Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : jeudi 9 mars 2017

La France moyenne qui vote FN, Johnny contre le cancer, Chinois contre rhinos

 

 

Depuis quelques années, à vrai dire la montée du FN (2002), des sociologues s’intéressent à une France oubliée, la France dite périphérique, celle des villes moyennes de moins de 50.000 habitants. Livres et études sérieuses fleurissent sur cette France parallèle, qui n’attire pas les médias. Normal, elle ne brûle pas les voitures, mais flétrit en silence. Celui des Pôle Emploi pleins à craquer, des usines qui ferment, des formations inadaptées.

 

JPEG - 568.8 ko
Philippot City

 

Le capitalisme accélère le développement (et le sous-développement)

Les jeunes, qui ne se voient pas d’avenir dans ces villes qui meurent à petit feu, entre les commerces du centre qui ferment et les kebabs qui fleurissent, émigrent vers les grands bassins d’emplois, ces conurbations de plus de 500.000 habitants, Toulouse, Lyon et compagnie. Car sur place, il n’y a plus trop de boulot : plus grand monde ne veut devenir agriculteur – c’est trop dur, et ça rapporte rien –, ouvrier c’est foutu, les usines sont toutes parties en Asie, alors il reste les services publics, sinon les missions entre deux rendez-vous au Pôle Emploi. Qui est là pour rassurer, plus que pour relancer. Le social prime le placement.

Cette France intéresse les politologues car elle ne vote plus LRPS – trop déçue, et on reste polis – mais elle vote de plus en plus FN. C’est peut-être ce qui la sauvera. En tous les cas, et la gauche et la droite l’ont trahie. En même temps, on ne peut pas inventer les formations qu’on n’a pas, et cette France-là manque de formation, de ces formations recherchées. Il ne suffit plus d’aller au bourg ou à la ville pour trouver un boulot, il faut aller à la fac dans une grande ville et taper dans un secteur un peu porteur. L’informatique, la communication, le droit…

 

JPEG - 157.6 ko
Cherchez l’église

 

Darwinisme urbain

Ces villes pourtant charmantes se font désosser par les grandes métropoles et les zones commerciales immenses, à qui l’on doit la désertification des centres-villes centenaires. L’américanisation a tué le charme français, on s’en doutait. Mais tout s’est américanisé, en France, depuis les années 70. Le chanteur national n’a pas pour rien changé son nom en « Johnny ». Un Johnny qu’on donne toujours presque fini, et qui revit, comme un phénix. Là, il vient d’avouer un cancer, du poumon en plus.

Pour ceux qui connaissent un peu la bête, Johnny est une espèce de force de la nature, qui a vraiment brûlé sa vie, avec tous les excès possibles. Il est même assez incroyable qu’il soit encore là, en 2017, quand on pense que sa carrière a commencé à 17 ans, devant Line Renaud, en 1960. Ça lui fait 73 ans, à l’idole des moins jeunes. Johnny n’est plus l’idole des jeunes, mais ce morceau d’histoire de France a connu De Gaulle, Pompidou, Mitterrand et toute la clique. Il a commis quelques fautes de parcours en termes de mode, car il a tout épousé : on pense au hippisme (la période flower power), au sarkozysme (la période « tu fais sauter ma dette fiscale et moi je chante pour toi »), voire à la science-fiction. Mais « qui n’a jamais commis de faute ? », comme le dit si bien Jésus Fillon – The Revenant – aux journalistes qui le harcèlent.

 

 

Johnnycéros

On se demande même si, flanqué d’un cancer, Johnny ne serait pas capable d’assurer une 184ème tournée. C’est Drucker ou un de ses potes qui avait dit que Johnny était capable de monter sur scène avec 40 de fièvre, de faire le show, et de reprendre sa fièvre une fois le show terminé… après l’avoir refilée au public. Dans le genre bestiau, on n’en a pas tellement en France. Là aussi, c’est la longévité qui fait le bonhomme.

La longévité, c’est ce qui fait défaut aux rhinocéros, actuellement. On ne va pas refaire le procès de ces putain de milliardaires chinois à moitié impuissants qui croient retrouver la verdeur de leurs 17 ans à coups de poudre de corne de rhino. Mais à cause de ces gros cons, un trafic intense a accéléré la disparition de ce pachyderme. Les amateurs de paléontologie ou de darwinisme diraient que de toute façon, la survivance de la mégafaune n’est qu’une question de décennies, une décennie, à l’échelle de l’Évolution, c’est de la petite bière. Oui, la mégafaune est condamnée, et il faut s’y résoudre. On peut conserver quelques milliers d’animaux dans des zoos, transformés en réserves d’ADN d’espèces sauvages pratiquement disparues, mais ça ne changera rien.

