Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : jeudi 23 février 2017

Rire contre l’homophobie, Décodex et le charlot, Fillon sous contrôle

 

 

Tout est politique. Entre le site de financement participatif qui lance un concours de dessins contre l’homophobie, la diatribe anti-Décodex de Frédéric Lordon dans Le Monde diplo, et la charge anti-CRIF de Mélenchon, il n’y a que des relations souterraines, mais bien réelles. Un rhizome conceptuel.

 

 

« Les homophobes sont-ils des enculés ? »

C’est sous ce titre que le collectif SOS Homophobie entend lancer sa campagne de lutte pour qu’on arrête de faire des vannes sur les homos. Elle prend la forme d’une souscription – c’est l’objet du site Ulule – qui doit devenir un livre de dessins d’humour. Tout ce que la planète BienPensante compte de dessinateurs a répondu présent pour le projet résumé ainsi :

Nous voulons inverser la tendance, passer des moqueries subies par les personnes LGBT depuis bien trop longtemps, aux moqueries sur les homophobes… une sorte d’exutoire pour la communauté LGBT et leur entourage en ringardisant cette forme d’intolérance. Traiter le problème par le rire est une autre façon de soutenir les personnes LGBT et leurs proches.

On imagine la souffrance de Pierre Bergé, et ses « proches »… Ainsi, la bataille du rire pro ou anti-homophobe est lancée. Les dessinateurs du Parti du Bien pourront se laisser aller à leur homophobo-phobie naturelle. Jusqu’au jour où les homophobes, qui auront été trop persécutés, lanceront à leur tour une souscription sur Ulule pour se moquer des homos.

 

 

Lordon contre-attaque

Malgré cette avancée magnifique sur son flanc sexuel, le Parti du Bien vient de perdre un allié sur son flanc politique. Frédéric Lordon, dans Le Monde diplo, a littéralement collé au mur déontologique Samuel Laurent et le Décodex du Monde. Déjà que la Fachosphère avait repris de volée la piteuse tentative de censure des sites d’information non alignée par le quotidien, voici que la Gauchosphère y va de son coup de savate. Et le coup est rude, rudement bien torché. Il s’intitule Charlot, ministre de la vérité. Un Samuel Laurent qui n’a visiblement pas conscience que sa trouvaille sent le furet :

Que la chose les laisse à ce point de marbre, et comme inconscients de la ruine qu’ils opèrent eux-mêmes de leur propre position a en tout cas valeur de symptôme.

Un long papier sur la duplicité du journal qui se fait juge et partie, donnant des bons points ici et des mauvais là, jugeant des sites douteux uniquement parce qu’ils ont « un point de vue ». Et que le Monde, cette cathédrale de neutralité, n’en aurait pas. Risible, bien sûr, et on en a déjà parlé sur E&R. Sauf que là, ce qui change, c’est que la contagion de lucidité gagne la gauche. Oh, avec un peu de retard, mais la critique du Décodex ne pouvait être que « d’extrême droite », et c’était là le piège. Du coup, elle sera aussi d’extrême gauche. Et Le Monde se retrouvera dans la tenaille, une tenaille intenable.

Un autre représentant du Système qui est dans la tenaille, c’est le CRIF. Seuls les sites d’information courageux avaient pour habitude de rappeler la duplicité de cette « petite » association, et le pouvoir réel qu’elle dissimule. Aujourd’hui, c’est Mélenchon qui dénonce ce communautarisme, un sport qui permet de marquer des points dans l’opinion souverainiste française. Mélenchon s’attaque, à travers Kalifat et son lobby, à l’électorat de Marine Le Pen, une candidate qui a trop voulu donner des gages de « non-antisionisme » ces derniers temps, histoire de se faire dédiaboliser dans les médias. Peine perdue !

 

JPEG - 19.9 ko
Attention, Jean-Luc, on n’est pas loin du bras d’honneur, voire de la Quenelle...

