Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : lundi 26 septembre 2016

Hollande dans la jungle, Sentinelle overdose, Mouloud et Kery James

 

Il est inutile de critiquer François Hollande : d’abord il s’en fout, ça fait 20 ans que tout le monde lui tire dessus, et il a eu le temps de se cuirasser, et du coup les balles à blanc rebondissent sur son armure. C’en est même dangereux pour ses détracteurs. Tout le monde aura noté un regain d’optimisme chez ce président déchu, probablement dû à son envie de refaire un mandat, un petit CDD de 5 ans. Pourquoi pas, on a bien eu Sarkozy comme président. On n’est plus à ça près. Ce qui est intéressant avec ce type, c’est sa communication.

 

Prenez sa sortie du jour : il a promis, devant les forces de l’ordre réunies à Calais, de démanteler définitivement la jungle du même nom. Il faut savoir que cinq jours plus tôt, l’autre démago de service, son alter ego à droite, Nicolas Sarkozy, avait déjà fait le voyage dans le Nord (ça change du yacht de Bolloré hein) pour rafler les voix identitaires au FN.

 

 

Il faut savoir lire le "françois" : il y a ce qu’il dit, et ce qu’il faut comprendre, qui sont toujours deux choses différentes, et souvent contradictoires. On se doute qu’en décidant de vider la baignoire sale de Calais, il veut tout simplement mettre du migrant partout ailleurs. Même s’il affirme le contraire :

« Nous n’allons pas, pour démanteler un campement de 7 000 personnes, multiplier d’autres campements partout sur le territoire. Il s’agit de véritables centres, en dur, limités en nombre, 40 à 50 personnes, capables de fournir un appui pour des procédures administratives. Voilà ce qui est digne, ce qui est ferme, pour que la France puisse assurer ses devoirs. »

Hollande, le roi de l’euphémisme, ne ment jamais, mais il faut savoir le traduire. Il précise son annonce : on va pas multiplier les « petits Calais », juste faire des centres en dur. Ce qui est pire. Certes, il y a l’alibi humanitaire, mais on comprend vite qu’il va être compliqué de bouter ces vrais clandestins mais douteux réfugiés hors du royaume de France. Capable de dire une chose et son contraire dans la même (courte) phrase, Hollande est un acrobate de la rhétorique. On sent la bonne note à l’oral de l’ENA. Un bon point pour lui, un mauvais pour la France.

Au lieu de paralyser la police et la gendarmerie avec le cas des faux migrants, mais vrais envahisseurs – sur ordre oligarchique –, Hollande aurait dû envoyer l’armée pour rétablir l’ordre à Calais. Cependant, ce n’est pas le boulot de l’armée.

 

JPEG - 131.3 ko
Les riches sont bien gardés

« Quand on regarde les spots de recrutement de l’armée de terre, on a l’impression d’un métier qui bouge, mais on déchante rapidement »

D’aileurs, les militaires de l’Armée de terre en ont marre de Sentinelle, cette opération de communication pour faire croire aux Français qu’ils sont en sécurité. On dirait que Sentinelle est là pour pallier les « failles  » du renseignement en matière terroriste. Les soldats en ont plein le dos (ça évite de dire « le cul ») de faire les cons dans les rues, à attendre la sortie des écoles privées juives, au détriment des autres communautés. Sentinelle, c’est la privatisation de la protection civile, au bénéfice d’une minorité très agissante, et très influente.

La hiérarchie miliaire, qui fait remonter la grogne des randonneurs en uniforme, s’est heurtée à la hiérarchie communautaire en question, qui a demandé des assurances à ce sujet. Et comme tout le personnel politique gouvernemental est à la solde de la même communauté, les soldats ne sont pas prêts de reprendre leur vrai travail. C’est à se demander si toute cette opération de poudre aux yeux n’est pas, au fond, une opération de neutralisation de l’armée française. La garde nationale arrive, mais là aussi, il y a manip : 10 000 bénévoles pour assurer la sécurité des Français, alors que l’antiterrorisme a toujours un attentat de retard...

