Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’attentat de Damiens : Marion Sigaut invitée d’Au Coeur de l’Histoire sur Europe1

Marion Sigaut était invitée par Franck Ferrand dans l’émission « Au cœur de l’histoire » diffusée le 23 octobre sur Europe1, en compagnie de l’historienne Éveline LEVER

Écouter l’émission :
MP3 - 17.8 Mo

Pour aller plus loin :

Mourir à l’ombre des Lumières : l’énigme Damiens La Marche rouge : les enfants de l’Hôpital général

Et toujours de Marion Sigaut :

 

 

 

À visionner ou à lire sur ce site :

Conférence de Marion Sigaut sur l’affaire Damiens :
« L’affaire Damiens : une affaire de mœurs »

 

Malheur aux pauvres ! La création de l’Hôpital général. Le supplice de Damiens, ou le triomphe des barbares

 

 

Voir aussi :

Janvier 2012
XVI – Turgot ou l’avènement du libéralisme : la fin de l’Ancien Régime
2ème partie, la dérégulation
40
Janvier 2012
XV – Turgot ou l’avènement du libéralisme : la fin de l’Ancien Régime
1ère partie, le pain du peuple.
33
Janvier 2012
XIV – L’humanisme des Lumières revisité : l’Encyclopédie
De la centralisation monarchique à la Révolution bourgeoise, l’absolutisme royal et ses opposants
12
Décembre 2011
XIII – L’humanisme des Lumières revisité : Voltaire
De la centralisation monarchique à la Révolution bourgeoise, l’absolutisme royal et ses opposants
24
Décembre 2011
XII – Le supplice de Damiens, ou le triomphe des barbares
De la centralisation monarchique à la Révolution bourgeoise, l’absolutisme royal et ses opposants
45
Décembre 2011
XI - La guerre des juges contre l’Eglise
De la centralisation monarchique à la Révolution bourgeoise, l’absolutisme royal et ses opposants
22
Décembre 2011
X - Le nouveau jansénisme
De la centralisation monarchique à la Révolution bourgeoise, l’absolutisme royal et ses opposants
10
Novembre 2011
IX - Le tournant de la régence
De la centralisation monarchique à la Révolution bourgeoise, l’absolutisme royal et ses opposants
35
Novembre 2011
VIII - Le satanisme au cœur de l’Etat : l’affaire des poisons.
De la centralisation monarchique à la Révolution bourgeoise, l’absolutisme royal et ses opposants
29
Novembre 2011
VII – Malheur aux pauvres ! La création de l’Hôpital général.
De la centralisation monarchique à la Révolution bourgeoise, l’absolutisme royal et ses opposants
11
Novembre 2011
VI - La justice du roi : les Grands jours d’Auvergne
De la centralisation monarchique à la Révolution bourgeoise, l’absolutisme royal et ses opposants
22
Novembre 2011
V - La chasse aux sorcières
De la centralisation monarchique à la Révolution bourgeoise, l’absolutisme royal et ses opposants
41
Octobre 2011
IV - Le jansénisme au Grand siècle
De la centralisation monarchique à la Révolution bourgeoise L’absolutisme royal et ses opposants
17
Octobre 2011
III - L’anti-humanisme
De la centralisation monarchique à la Révolution bourgeoise L’absolutisme royal et ses opposants
22
Octobre 2011
II L’humanisme
De la centralisation monarchique à la Révolution bourgeoise L’absolutisme royal et ses opposants
14
Octobre 2011
I. L’achèvement de la centralisation
De la centralisation monarchique à la Révolution bourgeoise L’absolutisme royal et ses opposants
31
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

37 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • J’ai écouté récemment la conférence sur "Cartouche". Formidable !!!! Merci

     

  • Passionnant !

    Merci Marion.


