Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Courrier des lecteurs

Lettre de soutien d’un enseignant en lycée professionnel

Bonjour,

Je tenais à remercier Alain Soral, aussi bien pour la finesse de son raisonnement que pour la qualité qu’il a à exprimer ses idées. Je crois qu’on peut le qualifier, sans discussion aucune, d’« honnête homme ».

J’ai 48 ans, je suis enseignant en lycée pro depuis 25 ans, toujours en banlieue parisienne (91, 77, 93 : mes élèves sont, pour la plupart, des racailles de banlieue...). J’ai toujours voté à gauche, mais ne me suis jamais encarté (ni parti, ni syndicat), car je m’en suis toujours méfié (d’instinct). Je suis chrétien par mon baptême, mais je me considère comme agnostique.

J’ai gobé pendant des années pas mal de choses qu’on nous a fait avaler. Mais l’affaire Dieudonné m’a fait réfléchir... On le décrivait comme antisémite, complotiste, raciste, voire même nazi... Les « maladies » les plus graves ! Je sentais bien que cette affaire « puait » (mais je ne me doutais pas à quel point...), alors j’ai écouté Dieudo sur Internet (ses derniers sketchs, ses déclarations...). Tout « honnête » homme peut alors comprendre que Dieudo est le contraire de ce qu’on dit : 1) il a beaucoup de talent (il nous fait rire) et 2) c’est un honnête citoyen.

À partir de la, je me suis intéressé à des sujets sensibles : Seconde Guerre mondiale, attentats du 11 septembre, sionisme... et ai découvert en fait toute l’hypocrisie, tout le mensonge qui nous entourent.

Et depuis, je me régale des interventions de M. Soral...

Sachez, M. Soral, que j’ai pour vous un immense respect et que j’adhère a votre « projet » : Égalité & Réconciliation, c’est exactement ma philosophie (je suis français !), on ne pouvait pas trouver mieux ! « Gauche du travail, droite des valeurs » : parfait, tout est dit !

Je m’en veux seulement de vous avoir découvert si tard...

Je vais propager la « bonne » parole autour de moi, vous soutenir du mieux possible, mais n’oubliez pas M. Soral que j’ai – nous avons – terriblement besoin de vous !

Courage camarade, il ne faut pas lâcher, on est de plus en plus nombreux avec vous !

Avec toute ma sympathie.

S. G.

Soutenir Alain Soral dans les épreuves qui l’attendent
en faisant un don par Paypal :

Le paiement peut aussi s’effectuer par chèque à l’ordre d’Alain Soral, à envoyer à cette adresse :

Alain Soral
Égalité & Réconciliation
3 rue du Fort de la Briche
93200 Saint-Denis

Retrouvez Alain Soral et Dieudonné chez Kontre Kulture :

Voir aussi :

12 février
Courrier des lecteurs
Concernant la pédophilie et le placement abusif des enfants
38
1er février
Courrier des lecteurs
Pour tout ce que vous m’avez enseigné et transmis...
14
Juin 2019
Courrier des lecteurs
Un artisan contre l’injustice fiscale
8
Mai 2019
Courrier des lecteurs
À propos d’Alain Soral et de l’anti-électoralisme
38
Mai 2019
Courrier des lecteurs
Comme un navire au milieu de la tempête, restez ce capitaine imperturbable
7
Avril 2019
Courrier des lecteurs
Le salut de la France
24
Avril 2019
Courrier des lecteurs
Je vous écris d’Algérie...
37
Mars 2019
Courriers des lecteurs
46
Mars 2019
Courriers des lecteurs
Certains hommes sont de la race des lions
8
Novembre 2018
Courriers des lecteurs
"Grâce à vous je suis certain de ne pas mourir idiot"
32
Octobre 2018
Courrier des lecteurs
27
Octobre 2018
Courrier des lecteurs
Monsieur Soral, vous êtes l’un des derniers résistants français, qui se bat contre le véritable ennemi !
17
Septembre 2018
Courrier des lecteurs
30
Septembre 2018
Courrier des lecteurs
J’ai été antifasciste mais ce temps est révolu
15
Août 2018
Courrier des lecteurs
Alain, vous êtes un penseur, eux ne sont que des youtubeurs
12
Juillet 2018
Courrier des lecteurs
Vous m’avez rendu ma liberté de penser
16
Juin 2018
Courrier des lecteurs
Des contes yiddish pour des écoliers français
44
Mai 2018
Courrier des lecteurs
7
Avril 2018
Courrier des lecteurs
Vous êtes un pare-feu indispensable contre l’injustice
2
Février 2018
Courrier des lecteurs
38
Janvier 2018
Courrier des lecteurs
Le courage contre la tyrannie mondialiste
4
Décembre 2017
Courrier des lecteurs
Ne lâchez surtout rien, le peuple vous soutient
17
Décembre 2017
Courrier des lecteurs
Unir en soi gauche du travail et droite des valeurs
54
Novembre 2017
Courrier des lecteurs
"Elle vit où Marine Le Pen ? À Neuilly, Auteuil, Passy ?"
23
Novembre 2017
Courrier des lecteurs
Un jeune homme en colère contre le néoféminisme
10
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

74 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #703171
    le 27/01/2014 par pff
    Courrier des lecteurs

    Bienvenue au club, S.G., tu vas bientôt (re)découvrir l’insondable débilité (aux sens de "faiblesse" et "folie") de nos collègues. Je te souhaite bien du plaisir à essayer de les réveiller. Pour ma part, je ne prends plus de gants ni ne perds de temps avec les cas désespérés.
    .
    Quand le corps des profs aura enfin recouvré ses esprits, la France pourra peut-être espérer un avenir français. On est loin du compte, mais ne perdons pas espoir car, il faut le comprendre, c’est un grand honneur qui nous échoit d’être de ceux qui vont rendre à notre beau pays sa grandeur en boutant les sionisto-satanico-amerloques hors de chez nous.

     

    • #703451
      le 27/01/2014 par samir
      Courrier des lecteurs

      Tu te trompes camarade, je suis moi même enseignant et en salle des prof, je peux t’affirmer que le débat s’est installé définitivement et la balance se penchera certainement de notre côté, certains ferment encore les yeux et ne veulent rien savoir, d’autres sont plutôt de notre côté mais hésitent à le déclarer ...
      On est plusieurs d’ailleurs à faire le signe de la quenelle en signe de ralliement !!


    • #703663
      le 27/01/2014 par pff
      Courrier des lecteurs

      Salut Samir,

      Ecoute, j’aimerais bien avoir ton optimisme mais, et tu le sais bien, il y a de très fortes différences d’un établissement à l’autre. Etant TZR et changeant très souvent d’endroit, je peux te dire que, sur le nombre, les établissements confits dans la bien-pensance sont la grande majorité.
      .
      Maintenant, j’aimerais bien me retrouver dans ton bahut. Ca me changerais (et j’en ai besoin, comme d’un bon bol d’air, parce que j’étouffe).
      .
      Cordialement.


  • #703223
    le 27/01/2014 par flamby1er
    Courrier des lecteurs

    "À partir de la, je me suis intéressé à des sujets sensibles : Seconde Guerre mondiale, attentats du 11 septembre, sionisme..."

    Un ptit tour du côté du système monétaire peut-être ?

     

    • #704691
      le 28/01/2014 par anonyme
      Courrier des lecteurs

      surtout ! le système monétaire et l’eclavage par la dette c’est le coeur du problème


  • #703246
    le 27/01/2014 par revolutionnaire 2 salon
    Courrier des lecteurs

    monsieur Soral je vais vous envoyer bientôt un peu d’argent lorsque vous serais condamné car je ne crois plus a la justice ce pays malheureusement !!!!!vive la France libre !!!!!!

     

    • #703503
      le 27/01/2014 par Giustizia
      Courrier des lecteurs

      Bravo, et je viens d’envoyer une petite contribution aujourd’hui à Monsieur Soral.


  • #703252
    le 27/01/2014 par contre l’empire
    Courrier des lecteurs

    Bonjour et bienvenu
    c’est très bien d’ouvrir les yeux
    maintenant la prochaine étape est de lire les livres sacrés (Coran évangiles et ancien testament) pour comprendre que la foi en Dieu est véridique.
    Et que même l’athéisme et la laïcité sont 2 complots contre la vérité de la part toujours des mêmes judéo-sionisto-maçons pour nous éloigner de la Foi en Dieu.
    et surtout de PROPAGER la vérité à son entourage !
    amitiés

     

    • #703569
      le 27/01/2014 par Bruno
      Courrier des lecteurs

      Pour ma part l’ami je suis agnostique à force de fréquenter des compères de toutes souches dont le Dieu est evidement toujours le seul et vrai Dieu
      Catho, musulman, etc, j’ai fini par me marrer d’abord par l’aveuglement délirant que génère toutes ces sectes et oui une religion n’est rien d’autre qu’une secte qui a réussi, plus de 800 de par le monde...
      ...... et puis ensuite je suis devenu terriblement triste de voir les effroyables massacres qu’on engendré tous "vos" Dieu(s).
      Je crois que l’homme redeviendra sage quand il mettra ses sornettes aux placards et qu’il s’intéressera enfin à .... l’homme.
      Tout un programme non  ? Aie, je crois que je vais être brûlé vif là non ?


