Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Etienne Chouard sur la catastrophe écologique

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

48 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #213956
    le 02/09/2012 par le petit joueur de flûte
    Etienne Chouard sur la catastrophe écologique

    Etienne Chouard fait partit de ces gens qui croient encore qu’il y a du racisme en France alors qu’en fait c’est une réaction naturelle contre une invasion étrangère de surcroit ethnique ce qui rajoute un crant de réactivité .

     

    • #214005

      Il ne faut pas passer d’un extrême à un autre ; il y a bel et bien du racisme en France ! Et puis ce terme d’"invasion"... Mais qu’est-ce qui peut vous passer par la tête bon sang ?! On parle de quoi là, d’un essaim de sauterelles ?! Qui plus est organisé, coordonné dans le but de venir nous déposséder de notre nation ? Allons, soyons moins simplistes ; cela nous évitera de faire de remarques tendancieuses et régressives comme celle que vous venez de faire !


    • #214087

      Penser que nous sommes envahis EST du racisme. Penser que les politiques nous obligent à supporter une immigration forcée ne signifie évidemment pas que les immigrés voudraient nous "envahir", et ceci, même si trois abrutis parmi eux pensent que c’est un projet possible.

      D’ailleurs, une fois arrivés ici, ils ne s’en retrouvent pas moins jetés dans une friteuse à mentalité capable de griller le paradigme des plus purs innocents, ce pour avoir cru que leur avenir serait radieux ou meilleurs ici (c’est l’image trompeuse de la France qui les séduit), un conditionnement bien de chez nous celui-là. Tel un "rêve américain" d’Europe (occidental en somme), et qui fait donc d’eux également des victimes (pour ceux, trop nombreux certes, qui effectivement cèdent à la stupidité ambiante de nos cités ou de nos politiques d’intégration). Les montrer du doigt sans cesse est une marque d’impolitesse récurrente et lancinante.
      Je n’oublierai pas si promptement les braves dans ces populations qui tentent aujourd’hui désespérément de convaincre leurs proches que la victimisation originaire (le fait de se plaindre pour motif racial, soit ce que tu fais à ta manière en craignant l’envahisseur) elle, n’était qu’un piège de l’oligarchie pour énerver les populations endémiques (et ça marche, n’est-ce pas ?).
      Cherche plutôt les coupables chez les demandeurs de main d’oeuvre pas chère. Ceux qui t’imposent "l’étranger" (note que certains français d’origine étrangère SONT français et résident ici depuis plus de générations que certains pieds noirs, il ne faudrait pas les insulter, il sont nos compatriotes). Il y a un seul étranger en France qui puisse être qualifié d’intrus, à l’instar du coucou qui se prend pour un coq, celui qui ne cherche pas le bien commun des habitants locaux (dans notre cas, la France), le nomade boursouflé de suffisance et d’égoïsme de l’hyper classe ou qui tend à le devenir.
      Et ici Etienne Chouard nous parle du racisme exacerbé par le capitalisme moderne. cela fait sens pour moi, en particulier à la lecture de ce type de réaction.
      Quel est donc ton projet ? captiver l’envahisseur pour le pousser hors de nos frontières (parce qu’en ce moment il parait que c’est l’espace Schengen...) ?


    • #214103

      Je ne croit pas qu’on peut parler de veritable racisme en france, mais quand on voit tous ce flux migratoire en continue meme en periode de crise et de licenciement de masse donc de chomage c’est quand meme un peu normal de se poser des questions.
      Et il est evident que ceux qui impose ce metissage et qui ce l’interdise chez eux ne le font pas par amour envers la france ou les francais,d’autant plus que pour preparer une bonne guerre civile en periode de crise economique rien de tel qu’une bonne stigmatisation des etrangers et des musulmans dans les quartiers les plus pauvres.


    • #214106

      Le terme invasion est certes tendancieux, mais il n’est pas faux. Il s’agit bien d’un ’afflux de personnes plus ou moins indésirables’.


    • #214108

      à Benoit :

      Soyez moins simpliste ?

      A l’époque, l’argument qui justifiait l’immigration était nous avons besoin de main d’œuvre pour reconstruire la France. Aujourd’hui,moins d’emploi, des milliers de postes sont supprimés, la population s’entasse dans des villes de plus en plus cosmopolite, avec des cultures et des comportements différents.