 

JPEG - 29.8 ko
Le rap «  non communautaire » de Kery James

 

Heureusement, il y a Mouloud. Mouloud, c’est le survivant des pires années Canal, celles qui suivent le départ des dirigeants historiques, soit une bonne décennie. Depuis, la chaîne cryptée ne fait que descendre, hormis la parenthèse Méheut-Denisot. L’OPA de Bolloré a fait fuir les animateurs historiques, trop chers, et ceux qui restent sont d’ambitieux et piètres chroniqueurs montés en grade pour la forme. Résultat de la normalisation, une fuite ininterrompue d’abonnés, et les nouvelles propositions choc d’abonnements à tarif réduit viennent trop tard : le temps de la télé payante est passé. Il fallait faire ça il y a 20 ans, quand le cash dégoulinait de partout. C’est très français, de niquer la poule aux œufs d’or, ça rappelle l’histoire du Minitel, qui aurait pu cartonner s’il n’avait pas été aussi surexploité. Mais ne refaisons pas l’histoire, et revenons sur le Gros Journal, le nom de la petite émission de Mouloud, la caution immigrée de Canal. Ou ce qu’il en reste.

Ce soir, Mouloud reçoit Kery James (de son vrai nom Alix Mathurin), le rappeur qui a peur. Peur de franchir la ligne rouge. On s’attend à une grosse attaque de l’oligarchie, et on finit par une phrase anti-Cahuzac. Le caillou sur l’ambulance qui a perdu une roue... Kery a souffert de la discrimination, et il pense que c’est parce qu’il est noir. Il oublie que les pauvres en bloc, les paysans, les beaufs, sont discriminés en France depuis, tiens, 1984, l’année de la naissance de Canal+ et de SOS Racisme. Sûrement une coïncidence socialiste !

Kery  : « On a été manipulés depuis la marche qu’ils appellent la marche des Beurs... Certains se sont présentés comme nos amis comme nos alliés... »
Mouloud : « Tu parles de SOS Racisme, du PS... »
Kery : C’est comme ça qu’ils aiment les Arabes, les Noirs, asservis... Aujourd’hui on a besoin de notre indépendance. »

Vis-à-vis des Blancs ? C’est pas très clair, là. Kery nous explique alors qu’il hésite à acheter une maison (déjà, il a les moyens de s’en payer une alors que nous, on a déjà du mal à payer le loyer) :

« Je me pose la question si je vais acheter ou pas... Quel est le sens d’acheter dans un pays qui m’a discriminé... Et aujourd’hui on me discrimine en tant que musulman. »

C’est vrai que noir et musulman c’est pas le meilleur moyen d’intégrer une école de commerce, de nos jours, en France. On voudrait rigoler un peu, on dirait que Kery n’a qu’à changer de religion et de couleur de peau.

Mouloud  : « Y a une chose que tu as affirmée, c’est ta négritude. »

JPEG - 27.6 ko
La négritude, c’est le contraire de la blanchitude ?

 

Cependant, il y a une solution qui fonctionne pour tous, quelle que soit sa couleur de peau et sa religion, une solution par le haut, qui consiste à échapper à son essentialisme, à ses déterminismes, qui sont si réconfortants. La pensée, c’est l’inconfort, Kery.