    • #703630
      le 27/01/2014 par AndmeA
      Courrier des lecteurs

      @Bruno

      Il faudrait comparer le nombre de morts pour des guerres de religion et des guerres "pour l’homme", rien que les 2 guerres mondiales font déjà penché la balance d’un certain côté.

      Enfin bref, ce n’est pas le principal, l’important est qu’un enseignant de + a ouvert les yeux ! C’est bien !


    • #703762
      le 27/01/2014 par contre l’empire
      Courrier des lecteurs

      @ bruno
      si des hommes ont instrumentalisé les religions pour mener leurs guerres, c’est leur problème
      la guerre que la religion a voulue a toujours été pour éradiquer l’injustice
      et jamais pour imposer la croyance en Dieu

      moi je suis Musulman mais je connais aussi les évangiles et l’ancien testament.
      Dans le Coran Dieu dit "Pas de contrainte dans le choix de la religion " ++++
      et aussi le prophète de l’Islam Mohammad(Paix sur lui) n’était pas satisfait car il n’arrivait pas à donner la foi à tous alors une révélation lui a été faite qui est écrit comme verset dans le Coran et Dieu lui dit
      "ne sois point triste, car si nous voulions tout le monde aurait cru en une seule nuit"
      alors croire en Dieu ou pas ??? est une épreuve donnée à nous par Dieu....un examen à passer
      alors la solution ne peut pas être dictée de force sinon l’examen est biaisé, faussé
      un vrai examen comme à l’école la question est posée puis à chacun d’y répondre puis on sera noté et jugé....
      la croyance en Dieu est aussi un examen....alors aucun croyant ne doit imposer la réponse aux autres (réponse bonne ou mauvaise)....et Dieu dit bien à son prophète : il ne t’incombe que de transmettre (donc ne rien forcer)
      si le prophète lui même ne devait rien imposer c’est pas ses suiveurs (musulmans) qui peuvent le faire
      les guerres que les vrais croyants mènent sont contre l’injustice entre humains.....et nullement pour imposer une foi ou une religion....
      car Dieu nous a dit de ne pas opprimer mais ne pas accepter l’oppression non plus.....(et c’est dans ce sens de ne pas accepter l’oppression que des guerres peuvent se déclencher)
      amicalement


    • #703799
      le 28/01/2014 par PlacoPlatre
      Courrier des lecteurs

      @Bruno



      ...... et puis ensuite je suis devenu terriblement triste de voir les effroyables massacres qu’on engendré tous "vos" Dieu(s).



      Et encore et toujours la même erreur...désolé mais ça devient fatiguant...ne comprenez-vous pas que le seul responsable des guerres,de tout temps, est l’Homme et seulement l’Homme :

      Il comprend mal les livres sacrés = il fait la guerre
      Il comprend mal la démocratie = il fait la guerre
      Il ne comprend pas du tout son prochain = il fait la guerre
      Il comprend mal la Déclaration universelle des droits de l’homme = il fait la guerre

      (Et il y a ceux qui comprennent très bien mais qui sont malhonnêtes et manipulateurs)

      Je n’ai jamais vu un livre, muni d’une arme, attaquer qui que ce soit...
      Ne rejetez pas la faute sur Dieu, même si vous ne croyez pas en lui...si il vous faut un coupable, c’est ici bas que ça se passe, et, Dieu n’est pas un marionnettiste, il ne nous a pas créé pour diriger nos vie à chaque instant (ça c’est en prévision du fameux argument "si Dieu existe pourquoi il fait pas ci pourquoi il fait pas ça...).



      Je crois que l’homme redeviendra sage quand il mettra ses sornettes aux placards et qu’il s’intéressera enfin à .... l’homme.



      Pour commencer prouvez que ce sont des sornettes comme vous l’affirmez avec conviction (d’ailleurs les avez vous lues ces fameuses sornettes ?), moi je ne peut prouver le contraire et c’est pour ça que je n’affirme rien.
      Ensuite à vous lire on a l’impression que l’Homme est une entité unique...Non l’Homme ne deviendra jamais sage...DES hommes, oui certainement.


    • #704015
      le 28/01/2014 par Bruno
      Courrier des lecteurs

      Bruno à Placoplatre....
      Pardonne-moi pour le mot sornettes, il est de trop, je l’enlève.
      Par ailleurs, je n’affirme rien, c’est typiquement le postulat de l’agnostique.
      Je demande simplement à réfléchir..... Coran, Bible, Totems, Amulettes, Gris-Gris,Zodiac, ..... ouf plus que 784 à citer. Mais ce sera évidement celui que l’on a choisi qui est "le Bon......le seul, le vrai, l’’unique !!!"
      C’est cela que l’agnostie met en lumière en ne cherchant pas à conditionner les hommes dès leur plus jeune age ou lorsqu’il sont en "recheche de spiritualité".
      Pour autant, je respecte par retour toutes les croyances.
      Un long débat non ?
      Bon aller, ce n’était pas l’objet de ce blog Sorry E&R.
      Vive A.S., Dieudo et la France : voila du concret.


  • #703256
    le 27/01/2014 par solaine
    Courrier des lecteurs

    Oh lala ! Les témoignages pour le travail d’Alain sont de plus en plus poignants, et celui-là me touche particulièrement parce qu’il vient d’un enseignant , donc d’un transmetteur de savoirs... à la future génération !

    Quand il écrit : "Je m’en veux seulement de vous avoir découvert si tard..."

    Moi je lui réponds : "Mieux vaut tard que jamais" ou "Il n’est jamais trop tard".

    Cher monsieur, soyez le bienvenu.
    Courage !

     

    • #703702
      le 27/01/2014 par Vent Couvert
      Courrier des lecteurs

      C’est d’ailleurs pareil pour Notre Seigneur Jésus-Christ. Avec lui aussi, il n’est jamais trop tard. Seul la mort physique est le point de non retour.


  • #703258
    le 27/01/2014 par Fredysol
    Courrier des lecteurs

    Hoho mais ce sympathisant ER pourrait donc être un de mes professeurs..
    Ca fait du bien de voir que les gens se réveillent ! Merci Soral, ce que dit cet homme est vrai, on a enormément besoin de vous !


  • #703286
    le 27/01/2014 par Frederic Bautista
    Courrier des lecteurs

    Ça fait du bien de lire des choses comme ça.

    Quand on s’est fait traîné dans la boue par cette bande de racailles en col blanc depuis près de vingt ans, qu’on à vécu jusqu’à la torture à cause de ces mêmes empaffés.

    Et que surtout, l’on voit tous ces "convaincus", vous cracher à la gueule en vous expliquant que vous l’avez bien mérité et qu’en sus vous n’êtes qu’un affabulateur...

    Vraiment,
    ça donne une bouffée d’air de voir que quelques consciences s’éveillent.

    Y en aura t’il assez pour nous sortir de ce cauchemar ?
    J’avoue avoir du mal à vraiment l’espérer.

    Il faut que la majorité des juifs honnêtes se rendent compte de la réalité.

    Car si les choses ne changent pas en douceur maintenant, je crains que,
    sous 10-15 ans tout ça finira mal, très, très, très mal, c’est même sur.

     

    • #703902
      le 28/01/2014 par MohamedG
      Courrier des lecteurs

      10-15 mois oui... C’est déjà en train de partir en quenelle de toute part donc pas la peine de se projeter si loin dans le futur. (Et quelque part ? Al hamdoulillah parce que ça ne peut pas être pire que ça je pense donc SOUTIEN TOTAL A SORAL DIEUDO THIERRY MEYSSAN ROBERT FAURISSON MARION SIGHAUT ET TOUS LES BONHOMMES QUI PEUPLENT CE PAYS !
      VIVE LA FRANCE LIBRE ! RACE D AIGLONS ! JAMAIS VASSALE !


  • #703345
    le 27/01/2014 par quenelle de l’Est
    Courrier des lecteurs

    Témoignage magnifique

    Pour tout vous dire, j’ai parlé aujourd’hui avec un militaire , et ils n’en pensent pas moins


  • #703369
    le 27/01/2014 par sissi
    Courrier des lecteurs

    Je suis un profil identique, enseignante en collège ZEP, 53 ans, jamais syndiquée ni encartée, j’ai aussi ingurgité n’importe quoi mais me suis réveillée il y a un an et j’ai déjà propagé la bonne parole Soralienne auprès de quelques personnes. Ce réveil fait du bien mais aussi du mal car nous nous retrouvons en face de l’impensable, du mensonge, du mal, dur dur à digérer mais on ne peut plus reculer. Courage à A.S et Dieudo que j’estime.