      De plus, les immigrés obtiennent des aides dès l’entrée en France.Alors que des Gaulois triment.
      Je suis d’accord avec le joueur de flûte, quand on discute le bout de viande dans l’assiette, le toit et la facture de chauffage on voit ça sous forme d’invasion.

      Citation :

      julien dray : ce qui attend les français c’est le métissage.

      Jean Marie Le Pen : Charité bien ordonnée commence toujours par soi même


    • #214129

      @Yvan & Rat Le Bol :

      Le terme d’invasion est insultant, et réduit l’ensemble des immigrants et des immigrés au rang d’insectes ou d’extra-terrestres (pire, à l’image d’une armée organisée intrusive et malicieuse).

      Les décideurs provoquent ou laissent volontairement l’immigration se produire sans conditions, résultat : la population et les immigrés trinquent en se battant (Ordo ab chaos).
      De plus, une invasion pour un pays ne se commandite pas de l’intérieur, sinon, on la nomme trahison.

      L’ennemi ne viens donc pas de l’extérieur, il joue de la flûte à l’intérieur, ici même, n’oubliant jamais de restreindre les débats intéressants au plus factuel houleux, au plus minimaliste et détestable.

      L’être humain français en temps de guerre civile nouera des liens avec ses proches pour survivre et je me doute qu’il y aura des gens issus de l’immigration parmi ces proches, donc anticipons sur les vieilles querelles.

      c’est même surement grâce à leur soutient que nous valideront un jour la thèse du trop plein démographique au bénéfice d’une meilleure gestion des flux migratoires. Essayer aujourd’hui sans leur concours ne revenant qu’à déclarer les hostilités à un problème dont les chances de réussites ont expiré avec Georges Marchais.


    • #214135

      @ Rat Le Bol :

      J’aimerai connaître ta définition du terme gaulois, et également comprendre comment tu l’appliquerais à un immigré ne serait-ce que d’origine Italienne, pour rigoler.


    • #214214

      A lire certains commentaires, on croirait que la France est la nouvelle Palestine et qu’il existe un genre de sionisme musulman ayant pour but de faire de la France la terre de l’Islam.

      Oui, j’exagère et je raconte n’importe quoi. Mais faut rester au même niveau que certains autres :).


    • #214345

      Il n’y a pas de métissage arrêtez avec ce mot on le vois tous les jours des quartiers entiers qui deviennent Musulmans , l’immigration est utilisé dans un but politique c’est clair , en faisant devenir "racistes" les français dit de souche c’est une bonne manière pour les reléguer au rang de sale racistes et de cette manière on casse la cohésion nationale , on détruit le patriotisme car le mot "patriotisme" devient sinonyme de "raciste" et voilà le tour est joué comme ça ils démontent notre France au profil d’une politique européenne fasciste gouvernée par des gens élus par personne . Ouvrez les yeux un peu ou lisez le livre de alain Soral "comprendre l’empire" , tous ces déserteurs Africains qui déboullent chez nous ils viennent pas tout seul on leur accorde des visas c’est bien la preuve qu’il y a une volonté de l’Etat de favoriser ce type d’immigration plutôt qu’un autre . Je rajouterais que pour empêcher les arabes nés en France dans les années 60 / 70 de devenir de bons patriotes le gouvernement Français a stopé le service militaire seul endroit ou les gens aprennaient à se connaitre et à aimer le pays , il a ouvert en grand le regroupement familial et l’immigration et on a vu débarquer chez nous des femmes fantomes et des barbus chose qu’on’avais jamais vu en France et de cette manière les arabes nés en France restent dans la case "immigré" derniers arrivés alors qu’ils sont Français à part entière . De toute façon la nature va faire un reset dans pas longtemps ça finira comme au Kosovo et le plus fort prendra le pouvoir le plus faible sera chassé ou massacré c’est vers ça que les chiens qui nous gouvernent nous emmènent mais si ça arrive je donne pas cher de la peau de la communauté organisée car avec le nombre d’arabes anti-juifs qu’ils nous ont fait venir chez nous ils vont se faire tirer comme des assiètes de baltrap .


