Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : lundi 30 mai 2016

Rousselet, Jamel Benzema Ben Arfa, Loana

Pour la presse, le fondateur de Canal+ est mort. Si André Rousselet, le monsieur « médias » de François Mitterrand, a effectivement été son premier PDG, d’autres s’étaient penchés avant lui sur le projet de chaîne culturelle diffusée en crypté. Ce dont Mitterrand ne voulait pas au départ, parce que le péage ne profiterait pas aux pauvres.

 

 

Deux équipes ont travaillé en parallèle, dès 1982 : celle de Michel Dahan et Gérard Rabbinovitch, tous deux issus du cabinet du ministre de l’Industrie de l’époque, Pierre Dreyfus (gouvernement Mauroy I), et celle du troublant Léo Scheer chez Havas, qui a importé des États-Unis l’idée d’une chaîne payante. Un an auparavant, les ingénieurs de TDF avaient déjà créé la version alpha d’un décodeur. Sous pression du président de la République – qui sauvera le projet fragile en débloquant de l’argent – une partie de Canal+ sera offerte en clair. Cela coûtera de l’argent à la jeune chaîne, mais cette contrainte sera habilement retournée en… vitrine publicitaire pour les programmes payants !

 

JPEG - 42 ko
Les animatrices de Canal+ possédaient plusieurs cordes à leur arc

 

Avec un max de sport et de cinéma, plus le porno, qui viendra un peu plus tard, le succès était assuré. Il durera 20 ans, jusqu’à ce que les caisses soient vides, et Lescure viré. Messier, le banquier de Balladur, viendra y mettre de l’ordre quatre jours avant le 21 avril 2002, mais finira crucifié par la gauche culturelle, qui ne voulait pas qu’on touche à son bijou, ou son joujou. Depuis, Canal+ a reconstitué ses marges avec Méheut, mais la fête est finie. On a remballé le matos, la coke et les putes, oublié les fêtes, le cash et Cannes, Bolloré le tueur de coûts est passé par là. Du projet subversif initial, il ne reste plus grand-chose. Les animateurs historiques ont raccroché les gants ou ont été remplacés par des clones sans saveur. Le grand business a eu la peau du rêve d’une télé différente.

Pour le public, pas forcément au fait des cuisines financières du système médiatico-politique, Canal c’est Gildas, Denisot, Jamel et le foot. Justement, le trublion de Trappes vient de faire une sortie remarquée dans le magazine France Football :

« Sportivement, comment fait-on pour se priver de joueurs extraordinaires comme eux ? Benzema est l’un des meilleurs attaquants du monde. Ben Arfa, lui, est le meilleur joueur français de la saison en Ligue 1, c’est incontestable tout le monde l’a vu. Il n’a pas sa place en réserve. Ces gamins représentent en plus tellement de choses, notamment en banlieues. N’avoir aucun de "nos" représentants en équipe de France… (...) Tant qu’on ne permet pas aux quartiers d’évoluer et qu’on en fera pas des Sillicon Valley, qu’on ne leur permettra pas de s’épanouir humainement, socialement et économiquement, on "leur" en voudra toujours d’être ce qu’ils sont. Karim Benzema, et par extension Hatem Ben Arfa, payent la situation sociale de la France d’aujourd’hui. »

Une déclaration politiquement osée de celui qui est devenu le monsieur « ziva débrouille-toi pour récupérer le vote de banlieue » au profit de la paire Hollande/Ladreit de Lacharrière. Sauf que le racisme supposé du sélectionneur n’est pas la raison de la non-sélection des deux ex-pépites de l’Olympique Lyonnais, qui ont connu deux destins très opposés. L’un trône (avec CR7) sur l’attaque du Real de Madrid, 11 fois champion d’Europe, l’autre a souffert de problèmes d’adaptation, pour être polis.

 

 

Dans la série documentaire diffusée par Canal+ en 1999 et intitulée À la Clairefontaine (le centre de sélection des futurs jeunes internationaux), Ben Arfa montre des aptitudes supérieures à la fois en football et en foutage de bordel. Un des encadreurs du centre aura d’ailleurs des mots visionnaires à son sujet. 15 ans plus tard, Ben Arfa émerge à peine d’une carrière en dents de scie, tandis que Benzema se débat avec la justice pour des faits relativement graves. Il n’est pas question de banlieue, ni de couleur de peau. La France n’a pas envie de revivre un second « Knysna », même si ces deux attaquants n’étaient pour rien dans le fiasco de 2010.