     

    • #703743
      le 27/01/2014 par Giustizia
      Courrier des lecteurs

      Merci de votre témoignage. 50 ans aussi, depuis un an et demi dans l’univers soralien. Qu’est-ce qu’on a gaspillé comme temps ! Oui mieux vaut tard que jamais, mais j’ai une de ses sensations d’avoir tant de choses à rattraper, tant de lectures. Ce site est une vraie communauté, merci.


    • #704221
      le 28/01/2014 par noel
      Courrier des lecteurs

      Le grand souci maintenant va être de faire sortir de l’école tous les élèves pour les soustraire à la propagande, à la falsification de l’Histoire, de leur encadrement dans des enclos télésurveillés entourés de grillage, avec un réglèment intérieur interdisant de plus en plus un véritable espace de liberté, de circulation etc... On se demande pourquoi en fin d’après-midi et soirée nos jeunes minots sont déboussolés, énervés : ils veulent décompressés tout simplement !

      Notre monde devient un zoo de concentration à ciel ouvert ! Relire les témoignages authentiques des camps d’internements, du goulag. Michel Foucault "Surveiller et punir" ! Tout y est ! Nos grandes surfaces, nos magasins, nos écoles, collèges, lycées, hôpitaux, entreprises, bureaux administratifs, métro, ... tous ces lieux respirent l’impersonnel, la souffrance de la perte d’identité.

      Faites lire à vos élèves Globalia de Jean-Christophe Rufin (2004) aux Editions Folio ! L’action se déroule dans un futur indéterminé : en juillet 27 de l’ère globalienne, dont on sait seulement qu’elle est postérieure à la nôtre. Une sorte d’État mondial, Globalia, assure à ses citoyens la sécurité, la prospérité et une certaine forme de liberté à partir du moment où ils ne remettent pas en cause le système. Les zones sécurisées sont principalement situées dans l’hémisphère nord, tandis que les non-zones, essentiellement dans l’hémisphère sud, sont réputées inhabitées et servent de refuge à des populations que le pouvoir central qualifie de « terroristes ». Baïkal, un jeune Globalien, cherche à fuir cette société qui lui pèse sur les épaules. Ce jeune homme se fait enrôler dans une machination que Ron Altman a inventée. Celle-ci consiste à créer un ennemi public numéro un pour allier les globaliens contre cette menace extérieure des "non-zones".

      Attention très subversif. Si vous souhaitez continuer à vivre tranquillement dans votre société de Bisounours ou tout lemondeylestgentil et où les mamamouchis vous veulent que du bien, ne poursuivez surtout pas votre lecture. Vos élèves rescapés devraient adorer !


  • #703410
    le 27/01/2014 par Le_Vrai_AB
    Courrier des lecteurs

    Bien venu au club S.G
    Alors pas trop douloureux le passage de la pillule rouge ? Quand même !


  • #703462
    le 27/01/2014 par seber
    Courrier des lecteurs

    Mieux vaut tard que jamais !
    Récit émouvant, comme tous ceux et celles qui sortent de la Matrice.


  • #703634
    le 27/01/2014 par Mustapha k
    Courrier des lecteurs

    Des adolescents qui apprennent un métier au lycée : des racailles ???

     

    • #703742
      le 27/01/2014 par Moi, Peter Sellers
      Courrier des lecteurs

      Bah ouais nombre d’entre eux n’ont meme pas conscience qu’ils apprennent un métier... Il ne faut pas regarder les détails mais bien le fond du discours... Le prof démontre qu’il a un bon fond alors pourquoi ne pas le croire lorsqu’ils dit que nombre d’entre eux font preuve d’incivilité et ont une attitude négative (racailleux sur les bords...).
      PS : Attention, "Racaille" est bien le terme qui était utilisé par les jeunes de banlieue eux-même pour nommer, vers la fin des années 80, les raclures qui faisaient de la dépouille (agressions et vol de blousons). Racailles justement en contraste avec le jeune de banlieue lambda et ses références idéalistes à l’esprit Hip-Hop qui était fortement compétitif mais aussi très fair-play...


    • #703782
      le 27/01/2014 par crcmh
      Courrier des lecteurs

      C’est une "caricature" pas une stigmatisation.


  • #703639
    le 27/01/2014 par Hussard68
    Courrier des lecteurs

    Nous sommes beaucoup à nous retrouver dans ce courrier je crois.
    Et comme dit ce monsieur : courage, nous avons besoin de vous !

     

    • #704005
      le 28/01/2014 par servirlaFrance
      Courrier des lecteurs

      Oh oui nous sommes nombreux à nous retrouver dans ces lignes !

      Comme vous j’ai pris conscience de la manipulation généralisée qui nous impose une vision monolithique du monde.

      Longtemps dans le rang, il a fallu que je "creuse" moi-même ces orientations "dissidentes" pour prendre conscience, dans une perception macroscopique, de l’omniprésence du mensonge "officiel" et comment l’éthique journalistique et politique a été remplacée par la "communication".

      La "communication" n’a que faire de la Vérité et seul compte la force de persuasion d’un message.

      C’est une insulte à notre intelligence et une insulte quotidienne à la démocratie !

      Bravo à vous Monsieur Dieudonné, Bravo à vous Monsieur Soral et à tous ceux qui luttent contre ceux qui souhaitent un peuple de moutons bêlants.


  • #703642
    le 27/01/2014 par Woo-Tong Pyjama
    Courrier des lecteurs

    Ca fait froid dans le dos : le type a attendu l’affaire Dieudo pour commencer à avoir "envie de vérifier par lui même". Il lui a fallu Dieudo pour commencer à se douter de quelque chose. Dieudo pour avoir besoin, 12 ans après, de se pencher sur la version officielle du 11/9.

    Et c’est un prof. Quel est son recul face au "savoir", face à "la vérité" ? Quelle démarche d’autonomie a-t-il eu pendant 25 ans ? Aucune, alors qu’il avait la charge de la formation des enfants.

    Alors bien sûr, vaut mieux tard que jamais, mais c’est consternant sur le fond.

    Bon, en tout cas : MERCI DIEUDO, tu fais des miracles ! Ton sacrifice réussit même à ouvrir les yeux de la caste la plus désespérante de la nation : les profs.

     

    • #703754
      le 27/01/2014 par wayland
      Courrier des lecteurs

      Avant que le crise ne s’abatte sur nous, un français moyen (moyennement éduqué, moyennement riche et moyennement politisé) n’avait que peu de raison d’ouvrir les yeux sur les tenants et les aboutissants du grands cirque du pouvoir. La pensée ambiante, un futur à imaginer, le boulot à assurer, les innovations technologiques en plein boum ne laissaient pas beaucoup de raisons de gratter la surface. Sans blessure initiale dans laquelle la graine de la dissidence peu germer il faut pas mal d’emmerdes dans sa vie ou dans le monde pour ameublir assez l’âme afin que la graine s’y plante....
      Les jugements à l’emporte piece, c’est bien quand on est ado pour se taper la passionaria de la classe, mais en dehors de ça...


    • #703783
      le 27/01/2014 par Christineb
      Courrier des lecteurs

      Ça c’est pas très sympa cette remarque ! :-) chacun sa route et les deux vôtres se rejoignent sur ER,et c’est bien ainsi


    • #704079
      le 28/01/2014 par Pamfli
      Courrier des lecteurs

      Les professeurs ont un statut qui les préserve de la précarité, c’est un corps très puissant et tout particulièrement choyé par nos politicards juste avant les élections... N’étant pas confrontés à certaines difficultés sociales majeures et notamment le risque de perte d’emploi, vécu comme une épée de Damoclès par les autres, ils n’ont pas à se confronter à certaines réalités de la société française, à réfléchir tout simplement sur la plan politique, par conséquent pratiquement tous encartés progressistes socialistes et surtout pas révolutionnaires : pour illustration, le décalage entre parents et professeurs/instituteurs est saisissant, deux réalités qui ne se comprennent plus, les résultats scolaires sont catastrophiques, car en France depuis longtemps, les discriminations sociales, culturelles, intellectuelles, de croyance... bref politiques sont telles qu’elles deviennent des fractures béates entre les gens : doté d’un esprit partisan, chacun voyait midi à sa porte, mais là aussi il semblerait que « le changement c’est maintenant ! » enfin je l’espère.


    • #704153
      le 28/01/2014 par micmac
      Courrier des lecteurs

      Entièrement d’accord, c’est extrêmement inquiétant de voir à quel point les cerveaux sont lobotomisés depuis 40 ans, de voir que des enseignants totalement noyés dans leurs dogmes gaucho ont besoin d’une affaire comme celle de dieudo pour se remettre en cause et se poser LA question :

      "Mais si j’avais tout faux malgré mes certitudes" ?

      Cela me sidère que des enseignants mettent autant de temps à comprendre à quel point le système est vérolé, trompeur, machialvélique.