 

 

Et si un jour on veut faire revivre ces espèces, on ne disposera pas de suffisamment d’ADN différents. Croiser des cousins avec des cousines, ça craint du boudin. On a vu le résultat avec les Roms. OK OK, on la retire celle-là. Pas de vanne raciste facile. Que de la difficile. Oui donc les rhinos disparaissent, et les néocapitalistes de l’empire du Milieu accélèrent le processus. Il ne reste que la mégafaune africaine, les deux autres ayant disparu : celle d’Océanie, probablement à cause d’un changement climatique, et plus récemment celle d’Amérique du Nord, et là ce serait un coup des Indiens. Eh oui, tout n’est pas noir ou blanc.

Ceux qui ont les moyens d’aller en Afrique – on parle là des Français qui ont des gros jobs dans les grandes métropoles, pas les abonnés au Pôle Emploi ou aux assistances sociales des villes « moyennes » – ont la chance d’admirer la dernière mégafaune de notre planète. Là-bas, au Kenya ou en Tanzanie, les tueurs de rhinos ne sont pas très bien vus (n’est-ce pas, Édouard Stern). Les Rangers ont le droit de leur tirer dessus, et ils ne se gênent pas. Parfois, quelques chasseurs blancs dans la confidence chassent aussi le braconnier. Une chasse à l’homme, mais morale.

Voir aussi :

23 octobre
Un jour en France : lundi 23 octobre 2017
Le Monde assassine JFK, LCI délire sur le chômage, Cohn-Bendit refait Mai 68
7
20 octobre
Un jour en France : vendredi 20 octobre 2017
Sexe, drogue et rock and roll avec des Rolling Stones à 254 euros l’entrée
29
19 octobre
Un jour en France : jeudi 19 octobre 2017
Rozon le cochon, Omar Sy contre Zemmour le criminel, Marilou Berry superstar
25
18 octobre
Un jour en France : mercredi 18 octobre 2017
Vive les yachts, la fin du fret SNCF ?, Philippot contre la meute
17
17 octobre
Un jour en France : mardi 17 octobre 2017
BalanceTonPorc/Juif, Anne Frank(enstein), Massilia détritus
27
16 octobre
Un jour en France : lundi 16 octobre 2017
Oliver Stone weinsteinisé, Blanquer contre l’écriture inclusive, le PS dégraisse
28
13 octobre
Un jour en France : vendredi 13 octobre 2017
Balladur revient... chez Zemmour, droit de cuissage, immigration massue
26
12 octobre
Un jour en France : jeudi 12 octobre 2017
Garrido, rends l’argent, Le Média sort ses griffes (limées), les allocations Macron
6
11 octobre
Un jour en France : mercredi 11 octobre 2017
Weinstein et les Françaises, sugar babies pour mecs riches, Caroline Roux démission
39
10 octobre
Un jour en France : mardi 10 octobre 2017
Spécial Mélenchon contre Valls, islamo-gauchisme contre judéo-fascisme !
12
9 octobre
Un jour en France : lundi 9 octobre 2017
Plus de femmes soldats, villes (très) moyennes, Grandes Gueules mini courage
10
6 octobre
Un jour en France : vendredi 6 octobre 2017
10 ans pour Mamie Djihad, un GM’S répond à Macron, Éboué & Cohen
12
5 octobre
Un jour en France : jeudi 5 octobre 2017
Panique dans le RER, Dupont-Aignan attaque, grosse drague de rue
54
4 octobre
Un jour en France : mercredi 4 octobre 2017
Justice pour Dieudonné, justice pour Theo, justice pour les mal-logés
10
3 octobre
Un jour en France : mardi 3 octobre 2017
Hommage à Mauranne & Laura, assassinées par les "failles" de notre "Justice"
86
2 octobre
Un jour en France : lundi 2 octobre 2017
Un cycliste à moteur, Xavier Niel über alles, Les amoureux de la France
13
29 septembre
Un jour en France : vendredi 29 septembre 2017
Non aux 4 000 vaches !, Paris-Lyon en 5h avec Ouigo, Hadopi revient !
20
28 septembre
Un jour en France : jeudi 28 septembre 2017
La manif des retraités... enfumés par Macron, Chirac retraité des femmes
14
27 septembre
Un jour en France : mercredi 27 septembre 2017
JO Paris 2024, c’est le Pérou !, Pénicaud contre Lucet, Obono et le terrorisme
16
26 septembre
Un jour en France : mardi 26 septembre 2017
Najatisme décapité, putes de Lyon, Sarah, 11 ans, "consentante"
17
25 septembre
Un jour en France : lundi 25 septembre 2017
Spécial 93 : le classement des villes, le poids du social et l’économie du shit
21
22 septembre
Un jour en France : vendredi 22 septembre 2017
Les cuisses à Brigitte, le temps de travail, les princesses modernes
46
21 septembre
Un jour en France : jeudi 21 septembre 2017
Tetris politique : FN désocialisé, France insoumise en embuscade
8
20 septembre
Un jour en France : mercredi 20 septembre 2017
Macron rappelle les expatriés, sélection à la fac, le gros cancre Aphatie
13
19 septembre
Un jour en France : mardi 19 septembre 2017
Le Monde avec Bernanos, la France Alzheimer, le porno gay 120 Battements
11

