Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : mercredi 13 juillet 2016

Virenque roi du Ventoux, le défilé militaire, le coiffeur du président

 

Richard Virenque a été notre dernière star nationale du vélo. Avant lui, sans remonter à la préhistoire du cyclisme, il y a eu Bernard Thévenet (2 Tours), Bernard Hinault (5 Tours) et Laurent Fignon (2 Tours). Cela n’a pas empêché les Guignols de représenter Virenque en abruti pendant plusieurs saisons. Les coureurs viennent d’en bas, on ne fait pas du vélo quand on sort du XVIe arrondissement parisien, sauf quand on s’appelle Michel Drucker.

« Ça ne me dérange pas du tout. Quand on connaît l’animal, quand on le chasse. J’ai eu les mêmes réactions. Quand on m’emmerde, je rentre dans mon trou. Mais quand je sors, je mords » (Bernard Hinault, alias Le Blaireau)

L’internationalisation du Tour aura raison de la domination des « Latins » : avant, les podiums se partageaient entre Français, Belges, Néerlandais, Espagnols et Italiens. Depuis 30 ans, c’est le règne des Américains, des Allemands, des Britanniques et même des Australiens. Un basculement des palmarès de l’Europe latine aux Anglo-saxons. Faut-il y voir le succès de la « gestion » de course, de la préparation, de la science sportive sur les vertus classiques, l’envolée solitaire, l’attaque romantique, le panache ?

 

Richard Virenque revient sur sa victoire dans l’étape du mont Ventoux en 2002 :

 

Le Mont Ventoux est une étape mythique, où il se passe toujours quelque chose : c’est dans la haute montagne qu’on attaque, qu’on assomme ses adversaires directs, qu’on souffre et qu’on fait souffrir. Hormis les contre-la-montre, ce sont les étapes pour grimpeurs qui font la différence, qui creusent les écarts, renversent les pronostics. On a ainsi vu des échappés coller 17, voire 30 minutes à leurs poursuivants. Virenque était de ceux-là, qui pouvaient enflammer une course, crever l’écran, provoquer des défaillances. Virenque ne pourra jamais conserver son avance gagnée dans la montagne jusqu’aux Champs-Élysées, mais l’important, c’est cette popularité. L’amour et l’admiration des 12 millions de spectateurs sur le bord des routes de France.
Ah oui, l’info : cette année, l’étape du Ventoux sera amputée de 6 kilomètres, à cause de rafales prévues à 100 kilomètres/heure. Vous êtes des gonzesses ou des guerriers ?

Moins dur, moins haut, et sans vélo, c’est le défilé du 14 Juillet, sur les Champs, justement.
Une tradition nationale, bicentenaire, franc-maçonne (rire), qui se voit désormais – bien-pensance oblige – infliger des corps « étrangers » relativement incongrus. La Révolution de 1789 est loin : les gauchistes regrettent que son souvenir soit phagocyté par le corps le plus réactionnaire et répressif qui soit, les droitistes se lamentant eux de la dilution de la tradition dans un progressisme douteux. À quand un régiment de coiffeurs/ses transgenres qui défile à poil sur un rythme techoïde ?

Ne riez pas – si d’aventure cela vous faire sourire – car à ce niveau, tout, mais vraiment tout, est possible. Tout est possible, le nom d’une émission très populaire de Jean-Marc Morandini, mort (médiatiquement) au champ d’honneur de la télé, pour avoir fait pouët-pouët à des jeunes hommes qui devaient se déshabiller pour les besoins d’une série culturelle dans des vestiaires de foot.

 

Moins glauque, ces « parcours policiers » proposés par le ministère :

 

La particularité du défilé 2016, c’est la présence de Maoris pieds nus au milieu de nos soldats bottés. À l’image du Tour de France, la Révolution n’est plus qu’un lointain souvenir, et le défilé « s’ouvre » aux différences. Si ça peut nous éviter une guerre mondiale, on est preneurs.
Des idées pour le futur : pourquoi pas un régiment de Siberian Tiger, ces forces spéciales chinoises interarmes ? Des Gardiens de la révolution islamique (Pasdaran) ou de la 65e brigade ? Des Spetsnaz du GRU russe ?

Ce sera toujours mieux que des coiffeurs transgenres. À propos de coiffeurs, on ne s’étendra pas sur le fait du jour, le coiffeur du président à 10 patates par mois. Tout le monde pousse des hauts cris, Hollande ceci, Hollande cela, on l’a même traité de « Sarkozy bling-bling », ce qui se fait de pire en insulte politique. Mais à 12% de popularité, François n’en a plus rien à battre. Des vannes et des insultes, il en reçoit tellement, qu’il ne fait plus attention : les effets s’annulent. Il ne sert à rien de lancer des phrases « contre » le président. Cela rappelle ces Français qui croient encore religieusement en la présidence et qui écrivent des lettres « à l’Élysée » pour obtenir quelque chose. Crédulité et désespoir d’un côté, indifférence et cynisme nécessaire de l’autre...
Laissons François là où il est, et occupons-nous de la France, qui est plus chère à nos yeux.