    • #214359

      @Rat le Bol

      D’accord avec vous, aucun problème là-dessus. Mais cela n’a rien à voir. Vous voyez, je réagissais à chaud sur ce terme d’"invasion" et par extrapolation sur cette vision de l’immigration : très dangereuse à mon sens car elle place une fois encore l’immigré comme bouc émissaire et de ce fait, l’identifie comme ennemi direct. L’immigré n’est pas responsable, je le dis, y compris celui qui viendrait profiter de diverses aides financières auxquelles il n’a pas droit. Pourquoi ? Parce que ce n’est pas lui bon sang qui fixe les règles ! Il faut régler les problèmes à la racine. Je ne peux blâmer celui qui vient de loin, qu’on laisse entrer et a qui on offre des aides. Il n’a rien fait d’autre que ce qu’on lui a permis de faire. S’il y a trop d’immigration, il faut contrôler le flux aux frontières. Et si les aides sont mal distribuées alors il faut revoir les conditions d’attribution. Vous voyez ce que je veux dire ? Pas besoin d’avoir une posture "guerrière". On agit là où c’est nécessaire, avec un désir de justice, sans faire de spectacle et toujours en se mettant un peu à la place de l’autre. C’est ça pour moi la réconciliation : commencer par cibler les vrai responsables, les vrais dysfonctionnements, et agir pour le bien commun sans se laisser guider par ses bas-instants xénophobes. J’ai été un peu brouillon mais je pense que vous avez compris où je veux en venir.


    • #214370
      le 03/09/2012 par machiavel1983
      Etienne Chouard sur la catastrophe écologique

      Merci à Benoit et JVM d ’avoir répondu au commentaire idiot de joueur de flute et rat le bol.
      J’ ai pas l’ impression qu’ ils aient écouté la vidéo ou alors un moment donné ca bloque dans la tete.
      Etienne Chouard attribue le racisme au capitalisme . A-t- il tord ? Vous dites que c’ est lié à l’ immigration qu’ il l’ exacerbe ce en quoi vous aveez raison. Et pourquoi cette immigration massive ? Pourquoi des mecs quitteraioent leur pays , leur amis, leurs familles pour s’ installer en Europe ? Le capitalisme n’ a rien avoir dans tout ça ? Dans la dévastation de leurs pays par la guerre ou par la misère ? Dans stratégie patronale pour baisser les salaires et créer un occident métissé aculturé ou l’ individu ne serait plus qu’ un consommateur ? Non pour vous le capitalisme n’ a rien avoir , les immigrés vous envahissent parce qu ils sont méchants et veulent détruire votre douce France ? Soyons sérieux les gars !


  • #213963

    Etienne Chouard se rapprocherait-il à grands pas de la ligne ER ?


  • #213966

    Le bouc émissaire est une invention juive :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Bouc_%...

    Ce qui explique pourquoi tous les juifs de la classe dirigeante ont stigmatisé et diffamer le Front National.


  • #213976

    Sans vouloir glorifier le mode de vie des nomades, il me semble qu’une des causes des causes est la sédentarisation.

     

    • #214017
      le 02/09/2012 par Paul Dupont
      Etienne Chouard sur la catastrophe écologique

      Je ne pense pas : d’après E. Chouard pour ne citer que cet exemple, les Athéniens vivaient en démocratie, et même si leur régime est perfectible à maints égards, il nous protègerait entre autres de la catastrophe écologique. Et puis tu imagines le bordel que ce serait si les sept milliards d’humains d’aujourd’hui vivaient en nomades...


    • #214088

      Alors la il faut remonté avant le néolithique. Car toute nos sociétés traditionnelles européenne ont adopté depuis tres tres tres longtemps la sédentarisation.
      Il me semble que EetR défend l’enracinement, donc la sédentarisation, plutôt que le nomadisme, puisqu’il défend la tradition.


    • #214285

      Oui cela remonte à très longtemps et je ne propose pas un retour au nomadisme. En revanche, si le nomadisme fut resté la norme, je doute qu’on aurait atteint les 7 milliards de damnés.