La barbarie est-elle humaine ? Vie et mort des civilisations
sur Kontre Kulture

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1681068
    le 09/03/2017 par Dani
    Un jour en France : jeudi 9 mars 2017

    Allons-nous détruire l’argent avant que l’argent ne détruise tout ?
    j’en doute vraiment, pauvre nature.

     

    • #1681109
      le 09/03/2017 par Louise
      Un jour en France : jeudi 9 mars 2017

      L’argent n’est qu’un outil .
      C’est l’usage qu’on en fait qui importe,sinon il faudrait détruire tous les objets dangereux.

      On se sert du feu depuis des lustres, personne n’a jamais remis en question ce fait, malgré le danger évident du feu.


    • #1681183
      le 09/03/2017 par Dani
      Un jour en France : jeudi 9 mars 2017

      Je pense que vous devriez vous intéresser aux travaux de Francis Cousin, cette phrase vient de lui.


  • #1681103
    le 09/03/2017 par Quotidien
    Un jour en France : jeudi 9 mars 2017

    Ces« jours en France » sont à chaque fois un pur délice littéraire...


  • #1681129
    le 09/03/2017 par VORONINE
    Un jour en France : jeudi 9 mars 2017

    Comme quoi...On a beau mener une vie saine et rangée, on est pas à l’abri du cancer !


  • #1681143
    le 09/03/2017 par Gégé
    Un jour en France : jeudi 9 mars 2017

    Jaime beaucoup les chansons de Johnny mais pas le bonhomme je l’ai rencontré par hasard en 66 !Il est pro sioniste à 100%, en 67 il a donné 10 millions de francs à Israel pour l’aider dans sa guerre .Récemment encore il disait qu’il aurait aimé faire partie de l’armée de Tsahal.Il vit et se fait soigner aux US ça veut dire que son patriotisme il le met ou je pense, pourtant la médecine française est la plus réputée au monde, les américains pensent la même chose. Il paie ses impôts à l’Oncle Sam après il vient prendre son fric en France car ce ne sont pas les américains qui achètent ses places de concerts et ses disques !!Il ne voit que le profit et beaucoup de ses fans ont décroché à cause de ça !!


  • #1681152
    le 09/03/2017 par McAron
    Un jour en France : jeudi 9 mars 2017