 

JPEG - 42 ko
Riri, Fifi et Loulou sont en train de monter un mauvais coup

 

Une star ne peut plus ignorer les médias aujourd’hui, qui font partie de son quotidien. Il y a ceux qui savent jouer avec, et ceux qui en sont victimes. Ben Arfa et Benzema font clairement partie de la seconde catégorie. Dans le même panier, on trouve l’ex-gloire de télé-réalité, Loana. Après une notoriété record dans la France de 2001, suite à l’émission Loft Story, dont elle sortira gagnante le 15 septembre, elle ne fera que dégringoler. Preuve que le talent, c’est ce qui fait durer. Aujourd’hui, bouffie de médicaments, ruinée par un entourage douteux, elle montre à toutes les jeunes filles qui voulaient lui ressembler ce qu’est la lessiveuse médiatique : une impitoyable machine à détruire tout ce qui est fragile, sensible, authentique.

 

JPEG - 47.1 ko
Voilà ce qui arrive quand on ne fait partie ni du clan Barthès ni du clan Hanouna

 

Que les chantres de la culture française de qualité ne crient pas victoire : Loana était un symbole, celui d’un choix populaire, et si elle a chuté si violemment, c’est parce qu’elle n’a pas les protections qu’il faut. Pourtant, elle n’a violé personne. Aujourd’hui, si tu ne fais pas partie des clans dominants, des tribus culturelles, des chapelles politiques, des réseaux de pouvoir, même si le grand public t’aime, tu peux te brosser pour conserver ton rond de serviette dans les médias.
Loana, c’était la « Blanche » qu’on pouvait mettre sans risque au bûcher médiatique.
Il faudra plus qu’une Loana pour renverser cette table des « valeurs » : une Loana politique, une Jeanne d’Arc 2.0.

Voir aussi :

30 juin
Un jour en France : vendredi 30 juin 2017
Adieu Loulou Nicollin, la priorité de Macron 1er, un député voilé !
19
29 juin
Un jour en France : jeudi 29 juin 2017
Tour de France sexy, Marseille anti kebabs, TGV Paris-Vinci-Bordeaux
24
28 juin
Un jour en France : mercredi 28 juin 2017
Rwanda/France, la rééducation nationale, Amrani/Valls
24
27 juin
Un jour en France : mardi 27 juin 2017
Les super riches, amoureuse d’un migrant, Pôle Emploi bidon, T411 à la rue
28
26 juin
Un jour en France : lundi 26 juin 2017
Xavier Niel le sauveur, Rebecca contre la chantilly, Stéphane Guillon le collabo viré
17
23 juin
Un jour en France : vendredi 23 juin 2017
La vérité sur les affaires NKM, Grégory et Hanouna
24
22 juin
Un jour en France : jeudi 22 juin 2017
Zemmour défonce (Aurore) Bergé, le cinoche Mélenchon, Macron un Roi seul ?
23
21 juin
Un jour en France : mercredi 21 juin 2017
Fête de la Musique mondiale, Starbucks aime les migrants, les multi(anti)nationales
13
20 juin
Un jour en France : mardi 20 juin 2017
Alerte canicule, alerte terrorisme social, deux morts pour la France
31
19 juin
Un jour en France : lundi 19 juin 2017
Lendemain de cuite politique
24
16 juin
Un jour en France : vendredi 16 juin 2017
La France dit adieu à Helmut Kohl, le bac d’histoire-géo, l’affaire Grégory-Bayrou
11
15 juin
Un jour en France : jeudi 15 juin 2017
Le petit Grégory rebondit, Hidalgo reine du chemsex, Booba corrige le bac de philo
37
14 juin
Un jour en France : mercredi 14 juin 2017
Sauvez Najat !, sauvez Bayrou !, sauvez l’école !
13
13 juin
Un jour en France : mardi 13 juin 2017
Musée de l’Homme antiraciste, députée LREM foireuse, Michel Onfray est Dieu
57
12 juin
Un jour en France : lundi 12 juin 2017
La mort du politique, la naissance de l’a-politique, et la victoire des mathématiques
31
9 juin
Un jour en France : vendredi 9 juin 2017
Blanquer dénajatise l’école, le boum du télétravail, Hanouna contre le CSA
10
8 juin
Un jour en France : jeudi 8 juin 2017
Taxi 5 sans Samy Naceri, Yannick Noah paye sa prune, Lefebvre balance et Griveaux blanchit
9
7 juin
Un jour en France : mercredi 7 juin 2017
Le Quasimodo de Notre-Dame, Barbier sur Macron TV, suicide paysan
13
6 juin
Un jour en France : mardi 6 juin 2017
Taddeï dans le cul chic, Dieudonné contre le Giflé (Valls), une Seconde Guerre mondiale sans guerre
11
5 juin
Un jour en France : lundi 5 juin 2017
Ruquier "cocufié" par Mélenchon, Drucker "déplacé" sur France 2, Les Enfants de la télé sans Arthur
8
2 juin
Un jour en France : vendredi 2 juin 2017
Thomas Pesquet atterrit, un Sénégalais patriote, Têtu contre les Grosses Têtes
24
1er juin
Un jour en France : jeudi 1er juin 2017
Aubenas se paye Ruffin, Tony Parker lâche Najat, la semaine de 4 jours
5
31 mai
Un jour en France : mercredi 31 mai 2017
Maxime Hamou dérape, Hanouna contre les gays, StreetPress dénonce
16
30 mai
Un jour en France : mardi 30 mai 2017
Arte antisémite ?, Blanche allume Polanski, Diane Kruger l’antinazie primaire
18
29 mai
Un jour en France : lundi 29 mai 2017
La milice Act Up primée à Cannes, la SNCF contre le public, Despentes dévisse
24
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1477146
    le 30/05/2016 par Maxence
    Un jour en France : lundi 30 mai 2016