  • merci Marion.j’ai eu du mal hier en écoutant les deux imposteurs.mais votre intervention courte mais lumineuse a la fin m’a encore une fois permis de mesurer l’ecart qui vous distingue de certain de vos "collègues".Je vous (nous) souhaite de pouvoir intervenir encore dans les medias.


  • l’ombre de réseaux pédophiles sataniques plane et est rapidement balayée par Mme LEVER.Mme sigaut n’a malheureusement pas pu en dire plus.dommage.


  • Formidable, vous passez enfin sur de grands médias ! Il est possible que ce soit parce que les organisateurs voient d’un bon œil la possibilité de dénigrer la monarchie, mais tout de même, bravo !
    Dommage qu’on ne vous entende qu’en 2e partie, et surtout, qu’on ait arrêté le début de débat qu’il y avait entre vous et Evelyne Lever qui, je pense, aurait été passionnant. Mais c’est un début, peut-être d’autres grands médias vont-ils suivre...


  • Bravo à Marion Sigaut de défendre courageusement sa thèse sur cette époque troublée. Je remarque 2 choses importantes au cours de cette émission :
    * Franck Ferrand insiste beaucoup sur le fait qu’il ne s’agit surement pas de sexualité infantile mais de relation avec des adolescentes pubères.
    * Éveline LEVER intervient en contestant Marion Sigaut sur un fait qu’elle n’a jamais avancé, celui d’enlèvement de jeunes filles pour le roi.
    Je pense comprendre que ce qui gêne le plus les intervenants autour de Marion Sigaut est cette hypothèse sombre sur les déviances pédophiles d’une élite envers les enfants du petit peuple. En effet, lorsqu’on écoute aujourd’hui la défense des individus des élites contemporaines pris dans des affaires d’abus sexuels sur enfants, on essaie toujours de surestimer l’age des enfants abusés. C’est le même champ lexical utilisé ici. Quand Marion Sigaut précise "enfants", en face on lui rétorque "jeune fille" "adolescente".
    Vous touchez surement par ce fil conducteur dans vos analyses historiques, un point sensible qui doit agacer nos élites.
    En ce qui me concerne, vous êtes une femme que je lis avec un grand plaisir et une intervenante que j’écoute avec attention.
    Merci !


  • Belle et courageuse prestation ! - malgré les interventions intempestives de l’animateur, et les commentaires inanes.


  • C’est vraiment saoulant les média généralistes, on n’a jamais le temps de dire quoi que ce soit. L’emission s’arrête au moment ou ca devenait vraiment passionnant, c’est d’un frustrant. Par exemple sur le net, Soral peut s’exprimer autant de temps que nécessaire pour ses vidéos du mois, ca peut durer 1h comme 3h selon le besoin.


  • Faites attention à vous Madame Sigaut, on( la bien pensance, ici représenté par Lever) vous accuserait presque de faire du révisionisme historique.
    je tiens à vous remercier pour votre travail éclairant.


  • "Il ne faut pas faire d’assimilations... dangereuses"

    Dangereuses pour quoi, pour quoi ? Bon, cela dit on peut comprendre qu’exposé à une thèse aussi choquante, on cherche à se dire que c’est tout au moins excessif.

    L’un avait connaissance de la rumeur d’enlèvements d’enfants, et de la gestion de l’Hôpital Général par les magistrats, qui ont aussi été très empressés de faire subir à Damiens le pire supplice imaginable (pendant que le Roi priait à Versailles), l’autre qu’on mettait des jeunes filles (bien sûr toujours très consentantes, une bourse bien pesante n’aidant jamais ceux qui ont le ventre vide à changer d’opinion) dans la couche du Roi, mais non, Damiens reste une sorte de déséquilibré s’étant trop attaché à l’idéologie de ses maîtres.

    Courte intervention, mais ça a du friser bien des oreilles et des cerveaux. Bravo madame Sigaut.


  • Quelle mauvaise foi de la part des autres !
    C’est en les écoutant parler qu’ils se feront déloger, eux et leurs mensonges !
    Merci Marion et continuez votre belle et difficile route !