      Cela dit, dans l’optique de rechercher la cause des causes, pour moi, avant le renoncement du peuple à exercer véritablement son pouvoir de contrôle, c’est le choix de la sédentarisation qui provoqua des effets pervers tels que nous les connaissons tout comme les avancées réalisées mais qui restent impossibles lorsque l’on doit se déplacer régulièrement.


    • #214425
      le 03/09/2012 par antinazepointcom
      Etienne Chouard sur la catastrophe écologique

      Sans vouloir glorifier le mur de Plank, il me semble que LA cause des causes est le big bang.

      De rien, bonne soirée.


    • #214427

      Ce qui sauvait les grecs et les autres peuples de l’antiquité des derives écologiques c’est aussi le polythéisme.
      Les dieux du polythéisme habitent la nature(poseidon la mer etc)ce qui impose le respect de celle-ci.Le dieu du monotheisme,lui,est un dieu hors du monde.Monde qui la créé pour l’homme qui peut s’en servir comme bon lui semble.Ce qui n’est pas une raison pour faire n’importe quoi evidemment.Il me semble que cette these est interressante.


    • #214482
      le 03/09/2012 par Paul Dupont
      Etienne Chouard sur la catastrophe écologique

      A ce moment-là, tu as peut-être raison mais du coup la question a peu d’intérêt... Mieux vaut tenter de trouver une alternative viable à l’absurde situation actuelle, et je pense que les solutions préconisées par E&R ("bases de survie autonomes" ou quelque chose comme ça) sont réalisables et seraient efficaces


  • #214003

    E. Chouard est quelqu’un que j’aime beaucoup. Ses idées sont belles et intéressantes, mais....
    comme l’a dit Michel Drac à la fin de l’une de ses conférences, quand je vois les gens autour de moi (et une grande partie de mes compatriotes), je ne suis plus à qui j’ai affaire.
    J’aimerais beaucoup que ce qu’il propose marche, mais je ne peux pas m’empêcher de me dire qu’on a peut-être dépassé le point de non-retour dans le degré d’avilissement du peuple.


  • ETIENNE CHOUARD, RESPECT !!!
    Le respect (du latin respicere signifiant « regarder en arrière ») évoque l’aptitude à considérer ce qui a été énoncé et admis dans le passé, et d’en tirer les conséquences dans le présent.


  • #214082

    Ah, Je viens de relire le Contrat social de Rousseau, et je tombe sur cette vidéo. S’il y a une phrase à retenir, ce serait : Il faut une constitution qui pousse les gens à la vertu. Maintenant passons à la pratique ! Quoi, y a un problème docteur ?


  • #214089

    Une démocratie dont les représentants dans les assemblées sont tirés au sort ! Quelle idée saugrenue que je ne partage pas du tout. Il y a même quelque chose de malsain dans ce genre de pensée : croire que de bonnes institutions font de bons politiciens, c’est mettre les structures au-dessus de l’homme et ne pas faire confiance en celui-ci. L’homme n’est certes pas parfait, loin sans faut. Mais miser sur l’homme, sur son potentiel de bonté, de vertu et l’éduquer dans ce sens, voilà des valeurs chrétiennes qu’il s’agit de raviver plutôt que de croire encore une fois que les bonnes institutions feront les bons hommes, pure illusion luciférienne qui nous a déjà amener à la Déclaration des Droits de l’Homme, à la création de la Société des Nations et sa filleule l’ONU et tout son cortège d’institutions de contrôle de l’humanité.
    Les institutions manqueront toujours de chaleur humaine, elles auront toujours ce côté froid qui nous glace, qui nous pétrifie. Mieux vaut trouver la ou les perles rares, c’est-à-dire des hommes emplis de bonté près à servir une cause juste sans chercher leur intérêts personnels.

     

    • @Cassandre :
      Dans la société actuelle, les hommes emplis de bonté meurent d’une manière louche (Coluche) ou sont diabolisés (Dieudonné et consorts). Et de toute façon, si un homme vertueux arrivait au pouvoir, se poserait la question de sa succession...


  • #214107

    Tres bien, maintenant il s’agit de se dire que peut-on faire qui est en notre capacite contre ce systeme pourri.
    1) retirez l’argent que vous avez en banque, vous serais convaincu que c’est la bonne chose a faire quant vous verez la tete de votre banquier.
    2) achetez si possible un terrain agricole pour etre independant de carrefour et autre intermarche.
    3) votez pour quelqu’un comme biquette elle au moins n’est pas dans ce systeme.


