Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Entretien avec Etienne Chouard et Magali Pernin sur la loi de 1973

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

25 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • J’adore ce mec ! Etienne j’te kiffe ! lui c’est un intellectuel, un vrai ! Ca se voit, ça se sent ! Il respire la réflexion. Il sent la droiture, l’honnêteté.


  • J’ai un peu de mal à les suivre car ils démarrent en 1973 mais la création de la banque de France, sous Napoléon, était déjà la création d’une banque privée .
    J’avais vu cette vidéo il y’a peu de temps de Guillemin, mais voyez plutôt, dans sa version courte (une vidéo plus longue se trouve aussi sur youtube :

    http://www.youtube.com/watch?v=6jIr...

    J’ai pas le niveau mais j’essaie de comprendre, on apprend plein de chose ici :)

     

  • J’y connais rien et elle a l’air gentille... Mais on dirait qu’elle passe un oral en ayant peu révisé avec un prof sympa qui tente de la repêcher à tt prix...


  • Je ne sais pas pourquoi Chouard attaque Maurras à un moment donné en disant qu’il est un possédant et que c’est pour ça qu’il est anticommuniste.

     

  • On devrait en tirer une leçon !

    ça fait des années que tous les grands dissidents, y compris Soral, nous disent que la loi 73 est un coup d’Etat des Rothschild et autres banquiers, alors que dans le texte c’est faux, c’est seulement à partir du traité de Maastricht que l’Etat est interdit de se financer à la Banque Centrale.

    Nuançons tout de même l’erreur : la loi 73 permettait d’emprunter à la Banque de France mais seulement 2 fois 20 milliards apparemment, je ne sais pas si c’était suffisant pour l’époque, et surtout si les politiques l’ont utilisé ou si dès 73 ils ont délaissé la BdF pour les banques privées. On sait au moins que dans le tete ils n’ont pas interdit à l’Etat d’emprunter jusqu’a 2x 20 milliards, après si les politiques l’ont fait ou pas... Faudrait se renseigner sur tous les emprunts de 73 à Maastricht.


  • belle échange intellectuel,Etienne Chouard toujours au top dans ses réflexions et ses argumentations.


  • Autant la sincérité de cet homme transpire par tous ses pores, autant la posture corporelle de l’intervenante exprime l’imperméabilité à priori aux propos tenus. Son corps toujours tourné dans la direction opposé à Etienne (quand celui-ci lui fait toujours face), ainsi que son bras placé en travers entre eux, sont explicites. Peu étonnant lorsqu’on a participé à l’aventure politique de Galouzeau, homme de réseaux n’ayant jamais affronté le suffrage du Peuple. On sent d’ailleurs le mépris du Peuple dans son opposition au tirage au sort au prétexte de l’incompétence de ce dernier. Cet habillage traduit quelque chose de structurel chez beaucoup de gens : le besoin d’être dominé, ce qu’Étienne a parfaitement analysé au début de la vidéo.

     

    • Je voudrai juste t’en dire un peu plus sur Magalie Pernin.
      Elle tient un blog (elle le dit elle même http://contrelacour.over-blog.fr/ qui a commencé a attirer pas mal de monde, depuis peu il me semble et je l’avais vu, récemment, dans une vidéo où elle s’était rendu au rassemblement de l’UPR pour soutenir Asselineau et débattre justement du pacte budgétaire.
      Bref, je ne crois pas que ce soit une traître à la cause mais je n’en sais pas plus.
      Amicalement.


    • Sans aller jusqu’à la traiter de "traître", je suis tout à fait d’accord avec l’analyse de Galaad. J’ai ressenti exactement la même chose tout au long de l’entretien. Je ne saurais comment traduire cela en termes rationnels, mais ce qu’elle dégage est quelque chose d’assez insignifiant, voir fermé et hautain (ce qui se confirme concernant cette question de référendum) quand Chouard, malgré sa posture et son physique introvertis, dégage une immense honnêteté et un profond respect en toute chose. Peut-être une question d’âge... Mais peut-être question aussi d’une confiance encore bien établie dans une carrière que l’on brigue...


    • T’as vu ça Liior, Magali veut être dominée. Ca tombe bien, tu es issu de ce peuple sûr de lui et dominateur...

      Plus sérieusement, je crois que c’était en partie fait exprès à des fins pédagogiques. Etienne Chouard tombe le plus souvent soit sur des gens complètement d’accord avec lui soit sur des profanes qui le traitent d’antisémite, c’est bien d’avoir une opposition intelligente.


  • Il suffit de regarder l’évolution de la dette depuis 1977 et de la mettre en relation aux taux d’intérêt pour comprendre le tournant qui s’opère cette année-là. Que le texte soit tarabiscoté et apparemment anodin, c’est un grand classique dans les législations frauduleuses.

    S’il est vrai que le mal remonte à la création de la Banque de France décrite merveilleusement par Guillemin, il n’est pas moins vrai que cette loi devient nécessaire à la finance apatride dès lors que toute référence à l’or est abandonnée dans la création monétaire, car si l’Etat crée de l’argent à partir de rien, les banques perdent tout pouvoir sur lui !

