Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : mardi 10 mai 2016

Esclavage, Shoah, école, anti-GPA

 

Aujourd’hui on est censé commémorer l’abolition de l’esclavage. En fait de fête, à part une micro-manif d’intégristes africains qui insultaient les flics et la France à Paris, pas grand-chose à se mettre sous la dent. Les descendants d’esclaves n’ont pas le sens de la pleurniche et de la réparation comme les descendants des juifs disparus pendant la Seconde Guerre mondiale (et pour certains réapparus à New York et Hollywood dans une forme olympique).

 

 

Si la population française se désintéresse globalement de ces commémorations inutiles et culpabilisantes, il en est qui ne peuvent pas y échapper : ce sont les 12 775 400 élèves pris en otages par l’Éducation nationale, ce paquebot ivre dirigé par une bande d’incapables complètement bourrés (de préceptes bien-pensants inapplicables).

Dans les écoles françaises, aujourd’hui, se télescopent deux principaux « entrants » : des ex-déportés juifs de 95 ans qui font la tournée des popotes pour expliquer le nazisme aux enfants, ou plutôt l’antinazisme, sinon leur histoire personnelle ; en face, si l’on peut dire, côté Noirs, des « référents “mémoires et citoyenneté” » veillent à valoriser auprès du corps enseignant des initiatives sur la traite, l’esclavage et l’abolition. Autant dire que dalle. On n’a pas encore vu d’ex-esclave faire la tournée des collèges. Que fout le CRAN ? À part balayer dans les soirées du CRIF, on ne les voit jamais monter au créneau. Un petit problème de visibilité.

Tiens, en passant, il serait intéressant, au lieu de leur coller des procès ridicules, d’associer des vieux nazis – forcément repentis – aux vieux survivants des camps. En venant par paires dans les classes, ils montreraient qu’il est possible de se réconcilier et le message serait plus fort. Moins partial, quoi. Des Israéliens et des Palestiniens le font, mais ils ne sont pas légion.

Le second gros entrant qui vient dérouler du câble à l’école, c’est la bande des adeptes de la théorie du genre, qui hérissent le poil des parents. Déjà qu’il y avait les profs pédophiles jamais radiés par le ministère, si en plus on importe du déjanté sexuel, ça va pas le faire. On note donc que les enfants, en dehors des cours habituels (d’un niveau relativement merdique), se tapent de la Shoah et du cul. C’est dit un peu brutalement mais c’est la vérité. Un mélange assez délicat de pornographie et de mémoire. Pourtant, ces deux matières figurent déjà dans les programmes : Shoah c’est en Histoire, cul en SVT, avec l’accouplement chez les batraciens. C’est ça ou montrer des gens à poil.

Le paradoxe – car il y a toujours un paradoxe –, c’est de voir avec quelles pincettes les livres scolaires abordent le truc génital, alors que les mômes doivent avaler les délires LGBT, les garçons en robe et les princesses lesbiennes. Pourquoi pas une excision en cours pendant qu’on y est ? Un transgenre qui raconte son changement de sexe ? Un producteur télé qui vante les bienfaits de la GPA ?

De manière assez astucieuse, mais qui brouille le message de l’abolition, les anti-GPA lancent leur campagne nationale ce 10 mai (le troisième anniversaire, celui de l’accession au pouvoir de Mitterrand, plus personne n’ose le fêter). Avec l’argument selon lequel rémunérer une mère porteuse est un nouvel esclavage. Les pédophiles pétés de thunes applaudissent cette « avancée » des mœurs. Pour 30 000 euros, contre 100 000 aux USA, une étudiante ou une chômeuse grecque vous pond un gosse de la bonne couleur. Mais vu la tendance économique, vous pouvez être sûrs que les prix vont baisser : bientôt, les pédophiles pauvres pourront s’acheter un partenaire sexuel pour, allez, cinq billets. Des personnalités du showbiz n’ont pas attendu la GPA pour le faire – et gratuitement – en adoptant, tout simplement.

 

 

Ensuite, ce petit Français grandira et ira à l’école. Là, il subira les cours et discours de Vallaud-Bécassine, mais ça ne le choquera pas : avec ce qu’il vivra à la maison, on peut dire qu’il sera blindé. Et puis, ce petit être transgenre précoce sera incollable sur la Shoah. Il pourra intégrer une filière spéciale (Sondersektor) qui mènera à un bac Shoah. Les débouchés seront nombreux, et bien rémunérés : propagandiste télé, chercheur universitaire, cyberpatrouilleur ou promeneur du Net (une invention des services de Samuel Valls) pour dénoncer les sites qui ne se plient pas à la religion dominante.
Qui a dit que le futur ne sera pas excitant ?

