Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : mardi 4 avril 2017

Anne Hidalgo insulte Saint-Pétersbourg, le silence des veuves de l’amiante, France Propagande en chute libre

 

 

La mairie de Paris et la socialo-sioniste Anne Hidalgo nous avaient habitués à un allumage de la Tour Eiffel à chaque attentat dit islamiste. Ceux qui voulaient rendre hommage aux 14 Russes tués et aux 50 blessés dans l’attentat de Saint-Pétersbourg pourront attendre longtemps. Quand il s’agit des ennemis idéologiques de l’atlanto-sionisme, la solidarité humaine n’a plus lieu d’être.

 

 

Paris, une ville qui s’éteint...

La dernière fois que la Tour s’était illuminée, c’était pour les martyrs d’Alep, mais côté « rebelles », donc côté djihadistes, soyons logiques. Du coup, avec les soutiens géopolitiques douteux de la coalition occidentale (USA-GB-France-Israël), on ne sait plus s’il faut allumer ou couper les lumières quand ça pète chez un voisin. Pourtant, les habitants d’Alep ont fêté le départ des « rebelles », tandis que c’est grâce aux Russes que la Syrie peut respirer, en partie. Et continuer à exister.

 

 

Même quand l’agence de presse mondialiste AFP rend hommage à Hidalgo, elle se plante…
La mairie de Paris, dans ses « choix » oligarchiques depuis Delanoë – et sa créature Hidalgo – nous a habitués à la honte et au déshonneur. En quelques années, Paris a perdu son lustre et son aura. La gestion socialo-sioniste aura fait mal à la Ville Lumière. Quand elle s’allume…

Ce pays, dirigé par des larbins au service d’une oligarchie qui n’en a rien à foutre des Français, est devenu le symbole de l’injustice. C’est-à-dire d’une justice à deux vitesses, qui saute aux yeux de tous à l’international et à l’intérieur. Ici on arme les djihadistes, là on punit les veuves de l’amiante. Pas de pitié pour les faibles, ils sont sacrifiés sur l’autel du profit. Depuis 2004, ces femmes d’ouvriers morts par le travail manifestent silencieusement – c’est peut-être là leur seule faute – contre cette justice qui s’aligne sur les intérêts des forts et des riches.
Le 14 avril 2009, il y a déjà 8 ans, soit 20 000 morts, les veuves suivies par les ouvriers et les syndicalistes poursuivaient leur protestation :

 

 

Les veuves de l’amiante en marche « pour la justice »... ou contre la justice ?

Partant de la place de la République à Dunkerque, 200 personnes ont défilé, demandant un procès pénal de l’amiante. Tout le monde connaît la saloperie qu’est l’amiante, et la saloperie qui s’en est suivie : alors que les autorités sanitaires et industrielles savaient depuis les années 70 que l’amiante était dangereux pour la santé des ouvriers, le principe de précaution n’a jamais été appliqué, les usines ont continué à tourner, les responsables à engranger les profits, condamnant à terme les ouvriers contaminés. 1 500 à 3 000 morts par an, et ça continue, chaque année.

Le Comité permanent amiante (CPA), créé en 1982, au lieu de prévenir la population concernée, a retardé l’interdiction de ce minéral, dont la poussière attaque la plèvre (le revêtement des poumons). C’est 15 ans plus tard seulement que l’interdiction bénie tombera. 15 années que l’on peut multiplier par 2 à 3 000 morts. Au total, les ouvriers ayant œuvré à la décontamination étant aussi touchés, on pourrait avoir 100 000 morts d’ici 2050. Et toujours pas de responsabilité pénale pour les autorités politiques, économiques, et sanitaires.
Il y a des pelletées d’amiante qui se perdent…

La leçon à tirer de ce drame, c’est que l’information, captée par l’oligarchie, peut être meurtrière pour la population. Qu’on se souvienne seulement du nuage de Tchernobyl, et des cancers de la thyroïde constatés sur le sol national après l’accident… Cependant, rien ne change, car les officines d’information continuent de mentir ou de cacher la vérité. Si ce n’est plus sur l’amiante, c’est sur autre chose : le sang contaminé, le distilbène, le Médiator… Dès qu’on touche au pouvoir ou au profit (forcément mêlés), l’information trouve un mur, et la répression. La « justice » entre en scène, bloquant toute avancée de la vérité. On se croirait dans un film américain où le héros révèle à son corps défendant un secret à la Nation, sauvant ainsi des vies, mais on est bien en France, le pays des scandales sanitaires énormes et récurrents.

