Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : mercredi 5 avril 2017

Macron achète les people, les Roms victimes d’antisémitisme, Taubira power

 

 

« Tous me semblent un peu usés ! Il faudrait de la jeunesse et de la nouveauté. C’est pour cela que j’aime beaucoup Emmanuel Macron, je l’ai rencontré deux fois, notamment à la soirée d’anniversaire qu’avait organisée par surprise mon chouchou de Johnny. » (Line Renaud)

Dans la série Ils rejoignent Macron en chantant, après le chanteur alcoolo-sioniste Renaud, au tour de la mamie du show-biz de faire son coming out macroniste. Ce candidat aux contours flous mais aux sponsors très clairs – la Banque et le Média – fonctionne comme un vrai papier tue-mouches à people. L’attraction semble moins puissante sur les gens, les gens sans nom, les nobody.

 

 

Une idée nous vient, une idée folle, et à moitié comploteuse à vrai dire : et si les people qui se rangent sous les couleurs du chevalier Macron avaient eu des assurances disons, fiscales, en cas de victoire du candidat ? Car chez les people, sentiments et convictions sont sous-tendus par le pognon. Un ralliement, un engagement politique, ça se négocie. Johnnny l’avait fait en son temps avec Sarkozy, mais globalement, un artiste, vu que le peuple acheteur est généralement de gauche, exhibe des idées de gauche. Des idées, uniquement. N’exagérons pas la prise de risque.

On n’est pas là pour taper sur les people, tout le monde le fait, c’est un sport national aussi fatiguant que stérile. Mais parfois, une critique insolite surgit du néant. C’est le cas de ce jeune Rrom, avec deux « r » s’il vous plaît, qui répond au doux prénom de Spartacus, qui a vu le dernier film comique de Christian Clavier.

 

 

Allons directement au vif du sujet : les Roms, on peut se foutre de leur gueule allègrement en France. C’est la communauté sparring-partner, celle qui se fait défoncer la tronche avec la complicité de l’arbitre. Pas de CRIF rom ou de LICRA rom derrière, donc on peut défourailer sévère. Pourtant, le film À bras ouverts devrait être étendu à toutes les communautés... ou à aucune. Pas de 2P2M (deux poids deux mesures), ce serait ça, la justice républicaine, l’égalité de traitement.

Donc oui à l’humour, mais tous azimuts, pas un humour réservé aux Maîtres, et le blasphème avec prison ou réparation pécuniaire pour les autres. Si Spartacus allait un peu fouiner sur Kontre Kulture, il pourrait comprendre l’ingénerie sociale qui condamne les Roms à être des juifs perdants. Des juifs d’en bas. Pour info, le papa rom du film est incarné par Ary Abittan, lancé par Arthur dans son late show du vendredi soir sur TF1, dans lequel Ary jouait un Arabe ridicule...
Il n’y a pas de hasard, ce que pensent aussi les enquêteurs chez les flics.

 

JPEG - 31.8 ko
Guyane powa

 

Pas de hasard non plus en Guyane, où un mouvement de contestation sort du chapeau un mois avant le 1er tour de la présidentielle. Pour ceux qui ont la puce à l’oreille, et le doute méthodique collé au cerveau, savoir que Taubira est toujours liée au mouvement indépendantiste local, et qu’une prise d’otage d’un territoire se résout toujours par un deal entre les autorités – c’est-à-dire notre triste gouvernement – et les émeutiers, ou les grévistes généraux (de grève générale). Tout est dans la mise en scène.

Un bon petit chantage au pognon pour arroser les syndicats et potentats locaux, c’est de bonne guerre, on a vu ça avec la famille de Théo et SOS Racisme. Un milliard c’est pas assez, alors on fait monter les enchères, jusqu’à ce que Cazeneuve (qui va prendre lui aussi la voie Macron) s’énerve et craque.
Et Taubira, là-dedans ? Étrangement muette. Mais on sent que ça brigue un poste, comme en 2002 où elle avait, avec sa liste « noire », trahi Jospin pour Chirac.
La politique, c’est ça : tu payes, sinon je fous la merde.

Voir aussi :