    Ce qu’on voit ensuite, ce ne peut qu’être le fait de la création monétaire aux mains des banques privées : avec 5% de dépots et souvent même moins, et par divers subterfuges financiers, celles-ci créent en fait de l’argent à partir de rien pour se le mettre dans les poches avec suffisamment de discrétion. Les crédits dérivés, les leviers, etc. ne sont que des outils amplificateurs qui ont été ressortis pour pallier à la discordance qu’on a entre la quantité de (fausse) monnaie et la valeur réelle existante des produits et productions sur la Planète.

    On gagne ainsi du temps, mais on amplifie la dévaluation de toute monnaie papier. Ceci donnera donc probablement lieu à un retour au standard or (que se sont, n’en doutez pas, accaparées les élites mamoniques) et à une situation qui ressemblera à l’époque où l’on créa la Banque de France.

    La conséquence de tout ceci est assez logique : on adapte le système selon les besoins de la vraie caste dirigeante pour qu’elle puisse s’adapter à l’évolution de la situation et rester aux commandes. L’interprétation politique et géopolitique, et même philosophique ou mystique représentent l’étape suivante, mais je ne vaux notre maître (au sens traditionnel) pour en présenter la synthèse.

    Pour sortir un peu du sujet, cette femme est l’illustration de ce que décrit Otto Weininger dans "Sexe et Caractère", ce qui me la rend parfaitement insupportable. D’ailleurs une phrase lui aura probablement échappé : "Le Trésor public ne peut être présentateur de ses propres effets à l’escompte de la banque de France."


  • Banque Centrale du Japon
    Banque Japonaise
    article 4 dans la conduite de sa politique monétaire et de sa politique de change, la Banque du Japon devra toujours garder un étroit contact avec le gouvernement japonais, en accord avec la politique économique de ce dernier.
    Différence et avantage entre Japon et France
    La dette japonaise est essentiellement détenue par les ménages japonais,220% du PIB et 80% pour la France détenue à l’étranger, austérité pour les Français, pas pour les Japonais...

     

  • Bref on ne sait toujours pas exectement comment contrôler la création monnétaire mais on sait qu’il ne faut surtout pas la laisser aux mains des banques privées...
    Après on en revient toujours à la même question centrale, la cause des causes : le controle de la démocratie et de la consitution par le peuple...


  • magnifique idéogramme, un des plus beaux et évocateur de la langue chinoise au-dessus de la tête d’Etienne
    爱 qui signifie "amour" en mandarin

    merci à ER d’avoir relayé cette vidéo !!


  • En tout cas moi je suis convaincu d’une chose, temps que la création monétaire appartiendra au banquiers rien ne sera possible


  • Dire que les riches préféraient Hitler au Front populaire, c’est comme dire que l’on ne vote pas Marine Le Pen parce qu’elle est trop sioniste.
    C’est le même genre de propagande qui font tomber les idiots utiles de le piège du vote utile justement.
    Blum n’a jamais gêné les industriels, les riches dont Chouard parle mais les a favorisé alors que Hitler et son régime dominait complètement la bourgeoisie allemande.

     

    • "Dire que les riches préféraient Hitler au Front populaire" ne veut pas dire que le front populaire était un danger pour les riches.
      Simplement, hitler avait plus la cote auprès d’eux parce que "front populaire" ça sonne "de gauche" donc caca.
      Etre riche n’a jamais été synonyme d’intelligence et le mépris des possédants pour la populasse est une réalité ancestrale.
      Encore en 2012, il y a des riches et des pauvres qui pensent que le PS est de gauche et qu’il va diminuer les inégalités. Tu peux les traiter d’idiots utiles si tu veux, mais "plutôt hitler que le front populaire" , c’est bel et bien ce qui se disait.
      C’était peut-être une forme de propagande à l’époque, mais arrête d’insinuer qu’Etienne Chouard fait de la propagande s’il te plaît.


    • @ machin,

      exact. Mais je crois que Chouard est encore bien imprégné de ses idées de gauche de jeunesse et ne s’en est pas encore débarrassé. Au point que, comme un vrai réflexe pavlovien, tout ce qui touche l’Allemagne d’Hitler est mauvais à ses yeux.

      Il critique les totalitarismes, comme il dit, mais jamais le communisme ni les banquiers l’ayant aidé.

      Chouard a encore du chemin à faire, pour arriver à la cause des causes, comme l’a déjà fait Soral.


  • #263057

    « On m’appelle le président le plus pauvre, mais je ne me sens pas pauvre. Les pauvres sont ceux qui travaillent uniquement pour avoir un style de vie dépensier, et qui en veulent toujours plus. C’est une question de liberté. Si vous n’avez pas beaucoup de possessions, vous n’avez pas besoin de travailler comme un esclave toute votre vie pour les soutenir, et vous avez plus de temps pour vous-même. »

    http://www.slate.fr/lien/64975/urug...


Afficher les commentaires suivants