 

JPEG - 65.3 ko
La propagande de service public en chute libre

 

Et qui continue à nous mentir ? Les canaux d’information officiels, symbolisés par le triste service public audiovisuel, responsable de la malformation politique et mentale de millions de Français. Qui pensent contre eux-mêmes, avec les faux concepts ressassés par les tuyaux : démocratie, antiracisme, égalité, république (qui ne mérite pas sa majuscule), parlementarisme, tout est bidon. C’est le Système entier qui est vermoulu. Alors, comment sortir de ce piège, de ce cercle vicieux, puisque la majorité des Français ne comprend pas pourquoi tout va mal alors qu’on vit dans une belle démocratie ?

 

L’appétit d’information vient en mangeant

Par la contre-information, et ça marche : France Télévisions perd chaque mois des parts de marché, et pas seulement sur la concurrence privée, puisque le public global devant la télé diminue d’année en année. La propagande a atteint ses limites ; maintenant, à chaque fois qu’elle intervient pour éteindre un « incendie » populiste, elle se tire une balle dans le pied. France 2 n’attire plus que 12% du public devant son poste. Ce qui est logique, finalement, et annonce une fin calculable, à moyen terme.

Quand on a un Pujadas qui joue à l’antinazi devant une Marine Le Pen, quand on a un « Ruquier » qui tient l’émission politico-culturelle hebdomadaire (le limon de la propagande se dépose par couches, qui finissent par durcir et sédimenter)… tous ces gardiens de l’information du Système disparaîtront avec lui. Et plus vite que prévu. Parce que de l’autre côté, l’info, elle, va vite, très vite. Les consciences se forment à la vitesse de la viralité sur l’Internet, et plus on en apprend, plus on en veut, et plus on augmente sa capacité de connaissance. L’appétit d’information vient en mangeant.
Le combat idéologique est déjà gagné, pour nous : la violence compense la faiblesse des arguments du Système. Il reste à attendre la majorité des Français. Quand ils souffriront trop, ils basculeront.

Voir aussi :

13 décembre
Un jour en France : mercredi 13 décembre 2017
Révolte anti-Ernotte, Masure déchire Haziza, Rokhaya Diallo numérisée
4
12 décembre
Un jour en France : mardi 12 décembre 2017
Terreur et chômage, Balkany et Johnny, sexe et galanterie
19
11 décembre
Un jour en France : lundi 11 décembre 2017
Les matches Mediapart/Bertin, Dupont-Aignan/Mimie Mathy, Rossignol/Ménard
38
8 décembre
Un jour en France : vendredi 8 décembre 2017
Théâtrale Shoah, les Français détestent Manuel Valls, Polytechnique sa mère
17
7 décembre
Un jour en France : jeudi 7 décembre 2017
Sus aux anti-crèches, la croix de Ploërmel, et la croix de Johnny
40
6 décembre
Un jour en France : mercredi 6 décembre 2017
Johnny, le Milieu, la came, les filles et l’alcool
45
5 décembre
Un jour en France : mardi 5 décembre 2017
Macron contre la télé publique, Mélenchon contre miss Salamé-Glucksmann, Blanquer dicte sa loi
21
4 décembre
Un jour en France : lundi 4 décembre 2017
Au fait la dette on la doit à qui ?, Aphatie la grosse balance, Massar mort pour le crack
17
1er décembre
Un jour en France : vendredi 1er décembre 2017
Porno contre féminisme, Hanouna contre JoeyStarr, Dany Machado contre le Bataclan
13
30 novembre
Un jour en France : jeudi 30 novembre 2017
France 2 romantise le Bataclan, Cantat la violence, Hugo Clément dérape et gicle
9
29 novembre
Un jour en France : mercredi 29 novembre 2017
Macron défonce le Burkina, Deschamps Cantona : 1-0, Filoche la grosse pétoche
17
28 novembre
Un jour en France : mardi 28 novembre 2017
Omar Sy en promo au Bangladesh, France 2 dégraisse (ouf), Satan en Concert sur Arte
40
27 novembre
Un jour en France : lundi 27 novembre 2017
Caroline Fourest chérie, autoracisme antiblanc, Patrick Cohen sur liste noire ?
10
24 novembre
Un jour en France : vendredi 24 novembre 2017
Pierre Ménès disjoncte, Raphaël Enthoven s’excuse, Raphaël Glucksmann attaque
11
23 novembre
Un jour en France : jeudi 23 novembre 2017
Emmanuel Petit déprimé, ouvrières harcelées, Najat Belkacem insensée
10
22 novembre
Un jour en France : mercredi 22 novembre 2017
Haziza brûlé, Finkielkraut chauffé, règlements de comptes chez les sionistes
12
21 novembre
Un jour en France : mardi 21 novembre 2017
"Ferme ta gueule", "Touche à ton cul" et "Bouffe ta merde"
29
20 novembre
Un jour en France : lundi 20 novembre 2017
Bienvenue aux réfugiés de Libye !, Dieudonné bat Valls, Moix avale (Attal)
27
17 novembre
Un jour en France : vendredi 17 novembre 2017
Prune pour le PS, Joann Sfar est partout, Patrick Liste Noire Cohen battu
6
16 novembre
Un jour en France : jeudi 16 novembre 2017
Miss Artois & Marion Le Pen, Alice Zeniter pour les lycéens, et la famille Traoré
27
15 novembre
Un jour en France : mercredi 15 novembre 2017
Public fake news Sénat, métro boulot crado, Jamel accuse ses auteurs !
11
14 novembre
Un jour en France : mardi 14 novembre 2017
Le plagiaire Jamel chez Drucker, le caïd Benzema sur Canal, Cantona l’antifrançais
85
13 novembre
Un jour en France : lundi 13 novembre 2017
Plenel plénélisé, dessins interdits, Stéphane Bern catho intégriste ?
16
10 novembre
Un jour en France : vendredi 10 novembre 2017
Macron 1er chez Salman 1er, Brigitte voilée, révolte anti-islam à Clichy
22
9 novembre
Un jour en France : jeudi 9 novembre 2017
Charlie Valls contre Mediapart, Haenel Médicis, 6 millions de chômeurs gattazés
7

