Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La chronique judiciaire d’E&R, avec Alain Soral

On s’embrasse et on oublie – Épisode 16

Note de la rédaction

Émission diffusée en exclusivité sur ERFM le 26 janvier 2020.

On s’embrasse et on oublie est l’émission de chronique judiciaire d’Égalité & Réconciliation.

 

Maître Damien Viguier reçoit Alain Soral pour faire un bilan des persécutions judiciaires subies par le président d’Égalité & Réconciliation pour l’année 2019 et revenir sur l’audience polémique du 22 janvier 2020.

 

Pour écouter et télécharger l’émission en podcast,
rendez-vous sur le site d’ERFM !

 


 

À voir : la vidéo du Point sur l’audience du 22 janvier 2020

 


 

Maître Damien Viguier – Pourquoi l’avocat d’Alain Soral a-t-il été condamné ?

 

C’est la question qu’une certaine Florence posait légitimement au Service Checknews de Liberation.fr le 15 avril dernier. Je lui réponds.

 

Ferney-Voltaire, 26 janvier 2020

Chère Florence,

Votre question est légitime. Si on m’a condamné en avril dernier pour contestation de crime contre l’humanité (loi Gayssot) c’est à cause de propos que j’avais tenus ès qualité d’avocat dans une première affaire. J’articulais une défense dans l’intérêt de mon client Alain Soral qui précisément était lui-même poursuivi pour contestation de crime contre l’humanité, à cause d’un dessin publié sur le site d’Égalité & Réconciliation.

L’avocate de la LICRA avait dit qu’abat-jour, savonnette, chaussure et perruque étaient des symboles de la Shoah. Je répondais que non. Elle pouvait répliquer. C’était là une discussion devant les juges, discussion garante d’un procès équitable.

Ensuite la rédaction du site avait publié un article pour informer le public de ce procès. Cette publicité est également la garantie d’un procès équitable, car si ce qui se passe devant les juges reste secret, alors tout est permis. Et dans son article la rédaction d’E&R avait cité de larges extraits des écritures que j’avais remises aux juges. Écritures qui avaient été déposées sur le bureau du président de la chambre d’appel, versées au dossier, vues par tous les avocats et par le Parquet général et même revues au niveau suprême par les magistrats de la Cour de cassation. Sans difficulté. Double immunité et rien sur le fond, vous n’avez donc aucun doute à avoir sur ma réelle innocence.

Mais c’est là que se dévoile l’activité perfide des militants des associations LICRA, UEJF, MRAP, etc. Lilti, Soskin et Lagarde savent d’expérience que l’accusation de « nier la Shoah » (comme ils disent) tétanise tout le monde, à commencer en général par l’accusé. Le crime est si horrible. Son négateur est même supposé co-auteur de la Shoah et complice des nazis. En effet, Raul Hilberg écrit que les Allemands ont opéré dans le plus grand secret, communicant entre eux par langage codé, éliminant chaque témoin et effaçant toute trace du crime. Des accusés de Nuremberg, tous ont nié. Personne ne savait rien. Ne pas y croire, c’est donc participer de l’entreprise qui vise à effacer jusqu’au souvenir de l’existence des six millions de victimes innocentes. Les militants qui représentent les associations LICRA, UEJF, MRAP devant les juges savent bien quelle pression ils font subir aux autres avocats, aux parquetiers et aux magistrats, si besoin en se servant des organes de presse. Voyez par exemple leurs tribunes collectives dès qu’un magistrat ne va pas dans leur sens. L’accusation dirigée contre moi ne tient donc que par la pression médiatique.

Les Américains sont friands de cette technique du procès-pression. Peu importe d’avoir tort, l’essentiel c’est de déclencher un procès. L’adversaire désigné va y perdre du temps, de l’argent, de l’énergie, ses nerfs aussi peut-être. Et surtout, il va y perdre sa réputation et son honneur. Florence ! une anecdote. J’ai une sœur qui s’est mariée en novembre dernier. J’étais invité bien sûr. Mais après les articles parus dans Le Monde et dans Libération qui relataient que j’avais été condamné pour nier la Shoah, elle était malade de ne pas savoir comment m’annoncer l’annulation de mon invitation. J’ai dû de moi-même lui téléphoner pour la rassurer sur le peu d’importance que j’accordais à ces cérémonies laïques…