      Mieux vaut tard que jamais, mais le réveil va être brutal pour cet enseignant car si il tire sur la ficelle, c’est toute la pelote qui va suivre et psychologiquement, ça va être très dur pour lui...mais en même temps, ce sera libérateur !


    • #704287
      le 28/01/2014 par Joseph
      Courrier des lecteurs

      Cher ami, tu ne soupçonnes pas la puissance d’aliénation des merdias...
      Mieux vaut tard que jamais, je crois que c’est le seul commentaire à faire, d’autant qu’aggravation de la crise aidant, la spirale de la prise de la désaliénation prend une allure des plus intéressantes...
      Tu es sans doute bien plus jeune que ce professeur qui a 48 ans comme moi. Tu as peut-être moins de responsabilités, tu es peut-être aussi davantage curieux, enfin bref vous n’avez pas le même parcours et ce monsieur possède sans doute des capacités et savoir faire qui seront bien utiles à la nation renaissante : c’est ce qui fait un peuple.
      La lecture d’un tel courrier me fait un immense plaisir : sais-tu ce que c’est que de prêcher dans le désert depuis plus de 15 ans (ce qui d’ailleurs ne fait pas de moi non plus un champion de lucidité !). Oui, quel plaisir ! Je le goûte intensément et espère de plus en plus.
      Fais de même. Car la lutte n’est pas finie et sera dure sinon cruelle.


    • #704370
      le 28/01/2014 par Woo-Tong Pyjama
      Courrier des lecteurs

      @Wayland

      On peut en faire une question de prospérité, de confort, de "français moyen"... Si on veut évacuer toute question morale.
      C’est une question de sensibilité à la souffrance DES AUTRES, à la souffrance collective, qui est en général aisément visible et constatable sans avoir besoin d’être soi-même dans la merde. Un prof, d’ailleurs, s’il est très rarement prospère, ne finit que rarement dans la merde économique.
      Or les gens n’ont pas un coeur de pierre. C’est juste qu’ils préfèrent l’aveuglement, pour se protéger de la souffrance des autres qui leur est insupportable. Ils coupent leur intelligence pour se préserver.

      Le premier problème, c’est que ce comportement que je peux comprendre, je le trouve consternant chez des personnes qui ont charge d’éducation. Un faute éthique et professionnelle. Mais à la limite, débrancher son cerveau peut être une question de survie, pour une raison ou une autre, sur le plan individuel. Je ne vais pas critiquer l’individu, loin de là.

      Le deuxième problème, par contre, est bien plus grave parce qu’il est d’ordre collectif, et il a un impact national : c’est que c’est quasiment chez les profs qu’on trouve le plus d’aveuglés volontaires, d’aveuglés par principe, parce que c’est une catégorie où règne le dogmatisme niais et le conformisme beni-oui-oui. Et ça c’est DRAMATIQUE.
      C’est d’ailleurs sûrement comme ça qu’on les sélectionne, puis formés : pour avoir un corps professoral intellectuellement lâche.

      Heureusement que de temps à un autre, l’un d’eux, comme l’auteur de la lettre, en réchappe. Mais sa vie dans la salle des profs va lui sembler un enfer, désormais.


  • #703668
    le 27/01/2014 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Courrier des lecteurs

    Il est de bon aloi de saluer tous les ralliements, même tardifs, à la juste cause, mais un petit effort introspectif pour une autocritique constructive ne serait pas de trop.
    A vos collègues donc :
    Vous, les enseignants qui avez méprisé toute forme de vocation à l’excellence pendant tant d’années, qu’avez-vous à répondre à ceux que vous condamnez à la médiocrité par la faiblesse de vos cours ?
    Qu’est devenue la vocation de vos aînés qui leur faisait certes apprécier le confort de la fonctionnarisation, mais ne les écartait pas des exigences et de l’effort qui sont la norme pour celui qui transmet le savoir ?
    Et votre idéologie, cet héritage souvent malsain de Mai 68, qui vous a contraint de l’imposer à ceux qui en sont les victimes aujourd’hui et entament leur vie d’adulte sans le moindre savoir authentique ni connaissance fondamentale ?
    Chacun est libre de choisir, vous avez fait, pour la plupart, celui de la facilité. Pour votre petite carrière ? Pour la mutation attendue ? Pour satisfaire votre besoin de ce que vous croyez à tort subversif ?
    Combien d’entre-vous se sont élevés contre la caste des inspecteurs "psychologisants" et autres recteurs "fiondehamsterisés" qui ont généralement comme caractéristique première, à part leur "obédience truellique", de n’avoir jamais enseigné ?
    Et vos syndicats, ces repaires de fainéants et autres agents patentés d’un pouvoir pourtant illégitime, qui vous a forcé à y adhérer ?
    Il fut un temps (que les moins de vingt ans...) où le professeur de mathématiques maîtrisait aussi notre langue, exercice souvent impossible pour son collègue dont c’est la matière aujourd’hui...
    Que s’est-il passé pour qu’un "professeur de philosophie" puisse dire à son élève qu’il aurait eu "la moyenne" s’il n’avait pas cité Soral dans sa copie alors qu’il mériterait objectivement un zéro pointé, Soral ou pas ?
    Vous détenez une part non négligeable de responsabilité pour cette misère culturelle, intellectuelle et morale ambiante. Vous êtes le système car vous en vivez, vous êtes les victimes de vos faiblesses et lâchetés du quotidien, dites-le, simplement.
    Soyez forts maintenant, la résistance (véritable) compte sur vous.

     

    • #704025
      le 28/01/2014 par un prof !!
      Courrier des lecteurs

      Je me sens obligé de répondre à ce post...
      Ne confondez pas les profs et le système éducatif...les profs sont des fonctionnaires qui font ce que l’on demande de faire, ils ont peu de marge de manoeuvre....Le changement majeur du système éducatif depuis 40 ans n’est pas de leur fait, c’est une volonté politique !!
      De plus il est beaucoup plus compliqué d’être prof aujourd’hui !! on leur demande non seulement de faire les cours comme avant mais aussi d’être conseillé d’orientation, flic, palier à l’irresponsabilité des parents...tout ça pour un salaire bien maigre et aucune reconnaissance sociale (contrairement à l’ancien temps...)
      Bref ne tirez pas sur les profs...vous vous trompez de cible.


    • #704054
      le 28/01/2014 par Mariana
      Courrier des lecteurs

      Heureux qui comme Ulysse,

      Les rares enseignants à s’élever contre la caste des inspecteurs le paient très cher : les lanceurs d’alerte sont marginalisés, leur message n’est pas entendu (cf la lettre laissée par Pierre Jaque, le 1er septembre 2013). Les courriers envoyés à la hiérarchie restent lettre morte (pas de réponse d’un seul inspecteur en 20 ans de carrière). Dans votre dos un rapport "secret" accompagne votre notation administrative vous signalant comme un vilain petit canard (découvert dans mon dossier avant mon départ) sans qu’évidemment vous puissiez vous défendre.

      Qui dans cette putain de société est prêt à affronter ce harcèlement ?

      Les profs sont tenus à la "réserve du fonctionnaire", c’est moins rigide que dans la gendarmerie mais c’est déjà très efficace. Parler dans une salle des profs de la version officielle du 11 septembre, c’est immédiatement attirer sur soi la désapprobation générale au motif que vous êtes "complotiste". Les profs d’histoire sont dans ce sens redoutables ! A quelques exceptions près, ils verrouillent toute conversation sollicitant de leur part un début de remise en question du programme d’histoire officielle. Je ne parle évidemment pas des lois mémorielles que je n’ai jamais osé évoquer, là, je crois que j’aurais eu un procès en inquisition !
      Et quand vous adoptez ce comportement, que vous exprimez vos doutes, votre colère, que vous pointez les dysfonctionnements, on vous dit "Prends de la distance, tu prends les choses trop à cœur..." Et on vous renvoie aussi sec à une fragilité personnelle, une inadaptation. Voilà.

      Réconciliation, ça veut dire recréer de la cohésion et tirer tout le monde vers le haut autant que faire se peut !

      Courage à ce collègue qui reste dans la place, il va lui en falloir !


    • #704286
      le 28/01/2014 par dissonance51
      Courrier des lecteurs

      Je réponds au message de "par un prof".
      Je le dis gentiment mais votre message révèle un étonnant manque de maîtrise de la langue française chez quelqu’un qui est censé transmettre le savoir...
      On leur demande d’être "conseillé" d’orientation ? Celui qui reçoit des conseils donc ? Ne leur demanderait-on pas plutôt d’être "conseiller", celui qui conseille, non ?
      On leur demande de "palier à "l’irresponsabilité des parents ? Mais un "palier" c’est en haut d’un escalier, non ? Alors que voulez-vous dire ? Ne serait-ce pas "pallier", plutôt ? Mais on ne pallie pas "à" quelque chose, on pallie quelque chose.
      Véniel tout cela direz vous ? Oh non, vous voyez bien que ces erreurs affectent le sens. Et comment pourrez-vous corriger ces erreurs chez vos élèves si vous les commettez vous-même ?