  • Puré !

    çà devient intéressant quand Marion parle ( c’est à dire à la fin ! ) et çà devient passionnant quand un débat s’engage ( c’est à dire à 10 secondes de la fin ! ) entre les 2 historiennes .


  • Bravo et merci à Marion Sigaut pour cette courte mais impeccable intervention.
    Etonnant ce malaise ou cette "chape de plomb qui tombe" comme dirait Thierry Lévy, dès que le sujet de la pédophilie est abordé.
    Si Marion Sigaut passe par ici, j’aimerais savoir si la discussion s’est poursuivie hors antenne avec Madame Lever ? (dont le défunt mari, historien lui aussi, avait une grande passion pour le sadisme et les sodomites)


  • Heureux de voir que Marion est invité dans les médias. Europe 1 ce n’est pas rien, surtout chez celui qui est le présentateur de ’L’ombre d’un doute" sur France 3.


  • Félicitations ! C’est tout de même une victoire.

    Est normal que sur le site d’Europe 1 point de Marion Sigaut ?

    Je trouve les commentaires sur Franck Ferrand bien sévère. C’est très certainement lui qui est allé chercher Madame Sigaut là où il est dangereux d’aller. C’est un homme curieux et ouvert car ça n’est pas la première fois qu’il invite des empêcheurs de tourner en rond.
    N’oublions pas où nous en sommes. Je vous rappel qu’il n’y a pas un film ou une série qui depuis les années 60 n’est à la charge de la monarchie et de ses dynasties. Ce sont toujours des gros porcs décadents, des dictateurs ou des imbéciles, à la tête d’une dictature sanguinaire habillée de tartuferie ecclésiastique.

    Quant à Éveline Lever ça fait très longtemps qu’elle est à l’histoire de France ce qu’est Botul à la philosophie ! Je permets de dire ça car elle fait partie de ses historiens à la Zweig, qui n’aime le XVIIIs que pour ses boudoirs et ses histoires de culs.
    Pardons je m’égare mais la situation est tellement pénible !
    Enfin Faire de l’histoire demeure un privilège puisque ca n’est un devoir.


  • C’est bien mon petit, continue !


  • "l’enlèvement d’enfants n’était pas pour le roi" précise mme Sigaut en personne. Du moins aucun lien n’a jamais été établi par qui que ce soit, contrairement à ce qui était avancé dans les précédentes videos. Bon... En somme, en parlant de "pédophilie", on jouait sur les mots, il me semble ?

     

  • Salutations à tous,

    Très interéssant, cela va faire un peu plus d’un an que suis sur E&R et je n’ai pris le temps de découvrir les interventions de Marion Sigaut que depuis peu, c’est passionnant...

    Merci une nouvelle fois à E&R et bravo à Marion Sigaut, quand on connait son parcours c’est un exemple pour nous tous voir ici :

    http://www.egaliteetreconciliation....

    Paix aux justes

    Marc


  • Félicitations à Marion Sigaut pour ce passage mérité sur un media national.

    On sent bien la bêtise du débat à la fin de l’émission... Au lieu de faire un rapprochement entre les moeurs du roi et les enlèvements d’enfants, ce qui conforte (ou à minima interpelle sur) la thèse d’une pédophilie assez répandue dans les hautes sphères au siècle des lumières, on assiste à une disqualification douce et hors-sujet : les petites filles n’étaient en fait pas si jeunes que cela, et le roi n’avait nul besoin d’enlever des enfants pour assouvir ses envies... Heureusement Marion intervient in-extremis pour défaire ces critiques gratuites et faussées.