Mais le comble de la perfidie, je n’en ai eu la confirmation que tout récemment. C’est très simple. Je suis conduit, dans le cadre de mon activité, à défendre souvent des gens accusés d’injure raciale, de diffamation raciale, de provocation raciale, de contestation de crime contre l’humanité, etc. Que valent mes conseils si moi-même je ne sais pas éviter de tomber sous le coup de la loi ? L’accusation portée par les militants de la LICRA, de l’UEJF et du MRAP avait donc ce but, sachant qu’elle serait relayée par la presse et enregistrée par les magistrats. C’est l’avocat comme tel qui est atteint. Sur tous ces aspects et sur d’autres, ils ont gagné de toute façon, même si dans quelques mois ou quelques années on finit par reconnaître que l’accusation était infondée. La pression d’ailleurs ne me vise pas personnellement. Elle concerne tout avocat. Et tant pis pour le procès équitable.

Voilà, Madame ou Mademoiselle, ma réponse. J’espère qu’elle vous éclairera mieux que celle donnée par la rédaction de Libération qui n’avait pour but, vous comprenez maintenant, que de me calomnier. Bien à vous,

Maître Damien Viguier

Post scriptum : Je vous invite le jeudi 28 mai 2020, pour la reprise du procès en appel. C’est au 8 bd du Palais, sur l’île de la Cité, devant la chambre 2-7, à 13h30.

 


 

Pour soutenir Alain Soral dans son combat pour la vérité,
rendez-vous sur la page de financement participatif dédiée :

 


 

Retrouvez ERFM sur Telegram !

Voir aussi :

26 mars
On s’embrasse et on oublie #18 – L’actualité judiciaire d’Alain Soral en période de confinement
La chronique judiciaire d’E&R
7
4 mars
On s’embrasse et on oublie #17 – L’emprisonnement d’Alain Soral
La chronique judiciaire d’E&R
22
Octobre 2019
La chronique judiciaire d’E&R, avec Alain Soral
On s’embrasse et on oublie – Épisode 15
21
Septembre 2019
La chronique judiciaire d’E&R, avec Alain Soral
On s’embrasse et on oublie – Épisode 14
19
Juin 2019
La chronique judiciaire d’E&R, avec Alain Soral
On s’embrasse et on oublie – Épisode 13
19
Juin 2019
La chronique judiciaire d’E&R, avec Alain Soral
On s’embrasse et on oublie – Épisode 12
26
Avril 2019
On s’embrasse et on oublie – Épisode 11
La chronique judiciaire d’E&R, avec Alain Soral
7
Avril 2019
On s’embrasse et on oublie – Épisode 10
La chronique judiciaire d’E&R, avec Alain Soral
15
Février 2019
On s’embrasse et on oublie – Épisode 9
La chronique judiciaire d’E&R
12
Juin 2018
On s’embrasse et on oublie – Épisode 8
La chronique judiciaire d’E&R
7
Mai 2018
On s’embrasse et on oublie – Épisode 7
La chronique judiciaire d’E&R
5
Avril 2018
On s’embrasse et on oublie – Épisode 6
La chronique judiciaire d’E&R
12
Mars 2018
On s’embrasse et on oublie – Enregistrement en public à Grenoble avec Damien Viguier
5
Décembre 2017
On s’embrasse et on oublie – Épisode 5
La chronique judiciaire d’E&R
22
Octobre 2017
On s’embrasse et on oublie – Ép.4
La chronique judiciaire d’E&R
7
Septembre 2017
On s’embrasse et on oublie – Ép.3
La chronique judiciaire d’E&R
19
Juillet 2017
On s’embrasse et on oublie – Ép.2
La chronique judiciaire d’E&R
12
Mars 2017
On s’embrasse et on oublie
La chronique judiciaire d’E&R
46

À ne surtout pas manquer, sur E&R :

Pour mesurer l’ampleur de l’acharnement contre E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2373951

    Il faut qu’ils fassent attention "la cours" et "les palais"...

    En 1789 cela s’est très mal fini pour eux.