    • #704522
      le 28/01/2014 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Courrier des lecteurs

      @ un prof !!

      Tout d’abord, vous n’êtes obligé de rien à moins que vous vous sentiez mon obligé, pas si surprenant finalement lorsqu’on a pris l’habitude de lever le doigt pour aller pisser !
      Sérieusement ! Je ne "tire" pas sur les enseignants, je leur demande de changer d’attitude pour rejoindre les justes et être enfin courageux.
      P..., réveillez-vous, quel sous-homme accepterait toute son existence d’être soumis à ce point. Ce ne sont pas des jérémiades que l’on veut entendre de vous, soyez dignes ! Cessez cette victimisation permanente ! Vous prétendez être libres et faire la leçon mais vous vous comportez en bons petits soldats incapables de sortir du cadre imposé !
      La société et les parents sont malades, certes, mais jamais l’idée même d’une autocritique ne vous effleurerait l’esprit. Ce n’est pas votre faute, ils vous pointent une arme sur la tempe et vous appuyez sur la détente, c’est vrai que vous avez des ordres ! Palier vos faiblesses en balayant devant votre porte, acceptez l’idée que vous êtes médiocres aujourd’hui et devenez brillants demain !
      "Faire les cours comme avant" dites-vous si bellement ? Chiche ! Les cahiers des mômes d’aujourd’hui ne ressemblent à rien, tout n’y est que misère et désolation ! Le contenu est simplement grotesque et la forme pitoyable ! C’est forcément réac’ un cahier bien tenu avec une belle écriture ! Mais cela donne aussi le sens du beau aux enfants, le "concept" vous échapperait-il ? Une merde tirée d’Internet collée de biais sur une feuille avec trois mots à compléter à la main et hop c’est "moderne", laid donc !... Et très vite oublié, aussi.
      Votre incurie est sans limite, même le couplet de "la reconnaissance sociale" n’est pas en reste. P..., vivez pour vous et vos élèves, pas pour le regard des autres ! Vous êtes une caricature de vous-même, désespérant !
      Et toutes les Farida Belghoul, qui sont-elles pour vous ? Des traîtres ? Pour ma part, je les vénère ! Voilà, ces personnes sont dignes, ne baissent pas les yeux, ne se plaignent jamais et leurs élèves les respectent parce qu’ils ont compris que cette autorité-là est respectable et les pousse à s’extraire de l’abjection qu’ils subissent.


    • #704594
      le 28/01/2014 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Courrier des lecteurs

      @ Mariana

      J’entends bien l’impossibilité de dialoguer avec les cons, et après ! Vous voudriez dépenser votre énergie à les convaincre ? On s’en tape des états d’âme de cette communauté de décérébrés, ce sont les enfants qui comptent !
      L’Education Nationale est la pire saloperie institutionnelle dans notre pays, vous le savez et nous le savons. Tout système peut aussi être contourné, soyez créatifs donc ! Vous vous plaignez de vos collègues professeurs d’histoire, pour ma part je les adorais quand j’étais élève ! Ils étaient mon petit moment de bonheur de la semaine, tout de velours côtelé et avec l’appareillage intellectuel de l’idéologue gauchiste, c’est comme cela que je les préférais !
      Leur bêtise et leur suffisance abyssales étaient la garantie pour moi de rafler la mise à chaque devoir, il me suffisait de leur servir le ragout mensonger qu’ils attendaient, simple, non ? Je suis même certain qu’ils gagnaient leur domicile le soir et se vautraient devant Canal+ avec le sentiment du devoir accompli ! Quelle bande de pitres, quand même !
      Pour les inspecteurs aussi, vous saviez qui ils étaient et quand ils venaient, ce n’est tout de même pas si compliqué d’entrer dans leur jeu et un peu de complicité avec vos élèves pouvait même vous y aider. Laissez-moi vous livrer une anecdote. Lorsque j’étais au lycée, j’avais un professeur d’Anglais dont les cours étaient souvent le théâtre d’un chahut incroyable. Elle était trop timide mais nous l’aimions bien. Un jour, elle nous a prévenus de la visite d’un inspecteur à notre prochain cours. Nous nous sommes donc tous mués en élèves modèles intervenant sans cesse avec nos questions pertinentes pendant la durée de "l’inspection" du blaireau à lunettes. Elle n’a pas manqué de nous remercier à son cours suivant... et nous avons repris notre joyeux bazard.


    • #705338
      le 29/01/2014 par Mariana
      Courrier des lecteurs

      @Heureux qui, comme Ulysse

      Votre recommandation donc, la duplicité ! En effet, c’est la "qualité" requise pour survivre dorénavant dans l’Éducation Nationale et ailleurs. Un soupçon d’hypocrisie par là-dessus et hop, le tour est joué ! Voilà ce qu’il convient selon vous d’inculquer au plus tôt aux générations montantes ? Ce n’est pas ma conception, ni de l’éducation, ni de l’école.

      En attendant, vous avez peut-être raté votre vocation, vous auriez fait un inspecteur conforme : on comprend en vous lisant que prodiguer des conseils creux en toute méconnaissance du terrain vous inspire...


    • #705774
      le 29/01/2014 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Courrier des lecteurs

      @ Mariana

      Vous honorez donc parfaitement votre profession ! Vous ne savez pas, et s’il y a quelque chose de creux, c’est plutôt le contenu de l’enseignement aujourd’hui. Que savez-vous de ma méconnaissance du "terrain" ? Rien, bien entendu, mais vous avez déjà un avis tranché là-dessus ! E&R est donc vraiment un lieu de vérité, par votre commentaire, vous dévoilez toute l’imposture de cette caste pétrie de suffisance et d’ignorance crasse à qui nous devrions confier nos enfants. Votre terrain, comme vous aimez à le glorifier, quel est-il ? Le formatage des esprits, la fabrication en chaîne de consommateurs dociles ?
      Maintenant, vous voudriez lutter contre un système pervers sans utiliser ses propres armes contre lui-même ?
      Pourquoi pas, attendons donc ce résultat qui ne viendra pas !
      Cette tendance à sur interpréter un propos est aussi révélatrice de votre incapacité à argumenter, vous détestez les dogmes anciens mais le vôtre reposerait sur la raison ou la vérité ? Comme celle du 11 Septembre ou de "l’écologie" ?
      Qui vous parle d’enseigner l’hypocrisie et la duplicité aux enfants ? Je vous indique une réaction proportionnée dans une circonstance particulière, rien de plus. Vous, avec votre mépris insolent de vos élèves, vous considérez qu’ils ne sont pas en mesure de faire la part des choses. Je prétends que oui, comme je prétends aussi que les élèves sont en meilleure santé mentale et psychologique loin de l’Ecole actuelle. Mais il est vrai que le cadre n’est plus le bon, de tout temps, les enfants venaient à vous pour s’instruire ; vous prétendez devoir les conditionner (éduquer dans votre esprit) et leur faire ingérer toutes les ignominies promues par un pouvoir illégitime aux mains de psychopathes. Mais rassurez-vous, les parents reprennent actuellement leur rôle premier. Vouloir toucher aux enfants est le dernier crime que l’Empire ne pourra commettre.


    • #706401
      le 30/01/2014 par Mariana
      Courrier des lecteurs

      @ Heureux qui, comme Ulysse

      Vous avez l’air très en colère, je le conçois et il ne fait pas bon vous contredire. Vous êtes libre de me faire un procès d’intention si cela vous chante mais je crains que ce ne soit une perte de temps pour tout le monde. Chacun appréciera comme il l’entend votre véhémence.


  • #703670
    le 27/01/2014 par lurdes
    Courrier des lecteurs

    Bienvenue dans la résistance française. Comme vous j’ai été aveugle et esclave toute ma vie. Et puis j’ai fait le mur il y a un an grâce à Soral. Au début ça a été la dépression : trop dur l’étendue du mensonge. Depuis je ne cesse de "porter la bonne parole". Plus moyen de faire marche arriére. Et ça marche. Ceux qui me tenaient pour folle alors retrouvent la vue à leur tour. Il faut les comprendre, ça fait trop mal. J’ai découvert les évangiles et je constate que nous sommes retournés à la case départ d’il y a 2000 ans. La résistance que nous menons aujourd’hui est celle du Christ : la vérité contre le mensonge. Mais il est écrit que nous gagnerons, car il n’ a pas été sacrifié pour rien. L’heure de vérité est trés proche. Et la vérité est le seul chemin. Continuons le combat toujours plus nombreux. Bien à vous mes amis et fréres.


  • #703737
    le 27/01/2014 par krissy59
    Courrier des lecteurs

    « 91, 77, 93 : mes élèves sont, pour la plupart, des racailles de banlieue...) »
    Des précisions sur cette phrase auraient été utiles.