    Jusqu’à quelques années en arrière, je n’avais que mépris pour Johnny. Et puis, je me suis mis à prendre un café de temps en temps près de chez moi, dans un café tenu et fréquenté par des fans de Johnny. J’ai été touché par l’incroyable dévotion qu’il suscitait chez ses fans. En France, seul Johnny, je crois, a des fans de ce genre ; des prolétaires retraités pour la plupart aujourd’hui, mais aussi leurs enfants parfois. Il y a entre Johnny et ses fans une fidélité étonnante, qui mériterait une étude sociologique sérieuse. Mais ce n’est que lorsque, presque par hasard, j’ai visionné un concert de Johnny que j’ai compris la raison de cette relation, qui est tout sauf méprisable. Johnny n’est (n’étais) pas seulement une bête de scène, c’est un homme qui vit pour son public, qui lui donne tout parce qu’il reçoit tout de lui. Il a les larmes aux yeux lorsqu’il en parle. Musicalement, c’est aussi un professionnel qui a su s’améliorer, se renouveler, et s’entourer de musiciens exceptionnels. Et, oui, il nous a américanisés, mais en français. Le personnage, si l’on regarde certaines interviews, est sympathique. Johnny n’a en fait jamais eu la grosse tête, et c’est pour ça qu’il a duré. Il ne s’est jamais pris pour un vrai rocker, mais n’a jamais cédé aux modes musicales éphémères (disco, etc.), n’a jamais été de gauche pour séduire les médias, s’est toujours dit catholicique. Enfin, c’est l’impression générale que je m’en fais aujourd’hui, car je ne suis pas non plus devenu un spécialiste. J’ai simplement la conviction que son public mérite qu’on le traite avec un certain respect. C’est une institution française, comme Depardieu. Merci donc à ER de ce regard bienveillant.


  • #1681195
    le 09/03/2017 par machin
    Un jour en France : jeudi 9 mars 2017

    E&R devrait relayer le clip de campagne de Jean-Marie Le Pen en 2002 : les gens verraient le décalage entre le dénigrement, la propagande médiatique et la réalité du programme de Jean-Marie Le Pen. Il disait tout, il avait même anticiper la lutte contre le mariage homosexuel avec sa volonté de défendre la famille :
    https://www.youtube.com/watch?v=Sms...

     

    • #1681309
      le 10/03/2017 par dixi
      Un jour en France : jeudi 9 mars 2017

      Cela fait longtemps que JMLP avait raison ,mais la machine Européiste était en marche et JMLP faisait parti du grain de sable qu’il fallait balayer .Alors il ont inventé l’extrême droite ,suivi de nazi et tous les noms péjoratifs pour le diaboliser .Si les Français avaient été moins stupides ,JMLP aurait du être élu en 2002 à la place de Chirac ,nous en serions pas la .On a déjà perdu 15 ans de gadjis.Cet homme est d’une culture et d’une intelligence remarquable ainsi que d’une grande expérience .


  • #1681292
    le 10/03/2017 par goy pride
    Un jour en France : jeudi 9 mars 2017

    ces villes qui meurent à petit feu, entre les commerces du centre qui ferment et les kebabs qui fleurissent



    L’autre jour pris de nostalgie je commis l’erreur d’aller faire une petite promenade virtuelle avec google street view dans la petite ville de Bourgogne dans laquelle j’avais passé une partie de mon enfance. Le choc ! Plus de la moitié des commerces sont dorénavant vides en attente de location ou de vente ! On croirait le centre ville d’une de ces villes fantômes américaine désertées après la ruée vers l’or. J’en avais presque les larmes aux yeux ! A vrai dire cette petite ville de 4000 habitants avec un canton qui fait 20000 habitants a vu son premier supermarché s’ouvrir il y a presque 40 ans de cela, suivi 10 ans après par l’ouverture d’un Intermarché dans la zone industrielle. A l’époque les petits commerçants tenaient encore bon...quelques années plus tard se sont ouverts deux autres supermarchés hard discount ! Soit pour un canton de 20000 habitants quatre supermarchés ! Et puis il y a un ou deux ans de cela une zone dite "commerciale" s’est ouverte à côté de la zone industrielle avec un putain de McDo ! Il y avait même comme projet de créer une navette gratuite entre le centre ville et la zone commerciale pour les petits vieux qui ne conduisent pas, idée onéreuse qui fut finalement abandonnée... Le maire affirmait que ce McDo c’était génial, que cela créerait des emplois...(plein le cul de ces traîtres !) Inutile de dire que dorénavant le centre ville est mort et bien entendu parmi ce qui a survécu c’est le kébab et la pizzeria ! Pauvre France !


  • #1681293
    le 10/03/2017 par 9871
    Un jour en France : jeudi 9 mars 2017

    Johnny a copié la tradition country-folk américaine avec infiniment moins de talent, une traduction au français pauvrette, et une sorte de maniérisme inconnu là-bas.
    Ecoutez, plutôt que les Portes du Pénitencier, "House of The Rising Sun" qui a le mérite de la création (paroles, musique).
    Johnny est le fils d’un homme d’affaires et a toujours été choyé. Il lui manque une certaine dimension tragique pour avoir un vrai talent.