 

Prolonger les thèmes du jour avec Kontre Kulture

Voir aussi :

26 juin
Un jour en France : lundi 26 juin 2017
Xavier Niel le sauveur, Rebecca contre la chantilly, Stéphane Guillon le collabo viré
12
23 juin
Un jour en France : vendredi 23 juin 2017
La vérité sur les affaires NKM, Grégory et Hanouna
24
22 juin
Un jour en France : jeudi 22 juin 2017
Zemmour défonce (Aurore) Bergé, le cinoche Mélenchon, Macron un Roi seul ?
23
21 juin
Un jour en France : mercredi 21 juin 2017
Fête de la Musique mondiale, Starbucks aime les migrants, les multi(anti)nationales
13
20 juin
Un jour en France : mardi 20 juin 2017
Alerte canicule, alerte terrorisme social, deux morts pour la France
31
19 juin
Un jour en France : lundi 19 juin 2017
Lendemain de cuite politique
24
16 juin
Un jour en France : vendredi 16 juin 2017
La France dit adieu à Helmut Kohl, le bac d’histoire-géo, l’affaire Grégory-Bayrou
11
15 juin
Un jour en France : jeudi 15 juin 2017
Le petit Grégory rebondit, Hidalgo reine du chemsex, Booba corrige le bac de philo
37
14 juin
Un jour en France : mercredi 14 juin 2017
Sauvez Najat !, sauvez Bayrou !, sauvez l’école !
13
13 juin
Un jour en France : mardi 13 juin 2017
Musée de l’Homme antiraciste, députée LREM foireuse, Michel Onfray est Dieu
57
12 juin
Un jour en France : lundi 12 juin 2017
La mort du politique, la naissance de l’a-politique, et la victoire des mathématiques
31
9 juin
Un jour en France : vendredi 9 juin 2017
Blanquer dénajatise l’école, le boum du télétravail, Hanouna contre le CSA
10
8 juin
Un jour en France : jeudi 8 juin 2017
Taxi 5 sans Samy Naceri, Yannick Noah paye sa prune, Lefebvre balance et Griveaux blanchit
9
7 juin
Un jour en France : mercredi 7 juin 2017
Le Quasimodo de Notre-Dame, Barbier sur Macron TV, suicide paysan
13
6 juin
Un jour en France : mardi 6 juin 2017
Taddeï dans le cul chic, Dieudonné contre le Giflé (Valls), une Seconde Guerre mondiale sans guerre
11
5 juin
Un jour en France : lundi 5 juin 2017
Ruquier "cocufié" par Mélenchon, Drucker "déplacé" sur France 2, Les Enfants de la télé sans Arthur
8
2 juin
Un jour en France : vendredi 2 juin 2017
Thomas Pesquet atterrit, un Sénégalais patriote, Têtu contre les Grosses Têtes
24
1er juin
Un jour en France : jeudi 1er juin 2017
Aubenas se paye Ruffin, Tony Parker lâche Najat, la semaine de 4 jours
5
31 mai
Un jour en France : mercredi 31 mai 2017
Maxime Hamou dérape, Hanouna contre les gays, StreetPress dénonce
16
30 mai
Un jour en France : mardi 30 mai 2017
Arte antisémite ?, Blanche allume Polanski, Diane Kruger l’antinazie primaire
18
29 mai
Un jour en France : lundi 29 mai 2017
La milice Act Up primée à Cannes, la SNCF contre le public, Despentes dévisse
24
26 mai
Un jour en France : vendredi 26 mai 2017
Burkini contre nudité à Cannes, les LGBT en Corse, Ozon le cul
28
25 mai
Un jour en France : jeudi 25 mai 2017
Collomb ministre des Gaffes, Ferrand dans la merde, Schiappa et le sexe, Nyssen à l’assaut du Ridicule (8991m)
15
24 mai
Un jour en France : mercredi 24 mai 2017
Godard par Hazanavicius, Rodin par Doillon, le fils Garrel et la fille Higelin
25
23 mai
Un jour en France : mardi 23 mai 2017
Hanouna l’homo, les (gros) nichons d’Afida Turner, Clitorine de Haas
20
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1565987

    Mr Hollande, la jungle c’est 10 000 clandos et non 7 000 !!!
    Comment minimiser la catastrophe ? en oublier 3 000 ?
    Chaque fois que vous l’ouvrez, vous insulter l’intelligence du sans-dents.
    Surtout ne changez rien !