     

    • #704219
      le 28/01/2014 par lejuste
      Courrier des lecteurs

      Pour Albert Dauzat, dans dictionnaire étymologique, ce serait une forme normano-picarde qui aurait la même racine que l’ancien français rasche ou rache (« teigne ») du latin vulgarisé rasicare (« gratter »).

      Ainsi trouverait-on une trace de ce terme dans le provençal rascar (« racler ») ou raca (« rosse », « chien  »), et même dans la Bible sous la forme raca (Mathieu, 5, 22 : « Mais moi, je vous dis que quiconque se met en colère contre son frère mérite d’être puni par les juges ; que celui qui dira à son frère : Raca ! mérite d’être puni par le sanhédrin ») où il tient lieu d’insulte.

      Ce mot là est une insulte, ce monsieur a encore quelques graines de m..... dans es yeux, prions qu’il les retire très vite


    • #705158
      le 29/01/2014 par robin
      Courrier des lecteurs

      @ lejuste
      De la part d’un prof, c’est choquant c’est vrai. On attendrait de lui qu’il sache trouver les mots adéquats.
      Mais comment appelons-nous des jeunes qui usent de violence gratuite, d’un langage ordurier et qui menacent et frappent toute personne qui les contredit ?
      Dans mon quartier, on les appelle des racailles. C’est comme ça. C’est des mecs, tu les reconnais assez vite. Pas besoin de faire un dessin. C’est ton expérience et ton intuition qui te disent de les éviter. Après, selon que tu es habitué à trainer dans les rues ou pas, tu es plus à même d’avoir des relations "cordiales". A être capable de faire la différence entre des jeunes qui ont du caractère, qui sont en groupe sans pour autant être une menace, et les vraies racailles, capables de s’attaquer à des individus pacifiques. Tu connais ? Bah voilà. Pas la peine d’aller chercher midi à quatorze heures.
      Je pense que ce prof doit avoir un peu de tout ça dans son établissement. Franchement difficile !!!


  • #703870
    le 28/01/2014 par JOHAKIM
    Courrier des lecteurs

    Le peuple de FRANCE commence à se réveiller, ce n’est que le début. Faite connaitre le site d EGALITE ET RECONCLIATION en masse amies quenelliers.

     

    • #703986
      le 28/01/2014 par Ced
      Courrier des lecteurs

      Je suis en Corrèze, à Brive, à 20 min de Tulle et à 50 min de Limoges où Dieudo s’est produit Samedi 25. il n’a rempli qu’un quart du Zénith alors que partout ailleurs c’est bondé.

      Là où je veux en venir c’est que certains secteurs sont propices pour faire connaître E&R, Mais ici, si l’on parle du 11 Septembre ou de l’ananas, y’a toujours une conne (souvent une nana, allez savoir pourquoi) pour vous dire qu’elle connait le grand père par alliance de la tante de la belle mère par son chat qui est mort en chambre à air !
      Si vous prononcez le nom de Soral, les gens font deux pas en arrière en vous regardant de bas en haut et deviennent liquides comme s’ils avaient vu un kamikaze miné de C4 !
      A partir de là, c’est quasiment impossible d’entamer une conversation sans être traité (en sous-entendu) de facho antisémite qui stigmatise l’amalgame des zeurléplusombres.

      Question train de vie ici, c’est largement au dessus de la moyenne nationale et question mentalités, on est encore en 1995....... Alors avec ça !

      Evidemment, les choses bougent quand même, mais à une echelle si faible que j’ai du mal à concevoir une sortie imminente du tunnel.
      Heureusement qu’internet me permet de me rendre compte que la réalité est plus plaisante à voir.


  • #703879
    le 28/01/2014 par Hijack
    Courrier des lecteurs

    Si l’Education Nationale s’y met ... (ne rêvons pas, disons quelques esprits critiques, libres et sachant réfléchir), après les forces constituées, le monde médical et sportif, le monde artistique, on peut facilement imaginer la suite. Merci à Valls d’avoir boosté cette progression.
    .
    Bravo à cet enseignant qu’on ne peut qu’encourager à faire passer le message !

     

    • #704533
      le 28/01/2014 par FD
      Courrier des lecteurs

      Le monde médical ??


    • #705282
      le 29/01/2014 par ali
      Courrier des lecteurs

      Je suis medecin et je soutient SORAL et DIEUDO à 100%. Le monde se reveille, j’ai fait visionné des videos de Soral et Dieudo à des confrères, ils ont tout de suite adheré. L’oligarchie commence à se preparer pour un depart à l’etranger ou à Jérusalem (puisque Israel et au dessus des institutions françaises, Jerusalem n’est pas une ville etrangère).
      Toute revolution necessite une prise de conscience de l’elite intellectuelle, ce que fait admirablement Soral.
      Il faut poursuivre la diffusion de la verité, et leur glisser une enorme quenelle dans le fion !!!


    • #705683
      le 29/01/2014 par israel dehors....
      Courrier des lecteurs

      le monde médical en France (ses plus hauts postes = professeurs agrégés chef de service dans les CHU)
      sont entre les mains des judéo-sionistes à 90% = suffit de voir leurs noms
      les chrétiens et musulmans ont des postes bien moins importants et travaillent comme médecins de 2e classe très souvent


  • #703923
    le 28/01/2014 par les jeux sont faits
    Courrier des lecteurs

    Je suis entrée dans l’éducation nationale à une époque où il me fallait impérativement un job et un logement pour des raisons personnelles. J’affrontais à cette époque la crétinerie des gratte-papiers jaloux de leur semblant de prérogatives et d’un mépris sans équivalent pour les sans-papiers. A cette époque l’educ-nat recrutait des maitres auxiliaires largement et dans de multiples disciplines, notamment pour enseigner en lycée pro.
    J’ai très vite pris beaucoup de plaisir à transmettre un peu de savoir à des jeunes gens plus ou moins attentifs mais toujours vrais.
    En revanche je n’ai jamais accordé la moindre importance à toute la comédie des avancements. Mais sans calcul aucun j’ai toujours eu énormément de chance en ce qui concerne mes mutations.
    Quant au corps enseignant que dire...Corporatistes, intrigants, avec un goût prononcé pour la connivence socialiste.
    Pas plus tard qu’hier réunis autour d’un café ils étaient nombreux en salle des profs à se lamenter sur la relative réussite de la manif de dimanche.
    Il fut un temps où je m’attardais dans ces réunions informelles et donnais parfois un avis disons mesuré. Plus guère, sincèrement plus guère. Je crois que c’est peine perdue sauf avec certains et en marge de ces pauses café de 10 heures.
    Car évidemment quand à 20 ans vous abandonnez les problèmes de la fac pour en résoudre d’autres bien plus cruciaux la justesse des discours de Soral, même encore balbutiant, vous interpelle.


  • #703925
    le 28/01/2014 par Tai
    Courrier des lecteurs

    C’est toujours un plaisir de lire des lettres de soutien.
    Le combat progresse, chaque personne éclairé sur les grands enjeux idéologiques et l’avenir malsain des générations futures doit apporter sa contribution pour prêcher la vérité.

    Il n’y a aucune honte de découvrir le combat de Mr SORAL même tardivement, l’oligarchie l’a contraint à rester dans l’ombre mais son acharnement porte ses fruits. Cette nouvelle année commence sur les chapeaux de roue avec l’affaire Dieudonné, le jour de colère... On sent le vent qui tourne.

    Soyons tous unis, ne critiquons pas les nouveaux camarades mais accueillons-les avec respect et humilité.


  • #703959
    le 28/01/2014 par vat.lozem@laposte.net
    Courrier des lecteurs

    « J’ai gobé pendant des années pas mal de choses … »
    « Je m’en veux seulement de vous avoir découvert si tard... »
    « Je vais propager la « bonne » parole autour de moi… »
    Bienvenu au club camarade !

    Le lavage des cerveaux pratiqué depuis des décennies rend les esprits à priori hermétiques aux discours d’Alain Soral, et il vaut mieux être un peu préparé pour encaisser sa première « vidéo du mois » : dose de ré-information carabinée et style inhabituel…, plutôt percutant.

    Sans préparation, il y a risque de rejet de la part d’un esprit lessivé à coups d’UMPS, de dette, d’euro et de « souvenir party ».

    Comment peut-on propager la « bonne » parole auprès d’un public plus large ?
    Comment faire pour ouvrir les yeux de ceux qui gobent l’info mainstream ?
    Existe-t-il un document imprimable (ou autre) qu’il serait possible de donner autour de soi pour tenter de déclencher une première étincèle, pour provoquer un premier questionnement ?

     

    • #704039
      le 28/01/2014 par clavidus
      Courrier des lecteurs

      Très bonnes remarques.
      Je me fais également ces remarques sur l’efficacité du discours d’AS.
      Quoi qu’il en soit je ne connais aucun partie politique ou personne publique parvenant à fédérer autant de monde à travers son discours. (Cela fait environ 4 ans que je connais SORAL)
      On peut comprendre parfaitement le logiciel de pensée d’AS, il nous manquera toujours sa verve qui est basée sur une expérience et une érudition que peu d’entre nous possèdent.
      Un voisin m’a remercié de lui avoir fait découvrir le site d’ER.
      L’idée de fiches pratiques me parait plutôt bonne.
      Bienvenu à cet enseignant pour sa remise en question.