Voir aussi :

22 septembre
Un jour en France : vendredi 22 septembre 2017
Les cuisses à Brigitte, le temps de travail, les princesses modernes
24
21 septembre
Un jour en France : jeudi 21 septembre 2017
Tetris politique : FN désocialisé, France insoumise en embuscade
8
20 septembre
Un jour en France : mercredi 20 septembre 2017
Macron rappelle les expatriés, sélection à la fac, le gros cancre Aphatie
13
19 septembre
Un jour en France : mardi 19 septembre 2017
Le Monde avec Bernanos, la France Alzheimer, le porno gay 120 Battements
10
18 septembre
Un jour en France : lundi 18 septembre 2017
Couscous Philippot, des migrants à la fac !, et la défaite de l’Huma
40
15 septembre
Un jour en France : vendredi 15 septembre 2017
La pleurniche de Stéphane Guillon, Ardisson sodomisé, Dupontel à la rue
23
14 septembre
Un jour en France : jeudi 14 septembre 2017
Spécial "santé" avec le Glyphosate, le Lévothyrox et le couple PMA-GPA
19
13 septembre
Un jour en France : mercredi 13 septembre 2017
Macron 1er à Saint-Martin, "journalisme" à Europe 1, poissons des grands fonds
13
12 septembre
Un jour en France : mardi 12 septembre 2017
Philippot avec Campion, on ne vole pas un Sri-Lankais, 1€ Le Monde
27
11 septembre
Un jour en France : lundi 11 septembre 2017
Le 11 Septembre de Causeur, cheminots remboursez !, Griveaux le fainéant
10
8 septembre
Un jour en France : vendredi 8 septembre 2017
Plenel contre la Corée du Nord, Ménard contre Philippot, Sotto satisfaction
11
7 septembre
Un jour en France : jeudi 7 septembre 2017
Naturel, politique ou médiatique, le climat se barre en couille
6
6 septembre
Un jour en France : mercredi 6 septembre 2017
Aubry flingue Macron, pénurie de beurre, drones français armés
9
5 septembre
Un jour en France : mardi 5 septembre 2017
Goncourt communautaire, Marcel Campion résiste, Chronopost le dimanche
15
4 septembre
Un jour en France : lundi 4 septembre 2017
Plaidoyer pour Ruquier, Macron contre Philippot, le FN contre Montel
37
30 juin
Un jour en France : vendredi 30 juin 2017
Adieu Loulou Nicollin, la priorité de Macron 1er, un député voilé !
19
29 juin
Un jour en France : jeudi 29 juin 2017
Tour de France sexy, Marseille anti kebabs, TGV Paris-Vinci-Bordeaux
24
28 juin
Un jour en France : mercredi 28 juin 2017
Rwanda/France, la rééducation nationale, Amrani/Valls
24
27 juin
Un jour en France : mardi 27 juin 2017
Les super riches, amoureuse d’un migrant, Pôle Emploi bidon, T411 à la rue
28
26 juin
Un jour en France : lundi 26 juin 2017
Xavier Niel le sauveur, Rebecca contre la chantilly, Stéphane Guillon le collabo viré
17
23 juin
Un jour en France : vendredi 23 juin 2017
La vérité sur les affaires NKM, Grégory et Hanouna
24
22 juin
Un jour en France : jeudi 22 juin 2017
Zemmour défonce (Aurore) Bergé, le cinoche Mélenchon, Macron un Roi seul ?
23
21 juin
Un jour en France : mercredi 21 juin 2017
Fête de la Musique mondiale, Starbucks aime les migrants, les multi(anti)nationales
13
20 juin
Un jour en France : mardi 20 juin 2017
Alerte canicule, alerte terrorisme social, deux morts pour la France
31
19 juin
Un jour en France : lundi 19 juin 2017
Lendemain de cuite politique
24
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1509528

    9 000 euros de coiffeur ! Madame Bettencourt ne doit pas faire mieux .

     

  • #1509530

    Les Néerlandais ne sont pas latins, les belges non plus, quant à la part latine des Français c’est à relativiser, nous ne sommes pas si latin que ça ; nous avons été colonisés par Rome à une époque, ça a eu des incidences sur notre culture et notre architecture sans doute mais cela s’arrête là, culturellement un français (de souche donc..) est davantage celte et germain que latin (à part pour les régions du sud naturellement..)