    Défense aveugle d’un idéal hérité des lumières, pensée unique abrutissante, bêtise orgueilleuse contre remise en question, quelque soit le scenario ce manque d’ouverture d’esprit est pitoyable. Et il se rencontre dans bien d’autres domaines, malheureusement. La seule réaction intelligente face à ce nouveau regard historique serait de pousser à son approfondissement, afin d’en infirmer ou confirmer le contenu. Malheureusement c’est presque toujours le contraire qui se produit lorsqu’on s’adresse aux masses (et là, on est en droit de se demander pourquoi).


  • Un petit mot pour vous tous. Pour vous dire merci d’abord. Et ensuite dire bien fort que je dis également merci à Franck Ferrand, le premier homme des médias à me tendre le micro. Il faut ici le rappeler : la première personne qui m’a donné la parole hors médias c’est Alain Soral. La première personne qui me l’a donnée dans les médias, c’est Franck Ferrand.
    Dont je trouve les questions et les interventions pertinentes, l’approche honnête, et la délicatesse incontestable (je pense, là, bien sûr à son attitude face à l’atrocité) Je redoutais la complaisance, il n’y en a pas eu. Et je sais comme il est difficile à la fois de dénoncer et d’éviter la complaisance, problème que je n’ai pas encore résolu.
    J’ai parlé très amicalement avec Evelyne Lever, je crois qu’elle était simplement abasourdie de ce que je disais, et on le serait à moins.
    Son mari m’a très gentiment aidée en son temps. Je ne veux pas laisser dire qu’il se complaisait dans le sadisme, c’est faux. Son ouvrage sur Sade est un "must" et "les Buchers de Sodome" remet bien les pendules à l’heure. Il était pudique, précis, professionnel, il faut savoir ça. Sinon on peut aussi bien dire que je me complais dans le sadisme en travaillant sur Damiens, ou que Stan Maillaud...
    Voilà. Un grand merci à Franck Ferrand, et à Alain Soral grâce à qui, en un an, j’ai atteint un grand média ce qui ne m’était jamais arrivé depuis trente ans que j’écris...

     

  • La motivation profonde de Damien était, par un coup d’éclat, de faire apparaitre l’ affaire au grand jour.
    (hypothèse)


  • Marion, si vous lisez ça : j’ai essayé, il y a environ trois semaines, de trouver "Mourir à l’ombre des lumières" au furet du nord de Lille (plus grand librairie d’europe, dit-on), en vain. Il était pourtant dans leur base de donné, car je leur ai demandé si ils avaient des livres de vous et ils ont trouvé celui là sur l’ordi. A noter qu’il était catégorisé "Roman" dans leur base de donnée, alors qu’il devait se trouver dans le rayon histoire (ce sont des étages différents). Quoiqu’il en soit, les vendeurs ont abandonnés les recherches au bout de 20mn.

    Je vais l’acheter sur internet, mais peut-être pourriez vous contacter le furet du nord. Une librairie de cette taille, mieux vaut y être bien visible je présume.

     

  • @ ilhem, la conférence de Marion sur Cartouche est là :
    http://www.dailymotion.com/video/xu...

    Sinon, je trouve l’exposé de Marion beaucoup plus clair, et logique, pour l’esprit que celui de Madame Lever qui me parait trop sinueux et tortueux (des chose à cacher pour pouvoir continuer à manger sa soupe peut-être ?).

     

  • trop court à mon goût mais c’est déjà ça.
    Content de voir que Marion a une petite fenêtre d’exposition de son travail.
    J’attendais le débat, il n’y en a pas eu. J’attendais que Marion pût démontrer que l’affaire Damiens, bien loin d’être un fait divers sans conséquence, était un fil qui permettait de dérouler la pelotte de laine des luttes pour le pouvoir.
    C’est quand même ingrat, un travail énorme réduit à 10mn d’antenne.


  • Je suis une personne trop sensible et l’histoire de Damien m’a bouleversé. Même si c’est du passé, depuis quelque jour je pense à toutes les souffrances qu’à enduré se pauvre homme, c’est trop triste :(


Afficher les commentaires suivants