    Ces cons de profs même pas foutus de montrer la moindre solidarité avec les salariés des entreprises, très menacés par l’article 2 de la loi "travail" . Parfaitement serviles et planqués, ne voulant pas perdre un seul jour de salaire...

     

    • #1477283
      le 30/05/2016 par Kolokolo
      Un jour en France : lundi 30 mai 2016

      Bah oui, que veux-tu, il arrive que ces profs, parfois, compte le jour travaillé à la fin du mois. Il arrive aussi que ces profs pensent aux examens du mois de juin pour leurs élèves. Etc. Mais toi bien évidemment, à chaque fois que les profs marchent dans la rue, tu sors de ta planque, n’est-ce pas ?


    • #1477399
      le 31/05/2016 par matador
      Un jour en France : lundi 30 mai 2016

      A kolokolo
      Arrête de nous jouer la compassion profs/ élèves ..si les profs souhaitaient le bien des élèves et de la société en passant, il y a longtemps qu ils auraient renversé la table...


    • #1477859
      le 31/05/2016 par Maxence
      Un jour en France : lundi 30 mai 2016

      L’explication de l’étrange abstention des profs vient de tomber le 31 : le gouvernement a décidé de les augmenter assez largement .


  • #1477486
    le 31/05/2016 par marc schmit
    Un jour en France : lundi 30 mai 2016

    ba oui , c’est chacun sa gueule en France, tu n’avais pas remarqué ?

    Chacun manifeste dans son coin, et heureusement pour le pouvoir, sinon là il y aurait révolution. Regarde, actuellement on ne les voit plus tous ces agriculteurs, toutes ces infirmières, fonctionnaires, etc.... Pourquoi ne sorte t-il pas dehors pour bloquer totalement la pays avec nos potes de la cgt ?


  • #1477491
    le 31/05/2016 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Un jour en France : lundi 30 mai 2016

    Cocorico ! Sharon Lee compte effectivement au nombre de nos fiertés nationales !
    C’est d’ailleurs un produit bordelais... ah ! le terroir !

    Tant qu’à Liza del Sierra, elle est issue de la rive droite de l’Oise.
    Riche de plus de deux mille ans d’histoire, capitale historique du Vexin français et ville majeure du royaume au Moyen Âge, elle a été rendue célèbre dans l’art impressionniste à la suite du long séjour de Camille Pissarro, qui l’a représentée dans de nombreuses œuvres, diffusées dans les plus grands musées du monde. Grâce à son riche patrimoine, Pontoise a obtenu le label Ville d’art et d’histoire en 2006.
    Adorablement, il lui remonte inopinément des renvois d’accent local qui en font une bonne petite bouseuse de quartier comme seuls les plus fins connaisseurs savent les apprécier !


  • #1477503
    le 31/05/2016 par dixi
    Un jour en France : lundi 30 mai 2016

    En tous cas André Rousselet, le monsieur « médias » de François Mitterrand , aura laissé un sacré tas de merde derrière lui.


  • #1477561
    le 31/05/2016 par Karageorges
    Un jour en France : lundi 30 mai 2016

    """""...Deux équipes ont travaillé en parallèle, dès 1982 : celle de Michel Dahan et Gérard Rabbinovitch, tous deux issus du cabinet du ministre de l’Industrie de l’époque, Pierre Dreyfus (gouvernement Mauroy I), et celle du troublant Léo Scheer chez Havas, ...."""""" "Mais ils sont partouts ! """