Les mandats longs sont nécessaires quand les dossiers sont cantonnés à des bureaux, et alors à tout changement de personnel dans le bureau, il faut former le nouvel arrivant, parfois longuement. Si je comprends bien la pensée de Chouard, pour palier à cette nécessité, il suffit de rendre les dossiers publics, ce qui n’a rien de choquant puisque c’est de l’argent public utilisé à des affaires publiques. Chacun serait ainsi globalement au courant de ce qui se passe et comment ça marche, et des règles d’organisation et de mise en forme des dossiers seraient décidés afin que le format ne fasse pas perdre de temps.

      Il y a par contre à ce niveau une réflexion de fond à avoir : créer des standards pour la mise en forme des documents, valables dans tous les domaines, et faciles d’accès. Le monde du logiciel libre, obsédé par les questions de polyvalence et de portabilité, pourrait aider. De plus, il fonctionne déjà selon des modèles participatifs et démocratiques. Afin de construire une société réellement intégrée, sans jargon particulier (je pense au vocabulaire des juristes), où on puisse s’exprimer clairement et précisément, il peut être judicieux de faire apprendre dès le plus jeune âge le Lojban, une langue construite dans le but d’assimiler intrinsèquement les procédés logiques, qui se doivent d’être précis, quasiment comme des langages de programmation. Il n’y aurait pas vocation à en faire une langue d’usage dans la vie courante, mais dans les discussions politiques elle pourrait justement être ce facteur d’ordre, de cohérence et d’accessibilité. Ca assainirait peut-être aussi les mentalités...


    • #151025
      le 12/05/2012 par antinazepointcom
      5 questions vitales au nouveau Président

      Si un projet à long terme se révèle être dans l’intérêt du peuple, quelles intérêts les assemblées populaires auraient elles à y mettre un terme ?
      Je veux pas donner l’impression de balayer ta question, le point de vue d’EC serait surement plus pertinent que le mien, et j’admets que plusieurs éléments pourraient laisser penser le contraire, les mandats courts et non cumulables notamment.
      Mais si on poursuit le raisonnement, le renouvellement des mandats permettrait d’autre part de vérifier que ce projet demeure dans l’intérêt du peuple, alors qu’un mandat long pourrait perdre de son objectivité concernant un projet qu’il aurait lui même initié et qui s’avérait au fil du temps être un fiasco.

      Enfin où je pense te rejoindre, même si je suis un défenseur farouche de cette idée, je me demande parfois si ces mandats courts et non renouvelables ne déboucheraient pas sur une politique chaotique et instable.
      Malgré cela je pense que ça vaudrait le coup d’essayer et actuellement ce que l’on peut observer sur le gouvernement soi disant représentatif, c’est que la passation de pouvoir entre le PS et l’UMP est facteur d’instabilité sur certains éléments (ex : la TVA social, les 35 heures...) et ne l’est pas sur d’autres (ex : la création monétaire).
      Le point de vue d’EC serait définitivement très intéressant sur la question. En espérant avoir apporter un élément de réponse et être intellectuellement respectable. ><’