  • #214109
    le 03/09/2012 par Kill The Emperor
    Etienne Chouard sur la catastrophe écologique

    Etienne Chouard fait dans le simplisme et ça me désole : ce n’est pas parce qu’on est pauvre qu’on est généreux, où a-t-il vu ça ?
    Il y a des crapules qui sont pauvres, comme il y en a qui sont riche.
    Et à partir de quand est on riche ? A partir de quand devient t-on méchant ?

     

    • #214154

      Beaucoup de commentaires des vidéos de Chouard font croire qu’il a une vision simpliste, binaire de la société selon laquelle les riches sont les méchants à combattre, et les pauvres les gentils.
      Chouard défend la majorité, or la majorité c’est le peuple constitué des classes populaires et moyennes : ce qu’il appelle ’les pauvres’. A peu près partout une minorité a le pouvoir, et le pouvoir c’est l’argent, ’les riches’ sont les différentes oligarchies qui dominent un peu partout.
      Comme il le dit dans cette vidéo, la démocratie, soit le pouvoir du peuple n’est pas forcément le meilleur système, mais c’est celui qu’il défend. Cela signifie qu’il ne croit pas que la majorité : ’les pauvres’ est intrasèquement bonne et les riches forcément mauvais. Par contre une majorité bien éduquée et encadrée d’institutions et lois inspirées de la démocratie athénienne permettrait une ’bonne’ démocratie, je pense que c’est ce qu’il souhaite.
      Sa méthode est virale, c’est à dire que nous devons tous nous mettre d’accord sur ces idées essentielles, (ce que Jean Robin pense être un début de totalitarisme, ce qui est complètement idiot, enfin passons...) et les propager. Avec 90% d’abstention, le régime sera enfin discrédité et une révolution possible, surement pas sans violence d’ailleurs. Ce n’est donc pas pour demain, mais cela vaut mieux à mon avis qu’un passage à une dictature même éclairée, ce qui semble être la vision de Soral.


  • #214145

    Étienne me fait souvent penser à cette vidéo d’Alain, où il répond à la question de "la force en politique" : http://www.dailymotion.com/video/xb...

    La question posée, est, essentiellement, celle du progrès en politique, ce qui requiert, comme dans tout domaine : des chercheurs, des théoriciens, des ingénieurs, et des techniciens ; chaque maillon étant indispensable à la transmission de la force.

    Alain, dans la vidéo à laquelle je fais référence, pose bien le problème de l’ingénierie politique. Rappelons que l’ingénieur est précisément celui qui est capable de faire marcher concrètement un "truc", quelle que soit la nature de ce truc : un logiciel, une voiture, un pont, etc.

    Donc si Étienne a des idées "innovantes", maintenant, il s’agit de fixer une vision, de fixer une feuille de route concrète, pratique, et réaliste, et de faire ce travail d’ingénierie, c’est-à-dire de mise en œuvre, de mise en pratique dans le monde réel.

     

    • #214172

      Comme dit au dessus, la mise en oeuvre consiste en premier lieu à changer la conscience des gens, c’est ce que fait Chouard par ses conférences et vidéos (ou finalement il dit a peu près tout le temps la même chose, ce qui n’est pas un reproche). C’est ce que nous devons faire à notre échelle, avec nos moyens.
      Il n’y a pas d’autre feuille de route malheureusement, et même si ça semble être un travail digne de Sisyphe, il faut se dire que c’est ça ou un coup d’état militaire ou alors espérer voir le FN majoritaire pour ceux qui préfèrent qu’on décide à leur place.

      Pas de changement possible tant que la majorité des gens croit être en démocratie et valide le système bipartite.


    • #214350

      À Yvan

      Le problème fondamental, auquel fait face toute innovation d’ailleurs, qu’elle soit politique ou non, c’est la charge de la preuve.

      Par exemple, quand tu veux vendre un truc innovant à une entreprise, tu dois faire une "preuve du concept", puis un "projet-pilote".