Décembre 2017
Un jour en France : vendredi 22 décembre 2017
Les migrants ou nos enfants ?, le FN pour le Système, l’axe Paris-Berlin-Moscou
9
Décembre 2017
Un jour en France : jeudi 21 décembre 2017
Dealer intouchable, France à l’envers, Schiappa grosse fellation, Tex et Ruquier
13
Décembre 2017
Un jour en France : mercredi 20 décembre 2017
On fait péter la pauvreté, les roteuses et la ZAD !
15
Décembre 2017
Un jour en France : mardi 19 décembre 2017
"Marave Challenge" à Metz, Le Monde anti-Blancs, Le Drian la soumise
19
Décembre 2017
Un jour en France : lundi 18 décembre 2017
Marianne attaque Belattar, Lancelin casse Enthoven, la liste des morts de la rue
8
Décembre 2017
Un jour en France : vendredi 15 décembre 2017
Le retour de la France, le retour de Najat (et Hollande), le départ de Tex
16
Décembre 2017
Un jour en France : jeudi 14 décembre 2017
Le Thalys de Clint Eastwood, Marsault censuré, la ZAD crade
38
Décembre 2017
Un jour en France : mercredi 13 décembre 2017
Révolte anti-Ernotte, Masure déchire Haziza, Rokhaya Diallo numérisée
27
Décembre 2017
Un jour en France : mardi 12 décembre 2017
Terreur et chômage, Balkany et Johnny, sexe et galanterie
20
Décembre 2017
Un jour en France : lundi 11 décembre 2017
Les matches Mediapart/Bertin, Dupont-Aignan/Mimie Mathy, Rossignol/Ménard
38
Décembre 2017
Un jour en France : vendredi 8 décembre 2017
Théâtrale Shoah, les Français détestent Manuel Valls, Polytechnique sa mère
17
Décembre 2017
Un jour en France : jeudi 7 décembre 2017
Sus aux anti-crèches, la croix de Ploërmel, et la croix de Johnny
40
Décembre 2017
Un jour en France : mercredi 6 décembre 2017
Johnny, le Milieu, la came, les filles et l’alcool
45
Décembre 2017
Un jour en France : mardi 5 décembre 2017
Macron contre la télé publique, Mélenchon contre miss Salamé-Glucksmann, Blanquer dicte sa loi
22
Décembre 2017
Un jour en France : lundi 4 décembre 2017
Au fait la dette on la doit à qui ?, Aphatie la grosse balance, Massar mort pour le crack
17
Décembre 2017
Un jour en France : vendredi 1er décembre 2017
Porno contre féminisme, Hanouna contre JoeyStarr, Dany Machado contre le Bataclan
13
Novembre 2017
Un jour en France : jeudi 30 novembre 2017
France 2 romantise le Bataclan, Cantat la violence, Hugo Clément dérape et gicle
9
Novembre 2017
Un jour en France : mercredi 29 novembre 2017
Macron défonce le Burkina, Deschamps Cantona : 1-0, Filoche la grosse pétoche
17
Novembre 2017
Un jour en France : mardi 28 novembre 2017
Omar Sy en promo au Bangladesh, France 2 dégraisse (ouf), Satan en Concert sur Arte
40
Novembre 2017
Un jour en France : lundi 27 novembre 2017
Caroline Fourest chérie, autoracisme antiblanc, Patrick Cohen sur liste noire ?
10
Novembre 2017
Un jour en France : vendredi 24 novembre 2017
Pierre Ménès disjoncte, Raphaël Enthoven s’excuse, Raphaël Glucksmann attaque
11
Novembre 2017
Un jour en France : jeudi 23 novembre 2017
Emmanuel Petit déprimé, ouvrières harcelées, Najat Belkacem insensée
10
Novembre 2017
Un jour en France : mercredi 22 novembre 2017
Haziza brûlé, Finkielkraut chauffé, règlements de comptes chez les sionistes
12
Novembre 2017
Un jour en France : mardi 21 novembre 2017
"Ferme ta gueule", "Touche à ton cul" et "Bouffe ta merde"
29
Novembre 2017
Un jour en France : lundi 20 novembre 2017
Bienvenue aux réfugiés de Libye !, Dieudonné bat Valls, Moix avale (Attal)
27

La versatilité des people, la privatisation de l’antisémitisme
et les pompeurs de l’État,
tout est sur Kontre Kulture

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1695528

    Ce n’est pas la marionnette Macron qui achète les people, c’est son ventriloque Drahi qui les lui achète - et peut-être même Rothschild, si discret .


  • #1695546
    le 05/04/2017 par rectificateur
    Un jour en France : mercredi 5 avril 2017

    Y’a pas à dire, Presse Océan a le sens du titre et de la mise en page !

    J’ai bien rigolé...

     

    • #1695866
      le 06/04/2017 par tisario
      Un jour en France : mercredi 5 avril 2017

      C’est exactement la réaction que j’ai eu, en voyant le titre et les photos en dessous.
      Cette mise en page est elle véritablement involontaire ?
      Personnellement, j’éprouve un certain plaisir à en douter.


  • #1695557
    le 05/04/2017 par espritos
    Un jour en France : mercredi 5 avril 2017

    Macron achète les people, les Roms victimes d’antisémitisme, Taubira power :
    Corruption , et il se veut plus propre que les autres .


  • #1695587
    le 05/04/2017 par artifex
    Un jour en France : mercredi 5 avril 2017

    Le film A bras ouverts : rire des pauvres qui en chient sur un bout de trottoir, quel tour de force, chapeau ! Voici la marge de manoeuvre du cinéma de ce pays.

    Mais-tout-va-bien ! On n’entendra pas le crif, le slip et la lycra sur ce coup là !

    A quand un film du même acabit sur le monde passionant des lobby médiatico-industriels ou communautaires en France ? À ce moment les gens iront voir de bon coeur !

    Quand on ne peut plus rire de rien, le rire devient lâche et dégueulasse.