    • #704186
      le 28/01/2014 par PleinMaCouche
      Courrier des lecteurs

      Comme vous, je rencontre parfois des gens qui sont dans la matrice et finalement, ça me fait sourire de les voir et de discuter avec eux.
      J’ai l’impression d’être dans un film ou à une autre époque (des discours du début des années 2000).

      Vous voudriez les débrancher avec un argumentaire, mais vous, comment avez-vous été débranché ?

      Pour ma part, j’ai commencé à me poser des questions sérieuses quand j’ai vu que Cohn Bendit tenait des propos pédophiles, je me rappelle m’être dit : "non, pas lui quand même". Ensuite j’ai fait le lien en me rappelant avoir entendu à la TV Frédéric Mitterrand faire des aveux du même genre en plus récent.

      Il m’arrive de tenter de débrancher les gens de mon entourage surtout avec des éléments tangibles, vérifiables et indéniables (le comble serait qu’une personne de la matrice vous dise que ce que vous dites n’est pas possible, que vous hallucinez).
      Par exemple, récemment, j’ai fait circuler le rapport de l’OMS ou figure la matrice comportementale (p38 du pdf) avec comme projet la masturbation à l’école pour les 0-4 ans.
      A cela on peut coupler les aveux vidéo de Cohn Bendit et Frederic Miterrand sur la pédophilie pour expliquer que finalement, bien que de tels projets pour nos enfants soient hallucinants, il ne devrait pas y avoir d’objection de la part de nos politiques compte tenu des mœurs de certains.

      Voici les liens :
      Rapport OMS via E&R : http://www.egaliteetreconciliation....
      Aveu de Cohn Bendit : http://www.youtube.com/watch?v=9P7U...
      Aveu de Frédéric Miterrand : http://www.youtube.com/watch?v=OY8I...

      Dernier point également, je ne cherche pas à convaincre que je détiens la vérité ni à faire du prosélytisme.
      Je sème des graines, les gens en picorent s’ils veulent.
      Je pense qu’il leur faut un peu de temps pour digérer tout ça même si des fois on voudrait bien les secouer tellement ils paraissent affligeants de naïveté.
      Par exemple :
      - lorsque l’on me demande si je ne vais pas un peu trop loin. A propos de l’assouplissement de la loi sur l’IVG, j’avais dit qu’on tuerait des enfants pour le simple fait qu’ils soient du mauvais sexe, une fille alors qu’on voudrait un garçon.
      - ou lorsque j’ai montré l’article sur le couple allemand emprisonné pour opposition au gender => cet article est faux, l’Allemagne ce n’est pas la Corée du Nord.

      Je pense que transmettre des vidéos sur l’actu puis donner le lien E&R suivant la cible suffit à débrancher.


  • #703995
    le 28/01/2014 par Bertrand
    Courrier des lecteurs

    Parcours assez similaire pour moi. Jeune, j’avalais goulûment les mensonges que l’on nous servait, notamment sur la Shoah(nanas). Un peu d’analyse critique avait fait naître en moi des doutes sur ce sujet et d’autres. Puis, il y a eu l’affaire Dieudonné. L’acharnement du matamore catalan à l’endroit d’un humoriste, d’un artiste, clown et amuseur public m’a incité à regarder cette histoire de plus près. Il faut dire, qu’à part le sketch "Cohen et Bokassa" en duo avec Élie Semoun, je ne connaissais pas cet humoriste. J’ai vu des extraits de spectacles, des vidéos de Dieudonné, des vidéos sur Dieudonné et j’ai donc découvert Alain Soral. J’ai adhéré à son discours , clair et logique, qui m’a donné des clés de compréhension de la situation actuelle.

    Un enseignement fondamental est qu’il ne faut pas attribuer la situation actuelle à la seule communauté organisée . Comme toute structure perverse, elle se sert des défauts de sa cible pour progresser. Elle profitera de l’individualisme, le conformisme, les faiblesses morales, les peurs, la paresse intellectuelle pour instiller son idéologie . Par exemple, elle espère que les actions violentes de ses milices comme la LDJ entraînera une immense vague de judéophobie, qu’elle récupérera pour de nouveau se poser en éternelle victime.

    Pour lutter efficacement, il faudra se montrer soi même irréprochable, d’une vertu sans tâche . La vertu représente tout que cette communauté n’est pas , qui la révulse et qu’elle s’acharnera à détruire. C’est pourquoi, quand j’ai appris que certains à la manif´ JDC beuglaient "Juifs dehors, la France n’est pas à vous" , je me dis que ces gens n’ont rien compris : Ils font exactement ce que le CRIF/LICRA attendent d’eux ! Ceux qui crient au loup vis à vis de l’Islam n’ont rien compris non plus, ils légitiment indirectement le génocide auquel se livre l’état d’Israel .


  • #704129
    le 28/01/2014 par paideia
    Courrier des lecteurs

    "mes élèves sont pour la plupart des RACAILLES de banlieue" , ancien prof de ZEP, je tique : les véritables racailles ce sont ces chefs d’établissements qui sont trop laches pour faire respecter le Règlement Intérieur, j’ai enseigné dans des collèges classés ZEP qui fonctionnaient très bien quand les patronnes avaient de la poigne et soutenaient leurs profs : au premier "Rapport", la sanction tombait immédiatement et les élèves se tenaient à carreau, tant qu’ils étaient au collège ils se tenaient bien , dehors je ne sais pas .


  • #704147
    le 28/01/2014 par Mentor
    Courrier des lecteurs

    Sénèque recommandait : " Cache ta vie " . Si j’ai un truc à recommander aux collègues de l’EN, c’est de cacher leurs sympathie soraliennes, s’ils se font repérer ils se feront inspecter ce qui voudra dire en l’occurrence : VIRER . LF Céline est mort en 1961, pendant les années 60 personne n’en parlait au lycée, ni les élèves ni les profs, et sa malédiction, quoiqu’on dise, continue . Soyez prudents, les salopes racistes qui font la loi dans l’EN sont aussi laches qu’impitoyables .

     

    • #704400
      le 28/01/2014 par daniel albert
      Courrier des lecteurs

      exact ! @Mentor
      essayez donc d’acheter à la FNAC le tome 2 des œuvres de LF Céline (massacre, les beaux draps etc...) à la Pléiade, systématiquement indisponible, en réimpression etc... depuis plus de 10 ans , à part cela , il n’y a pas de censure en France... (Idem pour le talmud en français d’ailleurs)


  • #704246
    le 28/01/2014 par deoday
    Courrier des lecteurs

    Bonjour Mr Soral, bonjour à tous,
    J’ai 72 ans. J’ai toujours été considéré comme une border-Line car j’étais toujours en dehors du troupeau. Je ne vote plus depuis longtemps, ayant compris la manipulation de la société pour Miterrand, Chirac, Sarko et maintenant Hollande. Pauvre France !!!! Je me demande qui va être capable de la redresser car nous avons perdu toutes nos valeurs.
    Votre site égalité et réconciliation, je l’aurais appelé aussi, libération et reconstruction, c’est le sentiment que j’ai en le lisant. Une bouffée d’air pur, de vérité.
    Franchement, quand je pense à l’acharnement déployé sur l’humoriste Dieudonné, c’est une honte.
    Pourquoi ? C’est un vrai HUMORISTE qui a du talent et d’une grande intelligence.
    Mai voila, il faut pas qu’il touche à la race élue qui nous considère comme des singes.
    Bref, j’écrirai des pages et des pages, je préfère m’arrêter. Continuez votre route
    Mr SORAL, beaucoup vont venir vous rejoindre car la vérité est unique.

     

    • #704965
      le 28/01/2014 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Courrier des lecteurs

      @ deoday

      Je n’ai pas votre âge ni probablement votre sagesse, mais je puis vous assurer que nos valeurs ne sont pas perdues. Elles doivent seulement s’extraire d’un hiver qui n’a que trop duré. La démonstration de Dimanche ne laisse planer aucun doute là-dessus.
      Ces mêmes "jeunes de banlieue" qui sifflaient hier notre hymne national dans un stade se sont joints au cortège des gens biens pour le chanter haut et fort avec eux, qui, à part le pouvoir illégitime, pour les mépriser lorsqu’ils agissent ainsi ? Personne !
      L’entreprise ambitieuse de la sortie par le haut prend racine, chaque bonne volonté est la bienvenue, votre génération n’est pas exclue, bien au contraire. Cette bouffée d’air pur, dites à vos proches d’y goûter, il en sortira forcément quelque chose d’utile.


  • #704595
    le 28/01/2014 par ben alors
    Courrier des lecteurs

    Monsieur G vous me redonnez un peu d’espoir.
    L’essentiel est d’ouvrir les yeux, même à 48 ans.
    Je me sens moins seule ici à échanger avec des patriotes de tout poil que dans une salle des profs bondée.