     

  • #2373959

    Merci maître Viguier, grand merci, mille mercis !
    En même temps, comme dirait Manu, ils vous font une belle publicité, ces faquins.
    Tout s’éclaircira dans pas trop longtemps, et vous serez reconnu comme un des avocats les plus intègres et intelligents de France.
    Idem, question journalisme et écriture, pour Alain Soral et pour Hervé Ryssen, qui vient lui aussi d’être condamné à de la prison ferme !
    Les soviets s’ubérisent, se goulaguisent, crient comme des portes de prison rouillées. Ils sont probablement sur le début de leur fin.
    On parle même d’une démission possible de leur "pape" intronisé par la finance !
    Accesoirement, soutien au mouvement de protestation des avocats.
    Et le procès a été reporté, c’est bon signe.


  • #2374061
    le 27/01/2020 par A horse with no name
    La chronique judiciaire d’E&R, avec Alain Soral

    Je trouve que la vidéo du Point est plutôt flatteuse pour Alain Soral. Ça ridiculise l’institution judiciaire.

     

  • #2374124

    Un grand bravo à l’efficace Maître Viguier toujours clair dans ses explications sur des sujets compliqués.
    Quand à l’annonce que fait M. Soral sur son prochain livre ça m’a enthousiasmé.
    On sent que ça va être LE livre du maître. Vivement sa sortie.


  • #2374130

    D. V. et A. S. démontrent que leurs adversaires perdent pied devant la justice. Est-ce pour cette raison que face de bouc durcit la censure envers A. S. ?


  • #2374250

    Pour son prochain livre, je conseille à Alain Soral comme à tous la lecture d’un maître livre de Marcel de Corte paru en 1969 dans lequel il avait tout annoncé :

    L’intelligence en péril de mort.

    http://www.chire.fr/A-172541-l-inte...


  • #2374268
    le 27/01/2020 par Un ploemeurois
    La chronique judiciaire d’E&R, avec Alain Soral

    Comme le dit Alain Soral, la tendance sera l’exclusion à moyen terme de toute logique et de toute raison.

    Les Pères de l’Eglise étaient structurés non pas sur l’Ancien Testament mais de culture grecque, d’où le Prologue de Saint Jean et le verbe incarné. Saint Thomas d’Acquin a réconcilié les Evangiles à Aristote. On est donc loin d’un vieux babillage mésopotamien. Le combat sera là.

    En tout cas toute ma reconnaissance à Alain Soral et Me Viguier pour leur sang froid, leur acuité et leur persévérance face à ces persécutions judiciaires.


  • #2374420
    le 27/01/2020 par Le Carthaginois
    La chronique judiciaire d’E&R, avec Alain Soral

    bien que le gouvernement Français a déjà fait la preuve qu’il ne maîtrise plus rien, il me parait impensable qu’il puisse autoriser l’arrestation de Mr Soral au vue de la symbolique et des impacts potentiels sur la politisation de la dissidence !!!
    ca me parait très risqué pour eux, mais on t’ils la capacité de réflexion pour le comprendre. Rien n’est moins sur !!
    Le Carthaginois


  • #2374448

    Impossible de télécharger l’émission. « Safari ne peut pas ouvrir la page car l’adresse n’est pas valide »

     

  • #2374504

    Vous remarquerez dans la vidéo du point la petite musique infantile et légère contrastant étrangement avec le sérieux du sujet ! Hasard ?


  • #2374700

    Encore merci à Alain Soral de nous avoir éduqués... Dès que j’ai eu la notification des articles de "Le Point" et à la lecture du premier, j’ai vu la malhonnêteté des propos !!!
    Merci également à Maître Viguier pour son travail et qui vient de comprendre qu’il ne faut plus répondre aux journalistes !!!
    mes meilleurs vœux pour cette année 2020 !


  • #2375133
    le 28/01/2020 par FREDERIQUEFR
    La chronique judiciaire d’E&R, avec Alain Soral

    Petite musique ridicule du Point, mais images quand même...

    Le vent commencerait-il à tourner pour les infatigables procéduriers ?

    Un texte précis et concis de Maître Viguier, merci, affaire à suivre, donc, et de très près !


  • #2375134

    On juge les morts, les avocats, les gens déclarés irresponsables...
    On condamne sans faits matériels (entreprise à "visée terrorise") ou encore sans crime,ni victime.(contestation de).

    C’est bien la peine d’avoir des millènaire d’expérience et de reflexion sur le droit pour aboutir à ça.
    D’ailleur allons on bout du délire, que chacun se présente "en civil" aux proçès... il n’est plus besoin de porter l’habit et de sièger dans un tribunal si on refuse les principes même du droit,sa construction,sa logique, et son historique.


Commentaires suivants