    Sentiment d’être pris en tenaille entre les roms d’en bas qui piquent du cuivre et cette ’France’ d’en haut qui nous vole notre âme.

     

  • #1695600

    Des preuves pour cette charge contre taubira ?

     

    • #1695756
      le 06/04/2017 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Un jour en France : mercredi 5 avril 2017

      Des preuves ?

      Faire l’effort de comprendre une personne, aller vers l’autre, qu’on ne connaît pas, c’est s’extraire de soi-même, faire acte d’humilité, et, dans cette quête du particulier à travers l’Universel,

      en l’occurrence, Christiane Taubira, n’est que preuve d’elle-même.
      Une impasse.


    • #1695814

      C’est comme pour l’attaque chimique d’Assad, on n’a pas de preuve, ni dans un sens ni dans l’autre. Mais se demander à qui profitent les évènements donne toujours des pistes de compréhension.


    • #1695828

      C’est une blague @Aramis ? Achetez-vous conjointement une paire d’yeux et surtout d’oreilles, et les " preuves " vous apparaîtront subitement. La blague.


  • #1695602

    "Un milliard c’est pas assez, alors on fait monter les enchères..."

    Un milliard ce n’est effectivement pas assez pour la Guyane. Je rappelle que le règlement des intérêts d’une dette illégitime (elle est due à l’article 123 du traité de Lisbonne rejeté par la majorité des Français en 2005) s’élève à 50 milliards d’euros par an pour l’Etat Français et que l’évasion fiscale dépasse les 60 milliards d’euros par an. Donc L’Etat français peut parfaitement donner 2,5 milliards d’euros à la Guyanne pour que les Guyannais puissent vivre décemment.


  • #1695643
    le 05/04/2017 par ici la monnaie
    Un jour en France : mercredi 5 avril 2017

    .... Si même Renaud soutient Macron, alors ! ;
    Clavier me semble à droite, donc le voir faire un film "romophile", ça laisse un peu songeur... en même temps, il faut payer ses impôts et charges, que voulez-vous .

     

    • #1695851

      Ça n’est certainement pas au fait qu’on l’a vu copiner avec le magyar qu’on puisse lui attribuer un
      positionnement politique.
      C’était peut-être pour un rassemblement d’imitateurs de De Funes seulement.

      Il ne rate pas une occasion de tourner des navets bien entouré. S’il avait un minimum de vraie conscience, on ne le verrait pas tant.
      Ni droite, ni gauche, du côté du portefeuille, rien d’autre.


  • #1695831

    Le paragraphe sur le film "A bras ouverts", surtout les premières phrases, est à côté de la plaque. Il y avait surement mieux à dire sur un film sensé représenter BHL pris au piège de son "humanisme" de Lumière.

    En France on se fout des Roms dans tous les sens du terme, et si on veut représenter l’image qu’ils nous renvoient on le fait, sans état d’âme. Même si les acteurs sont juifs.
    Ce film sans prétention n’est sans doute pas plus offensant que la série des "vérité si je mens" qui cible la communauté juive la plus vulgaire, donc c’est ridicule de parler de 2 poids 2 mesures.

    Et puis faut pas charrier, il y a effectivement des films plus sérieux à faire sur les Roms, qui n’en seraient que plus dépréciatifs. Le tiers-mondisme ambiant et le culte de l’indifférenciation semblent faire perdre le nord à tout le monde. Vous ne savez même plus distinguer le noble du piteux, le beau du laid, et le sacré du ridiculisable ?
    Que de scrupules sur pas grand chose... on se rapproche d’un papier du Monde, attention les gars.

    Le jour où cette communauté insignifiante, dérisoire et grotesque parviendra à mettre en branle notre pays (mais peut-être ce jour est déjà arrivé, depuis l’affaire Léonarda) c’est que la France ne sera plus qu’une poubelle de plus à fouiller.


  • #1695875
    le 06/04/2017 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Un jour en France : mercredi 5 avril 2017

    Curieux, le Français réac’ est toujours incarné par un être de lumière... Comme le Rom ou la gonzesse qui en pince pour le chance pour la Fronce victime de l’oppression blanche d’ailleurs.
    Le hasard, probablement...
    Et sinon, quelqu’un a-t-il vérifié le pédigrée de Spartacus (le choix de ce prénom sent le gauchisme à plein nez) ?

    ...cliché sur cliché, blague sur blague...
    ...on n’a pas accès à l’école en fait...
    ...le choix de m’inscrire à l’école...
    ...c’est des besoins premiers...
    ...un système qui nous opprime...
    ...on nous met des barrières sur la scolarité, sur l’habitat, sur tout en fait...
    ...une belle manière d’aider la communauté...
    ...le film, il est bête et facile...
    ...pas besoin d’être réalisateur pour écrire un tel film...

    Cette forme d’expression n’est pas le registre d’un Rom, pas plus que celui d’un élève gaulois contemporain sorti de l’éducation nationale, même avec l’accent de la racaille de banlieue pour faire diversion, il ne convaincra personne !

    Un avant-gardiste ? Possible.