      C’est normal qu’en matière politique, la majorité soit réticente à s’embarquer sur des chemins nouveaux, dont la preuve de respect des promesses n’a pas été faite.
      Le travail d’évangélisation ne marche que sur ceux qui ont à la fois une très bonne conscience politique, et une capacité d’abstraction et de projection importante. C’est forcément, invariablement, et obstinément, une minorité.
      Sachant qu’en plus, nous n’aurons jamais accès aux média de bourrage de crâne.

      Donc il faut absolument fournir cette preuve concrète, et relever la charge de la preuve qui nous incombe :
      - Pour ma part il faut commencer tout-de-suite, en créant une organisation politique parallèle, un État parallèle, sans attendre. Ceux adhérant au projet devant à la fois vivre sous les lois de l’État en place afin de ne pas être hors-la-loi, et sous les lois de l’État parallèle.


    • #214661

      La ’preuve’ dont tu parles est l’exemple de la démocratie athénienne. Ca a fonctionné, pendant plusieurs siècles la majorité a eu le pouvoir, et a vaincu les oligarques. Le modèle de réelle démocratie a existé, et a été fonctionnel, s’il n’est plus c’est à cause d’une guerre perdue, pas à cause de dysfonctionnements internes.
      Quant à l’état parallèle, c’est une bonne idée, mais perso je ne vois pas par ou commencer, si tu as une piste je suis preneur...


    • #214869

      À Yvan

      L’exemple athénien est bien trop loin pour avoir une chance d’être considéré comme une preuve crédible par la majorité. D’autant plus que, d’une part, il n’est pas question de le transposer mais seulement d’en prendre certains principes, et que d’autre part, Athènes est par de nombreux aspects un exemple à ne pas suivre (perversion démagogique, etc.).
      Pour moi, cet exemple athénien est un socle fondamental, un point d’appui solide, nécessaire, mais pas suffisant pour donner le sentiment d’une preuve à la majorité d’aujourd’hui.

      Pour la création d’un État parallèle, il faut d’abord penser à sa protection, c-à-d à son autonomie. On revient à l’approche G5G et à l’esprit initial de la BAD. Donc, en tête de la feuille de route, il devrait y avoir :
      - création d’un réseau d’agriculteurs dont les pratiques les rendent indépendants ;
      - création de caisses pour la solidarité et l’indépendance vis à vis des banques ;
      - création d’une base de données des compétences des adhérents au projet.

      Après quoi, il faudra siphonner les rôles de l’État en place, jusqu’à lui ôter toute légitimité :
      - création d’un ministère de l’éducation (profs en retraite, utilisation d’Internet, etc.) ;
      - création d’un ministère de l’industrie : création d’entreprises, d’emplois ;
      - etc ...

      Sur la base d’une séquence de ce style, il faut se doter des institutions nécessaires, en commençant par l’assemblée constituante, etc., tel que l’expose Étienne.

      La feuille de route finale consiste donc :
      - 1 : à fixer une charte fondatrice, dans l’esprit du programme du CNR (http://fr.wikisource.org/wiki/Progr...), et reprenant par exemple la hiérarchie que j’ai exposée plus haut ;
      - 2 : puis à dérouler la feuille de route d’Étienne.


    • #215658

      A olivier : Ta feuille de route est très interessante et j’aimerais franchement la voir se réaliser. Concernant les BAD, quand j’écoute San Giorgio par ex, il dit qu’il faut se réunir avec des amis, acheter un terrain etc... très bien. Pour les gens comme moi c’est dur à mettre en oeuvre : je suis plutôt seul, mes qqs amis ne partagent pas mes idées, sont peu politisés, et ont pas vraiment de pognon, bref. (d’ailleurs plus ils en ont, plus ils s’en tapent)
      Faire un réseau alternatif de gens indépendants de diverses compétences c’est une excellente idée, mais dans l’idée de Giorgio ou Drac, ça commence d’abord à petite échelle, chaque groupe faisant sa propre BAD et ensuite celles-ci peuvent éventuellement communiquer, échanger et former un réseau. Je pense qu’on est pas mal dans mon cas, c’est à dire seuls, et incapables de trouver des gens pour réaliser un tel projet.
      Ca serait donc bien de créer un site pour regrouper les gens, comme tu le dis, en fonction de leurs aptitudes et motivations, afin de briser la solitude et aider tous ceux qui trouvent l’idée interessante mais ne savent pas comment s’y prendre. Perso je suis pas qualifié en info, enfin je peux apprendre à faire un site, programmer en html java si besoin est, mais c’est pas mon domaine de base. Je ne sais pas si ça existe deja, j’ai deja vu des sites survivalistes mais tous de type plutôt individualistes, la le but serait de regrouper les gens.
      Qu’en penses tu ?


