Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : mardi 2 mai 2017

L’abjection du collabo Stéphane Guillon, Laurent Delahousse et la manip de Yerres, Dany Boon for Macron

 

 

Ce mardi 2 mai 2017, c’est la fête à trois personnalités en même temps, et nous allons les fêter sans plus attendre, youpi. Il s’agit de Laurent Delahousse, le journaliste people du 20 Heures de France 2 qui essaye de pousser Pujadas dans le fossé, de Stéphane Guillon, le faux humoriste qui confond la haine et l’humour, et Dany Boon, qui est passé de goy à juif en mettant 20 millions (d’euros ou de spectateurs) sur la table. C’est pas tous les jours qu’il y a triple fête !

 

Petit retour en arrière : samedi 30 avril, après l’annonce du ralliement de NDA à MLP, tremblement de terre dans le système médiatico-politique. On a déjà vu les insultes des valets de l’oligarchie qui perdent leurs nerfs les uns après les autres. Pas besoin de les montrer du doigt, ils ont crié en chœur : « on est tous soumis ! »

Donc après la conférence de presse conjointe, soudain, dans la commune de Yerres administrée par Dupont-Aignan, des dizaines d’habitants mécontents dénoncent cette union politique. Il est vrai que par le passé, soucieux de son indépendance, NDA avait toujours posé des limites à un rapprochement avec le FN, tout en le suivant pas à pas. C’est désormais du passé. Aussitôt, les chaînes d’info continue s’emparent de ces manifestations monstres (30 gugusses tout au plus) pour donner la parole aux orphelins de la démocratie locale.

 

 

 

Hélas, ces « simples citoyens », comme le souligne la télé publique, c’est avant tout Isabelle Herfeld, élue de gauche à Montgeron, une commune limitrophe de Yerres, et un membre du « comité Montgeron En Marche avec & pour Macron ». Le second zozo a même envoyé aux chaînes TV un tweet annonçant les manifs suivantes, avec en signature son... appartenance à En Marche !. La séquence donne une idée des manips dont cette pauvre gauche est capable (c’est la méthode Dray) et surtout, une idée du sérieux journalistique de la rédaction de France 2. On rappelle que les agents du 20 Heures sont grassement payés par nos soins.

Le jour même sur LCI, Stéphane Guillon ironise :

« Il a perdu sa maman il y a deux jours donc j’ai respecté ce moment. Je me suis dit que ma mère aurait fait la même chose si je m’étais engagé aux côtés de Marine Le Pen et si j’avais déclaré être son Premier ministre, vouloir travailler avec elle : je pense que ma mère se serait aussi laissée mourir comme Madame Dupont-Aignan. »

 

 

Stéphane Guillon a ramé pendant des années au Caveau de la République par manque de talent. C’est seulement lorsqu’il a fini par faire de la retape lourdingue pour le Système qu’il a été casté à France Inter, la radio du pays irréel, et à Canal Plus, la chaîne de la gauche culturelle qui dégueule sur le peuple. Il put alors enfin se marier à une femme très publique. La nouvelle vie en pleine lumière de cet ex-rat des salles vides valait bien une trahison absolue [1] !

Sur Inter et sur Canal, il put laisser libre cours à son indigence spirituelle et culturelle, allant pécher ses idées chez les autres (Perrin pour la vanne anti-DSK qui le lancera, et Luchini pour le phrasé). Auteur poussif, affligé d’un caractère d’enfant gâté hystérique, il pleurniche à chaque critique négative à son encontre. Se faisant passer pour un humoriste (il joue à l’humoriste), il relaye en fait la propagande officielle en changeant quelques mots qu’il remplace par des insultes, pour faire plus « humour noir ».