Voir aussi :

30 juin
Un jour en France : vendredi 30 juin 2017
Adieu Loulou Nicollin, la priorité de Macron 1er, un député voilé !
19
29 juin
Un jour en France : jeudi 29 juin 2017
Tour de France sexy, Marseille anti kebabs, TGV Paris-Vinci-Bordeaux
24
28 juin
Un jour en France : mercredi 28 juin 2017
Rwanda/France, la rééducation nationale, Amrani/Valls
24
27 juin
Un jour en France : mardi 27 juin 2017
Les super riches, amoureuse d’un migrant, Pôle Emploi bidon, T411 à la rue
28
26 juin
Un jour en France : lundi 26 juin 2017
Xavier Niel le sauveur, Rebecca contre la chantilly, Stéphane Guillon le collabo viré
17
23 juin
Un jour en France : vendredi 23 juin 2017
La vérité sur les affaires NKM, Grégory et Hanouna
24
22 juin
Un jour en France : jeudi 22 juin 2017
Zemmour défonce (Aurore) Bergé, le cinoche Mélenchon, Macron un Roi seul ?
23
21 juin
Un jour en France : mercredi 21 juin 2017
Fête de la Musique mondiale, Starbucks aime les migrants, les multi(anti)nationales
13
20 juin
Un jour en France : mardi 20 juin 2017
Alerte canicule, alerte terrorisme social, deux morts pour la France
31
19 juin
Un jour en France : lundi 19 juin 2017
Lendemain de cuite politique
24
16 juin
Un jour en France : vendredi 16 juin 2017
La France dit adieu à Helmut Kohl, le bac d’histoire-géo, l’affaire Grégory-Bayrou
11
15 juin
Un jour en France : jeudi 15 juin 2017
Le petit Grégory rebondit, Hidalgo reine du chemsex, Booba corrige le bac de philo
37
14 juin
Un jour en France : mercredi 14 juin 2017
Sauvez Najat !, sauvez Bayrou !, sauvez l’école !
13
13 juin
Un jour en France : mardi 13 juin 2017
Musée de l’Homme antiraciste, députée LREM foireuse, Michel Onfray est Dieu
57
12 juin
Un jour en France : lundi 12 juin 2017
La mort du politique, la naissance de l’a-politique, et la victoire des mathématiques
31
9 juin
Un jour en France : vendredi 9 juin 2017
Blanquer dénajatise l’école, le boum du télétravail, Hanouna contre le CSA
10
8 juin
Un jour en France : jeudi 8 juin 2017
Taxi 5 sans Samy Naceri, Yannick Noah paye sa prune, Lefebvre balance et Griveaux blanchit
9
7 juin
Un jour en France : mercredi 7 juin 2017
Le Quasimodo de Notre-Dame, Barbier sur Macron TV, suicide paysan
13
6 juin
Un jour en France : mardi 6 juin 2017
Taddeï dans le cul chic, Dieudonné contre le Giflé (Valls), une Seconde Guerre mondiale sans guerre
11
5 juin
Un jour en France : lundi 5 juin 2017
Ruquier "cocufié" par Mélenchon, Drucker "déplacé" sur France 2, Les Enfants de la télé sans Arthur
8
2 juin
Un jour en France : vendredi 2 juin 2017
Thomas Pesquet atterrit, un Sénégalais patriote, Têtu contre les Grosses Têtes
24
1er juin
Un jour en France : jeudi 1er juin 2017
Aubenas se paye Ruffin, Tony Parker lâche Najat, la semaine de 4 jours
5
31 mai
Un jour en France : mercredi 31 mai 2017
Maxime Hamou dérape, Hanouna contre les gays, StreetPress dénonce
16
30 mai
Un jour en France : mardi 30 mai 2017
Arte antisémite ?, Blanche allume Polanski, Diane Kruger l’antinazie primaire
18
29 mai
Un jour en France : lundi 29 mai 2017
La milice Act Up primée à Cannes, la SNCF contre le public, Despentes dévisse
24
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

3 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1463059

    Quand vient l’mardi, la grande "Shoah"
    _ Met ses bijoux, ses chinchillas 
    Et puis à minuit, la grande "Shoah"
    Autour du coup s’met un boa 
    Y en a qui marmonnent 
    Que la grande "Shoah"
    Ce serait un homme 
    On dit ça ! 

    Régine


  • #1463608
    le 11/05/2016 par marmotte
    Un jour en France : mardi 10 mai 2016

    La Grèce étant un pays de misère, des femmes louent leur ventre pour faire bouillir la marmite.
    Combien de traumatismes ensuite chez ces mêmes femmes ?

    Par ailleurs si l’enfant acheté par un 1er couple ne convient pas, il pourra être revendu sur le marché de l’occasion tout comme un véhicule.

    Et pourquoi pas en pièces détachées au point ou nous en sommes ?