Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : vendredi 29 avril 2016

Henry de Lesquen, Michel Sapin, Prince

« Il est de la responsabilité de Twitter de mettre fin à cette publicité gratuite proposée aux révisionnistes et négationnistes », estime Sacha Reingewirtz. Le président de l’Union des étudiants juifs de France porte plainte contre Henry de Lesquen, qui a lâché un tweet moqueur sur Simone Veil.

 

JPEG - 140.8 ko
Sacha Reingewirtz, sosie de Conchita Wurst

 

Sacha Reingewirtz, qui n’a rien à voir avec Conchita Wurst, même s’ils se ressemblent, a bien de la chance : il donne des ordres à Twitter France, voire à Twitter Monde. Nous, c’est bien simple, on sait même pas où ça se trouve, ces grandes sociétés fantômes. On n’a pas accès au siège. On imagine un désert, au cœur de l’Amérique, du côté de Roswell, un centre de recherches secret, enfoui… dont seuls quelques initiés sur terre possèdent l’adresse.

Auparavant, Henry de Lesquen, dont c’est un peu la semaine commerciale dans les médias (il faut toujours un méchant de service, et le Versaillais fait un méchant de service de haute volée) s’était servi des idiots bien utiles du Petit Journal pour se faire une pub télé gratuite. Et ça a marché, ça a même couru. Il suffisait d’ouvrir le banquet de Rivarol – où il était invité en tant que président de Radio Courtoisie – aux charognards de la presse prosioniste, ou soumise au sionisme.

Après le coup du banquet, Lesquen se paye une nouvelle pub gratuite avec seulement UN tweet, ce qui est remarquable, d’un point de vue rentabilité. Quand on pense qu’il y a des entreprises qui payent des trésors pour être présentes sur tous les fils Twitter qui comptent… Ce qui ne suffit pas encore à rendre Twitter riche, qui a perdu 510 millions d’euros en 2014, et encore 454 en 2015. Mais sa capitalisation boursière est estimée à 30 milliards de dollars, alors, ces pertes, c’est « peanuts ».

Si la chorale médiatique s’est déchaînée contre Lesquen, qui s’est permis de toucher au tabou de la Shoah, c’est qu’il y a deux façons d’en parler, la bonne et la mauvaise. La mauvaise, c’est faire des blagues de mauvais goût ; la bonne, c’est de parler de la Shoah à la Claude Lanzmann, du matin au soir. Un internaute s’est amusé à compter, en une soirée, le nombre de diffusions shoah-centrées :

À cause de cette pression, il est fatal que les plus « shoaphiles » d’entre nous – ceux qui sont du bon côté de la Shoah – dérapent : c’est le tour du maire de Perpignan, qui compare carrément le compteur Linky et les chambres à gaz. Décidément, la Seconde Guerre mondiale, on n’en sort pas.

Si on (les médias, s’entend) en parle en permanence, on n’en parle pas quand il faudrait. Par exemple, cette semaine, L’Obs titre sur les « lobbys » :

 

 

On s’attend à un dossier de 12 pages sur le CRIF et les LGBT, qui sont très actifs dans le genre pressions & menaces, mais non : en couv, Macron et Gattaz qui complotent à moitié. Le rapport avec les lobbys ? Ou alors il s’agit de la banque Rothschild, mais on n’y croit pas trop. Et on n’a pas été l’acheter pour vérifier. De toute façon, quand on voit le sommaire de l’hebdo, on a compris :

- 10 choses à savoir sur l’humoriste Nicole Ferroni ;
- le duel Marine le Pen – Jean-Marie Le Pen ;
- un entretien avec Jean-Luc Mélenchon : « Mon ennemi, c’est l’oligarchie » ;
- Les 5 pistes encore sur la table pour réduire le chômage ;
- « Bisexuels, et alors ? » : nouvelle révolution sexuelle ou simple effet de mode ? Enquête ;
- Prison internationale de La Haye : plongée dans le palace des tueurs de masse ;
- « Il y a un désir de fascisme dans ce pays » : entretien avec l’historienne Elisabeth Roudinesco ;
- Portrait de Patrick Cohen, le matinalier le plus écouté de France (TéléObs) ;

Le premier, on dit bien le premier, qui sort que le sujet sur les lobbys, c’est le portrait de Patrick Liste Noire Cohen, on l’envoie à un stage de citoyenneté au mémorial de la Shoah de Paris (attention, il ne s’agit pas de la « Shoah de Paris », mais du « mémorial à Paris »), la punition pour mauvaise conduite qui permet de récupérer ses points de liberté d’expression.
Lesquen en a fait les frais en mars de cette année, pour des « propos sur l’inégalité des races  », mais, a-t-il avoué à Libération, qui l’interrogeait à ce sujet, « j’ai bousillé leur stage  ». C’est malin. Il y en a qui mettent de la mauvaise volonté à apprendre. Mais Lesquen n’est pas le seul à faire des boulettes non cachères : quand lui tire sur le pyjama de la Shoah, d’autres font claquer les culottes des journalistes.