    • #215659

      Pour compléter, l’idée serait un site regroupant les gens d’accord pour créer des structures indépendantes, basées sur les idées de Drac et Giorgio pour les BAD, sur Chouard concernant l’organisation politique, liée pourquoi pas à E&R puisque c’est quand même gràce à ce site que j’ai découvert tout ca et qu’on peut discuter, et sur nos propres volontés et esprits critiques bien entendu.
      Une sorte de synthèse de tout ceci dans un but concret et réalisable par tout un chacun, incluant ’les pauvres’ et les gens isolés.


    • #217039

      À Yvan

      Le plus simple et le plus efficace est, je pense, de proposer à Alain ce projet de base de donnée de centralisation des volontés et des compétences, mais c’est pas dit qu’il accepte car on passe qd-même à autre-chose : la base de données devra être déclarée à la CNIL, et on sort peut-être de la charte E&R.

      Sinon, pour commencer (amorcer), il y a les forums internes de ce site, réservés aux adhérents (es-tu adhérent ?).

      Sur le contenu technique du projet, c’est en fait assez simple :
      - Sur la base de la GPEC (dont on trouve facilement de très bons ouvrages), en adapter les concepts à notre problématique, puis établir un schéma de base de données.
      - Puis développer les formulaires d’accès à cette base.
      - Le tout pour une architecture cible classique LAMP (http://fr.wikipedia.org/wiki/LAMP)
      - Puis fixer les questions de déploiement (interne/cloud, France/étranger, données cryptées/pas_cryptées, etc.)

      Perso, j’ai les compétences pour tout çà, mais j’aurais qd-même besoin d’aide, histoire de diviser la charge de travail ...

      Bon, je vais écrire à Alain pour commencer, et puis on verra ...


    • #217961

      Salut olivier, je ne suis plus adherent depuis un mois a peu près, j’hesite à réadherer pour plusieurs raisons, je ne develloperai pas ici. Enfin si c’est pour la bonne cause, je suis prêt a revenir.


  • #214175

    En meme temps il serait etonnant que l’anti-democratie soit la consequence du desastre ecologique...evidemment l’anti-democratie en est la cause.

    Effectivement on ne doit pas attendre des personnes vertueuses,le systeme ne doit pas les contraindre a etre vertueuse contrairement a ce que pense chouard,le systeme doit etre concu de la sorte que ce soit les personnes vertueuses et reellement superieures qui gouvernent et pas les avocats et autre politique,serviteurs professionnel des oligarches et incapables sinon en paroles et rhetoriques.

    Il est positif que E&R relaie le discours de chouard,qui bien que manquant d’idées,est un homme honnete et modéré.On ne l’entend d’ailleurs pas s’attaquer aux juifs a longueur de video,et je ne pense pas que ce soit parcequ’il les craint.

     

    • #214181

      ’le systeme doit etre concu de la sorte que ce soit les personnes vertueuses et reellement superieures qui gouvernent’ : Ca s’appele l’aristocratie, qui n’est que le bon avatar de l’oligarchie.
      Nos élites pensent exactement comme toi, elles se croient effectivement supérieures au commun des mortels parce qu’elles nous dominent allègrement.
      Rien que l’idée de ’personnes réellement supérieures’ me dérange. Chacun a une vision du monde, des domaines de compétences spécifiques. Qui peut se targuer d’être superieur en tous points ?
      Ce qui est bien en démocratie, c’est que si les gens se foutent de la politique, ils laissent TOUS CEUX qui s’y interessent décider, pas seulement des gens autoproclamés supérieurs...