 

Ni Mélenchon ni Marine Le Pen n’ont été invités au dîner des Seigneurs, parce qu’ils incarneraient les extrêmes, et que les extrêmes seraient « antisémites ». Ce faisant, Kalifat et ses amis font monter les scores de leurs adversaires désignés. Et Mélenchon, toujours aussi prudent, a trouvé un angle d’attaque qui évite de passer pour antisémite, sa grande trouille : il joue sur la laïcité de l’État, du genre « dites donc les religieux, restez bien séparés de l’État s’il vous plait ». Alors qu’il sait très bien qu’il n’est nullement question de religion là-dedans, seulement de pouvoir politique profond. La religion n’est qu’un masque sur l’indicible.

Dans le même registre, le petit Klarsfeld, ce fils de chasseurs de nazis qui n’intéressaient pas les services américains, s’en prend à Macron. Vous allez nous dire, on comprend plus rien, on pensait que le lobby avait misé le paquet sur Macron ? Oui mais si Macron dévisse, il faut trouver un plan B à celui qui était déjà le plan B de Valls, vous suivez ? Et ce plan B, c’est… Fillon ! Mais un Fillon 2.0, qui vient de donner des gages aux sarkozystes, c’est-à-dire au pouvoir atlanto-sioniste français, cet État dans l’État. Et là on retombe sur et dans les pattes du CRIF. Au fait, ce Fillon 2.0, c’est quoi en termes de programme ? Oh, vous allez voir, il va revenir sur sa poutinophilie et son assadophilie, par exemple. Ce qui compte vraiment, pour les maîtres de notre pays.

 

 

C’est dans cette optique qu’on peut décrypter les paroles de Nadine Morano ce matin chez Jean-Jacques Bourdin, quand elle lance « François Fillon a un projet de vérité, un programme fort qu’il doit encore adapter ». C’est de la langue de bois, mais de la langue de bois très claire !

Voir aussi :

30 juin
Un jour en France : vendredi 30 juin 2017
Adieu Loulou Nicollin, la priorité de Macron 1er, un député voilé !
19
29 juin
Un jour en France : jeudi 29 juin 2017
Tour de France sexy, Marseille anti kebabs, TGV Paris-Vinci-Bordeaux
24
28 juin
Un jour en France : mercredi 28 juin 2017
Rwanda/France, la rééducation nationale, Amrani/Valls
24
27 juin
Un jour en France : mardi 27 juin 2017
Les super riches, amoureuse d’un migrant, Pôle Emploi bidon, T411 à la rue
28
26 juin
Un jour en France : lundi 26 juin 2017
Xavier Niel le sauveur, Rebecca contre la chantilly, Stéphane Guillon le collabo viré
17
23 juin
Un jour en France : vendredi 23 juin 2017
La vérité sur les affaires NKM, Grégory et Hanouna
24
22 juin
Un jour en France : jeudi 22 juin 2017
Zemmour défonce (Aurore) Bergé, le cinoche Mélenchon, Macron un Roi seul ?
23
21 juin
Un jour en France : mercredi 21 juin 2017
Fête de la Musique mondiale, Starbucks aime les migrants, les multi(anti)nationales
13
20 juin
Un jour en France : mardi 20 juin 2017
Alerte canicule, alerte terrorisme social, deux morts pour la France
31
19 juin
Un jour en France : lundi 19 juin 2017
Lendemain de cuite politique
24
16 juin
Un jour en France : vendredi 16 juin 2017
La France dit adieu à Helmut Kohl, le bac d’histoire-géo, l’affaire Grégory-Bayrou
11
15 juin
Un jour en France : jeudi 15 juin 2017
Le petit Grégory rebondit, Hidalgo reine du chemsex, Booba corrige le bac de philo
37
14 juin
Un jour en France : mercredi 14 juin 2017
Sauvez Najat !, sauvez Bayrou !, sauvez l’école !
13
13 juin
Un jour en France : mardi 13 juin 2017
Musée de l’Homme antiraciste, députée LREM foireuse, Michel Onfray est Dieu
57
12 juin
Un jour en France : lundi 12 juin 2017
La mort du politique, la naissance de l’a-politique, et la victoire des mathématiques
31
9 juin
Un jour en France : vendredi 9 juin 2017
Blanquer dénajatise l’école, le boum du télétravail, Hanouna contre le CSA
10
8 juin
Un jour en France : jeudi 8 juin 2017
Taxi 5 sans Samy Naceri, Yannick Noah paye sa prune, Lefebvre balance et Griveaux blanchit
9
7 juin
Un jour en France : mercredi 7 juin 2017
Le Quasimodo de Notre-Dame, Barbier sur Macron TV, suicide paysan
13
6 juin
Un jour en France : mardi 6 juin 2017
Taddeï dans le cul chic, Dieudonné contre le Giflé (Valls), une Seconde Guerre mondiale sans guerre
11
5 juin
Un jour en France : lundi 5 juin 2017
Ruquier "cocufié" par Mélenchon, Drucker "déplacé" sur France 2, Les Enfants de la télé sans Arthur
8
2 juin
Un jour en France : vendredi 2 juin 2017
Thomas Pesquet atterrit, un Sénégalais patriote, Têtu contre les Grosses Têtes
24
1er juin
Un jour en France : jeudi 1er juin 2017
Aubenas se paye Ruffin, Tony Parker lâche Najat, la semaine de 4 jours
5
31 mai
Un jour en France : mercredi 31 mai 2017
Maxime Hamou dérape, Hanouna contre les gays, StreetPress dénonce
16
30 mai
Un jour en France : mardi 30 mai 2017
Arte antisémite ?, Blanche allume Polanski, Diane Kruger l’antinazie primaire
18
29 mai
Un jour en France : lundi 29 mai 2017
La milice Act Up primée à Cannes, la SNCF contre le public, Despentes dévisse
24