 

JPEG - 63.6 ko
Sapin et Hollande, copains comme cochons

 

Le ministre des Finances de la prestigieuse République française (qui gave un peu Marion Maréchal-Le Pen), ce bon vivant rabelaisien de Michel Sapin, s’est fait balancer dans le livre (pas le sien, L’écume et l’océan, sorti en mai 2014, et vendu à 312 exemplaires en septembre de la même année) des journalistes Aziz Zemouri et Stéphanie Marteau, L’Élysée Off.

Remarquez, question tirage, le beau Sapin n’a pas à avoir honte, puisque Pierre Gattaz, le roi des patrons, n’a vendu que 25 La France de tous les possibles en un mois. Vingt-cinq. Pas vingt-cinq mille, non, vingt-cinq. Le ministre du Pognon a donc fait claquer l’élastique de la culotte d’une journaliste qui se penchait. Depuis la sortie d’Élysée Off, Michou nie et menace d’attaquer le monde entier… qui se fout de sa gueule. Il est devenu la tête de Turc de Twitter, et les montages photo strausskahniens jaillissent de partout. C’est fou ce que les puissants inspirent la créativité des gens d’en bas. C’est le même Sapin qui se moquait des Belges et de leur naïveté vis-à-vis du communautarisme dans les cités.

 

 

Nous, on n’est pas pour punir les gens qui font des vannes de bidasses, mais quand on est ministre, on ferme sa braguette ou on démissionne. Quand on voit ces personnalités grassement nourries par nos soins, faire tout ce qu’on n’a pas le droit de faire, et passer à travers les mailles de la Justice, on finit par se poser des questions. Paradoxe : ce sont les plus gros poissons qui passent à travers le filet, et les plus petits qui se font piéger et embastiller !

Si Michou veut jouer au satyre avec des femmes de petite vertu, il n’a qu’à passer ses nuits en boîte avec Frédéric Beigbeder, adepte des drogues et des mannequins. C’est justement l’objet de son prochain film, L’idéal, dont voici la bande-annonce (Michel va se rouler par terre de bonheur) :

 

 

Personnes sensibles, attention : si l’amour des femmes n’est pas (trop) dangereux, la prise de drogue elle, peut l’être. C’est comme ça, visiblement, que Prince est mort : accro au fentanyl. Comme drogue dure, nous vous conseillons la connaissance, à travers les livres Kontre Kulture : voilà une bonne accoutumance !

Voir aussi :