     

  • #705162
    le 29/01/2014 par franky
    Courrier des lecteurs

    Sympa pour tes élèves "racaille de banlieue" ! J’habite en Banlieue, j’y suis né, j’y ai grandi, j’y ai étudié et je te dis que tu ne peux pas qualifié les gosses de ta classe de racaille à moins que tu n’en sois une toi alors surveille ton language, c’est bien joli de faire le prof gentil qui arrive de province et qui découvre que la ville c’est différent mais quand même, au bout de 25 ans ! Tu pourrais quand même faire la différence entre un dealer (une racaille) et un élève car même si tu découvres (encore) la ville, les enfants ne sont forcément pas les mêmes que dans les pâtures d’où tu viens ! Alors avant d’envoyer ton courrier, relie-toi (ce que m’ont toujours dit mes profs "relis-toi") ça évitera que certaines personnes qui ont leurs gosses dans ces écoles se sentent méprisés !!!!!

     

    • #708235
      le 31/01/2014 par yo
      Courrier des lecteurs

      Bonjour,
      je vous signale qu’il a mis des guillemets !!!
      Ce qui veut dure qu’il cite et reprend des termes qui ne sont pas à lui.
      C’est la manière dont ces jeunes sont décris (ex par les médias).
      Les guillemets prennent tout leur sens car c’est une citation et non ce qu’il pense de ses élèves.


  • #705768
    le 29/01/2014 par Mélusine
    Courrier des lecteurs

    Eh bien ! Il en faut du courage ( ou de l’inconscience ou de l’ignorance ? )pour se " dénoncer" ou se "démasquer " comme prof sur ce site... Cela revient à descendre dans la fosse aux lions ! C’est à se demander si l’Ecole n’est ( ou n’a pas été ) pour certains intervenants le lieu de tous les traumatismes, de toutes les humiliations et de toutes les souffrances ... à la lecture de leurs messages pleins d’acrimonie et d’agressivité... Si quelques-uns de ceux qui déversent ici leur bile contre cette institution avaient le courage d’avouer quels élèves ils ont été, hein ? Allez, un peu de franchise : cours séchés ( cinéma, flirt... ), devoirs non faits, chahut, insolence envers les profs... Pas étonnant après de tels agissements dans le cadre scolaire que l’on n’ait guère envie de faire ce métier ( pas question de jouer à "l’arroseur arrosé "), de surcroît dévalorisé, pas royalement payé ( que l’on cesse de rabâcher que les profs sont payés avec "nos" impôts : les profs aussi en payent, comme tout le monde, pas de régime de faveur ! De plus, beaucoup ne se gênent pas pour dauber sur ces gagne-petit minables qu’ils sont ). Certes, il n’est pas faux d’affirmer que beaucoup de profs de l’enseignement public, faut-il préciser, restent des gauchistes bornés soixante-huitards attardés, mais d’autres enseignants, notamment du privé ( même sous contrat ) prennent encore leur métier à coeur, assurant des cours structurés et "consistants " validés par des contrôles réguliers, ne badinant pas avec le soin et la présentation des cahiers et des copies ni avec la discipline, refusant le copié-collé via internet, etc., au risque de s’attirer plus souvent qu’on ne peut le croire, les foudres de certains parents qui voient dans de telles exigences d’inadmissibles brimades.... S’il vous plaît, gardons la tête froide, les choses sont plus complexes que cela, évitons de juger avec nos rancoeurs personnelles, notre culpabilité et nos haines refoulées... Ce n’est pas ainsi que nous bâtirons ce monde meilleur et cette société plus juste auxquels la plupart des personnes qui communiquent sur ce site semblent aspirer. N’oublions pas que ce site s’appelle... "Egalité et réconciliation "( et non pas "haine et baston "...) .
    Les profs ont, il est vrai, la sécurité de l’emploi ; mais alors comment expliquer, en ces temps de chômage, que leur recrutement devienne de plus en plus incertain ?

     

    • #707093
      le 30/01/2014 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Courrier des lecteurs

      @ Mélusine

      Le sujet de l’Education Nationale est trop sensible pour faire preuve de tiédeur, il existe bien entendu des enseignants irréprochables, ils sont simplement largement minoritaires aujourd’hui. Ne vous en déplaise, je fus pour ma part un élève brillant jusqu’à ce que je comprenne que je n’avais plus rien à faire dans cet univers désolé où la pensée unique est le maître mot. Mais il fallait bien faire de longues études pour paraître de ce monde...
      D’anciens maîtres que je respecte profondément m’ont demandé pourquoi je ne m’engageais pas dans leur carrière. La réponse est pour moi évidente. Comment transmettre quoi que ce soit d’utile lorsque le carcan qu’on vous impose fait la part belle au mensonge ? Il est donc naturel que les meilleurs, les plus vertueux donc, se détournent du plus beau métier du monde. Le couplet sur la misère économique des enseignants est tout de même un peu fort de café aussi. Combien gagne un maître de conférence et pour combien d’heures effectives de cours ? Il faut arrêter là l’indécence. Essayez de soutenir cette légende auprès d’un patron de PME tout aussi instruit qui trime soixante heures par semaine sans parvenir actuellement à vivre autrement qu’à crédit ?
      Les leçons de "morale républicaine" ne passent plus, ces socialopes gouvernementales (histoire de rire, quelle proportion d’enseignants chez elles ?) qui n’aiment pas les riches mais qui gagnent des centaines de milliers d’Euros par an, qu’elles aillent au diable. C’est vrai qu’elles sont "de gauche", elles sont méritantes et humanistes, elles vivent de et sur la bête mais n’ont aucun problème de conscience, faut dire qu’elles donnent dix Euros tous les ans au Téléthon !
      La réconciliation est une évidence qui passera par la reconnaissance de leurs forfaits, il ne s’agit pas de crier vengeance mais de poser les bases d’une entente future. Pardonner n’est pas un aveu de faiblesse, mais il faut pour cela que chacun reconnaisse ses fautes.


  • #706853
    le 30/01/2014 par Telecaster
    Courrier des lecteurs

    J’ai fait en un an de fréquentation d’ER mon éducation politique qu’aucun prof de lycée ni de fac ni aucun journal auparavant n’avait réussi à faire . Alain Soral m’a donné la chance d’aller fouiner là ou les médias m’interdisaient d’aller . Et même si je n’approuve pas toutes ses analyses ni ses alliances , je le considère comme un analyste vif et tranchant qui pense vite et fait des rapprochements pertinents entre des faits . J’avoue préférer le Soral calme de St Paul de Vence .
    J’essaie de relayer les informations autour de moi , avec parcimonie et prudence cependant , car les réflexes conditionnés de "résistance au fascisme " sont fréquents .


  • #708233
    le 31/01/2014 par Les jeux sont faits
    Courrier des lecteurs

    Concernant les LP il est intéressant de préciser que le pôle professionnel abrite une catégorie d’enseignants remarquable par sa liberté de ton et son non conformisme. Ces professeurs venus du secteur privé, ne mâchent pas leurs mots quant au laxisme dont fait preuve l’institution face à l’incivilité des élèves.
    Plus ancrés dans le monde réel que leurs collègues "du général" ils ne cachent pas leur attachement à leur terroir et leurs traditions. Quitte à se montrer méfiants voire allergiques envers les éléments les plus ostensiblement allogènes.
    Il est plus aisé pour un PLP d’origine maghrébine de dialoguer avec ces collègues là (souvent FN) qu’avec des certifiés juchés sur un tas d’idées reçues estampillées France inter, France culture, mais peu France tout court finalement.
    Le corps des agrégés est plus contrasté, on y trouve des enseignants d’une très haute qualité morale et intellectuelle même si trop absorbés par leur discipline pour s’ouvrir sur les concepts développés sur ce site. Ils sont, selon moi, surtout victimes du système qui les condamne à garder le nez dans le guidon par d’incessants changements de programmes et d’approches pédagogiques et didactiques. Comment les blâmer de se consacrer à leur passion y compris pour en faire profiter leurs élèves ? Cela n’est pas très viril comme point de vue mais je l’assume (femme).
    L’ actuelle mise en lumière d’Alain Soral (dont j’entends prononcer le nom ces jours-ci au boulot) pourra je l’espère les inciter à découvrir le personnage et ses analyses fines.

    Pour finir je me pose la question de savoir si un enseignant en mathématiques pourrait devenir un jour l’allié objectif de la théorie du genre : il nous faudra défendre une théorie probabiliste assurant aux gosses qu’ils ont environ une chance sur deux de s’éprendre d’une personne du même sexe. Et 20% de (chance ???) de tomber follement amoureux de l’amant de la grand-mère. Au secours, ce sera sans moi...

    Vive E&R, tous mes encouragements et plus à ceux qui le font vivre.


Afficher les commentaires suivants