    • #215446

      Ce qu’on t’a enseigné,ce que le systeme t’a appris,c’est que les aristocrates sont "superieurs" et "vertueux".
      Or les aristocrates justement ne sont ni superieurs ni vertueux,ils ne sont que les descendants de personnes qui a un moment donné se sont retrouvées bien souvent sans avoir a faire preuve ni de valeur ni de vertue,au contraire meme,dans une position sociale privilegiée qu’ils ont voulu dans leur betise et leur egoisme transmettre par filiation.
      Tes elites pensent l’inverse de moi,car je suis totalement opposé au royalisme a la transmission par filiation.
      Je suis totalement opposé au fait de penser que ce sont tes possessions materielles qui prouvent ta valeur.
      Que c’est ton pouvoir social qui prouve ta valeur.

      Ta vie,tes realisations prouvent ta valeur.Des gens comme einstein,rousseau,emelianenko,les resistants d’aujourd’hui,d’hier anonymes ou pas,les scientifiques honnetes,les artistants honnetes et creatifs,les artistes qui ont crées des oeuvres litteraires,musicales ou autre qui ont marqué l’humanité ont prouvé leur valeur.Ce ne sont pas des specialistes du verbe,des joutes oratoires et du mensonge.Les banquiers verreux qui gouvernent le monde prouvent chaque jour qu’ils n’ont aucune valeur ainsi que les politiques souvent avocats de formation qu’ils paient pour defendre leurs interets au depend des peuples.

      Je ne vais pas developper car ce n’est pas le lieu.


    • #215665

      Ce n’est pas le ’système’ qui m’a enseigné ce qu’est l’aristocratie, juste le dictionnaire. Tu défends finalement les idées d’Aristote selon laquelle le monde doit être dirigé par des gens ayant ’prouvé par leurs actes leur supériorité’, c’est à dire une élite selon toi légitime.
      Ton discours est juste antidémocratique, que tu le veuilles ou non. Je conteste l’idée qu’une élite légitime ou non décide à la place du reste de la population. Chacun a son mot à dire, point final.


    • #215729

      Tu n’es pas dans un monologue,donc ce n’est pas toi qui decide du point final.
      Je ne defends les idées de personne,je n’ai pas besoin d’aristote ou de quiconque pour
      avoir des idées contrairement a beaucoup dont tu fais probablement partie.

      Mon discours n’est pas anti democratique,car tu ne connais pas les details de ma pensée,mais
      effectivement je ne suis pas "democrate" au sens de la democratie d’aujourd’hui.
      N’essaie pas de rattacher ma pensée a quelqu’un,le systeme politique auquel je fais reference n’existe pas et n’a encore jamais existé,ni decrit par personne.Et je ne vais pas developper ici.


  • #214188

    Il y a une faille dans le raisonnement de Etienne Chouard.

    Dans une démocratie, qui fait l’opinion ? Les médias bien sûr.
    A qui appartiennent les médias ? Les ultra-riches.
    Donc même avec le tirage au sort, l’opinion des citoyens sera contrôler par les ultra-riches.
    L’internet libre ne sera jamais un contre-pouvoir face au matraquage médiatique quotidien.

    Etienne Chouard donne la solution, c’est l’ancien régime, avec un roi non élu garant de la constitution et des droits des citoyens, un pouvoir surnaturel pour définir le bien et le mal, et des institutions citoyennes pour gérer tout le reste.

     

    • #214962
      le 04/09/2012 par machiavel1983
      Etienne Chouard sur la catastrophe écologique

      Sauf que dans son raisonnement une démocratie les médias n’ appartiennent pas à une oligarchie ( capitaliste ou bureaucratique ), mais sont aussi sous contrôle populaire , il en a déjà parlé !


  • #214284

    Pas mal mais un peu trop naïf l’ami Etienne Chouard.
    Peut-être qu’une lecture (ou relecture) de l’oeuvre de Céline lui ferait du bien...


  • #218250

    Riche c’est pas vraiment le bon mot.

    C’est autre chose. C’est .... !??? hmm
    Oh je le dirais 100 fois


  • #221235

    Quelle bombe en 6 minutes ! J’ai l’impression que Chouard s’améliore du point de vue pédagogique, c’est bon pour nous tous.


Afficher les commentaires suivants