  • #150916

    ‎1) La monnaie est créée par des promesses signées d’échéances (remboursements quand la promesse répond à un prêt) à terme. (quiconque signe une promesse d’échéance à terme -une reconnaissance de dettes- créée de la monnaie : que ce soit un particulier, une entreprise, un Etat. Vous pouvez le faire très facilement : il vous suffit de signer un papier mentionnant que vous acceptez de payer telle somme à telle personne, à telle date : vous venez de créer de la monnaie. La monnaie (toute la monnaie en circulation dans le monde) n’est que ça : un bien dont la seule et unique valeur est une promesse à terme (l’or a sa valeur en soi : ce n’est pas de la monnaie. Idem pour une propriété, une entreprise, un esclave, une oeuvre d’art : ce sont des biens, mais ce ne sont pas de la monnaie).
    Les banquiers ne crééent aucune monnaie : la seule chose qu’ils font, c’est la gérer une fois que le "prometteur" l’a créée, et la détruire une fois que le même "prometteur" a remboursé le bien matériel qui était annexé à cette monnaie.
    Les seuls qui crééent de la monnaie en ce bas monde, c’est vous et moi (et les entreprises et les Etats), quand nous nous endettons, et promettons de rembourser : la monnaie est le contrat que nous signons à ce moment, transformé en billets, pièces, ou chiffres sur un compte bancaire, et effacée ou détruite quand nous remboursons : la masse monnétaire est une chose qui naît (quand quelqu’un s’endette), grandit (quand d’autres s’endettent), respire (inspire à chaque nouvel endettement, expire à chaque nouveau remboursement), vieillit (au fur et à mesure des remboursements), et meurt (à l’échéance finale des remboursements).
    Les bonnes promesses (de travailleurs honnêtes par exemple) font la bonne monnaie ; les promesses foireuses (de gens insolvables par exemple) font la monnaie foireuse (voir la crise des subprimes en 2008, et celle de la Grèce aujourd’hui)
    2) La dette est si importante parce que sans elle il n’y aurait pas d’argent en circulation dans le monde (puisque l’argent n’est que de la dette : aucun bien matériel qui a sa propre valeur en ses qualités propres n’est de la monnaie), et parce qu’elle est programmée pour ne pas pouvoir être remboursée (afin de maintenir les nations, les entreprises, les quidams dans la servitude volontaire : volontaire en effet : nul n’est obligé de s’endetter, il faut le reconnaître).

     

    • #152250
      le 14/05/2012 par Loup Espiègle
      5 questions vitales au nouveau Président

      Salut Mimiche !

      Excuse-moi de couper ton message en deux mais ton paragraphe sur la reconnaissance de dette comme création de monnaie m’a beaucoup plu. Je pensais justement à ça il y a quelques jours et je compte investiguer la chose.

      Dans une situation de crise sévère on pourrait se confectionner des sortes de chéquier de reconnaissance de dette (ou des billets à ordre, il faut voir les détails) avec lesquels on pourrait faire commerce au sein d’un canton ou tout du moins d’une commune.

      Si c’est bien pensé, ça peut être un moyen de cour-circuiter le système banquaire et de mettre un gros doigt aux usuriers.

      Au passage : +1 pour EC !


  • #150917

    3) La Banque qui dirige le Président Français est, d’abord, la Banque de France, possédée, principalement, par la dynastie Rothschild. En régime de mondialisation, bien entendu, toutes les autres Banques Centrales (indissolublement liées à la Banque de France), en commençant par la Banque Centrale Européenne, prennent part à la direction.
    4) Nos lois sont votées par les personnes qui possèdent l’économie parce que, tout simplement, l’argent fait la loi. Nous, quidams, entreprises, Etats, créons la monnaie par nos reconnaissances de dettes, mais ce n’est pas nous qui la possédons ensuite, cette monnaie que nous créons : ce sont les banquiers. Possédant la monnaie (l’argent) tant que nous n’avons pas remboursé les échéances précisées dans le contrat d’endettement que nous avons signé, ils font (littéralement) la loi.
    5) Le programme de François Hollande n’aborde pas les 4 questions précédentes parce que la campagne de François Hollande a été payée principalement par les Banquiers en question ici, et parce que François Hollande n’est qu’un pion de leur politique. Comme nous allons le voir ostensiblement très bientôt.