Une information libre sur la Russie, la dangerosité de l’oligarchie
et l’idéologie sous contrôle,
tout est sur Kontre Kulture

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1694985
    le 04/04/2017 par matador
    Un jour en France : mardi 4 avril 2017

    Mouais....il y a quand même du taf ; j’ai été abordé cet après-midi par des pro-macrons militants dont un jeune qui vit...aux états-unis, deux vieux schnocs sans aucune répartie, un prétendait avoir vécu en "banlieue-Est" ( sans rire) à ...Marnes La Vallée il y a 30 ans et connaitre les problèmes de banlieue, enfin du grand n’importe quoi...il y a un formatage des cerveaux dans ce pays qui est assez effrayant.


  • #1694994

    On ne change pas la donne, On chie sur les pauvres.
    En tant que site Seveso, le littoral dunkerquois doit être le plus fourni de France avec de la métallurgie, du nucléaire, de l’aluminium, etc...
    Les gens sont prêts à tout pour avoir du travail, pendant que les Macron-Fillon les traitent de feignants.
    Mon père et mon frère qui travaillaient tout deux en raffinerie sont morts et même s’il y avait des traces d’amiante, aux yeux de la justice cela ne prouvait rien.
    Que faire ? En plein deuil, on a autre chose à faire, et ensuite ils jouent sur le doute et les délais de prescription.
    Le silence des manifestants face à cette situation exprime simplement du dégoût .


  • #1694996
    le 04/04/2017 par manumilitari
    Un jour en France : mardi 4 avril 2017

    "À la demande de la Maire de Paris, Anne Hidalgo, la tour Eiffel s’éteindra symboliquement ce soir, à minuit, en hommage aux victimes de l’attentat de Saint-Pétersbourg."

    https://www.facebook.com/TourEiffel...

     

    • #1695084
      le 04/04/2017 par Paris : Viles (un seul L) lumières.
      Un jour en France : mardi 4 avril 2017

      D’habitude on allume (aux couleurs du pays touché) ; Là on éteint. Abject jusqu’au bout.


  • #1695007
    le 04/04/2017 par Lyzie
    Un jour en France : mardi 4 avril 2017

    Si les français avaient des c.. pour descendre en masse dans la rue avec une bonne grève générale comme le font en ce moment les guyanais, l’UMPSocialo sioniste n’auraient jamais été aussi loin dans la trahison de la France !

     

    • #1695066
      le 04/04/2017 par effai
      Un jour en France : mardi 4 avril 2017

      @lyzie
      "les français" c’est qui ? Ceux qui ont voté Hollande et qui vont voter Fillon ou vote blanc Parce que les français ils sont vraiment incultes en matière de politique et d’analyse politique !


    • #1695149
      le 05/04/2017 par calal
      Un jour en France : mardi 4 avril 2017

      le dialogue social en france a ete "fluidifie" il y a bien longtemps. traduction de la novlangue :les syndicalistes se sont vendus. des greves au coup par coup d’un jour pour faire croire aux syndiques et aux employes que les syndicats servent a quelque chose. les syndicats ne servent plus qu’a defendre l’interet des syndicalistes. sur qu’il reste des syndicalistes honnetes,mais amha c’est comme les poissons volants ,c’est plus la majorite. Regardez camera cafe et le personnage de bruno solo. si c’est mis en scenario,c’est que ca devient assez commun pour que tout le monde y reconnaisse quelque chose de son vecu.


    • #1695159

      Les français, mais quels français ?! Les seuls qui voudraient bien protester sont ceux qui sont pris par leur travail à la gorge pour payer les factures qui gonflent inexorablement et sans justification. Puis avec le phénomène de réactance, ils se résignent. D’autres tentent de survivre comme ils le peuvent et enfin, le reste sont des ignards accomplis. Je prends l’exemple de tout mon entourage. 1% est d’accord avec nous. 90 à 95% en on ras le bol de la direction mais sont complètement à côté de la plaque puisque pensent qu’il faut choisir entre le fouet Macron, Hamon ou Fillon. Aucun n’ose parler de Lepen ou même des autres candidats. Le reste sont entre résignation, envie de partir, ou submergés par leurs propres problèmes. En gros, le réveil sera long, la propagande actuelle a encore de beaux jours devant elle. La banalisation de la bêtise est telle que je ne vois aucune sortie. Il faudrait 300 ans de revirement complet savamment opéré pour récupérer l’humanité. C’est donc sans espoir dans ce domaine. Il y aura toujours des laquais pour défendre les intérêts des autres même sans rien recevoir, ces autres étant les manipulateurs usuriers et leurs petits pantins utilisés en paravent. Avec tout un tas de parasites qui s’y greffent et qui eux aussi défendront ces usuriers puisqu’ils en vive...


    • #1695802
      le 06/04/2017 par Citoyen68
      Un jour en France : mardi 4 avril 2017

      Les syndicats sont subventionnés en partie par l’U.E (à la condition de faire accepter et appliquer les prescriptions de la commission européenne). Ils ne vont pas mordre la main qui les nourrit. Ceci explique le manque d’actions fortes et déterminantes de leur part. Les militants de base comprendront. (On ne peut pas refaire les papiers peints de son bureau et manifester. Faut choisir !)


  • #1695052
    le 04/04/2017 par Asbeste
    Un jour en France : mardi 4 avril 2017

    Le début de l’industrie de l’amiante remonte à la fin du 19e siècle dans la vallée de la Vère, avec la conversion de la filature de coton du Platfond en filature d’amiante par Jules Germain aidé de Paul Fleury.

    Les ouvriers mouraient en quelques années à Condé sur Noirot


  • #1695102
    le 05/04/2017 par Emmanuelle
    Un jour en France : mardi 4 avril 2017

    Compassion et Solidarité avec la Sainte Russie et les Veuves de l’amiante.


  • #1695140
    le 05/04/2017 par paskl
    Un jour en France : mardi 4 avril 2017

    Bravo à EeR et son travail mais ne nous méprenons pas, il y a un énorme travail à faire. Plein de personnes de bonne volonté sont sous l’emprise d’une vision fausse de la réalité, entraînés qu’ils sont depuis des décennies à regarder le FN comme fasciste et les mouvements nationalistes comme homophobe et autres accusations du même genre. Il y a un long travail à accomplir qui se fait mais prendra du temps.


  • #1695191
    le 05/04/2017 par goyband
    Un jour en France : mardi 4 avril 2017

    L’article évoque le limon de la propagande tout en oubliant de préciser que même ce dernier est systématiquement recouvert par les déferlantes d’origine tectonique.

    Quoi qu’on puisse idéaliser, l’écume reste la plus prégnante pour un peuple qui se lève tôt ou rentre tard et qui n’a pas toujours le temps ou l’énergie de se réfugier au point le plus haut et afin d’échapper à la submersion de la propagande oligarchique.

    Mélenchon et Macron, vainqueurs sondagiers du pitoyable débat spectacle d’hier, encore la preuve que le système domine psychologiquement et marque au fer rouge un peuple qui souffre et qui n’aspire qu’à souffler un peu, sur ce dernier point, le vote de survie sera donc celui consistant à espérer un peu mieux, mais sans casser la machine, ne pouvant plus se permettre un surcroit d’angoisses et d’incertitudes, bref surnager plutôt que sombrer, écartant la possibilité même d’un surf libérateur.

    Seule une révolution populaire pourrait changer les choses, une version XXL des cagoulés Guyanais, mais le clivage économico-socio-culturel et mis au point par les champions du mondialisme, chloroforme le peuple dans sa recherche inconsciente du consensus.

    Mortifère.