Le dérapage sur la maman de NDA n’est que l’aboutissement de cette fuite en avant, qu’il paiera un jour par une chute. Il tombera sur un (Benjamin) Castaldi énervé, qui le chopera au coin d’un plateau télé, et là, il ne pourra plus se cacher dans une loge en glapissant. Car le Guillon est lâche, physiquement et politiquement. Tirant sur les ambulances caché dans son buisson douillet, il vise exactement ceux que l’oligarchie lui dit de viser. Des cibles que tout le monde a déjà flinguées dans le petit cénacle de l’humour collabo. N’est pas Gaspard Proust ou Pierre-Emmanuel Barré qui veut. Et encore moins Dieudonné, mais là on est hors concours.

Dupant un public de bobos sous-informés, Guillon fait croire qu’il lutte contre le fascisme alors qu’il en est le meilleur exemple : délateur surpayé pour la Kommandantur (40 000 par mois chez Ardisson), il aurait dénoncé des juifs en 40, comme il dénonce aujourd’hui les patriotes. En retard d’une guerre, il ne comprend pas le retournement en cours qui l’éjectera bientôt de la sphère médiatique. Il aura vécu et bien vécu de ses crachats de bourgeois terrorisé par la violence potentielle du peuple. Et il aura bien raison, car il figure en tête de liste de la chasse aux sorcières qui se profile.

L’abjection a un prix, et Guillon va bientôt passer à la caisse. On rappelle le proverbe espagnol : « la vie est un supermarché, prends ce que tu veux, mais paye le prix ». Avec cette dernière sortie, Stéphane Guillon vient de franchir un pas dont il ne mesure pas les conséquences.

 

JPEG - 32.9 ko
Le Ch’tisraélien est sur la gauche

 

Last but not least – une expression rosbif qu’on n’a jamais vraiment comprise mais qu’il faut utiliser pour faire crédible (les journalistes injectaient avant de la citation latine, aujourd’hui c’est du franglish de comptoir) – le clown casher Dany Boon vient de lancer un appel à voter Macron.

« Je suis né dans une famille modeste du Nord de la France, d’une mère Ch’ti et d’un père Kabyle qui m’ont appris la tolérance, le respect et le souci de l’autre. Je suis fier d’être français. Je voyage dans le monde entier avec mes films pour faire rire et émouvoir. Je suis imposé à 51% d’impôts dont 30% en France. J’en suis très heureux. Nous avons créé avec Pathé le Ch’ti fond qui reverse depuis plusieurs années la totalité des droits sur les produits dérivés de mes films, soit à ce jour plus de 2.500.000 € pour aider des associations caritatives et des gens dans le besoin dans le Nord et en France sans distinction de race, de citoyenneté, d’origine ou de religion. Je n’ai de leçon à donner à personne mais franchement jamais dans aucun pays, un parti d’extrême droite n’a réglé les problèmes en imposant une préférence nationale, au contraire. Prouvons au monde entier et à nous même que nous sommes toujours le pays de la liberté de l’égalité et surtout de la fraternité. Votons Emmanuel Macron ! »

Honnêtement on n’a pas tout lu, en général on évite les trucs mal écrits des faux penseurs. Un message qu’on transfère néanmoins à tous les chômeurs du Nord-Pas-de-Calais, la région la plus touchée par ce fléau… d’origine oligarchique. C’est-à-dire conséquence directe de la politique des grands patrons de Macron. 12,8% de la population active régionale est sans emploi, contre 10,2 sur l’ensemble du pays. Dany Boon, il cause, mais il sait pas. L’émotion c’est bien, mais ça fait pas une politique de redressement régional et encore moins national. Évidemment, il s’est fait moucher par un élu du FN (élu par le bas, pas par le haut), mais aussi par une myriade de Français pas contents qu’un milliardaire bien à l’abri du besoin leur refourgue une leçon de morale hors de propos.

 

 

On mesure avec ces trois collabos l’incroyable poids que le Système est obligé de mobiliser pour faire face à la montée du front national, de ce front des Français écœurés du traitement que l’oligarchie leur réserve, et leur inflige déjà. C’est effectivement un incroyable barrage de mots, de personnalités, de menaces, de terrorisme au sens premier du terme, qui est érigé en toute urgence par un Système en bout de course. Quel que soit le score de dimanche prochain, cette levée en masse de toutes les forces oligarchiques est déjà une victoire en soi : il faut ça pour nous résister. La résistance a changé de camp !