  • #150955

    Tres bien tout ca,maintenant concretement apres que cet universitaire dissident,qui a raison sur les constats qu’il fait,mais manque cruellement d’imagination pour y remedier,ait donné credit universitaire a la verité clamé par d’autres depuis longtemps,il serait bon de se tourner vers la realité d’aujourd’hui.
    La realité d’aujourd’hui c’est que l’evenement le plus important pour le combat contre l’oligarchie et pour l’humanité en cours est l’election americaine.Non pas entre les 2 favoris romney,obama qui sont proches meme si romney sera sans doute le pire president americain de l’histoire et qu’il pourra sous les ordres des oligarches declencher la 3 ieme guerre mondiale,ce qui compte aujourd’hui c’est la primaire republicaine.
    Malgré les elections truqués,le black out mediatique,RON PAUL est toujours la et n’a pas baissé les armes.Il remporte des delegués,et les resistants americains sont derriere lui.
    Il serait bon de parler de Ron Paul honnetement regulierement ici et sur tous les sites possibles.
    Il s’agit de la vie ou de la mort de centaines de millions d’individus,il s’agit de la spoliation et mise en esclavage de milliards d’individus.Ron Paul qui sera sans assassiné s’il est elu est un veritable combattant pour l’humanité,la vraie.Ce n’est pas hollande qui combattra pour la liberté,ron paul lui pourra avoir une influence decisive.Mais seul il n’arrivera a rien,il a besoin de tous,en amerique,et ailleurs,en commencant par ici.


  • #151076
    le 13/05/2012 par dédé75
    5 questions vitales au nouveau Président

    .
    3- Quelle banque dirige le Président français ?

    Je ne poserais pas la question comme ça...et puis ça prête à confusion : est-ce le Président qui dirige une banque ou l’inverse ?

     

    • #151256
      le 13/05/2012 par antinazepointcom
      5 questions vitales au nouveau Président

      Dans cette video, Pierre Larrouturou (dans un conférence très intéressante disponible sur youtube) nous apprend que le véritable conseiller spécial du président est le patron de la BNP.
      La banque centrale n’existe plus depuis 40 ans. L’état met en vente des bons du trésor (la dette) et des banques privées les achètent.
      On va pas tortiller du cul pour savoir où mettre la virgule, l’important c’est qu’un maximum de gens ait ces réponses en tête pour réfléchir si ce système leur convient ou pas. Je vois pas trop où est la confusion et en quoi le fait de reformuler la question de façon un peu plus naïve rend le questionnement plus intéressant.
      Ou alors peut-être que quelque chose m’a échappé dans ton raisonnement


    • #151629
      le 13/05/2012 par dédé75
      5 questions vitales au nouveau Président

      .
      Effectivement ce qui vous a échappé c’est que pour renseigner les gens il faut plus de clarté. A part les initiés, on ne comprend pas ce que signifie cette question. De plus l’on pourrait vous rétorquer facilement que le banquier en question est aussi et surtout un haut fonctionnaire énarque commis de l’État et que cela ne suffit pas pour dire que c’est ce dernier qui dirige le Président, énarque lui aussi...
      .


    • #152057
      le 14/05/2012 par antinazepointcom
      5 questions vitales au nouveau Président

      Au temps pour moi, je suis totalement passé à coté de la subtilité grammaticale qui ici sème le trouble entre le sujet et le COD. :confus :

      Bien à vous et merci.


  • #151419
    le 13/05/2012 par mescalito22
    5 questions vitales au nouveau Président

    @mimiche
    Ta présentation n’est pas fausse, mais spécieuse...tu joues sur les mots !
    Un contrat d’endettement, soit de "création monétaire" est signé entre 2 parties, non ?
    La monnaie est créee par la banque commerciale (cas le plus fréquent d’un emprunt de particulier ou de prêt à une entreprise) EN INSCRIVANT 2 LIGNES équilibrées, l’une au PASSIF, l’autre à L’ACTIF de ladite banque.
    C’est pour cela que ça s’appelle de LA MONNAIE SCRIPTURALE (soit la totalité de l’argent en circulation moins l’agrégat M0 des billets +pièces=approx 90% de la masse.)
    POINT.
    Les banques centrales privées (Type-FED) créent aussi la monnaie par les Quantitative Easing. En Europe, on appelle ça les LTRO.
    Et puis, me semble-t-il, tu fais l’impasse sur L’INTÊRET (irremboursable par définition sauf en générant d’autres prêts=Pyramide de Ponzi), ce qui pour certains de nos amis musulmans est LE CRIME ABSOLU (voir l’analyse du "Riba" de Sheikh Imran Husein)
    Le moment oû le marchand d’argent s’arrogea le droit de fabriquer le SIGNE MONETAIRE...

     

    • #151560

      Mescalito, je ne parle ici que de monnaie : quel est son principe de création. Ni le prêt ni les intérêts ne sont consubstantiels à la monnaie (même si en pratique, aujourd’hui, ces 2 éléments sont accolés à la création de monnaie) :
      Par son principe même, ce qui définit la monnaie (ce qui est sa racine), c’est la reconnaissance de dette (et rien d’autre ! c’est important de le comprendre !). C’est à dire l’engagement à payer telle somme à telle personne à telle date. Dans l’absolu, un quidam, une entreprise, un Etat peut très bien faire une reconnaissance de dette sans qu’il y soit accolé en échange et en miroir un prêt (s’il a une intention altruiste, par exemple). Le fait que dans la pratique la reconnaissance de dette soit dans l’écrasante majorité des cas le miroir d’un prêt, est accessoire en ce qui concerne le principe de création de monnaie. Idem pour les intérêts : dans la pratique, aujourd’hui, les banques demandent des intérêts pour accorder leurs prêts, mais ceci est accessoire par rapport au principe de création de monnaie, pour la même raison que celle évoquée juste avant : ce qui fait la monnaie, radicalement, ce n’est ni le prêt ni les intérêts, c’est l’engagement à payer (qu’on traduit par des chiffres sur un compte, ou par des billets et pièces).
      Dans cette perspective, pour bien faire comprendre ce qu’est, radicalement, la création de monnaie, il est important d’en retirer les scories : prêt et intérêts. La monnaie, radicalement, n’est ni prêt ni intérêt : elle est reconnaissance de dette.
      (c’est à dire promesse vivante -car non arrivée à terme-, concrétisée par une signature, de payer à échéance une somme précise). Le terme "vivant" est aussi très important : la monnaie naît, vit, et meurt. Elle naît avec la promesse de payer (pas avec le prêt), vît (c’est à dire diminue) au fur et à mesure des paiements (en pouvant se passer de la pratique des intérêts), et meurt à la dernière échéance de paiement (c’est à dire à la clôture de la reconnaissance de dettes : pas à la clôture du prêt, ni à la clôture des intérêts).
      Pour prendre une image, une clef vient pratiquement toujours avec un porte-clef, mais ce qui fait l’essence (la radicalité) de l’objet clef, ce n’est pas le porte-clef, qui n’est qu’accessoire dans le fait "clef", comme le prêt et les intérêts ne sont qu’accessoires dans le fait "création de monnaie".
      J’espère que je suis clair. :)


    • #151757

      Petite réflexion de complément, qui m’est venue dans l’aprèm’ :
      Il y a la même différence entre une feuille de papier cul et une feuille de papier monnaie qu’entre un t-shirt lamba et le même t-shirt ayant été porté par Brad Pitt (par exemple).
      Et la même différence entre une feuille de papier monnaie et une pièce d’or qu’entre le t-shirt lambda porté par Brad Pitt et Brad Pitt lui-même.
      _ :)


    • #152091
      le 14/05/2012 par dédé75
      5 questions vitales au nouveau Président

      Par son principe même, ce qui définit la monnaie (ce qui est sa racine), c’est la reconnaissance de dette (et rien d’autre ! c’est important de le comprendre !).



      Ça c’est la définition du prêt, pas de la monnaie qui n’est qu’un moyen d’échange standard.

      Ensuite que la reconnaissance de dette (le prêt donc) puisse créer de la monnaie scripturale c’est le cas. Mais elle n’est pas la monnaie.


  • #151443

    Peut-être faudrait il commencer par ne pas payer l’impôt sur le revenu puisque c’est lui qui règle cette maudite dette ?


  • #151536

    Il est vraiment bien ce Etienne Chouard. Quel courage !!
    Dommage qu’il soit si peu nombreux.


  • #151957
    le 14/05/2012 par mescalito22
    5 questions vitales au nouveau Président

    Soyons TOUS des virus "ETIENNE CHOUARD"...