Le prosélytisme homosexuel, le parti du Bien
et les manipulations oligarchiques
sont analysés sur Kontre Kulture

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1671951
    le 23/02/2017 par VIVACHAVEZ
    Un jour en France : jeudi 23 février 2017

    Chez les marchandes de poisson, la retraite est à quel âge ? Elle commence à nous polluer la vie, la Nadine..........


  • #1671970

    Melenchon le rebelle, qui en cas de deuxième tour Marine Lepen Macron ou autre, demandera de voter pour protéger cette république...Cette république qui l’a très bien nourri jusque ici...

     

    • #1672044

      Enfin, ca vaut pour le monde, admettons qu’un parti ne soit pas au deuxième tour..il peut appeler à voter pour personne, ça lui sera reproché tôt ou tard,
      et si il appel à voter pour quelqu’un, ce lui sera reproché aussi. (Si on appel à voter pour des idées que l’on ne défend pas, c’est toujours suspect)


    • #1672063

      Votre objection s’agissant de Mélenchon est absurde @louise puisque celui-ci se prononcera immanquablement pour tout ce qui se retrouverait contre le FN au second tour.


  • #1672048

    Où l’on peut d’ores et déjà juger de la solidité et de la fermeté des convictions " catholiques ", " souverainistes ", et donc non alignés sur l’atlantisme ambiant, du candidat Fillon. Des convictions de pacotille, dignes de l’invertébré qu’il est et qu’il a toujours été.

     

  • #1672080

    Très juste et très pertinente la remarque sur "les chasseurs de nazis qui n’intéressaient pas les services américains". Comme quoi, les "justiciers" savaient s’arrêter là où il faut. Au nom des droits de l’homme, sans aucun doute...


  • #1672233

    Je viens de comprendre un point capital. Voyant Macron dévisser (et peut être depuis plus longtemps qu’on le pense) il a fallu préparer un plan fillon B. Mais comment le remettre en selle après l’affaire Pénélope ? Neutraliser les attaques de MLP potentielles à ce sujet d’où l’affaire en cours auprès du FN. MLP est du coup un peu bloquée et ne pourra pas trop attaquer au sujet de Penelope sans quoi il lui sera reprochee a elle aussi ses affaites. Un partout balle au centre on rebat les cartes.


  • #1672250

    Les homophobes sont-ils des enculés ?



    Pour ceux qui ont du mal a trouver un exemple concret d’inversion accusatoire.