  • #1565995
    le 26/09/2016 par Palm Beach post : "Cult !"
    Un jour en France : lundi 26 septembre 2016

    Ah ! oui : l’essentialisme, les déterminismes propres à chacun, ça fait croire qu’on emprunte un chemin différent, mais en fait, ils mènent tous au même abattoir...

    Illustration avec la pochette de Cattle Decapitation, "The harvest Floor"
    https://f4.bcbits.com/img/a32411528...


  • #1566000
    le 26/09/2016 par spiritof76
    Un jour en France : lundi 26 septembre 2016

    Une preuve de plus que le rap rend intelligent ! C’est d’ailleurs pour ça que l’oligarchie de la côte est américaine l’a inventé !

    Mais comme dirait Elisabeth Lévy  : "S’il n’y a pas assez de noir, c’est qu’il y a trop de ..." Tu donne la bonne réponse Kery !

    C’est pas le tout de montrer les blancs du doigt, il faut encore les nommer, dire qui ils sont précisément... Et là Kery, concernant certains blancs, il convient de rester pudiquement dans le noir...


  • #1566001
    le 26/09/2016 par Sobieski
    Un jour en France : lundi 26 septembre 2016

    Bref comme toujours la merde est encore là... Et surtout à la télé.


  • #1566019
    le 26/09/2016 par réGénération
    Un jour en France : lundi 26 septembre 2016

    Hollande : "Nous n’allons pas, pour démanteler un campement de 7 000 personnes, multiplier d’autres campements partout sur le territoire."

    FAUX ! un campement en bordure de Louveciennes (78) est prévu les prochains mois (ou pour après les élections) sur un terrain de 23 hectares (pour info la "jungle" en fait 20).

    Le changement c’est maintenant. (après çà sera trop tard)


  • #1566080

    Il y a rien de plus ennuyeux que ces rappeurs qui dès lors qu ils ont plus de 2 mots de vocabulaire se prennent pour des intellos .
    Ils oublient que leur entourage ( et leur fans )est pour beaucoup constitué de quasi analphabètes . d’où la discrimination qu’ils disent subir .
    Car Oui il y a une discrimination par le QI dans le monde du travail ..
    Pas d’étude , pas de boulot de médecin ou de cadre sup .. c’est si méchant la vie.


  • #1566173
    le 27/09/2016 par Binovsky
    Un jour en France : lundi 26 septembre 2016

    Franchement, je ne retiens pas ce rappeur si il veut rentrer sans le pays de ses ancêtres. Ce pays n’est pas le sien.

     

  • #1566280

    Qu’il fasse un choix : son pays d’origine ou même les Etats-Unis ! Si il veut s’approprier leur souffrance en prenant un nom anglo-saxon, qu’il aille la vivre là-bas. Et ne pas rester discriminé (je doûte que ce soit dans sa profession qu’’il soit mal vu en tant que noir).


  • #1566537

    Et quand on est blancos et qu’on a pas les moyens de s’acheter une maison ici ou ailleurs, on peut dire que c’est parce qu’on est discriminé par des noirs comme toi qui prennent nos sous ?
    Tu vois, moi aussi je peux être con Alix (au fait, tu portes un prénom gaulois ? Un peu comme Astérix,Obélix, Panoramix,...).
    Ton argent tu l’as gagné grâce aux petits et aux incultes, tu ferais mieux d’être discret, et évite d’insulter mon pays qui te nourrit (très bien apparemment) si tu ne le considères pas comme le tien.
    Yo brother.


  • #1566848

    Un article qui finit très bien, de façon très soralienne. Que les racistes que j’ai pu lire ou écouter ici sortent de leurs déterminismes. Pour le coup le métis ne sors pas des siens, de déterminismes, mais trouve l’amour - et le réconfort - qu’il cherchait. Merci.