Voilà, c’était un jour en France socialo-sioniste.

Voir aussi :

26 mai
Un jour en France : vendredi 26 mai 2017
Burkini contre nudité à Cannes, les LGBT en Corse, Ozon le cul
28
25 mai
Un jour en France : jeudi 25 mai 2017
Collomb ministre des Gaffes, Ferrand dans la merde, Schiappa et le sexe, Nyssen à l’assaut du Ridicule (8991m)
15
23 mai
Un jour en France : mardi 23 mai 2017
Hanouna l’homo, les (gros) nichons d’Afida Turner, Clitorine de Haas
20
22 mai
Un jour en France : lundi 22 mai 2017
France/Brésil en pots-de-vins sous-marins, les gros sponsors du Macron, L’Anne Hidalgo sur la sellette
3
19 mai
Un jour en France : vendredi 19 mai 2017
Spécial « 70e Festival mondialiste de Cannes dans l’indifférence générale »
12
18 mai
Un jour en France : jeudi 18 mai 2017
Les Patriotes de Philippot et ceux du Mossad, Didier Super se moque de l’antifascisme, Patrick Timsit se couvre
13
17 mai
Un jour en France : mercredi 17 mai 2017
Lapix croque Pujadas, Lassalle raconte, le film d’animation français
29
16 mai
Un jour en France : mardi 16 mai 2017
Francis Lalanne contre Valls, Mélenchon lorgne sur le FN, les homos de Tchétchénie
21
15 mai
Un jour en France : lundi 15 mai 2017
La cérémonie de passation de pouvoir entre Hollande et Macron, et l’effondrement du journalisme de cour
28
12 mai
Un jour en France : vendredi 12 mai 2017
Une Brigitte première dame, la France par Sylvain Tesson, les alcoolos punis de RSA
45
11 mai
Un jour en France : jeudi 11 mai 2017
Hidalgo-Aubry-Taubira ou les ruines du PS, Achtung au copyright sur la Shoah, Mélenchon le soviet cong !
14
10 mai
Un jour en France : mercredi 10 mai 2017
Valls mendie devant Macron, Cohen au mercato radio, Bloch patronne d’Inter
15
9 mai
Un jour en France : mardi 9 mai 2017
La France qui fait honte : “foodeuses” du Figaro, “interculturalité” d’Anne Hidalgo, électeurs de Macron “sans adhésion”
14
8 mai
Un jour en France : lundi 8 mai 2017
Le message de la petite Syrienne à Macron, RFI et le massacre de Sétif, la meilleure prof du monde is french
10
5 mai
Un jour en France : vendredi 5 mai 2017
Bürki à poil pour Macron, Doherty pété contre le FN, le Manouche antinazi
29
4 mai
Un jour en France : jeudi 4 mai 2017
Mgr Barbarin se couche, Loran des Bérurier Noir vote Macron, et le vrai Victor Lanoux
30
3 mai
Un jour en France : mercredi 3 mai 2017
La dernière de Kepel, la dernière de Charlie, la dernière de Décodex
15
1er mai
Un jour en France : lundi 1er mai 2017
Macron la récup, la pleurniche des médias, Finky contre le shoah-business
26
28 avril
Un jour en France : vendredi 28 avril 2017
Marine fait de moins en moins peur, Macron de plus en plus
16
27 avril
Un jour en France : jeudi 27 avril 2017
Les deux candidats se préparent au grand débat du 3 mai
17
26 avril
Un jour en France : mercredi 26 avril 2017
Rions un peu entre deux tours : Valls revient, Lassalle chez Hanouna, Attali déraille
11
25 avril
Un jour en France : mardi 25 avril 2017
Autour de la fracture Marine/Macron : Fenech, Onfray, les profs d’histoire-géo
22
24 avril
Un jour en France : lundi 24 avril 2017
Deuil national : finale Hollande/Marine, suicide de la gauche, carte riches/pauvres
45
21 avril
Un jour en France : vendredi 21 avril 2017
Laetitia femme de flic, Molins et le papier tombé, le rapport attentats/élections
25
20 avril
Un jour en France : jeudi 20 avril 2017
Spécial anniversaires : Charles Maurras, Éric Dupond-Moretti, Jean Carmet et Hitler
11