     

    • #1509750

      Même dans le sud de la France, l’origine ethnique est surtout berbère qui sont les véritable premiers habitants après la déglaciation du Sud de l’Europe, puis gauloise, wisigothe, burgonde, grecque, syrienne.... Nous ne sommes pas plus "latins" que les berbères ne sont "arabes," ou que les africains francophones ne sont français... Pour les Francs, ils n’ont déboulé dans le Sud que vers 750 bien après les muz...


    • #1509829

      les berbères arrivés en Provence avant les grecs ? tu plaisantes ?, avant les Grecs (VIème siècle avant JC c’était des Celtes et des Ligures qui peuplaient la Provence, les sarrasins ne sont arrivés qu’au VIIème siècle après JC.
      Et puis même si c’était vrai : La majorité des Berbères ont de toutes façons un ADN mitochondrial d’origine ouest-eurasienne ils viennent donc à l’origine d’Europe par l’espagne (ou directement d’asie mineure d’après Hérodote)


  • #1509542
    le 13/07/2016 par ici la monnaie
    Un jour en France : mercredi 13 juillet 2016

    Bonne cuvée de ce "jour en France" ;
    Rien à ajouter de l’analyse du Tour : depuis armstrong et l’epo, une certaine idée de l’effort, comme celui du bon sens paysan, se sont évaporés ; les anglo-saxons qui ont fait main basse sur le tour sont à l’image de christopher Froome : laborieux, ultra-froid, rationnel.... et hyper dopé, surtout.

    Triste époque : on est loin du panache à la Cyrano.

     

    • #1509711

      Et Virenque roulait à l’eau claire, peut être ?


    • #1509835

      Virenque était dopé... comme les autres prétendants à la victoire !
      Donc, ses exploits étaient valides et démontraient un panache qui n’a jamais été égalé depuis.
      C’est sûr, les anglosaxons ont (comme à leur habitude) apporté la glorieuse incertitude du sport et l’optimisation des performances à l’eau claire !
      Ce qui est intéressant dans le sport c’est le dépassement de soi et non la performance brute...


  • #1509546

    Si Hollande veut faire des économies de coiffeur je lui suggère d’acheter une tondeuse à cheveux de chez Darty à 12,99 euros . 4 hauteurs de coupe . Lames en inox . Secteur . Made in China . Peut également servir à tondre la foufoune de Julie Gayet, ce qui est toujours amusant ("la femme ne rit que branlée" prétendait Céline) .


  • #1509572

    Je me demande si le Tour de France déchaîne tjs autant les passions auprès des Belges et Français. Quelle est loin l’époque d’un Virenque qui maintenait tout le monde scotché devant sa télé. Je crains que cette époque soit révolue, du moins tant q’un Français ou Belge ne remportera plus cette épreuve.

     

    • #1509836

      Alors monte cet après midi sur les pentes du ventoux (si tu y arrives ) tu va comprendre la france du vélo et si les français aiment toujours cette épreuve (même chargés pour les coureurs) de souffrances et de dépassements a la limite de l inconscience en trans . Virenque était un champion et il a subit cette prise de pouvoir des anglos saxons par l avance qu ils ont acquise dans la recherche de produits qui transforme l homme en machine (une cabale). Pour la phrase vous etes des hommes ou des guerriers ? J espère que c est une pique provocatrice sinon je peut vous garantir que le sommet du ventoux est déjà tres hostile par temps calme et le paysage qui est d un type lunaire qui vire au paranormal hostile . Les 100 kms heures de vent c est l accident mortel assuré, un peu d indulgence svp on est pas encore passé a running man, peut être bientôt .


  • #1509678
    le 14/07/2016 par définition
    Un jour en France : mercredi 13 juillet 2016

    "Français, Belges, Néerlandais", des latins ?
    En partie pour les premiers, un peu pour les seconds, pas du tout pour les 3èmes.
    La France est aussi germanique et celtique, elle ne se limite pas qu’à être latine, c’est ce qui fait d’ailleurs son charme, son atout, mais aussi sa fragilité.


  • #1509776
    le 14/07/2016 par john le rouge
    Un jour en France : mercredi 13 juillet 2016

    les champions viennent bien d’en bas, du bon sens, du panache comme Sagan encore hier, de la simplicité et pas de politiquement correct, l’analyse est juste, tout comme celle d’Alain Soral dans la vidéo du mois de septembre 2015, en revanche la personne qui a écrit cet article n’est certainement jamais montée sur un vélo par un fort vent, avec des rafales à plus de 100km/h il devient impossible de tenir sur un vélo, les coureurs du tour sont bien des guerriers, mais pas de kamikazes ni des martyrs


  • #1509780

    Juppé gagne encore des points. Le français de base va enregistrer inconsciemment que pour faire des économies il faut élire un président chauve !