Décembre 2017
Un jour en France : vendredi 22 décembre 2017
Les migrants ou nos enfants ?, le FN pour le Système, l’axe Paris-Berlin-Moscou
9
Décembre 2017
Un jour en France : jeudi 21 décembre 2017
Dealer intouchable, France à l’envers, Schiappa grosse fellation, Tex et Ruquier
13
Décembre 2017
Un jour en France : mercredi 20 décembre 2017
On fait péter la pauvreté, les roteuses et la ZAD !
15
Décembre 2017
Un jour en France : mardi 19 décembre 2017
"Marave Challenge" à Metz, Le Monde anti-Blancs, Le Drian la soumise
19
Décembre 2017
Un jour en France : lundi 18 décembre 2017
Marianne attaque Belattar, Lancelin casse Enthoven, la liste des morts de la rue
8
Décembre 2017
Un jour en France : vendredi 15 décembre 2017
Le retour de la France, le retour de Najat (et Hollande), le départ de Tex
16
Décembre 2017
Un jour en France : jeudi 14 décembre 2017
Le Thalys de Clint Eastwood, Marsault censuré, la ZAD crade
38
Décembre 2017
Un jour en France : mercredi 13 décembre 2017
Révolte anti-Ernotte, Masure déchire Haziza, Rokhaya Diallo numérisée
27
Décembre 2017
Un jour en France : mardi 12 décembre 2017
Terreur et chômage, Balkany et Johnny, sexe et galanterie
20
Décembre 2017
Un jour en France : lundi 11 décembre 2017
Les matches Mediapart/Bertin, Dupont-Aignan/Mimie Mathy, Rossignol/Ménard
38
Décembre 2017
Un jour en France : vendredi 8 décembre 2017
Théâtrale Shoah, les Français détestent Manuel Valls, Polytechnique sa mère
17
Décembre 2017
Un jour en France : jeudi 7 décembre 2017
Sus aux anti-crèches, la croix de Ploërmel, et la croix de Johnny
40
Décembre 2017
Un jour en France : mercredi 6 décembre 2017
Johnny, le Milieu, la came, les filles et l’alcool
45
Décembre 2017
Un jour en France : mardi 5 décembre 2017
Macron contre la télé publique, Mélenchon contre miss Salamé-Glucksmann, Blanquer dicte sa loi
22
Décembre 2017
Un jour en France : lundi 4 décembre 2017
Au fait la dette on la doit à qui ?, Aphatie la grosse balance, Massar mort pour le crack
17
Décembre 2017
Un jour en France : vendredi 1er décembre 2017
Porno contre féminisme, Hanouna contre JoeyStarr, Dany Machado contre le Bataclan
13
Novembre 2017
Un jour en France : jeudi 30 novembre 2017
France 2 romantise le Bataclan, Cantat la violence, Hugo Clément dérape et gicle
9
Novembre 2017
Un jour en France : mercredi 29 novembre 2017
Macron défonce le Burkina, Deschamps Cantona : 1-0, Filoche la grosse pétoche
17
Novembre 2017
Un jour en France : mardi 28 novembre 2017
Omar Sy en promo au Bangladesh, France 2 dégraisse (ouf), Satan en Concert sur Arte
40
Novembre 2017
Un jour en France : lundi 27 novembre 2017
Caroline Fourest chérie, autoracisme antiblanc, Patrick Cohen sur liste noire ?
10
Novembre 2017
Un jour en France : vendredi 24 novembre 2017
Pierre Ménès disjoncte, Raphaël Enthoven s’excuse, Raphaël Glucksmann attaque
11
Novembre 2017
Un jour en France : jeudi 23 novembre 2017
Emmanuel Petit déprimé, ouvrières harcelées, Najat Belkacem insensée
10
Novembre 2017
Un jour en France : mercredi 22 novembre 2017
Haziza brûlé, Finkielkraut chauffé, règlements de comptes chez les sionistes
12
Novembre 2017
Un jour en France : mardi 21 novembre 2017
"Ferme ta gueule", "Touche à ton cul" et "Bouffe ta merde"
29
Novembre 2017
Un jour en France : lundi 20 novembre 2017
Bienvenue aux réfugiés de Libye !, Dieudonné bat Valls, Moix avale (Attal)
27
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

5 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1455322

    Il est vrai que certains "représentants communautaires" sont tellement idiots qu’on peut les manipuler en les faisant tomber dans des petits pièges, comme ceux relatés ici, grâce à quoi ils font - gratuitement - un boulot d’agence publicitaire ..... C’est à mourir de rire !!!


  • #1455327

    Elle est pas contente Sacha ?
    Qu’est ce qu’on lui a encore fait comme misère ?

    Et à son age, il pourrait arrêter de troller le mouvement "étudiant" ,hein, l’avant garde, place à la jeunesse dans ce pays.


  • #1455477
    le 30/04/2016 par Buleh GILA
    Un jour en France : vendredi 29 avril 2016

    Modiste anachroniste.

    Quand à une adolescente russe tu parles de 39-45, elle pense tailles de chaussures pour hommes et femmes.

    Mais quand tu lui parles de 41-45, elle pense Grande Guerre Patriotique.
    Celle des femmes et des hommes.


  • #1455488
    le 30/04/2016 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Un jour en France : vendredi 29 avril 2016

    Frédéric Beigbeder réalisateur, c’est le même genre de daube calibrée que Yann Moix réalisateur, non ?
    Un enfilage de clichés, témoins d’un imaginaire misérable, de classe sociale "privilégiée" ?


  • #1467390

    Ici un exemple de debunking subtil sur les compteurs linky http://www.koreus.com/video/compteu...
    On invente un faux danger pour que les gens croient qu’ils sont tous faux et qu’il n’y en a aucun.