Notes

[1] On rappelle que la fonction du bouffon est de faire rire le peuple aux dépens du roi, et pas l’inverse.

Sur la télé collabo, le rire-système, et la conversion d’un peuple,
lire sur Kontre Kulture

 
 






Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1717121
    Le 2 mai à 21:16 par Liberté
    Un jour en France : mardi 2 mai 2017

    Et bien quel honte tous ces gens , nous , nous le soutiendrons jusqu’au
    bout , MLP qu’a-t-elle a se reprocher..... ? il faut arrêter avec ça .....

    Je trouve au contraire qu’il a compris l’astuce de la division des Français
    sous de faut prétextes pour tenir le pays en otage depuis au moins
    Mitterrand , ils veulent quoi les LR être laminés au point de devenir des
    PS , comme cela ils auront tout pouvoir , c’est d’ailleurs bien ce qu’ils
    veulent , ils sont autrement plus futés que tous ces idiots qui se font mener
    par le bout du nez , comme on avait l’habitude de dire , c’est la droite la plus
    bête du monde , c’est vraiment le cas .

    Il faut préciser en plus que celui qui a été décoré de la franquiste c’est
    Mitterrand et non Le père le Pen , lui a perdu son père pendant la
    guerre à cause des Allemands , mais il a osé dire qu’il n’était pas d’accord
    sur certaines choses dîtes sur la guerre ce qui lui a voulu d’être , vilipendé
    toute sa vie , voyez dès que vous n’êtes pas de gauche les jugements
    ne sont pas les mêmes , il y a deux poids deux mesures .

    C’est à croire que les gens sont devenus fous à force de bourrage de
    crâne , ils ne savent même plus où ils en sont , c’est de la folie pure .

    Là bon , les médias habituels nous font voir les mécontents qu’ils
    choisissent , ce ne sont probablement les gauchistes de sa
    commune c’est-à-dire les 21% qui n’ont pas voté pour lui dans sa
    commune où , il a été réélu à 79 % donc c’est la preuve qu’il n’est
    si mal Mr Dupont Aignan.....laissons-les tous ces paumés et
    allons de l’avant en se serrant tous les coudes pour pouvoir reprendre
    la main sur notre France confisquée par des nuisibles .

    VIVE LA FRANCE ! et VIVE L’UNION DES PATRIOTES DE FRANCE !

     

    Répondre à ce message

  • #1717188
    Le 2 mai à 22:31 par Corso
    Un jour en France : mardi 2 mai 2017

    Et Dany à 1500€/mois durant cinq ans... après il vote pour qui ?
    Jusqu’au bout le "système" pue la mort.

     

    Répondre à ce message

  • #1717317
    Le 3 mai à 02:52 par loulou
    Un jour en France : mardi 2 mai 2017

    Ils devraient déjà être contents que les gens veuillent bien encore aller voter.

    Avant on sortait les fourches, et puis les mousquets, pour moins que ça... oui ,c’était perdu d’avance, mais pas beaucoup plus qu’aujourd’hui.
    Toutes ces starlettes, 100% de confiscation et une sépulture gratuite, ça vous parait plus raisonnable que de savoir qui est le plus tolérant, le plus ouvert, qui va voter qui, faire barrage, être le plus républicain ?

    A croire qu’ils n’attendent que ça, le coup de pied au fesse du destin, de l’Histoire.

     

    Répondre à ce message

  • #1717394
    Le 3 mai à 08:00 par Paskl
    Un jour en France : mardi 2 mai 2017

    On y voit plus clair sur la bêtise de certains. Les limites ? Il y a longtemps que cela ne veut plus dire grand-chose quand il s’agit de lutter contre la "Haine"... Alors tout est permis, y compris et surtout... la haine. Quelle folie !

     

    Répondre à ce message

  • #1717396
    Le 3 mai à 08:03 par Ali baba
    Un jour en France : mardi 2 mai 2017

    Ces trois " collabos " entre les nombreux autres , font partie des " nantis " gavés par l’argent des contribuables . Le ch’ti goy mutant est constant et récurrent dans ces propos , comme Noah à une époque , ils nous adressent des recommandations de leur base outre atlantique , où ils ne payent désormais plus d’impôts : fait comme je te dis , mais surtout pas ce que je fais !

     

    Répondre à ce message

  • #1717552
    Le 3 mai à 12:06 par fritzkaplan
    Un jour en France : mardi 2 mai 2017

    Mettre Delahousse au niveau de Boon et Guillon, c’est injuste. Il n’a rien à voir avec le reportage diffusé. C’est un clair partisan de la France éternelle. Quand il doit interviewer des abrutis, il a du mal à cacher son impatience. Ça se voit y compris dans le dernier débat comparatif EM/MLP.

     

    Répondre à ce message

  • #1717555
    Le 3 mai à 12:10 par Marde
    Un jour en France : mardi 2 mai 2017

    Nique les anglais !
    En français on dit :
    Une dernière mais pas des moindres !
    Le français est d’une richesse incommensurable que tous les merdeux parlant le globishe ne pourront jamais appréhender.
    On comprend donc que les élections soient truquées et qu’Emmanuel c’est pas le bon !
    cui-là c’est l’antéchrist et dès le 7, le françois y goûtera !

     

    Répondre à ce message

  • #1717642
    Le 3 mai à 13:46 par Matthieu
    Un jour en France : mardi 2 mai 2017

    Guillon, "façon puzzle". Un bonheur, cette page.

     

    Répondre à ce message

  • #1717648
    Le 3 mai à 13:49 par Cars
    Un jour en France : mardi 2 mai 2017

    Dany Boon, ça fait longtemps que je ne l’écoute plus ! C’est plus facile de dire cela quand on vit à Los Angeles. Mais Guillon, les propos qu’il tient sont totalement déplacés et ce salopard, excusez-moi pour le therme, se dit être respectueux envers le décès de la mère de NDA. Le respect aurait été de ne pas en parler et encore moins d’ironiser là-dessus. D’ailleurs, mon cher Guillon qui se dit "défendre les journalistes" lors de la grande grève sur i>télé, rappelle-nous où tu travailles en ce moment. Cela a beau être de la liberté d’expression, il s’agit d’une dérive. J’ai du mal croire que Guillon ne se dit pas que cela peut avoir un impact.

     

    Répondre à ce message

  • #1717723
    Le 3 mai à 15:13 par Iskandaar
    Un jour en France : mardi 2 mai 2017

    « ô peuple de France, nous artistes, comiques, journalistes, chroniqueurs et intellectuels de salons, cela fait bientôt plus de 30 ans que nous vous divertissons, vous endormons, et que nous sommes payés des centaines de milliers d’euros pour cela, pendant que l’oligarchie mondialiste (qui nous paye) vous manipule et vous vole le peu qu’il vous reste, tout cela est possible grâce à vous, grâce à vos dons ! Cette longue histoire de trahison nous souhaitons la voir continuer, pour votre bien être, et surtout pour notre intérêt général à nous, alors le 7 mai prochain, pour que cette belle histoire continue, nous vous supplions, ne vous trompez pas, votez le candidat de la trahison, votez Macron ! »

    signé : l’association des vendus médiatiques de France.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents