Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : mercredi 6 juillet 2016

Pompiers de montagne, général Benoît Puga, France Info TV

 

Mourir en vacances, c’est un peu mourir au paradis, non ?

 

Ceux qui sont secourus par les pompiers spécialisés dans le secours en montagne sont soit des imprudents, soit des idiots, soit des malchanceux, soit des mal-préparés, sinon des sportifs qui ont rencontré des conditions spéciales. Le Français n’est pas réputé être un grand sportif, comparativement à l’Allemand ou à l’Américain. La raison en est simple : la faiblesse de la place du sport dans le cursus scolaire. Si de nombreux jeunes Français pratiquent une activité musclante, elles se situent en dehors de l’école.

Quant au coefficient du sport au bac, il est ridicule, le plus bas de tous : quatre fois moins que les maths pour la série S (scientifique), trois fois moins que la philo pour la série L (littéraire). Et quand on cumule les coefficients respectifs des matières, le sport tombe à 2/30, soit 6%... On est loin de l’esprit sain dans un corps sain, plutôt un esprit surdéveloppé dans un corps sous-développé. Résultat, les Français adultes qui font de la nage, de la randonnée ou de la montagne en vacances ont de bonnes chances de se faire mal. Car seule une pratique sportive régulière élimine les risques de blessures basiques.
On a exhumé un reportage de France 2 datant de 2014 sur les secours en montagne, dans les Alpes-Maritimes. Un homme de 70 ans se retrouve seul à 3 000 mètres d’altitude…

 

 

Il a sept ans de moins que le blessé, mais on sent qu’il est bien entraîné, côté physique, et mental : c’est Benoît Puga, le truculent chef d’état-major du président de la République, général des armées, et grande gueule devant l’Éternel. On dit que Puga mène – pour les affaires militaires – Hollande par le bout du nez. À la retraite dans deux jours, il a servi aussi fidèlement que possible Sarkozy et Hollande, gardant le cap sur la défense de notre pays. Les mauvaises langues diront qu’entre Sarko et Hollande, à la traîne de l’axe israélo-américain, y a pas grande différence… Comme le rapporte Le Monde du jour, qui lui taille un sacré portrait, le para Puga a sauté sur Kolwezi, il est aussi devenu chef des opérations spéciales. Dur au combat, mais flatteur avec le président, Puga fait des jaloux dans la hiérarchie militaire.

 

JPEG - 595.2 ko
Légionnaires et parachutistes français lors de l’opération contre les Tigres katangais (Zaïre) à Kolwezi en 1978

 

Mais le pire est à venir. Puga est un « traditionaliste catholique », c’est écrit en gros en titre intermédiaire dans Le Monde ! Un chapelet de mots et d’expressions maudits tombe : une famille de « onze enfants  », « habitué de l’église Saint-Nicolas-du-Chardonnet », un frère chez « Civitas  » et un pote, Bruno Dary, qui a organisé « la Manif pour tous  » !
Oui mais apparemment, c’est une tradition : « Les cathos à l’état-major, les francs-maçons au cabinet de la défense  », précise un membre du conseil de surveillance du Monde, spécialiste de la chose militaire. On apprend en passant dans l’article à propos de notre « cabinet de la défense  » qu’il est « toujours enclin à faire plaisir aux Américains ». Mais pas que : voici, selon nous, le clou de l’article :

Lors de la subtile négociation du contrat « Donas » des équipements français payés par l’Arabie saoudite au profit de l’armée libanaise, Jean-Yves Le Drian a détaillé aux Israéliens, inquiets de voir tomber ce matériel de guerre dans les mains du Hezbollah, la liste de ce que Paris allait livrer. Quand un émissaire israélien est venu se plaindre auprès de Benoît Puga d’incertitudes, ce dernier aurait explosé :« Bullshit ! Vous savez très bien ce qu’il y a dans cette liste, vous l’avez ! Et comme elle est classée secret-défense je pourrais vous poursuivre pour cela !  » L’interlocuteur serait sorti piteux du bureau.

Le Drian, le super VRP (à 16 milliards de commandes) de l’indépendance nationale, et sa Défense à la solde des Américains… Faut-il en rire ou en pleurer ?
Comme quoi Le Monde peut nous informer, même volontairement. Ces petites anecdotes qui en disent long sur la soumission de notre Défense, et donc de notre politique extérieure, et donc de notre politique intérieure, aux intérêts israélo-américains, on a peu de chance de les retrouver sur les chaines d’infos en continu.

Ceux qui les regardent auront vérifié une curieuse loi : plus on les regarde, moins on apprend de choses. Ou alors des choses volatiles. La véritable information, l’info dure, celle qui dure, s’apprend généralement dans les livres, car la presse n’est plus indépendante, alors qu’une partie de l’édition conserve encore son honneur.

 

 

Ce jour a été validé par le très complaisant CSA (sous la pression de la délicieuse Audrey Azoulay) le lancement d’une nouvelle chaîne d’infos... et identiques. France Info TV, dernière-née de la TNT gratuite informative, arrive le 1er septembre. Avec LCI, i>Télé et BFMTV, cela fera quatre chaînes pour ne rien apprendre en permanence. Tout savoir, et ne rien comprendre. Ça leur ferait un joli slogan.

Dire qu’il suffit d’UN site Internet, adossé à UNE maison d’édition, charpentés par de bonnes poutres de courage éditorial, pour générer plus de kilovérité que toutes ces télés réunies, dotées de gros moyens…
Ah, la maxime de fin, à La Rochefoucaud : informer coûte peu, désinformer coûte cher.

Voir aussi :

30 juin
Un jour en France : vendredi 30 juin 2017
Adieu Loulou Nicollin, la priorité de Macron 1er, un député voilé !
19
29 juin
Un jour en France : jeudi 29 juin 2017
Tour de France sexy, Marseille anti kebabs, TGV Paris-Vinci-Bordeaux
24
28 juin
Un jour en France : mercredi 28 juin 2017
Rwanda/France, la rééducation nationale, Amrani/Valls
24
27 juin
Un jour en France : mardi 27 juin 2017
Les super riches, amoureuse d’un migrant, Pôle Emploi bidon, T411 à la rue
28
26 juin
Un jour en France : lundi 26 juin 2017
Xavier Niel le sauveur, Rebecca contre la chantilly, Stéphane Guillon le collabo viré
17
23 juin
Un jour en France : vendredi 23 juin 2017
La vérité sur les affaires NKM, Grégory et Hanouna
24
22 juin
Un jour en France : jeudi 22 juin 2017
Zemmour défonce (Aurore) Bergé, le cinoche Mélenchon, Macron un Roi seul ?
23
21 juin
Un jour en France : mercredi 21 juin 2017
Fête de la Musique mondiale, Starbucks aime les migrants, les multi(anti)nationales
13
20 juin
Un jour en France : mardi 20 juin 2017
Alerte canicule, alerte terrorisme social, deux morts pour la France
31
19 juin
Un jour en France : lundi 19 juin 2017
Lendemain de cuite politique
24
16 juin
Un jour en France : vendredi 16 juin 2017
La France dit adieu à Helmut Kohl, le bac d’histoire-géo, l’affaire Grégory-Bayrou
11
15 juin
Un jour en France : jeudi 15 juin 2017
Le petit Grégory rebondit, Hidalgo reine du chemsex, Booba corrige le bac de philo
37
14 juin
Un jour en France : mercredi 14 juin 2017
Sauvez Najat !, sauvez Bayrou !, sauvez l’école !
13
13 juin
Un jour en France : mardi 13 juin 2017
Musée de l’Homme antiraciste, députée LREM foireuse, Michel Onfray est Dieu
57
12 juin
Un jour en France : lundi 12 juin 2017
La mort du politique, la naissance de l’a-politique, et la victoire des mathématiques
31
9 juin
Un jour en France : vendredi 9 juin 2017
Blanquer dénajatise l’école, le boum du télétravail, Hanouna contre le CSA
10
8 juin
Un jour en France : jeudi 8 juin 2017
Taxi 5 sans Samy Naceri, Yannick Noah paye sa prune, Lefebvre balance et Griveaux blanchit
9
7 juin
Un jour en France : mercredi 7 juin 2017
Le Quasimodo de Notre-Dame, Barbier sur Macron TV, suicide paysan
13
6 juin
Un jour en France : mardi 6 juin 2017
Taddeï dans le cul chic, Dieudonné contre le Giflé (Valls), une Seconde Guerre mondiale sans guerre
11
5 juin
Un jour en France : lundi 5 juin 2017
Ruquier "cocufié" par Mélenchon, Drucker "déplacé" sur France 2, Les Enfants de la télé sans Arthur
8
2 juin
Un jour en France : vendredi 2 juin 2017
Thomas Pesquet atterrit, un Sénégalais patriote, Têtu contre les Grosses Têtes
24
1er juin
Un jour en France : jeudi 1er juin 2017
Aubenas se paye Ruffin, Tony Parker lâche Najat, la semaine de 4 jours
5
31 mai
Un jour en France : mercredi 31 mai 2017
Maxime Hamou dérape, Hanouna contre les gays, StreetPress dénonce
16
30 mai
Un jour en France : mardi 30 mai 2017
Arte antisémite ?, Blanche allume Polanski, Diane Kruger l’antinazie primaire
18
29 mai
Un jour en France : lundi 29 mai 2017
La milice Act Up primée à Cannes, la SNCF contre le public, Despentes dévisse
24
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1503889

    Il est normal que Tsahal connaisse en détail l’armement de ses SUPPLETIFS de l’armée française .


  • #1503927
    le 06/07/2016 par FuckOtan
    Un jour en France : mercredi 6 juillet 2016

    Le pugnace Puga, un pugadas quoi... L’Armée française est peau de chagrin aujourd’hui, parce que tous ces généraux, à force de plastronner avec leurs étoiles, sont devenus cons comme la Lune.

     

    • #1503977
      le 06/07/2016 par point point
      Un jour en France : mercredi 6 juillet 2016

      Puga à surtout soutenu la présence de force spécial en Syrie depuis alain juppe à l’encontre des règles internationales voir l article de meyssan à ce sujet !


  • #1503955

    "tout savoir, rien comprendre" le slogan de BFM TV...lol


  • #1503958
    le 06/07/2016 par HOPHOPHOP
    Un jour en France : mercredi 6 juillet 2016

    Au début de l’article, vous avez un raisonnement qui se tient mais :

    "Quant au coefficient du sport au bac, il est ridicule, le plus bas de tous : quatre fois moins que les maths pour la série S (scientifique), trois fois moins que la philo pour la série L (littéraire). Et quand on cumule les coefficients respectifs des matières, le sport tombe à 2/30, soit 6%... On est loin de l’esprit sain dans un corps sain, plutôt un esprit surdéveloppé dans un corps sous-développé."

    L’esprit des élèves n’est pas surdéveloppé, je peux vous l’assurer ^^.

    Ensuite, dans la notation même du sport, EPS dit-on d’ailleurs (ce qui sous-entend qu’il n’y a pas du sport), la moitié de la note, par exemple au badminton, est consacrée à l’arbitrage que tu as fait, au remplissage de la feuille de match, ...

    Enfin, si vous voulez que le sport ait un coefficient plus élevé, soit : mais faudra pas se plaindre quand le taux de reussite au bac grimpera encore de 5 points...
    Car le sport n’est pas très difficile, donc tout le monde a plus ou moins une bonne note. Qui aura encore plus d’impact si l’on augmente le coefficient.
    Et ça, ça ne dit pas si on sait résoudre une équation différentielle ou traduire 200 mots anglais ou allemands en 10 minutes.

    Au pire, on pourrait séparer la note de "maths-sciences-langues-philo" et la note de sport, pour ne pas fausser les résultats, et ainsi on aura l’occasion d’augmenter le nombre de sports pratiqués et d’heures de sport quand il sera à part.

     

    • #1503981
      le 06/07/2016 par HOPHOPHOP
      Un jour en France : mercredi 6 juillet 2016

      (ce qui sous-entend qu’il n’y a pas du sport)

      Pas QUE du sport, je voulais évidemment dire.


    • #1504030

      " Enfin, si vous voulez que le sport ait un coefficient plus élevé, soit : mais faudra pas se plaindre quand le taux de reussite au bac grimpera encore de 5 points... " Ce qui ferait pas loin de 95%, soit 19 admis sur 20.
      C´est l´enseignement qu´il faudrait réformer. La place du sport devrait être plus importante, et les notations strictes, ce qui éviterait de faire passer la matière pour un truc de baltringues qui fait gagner des points. Avant, quand on ne donait pas le bac, le sport c´était déjà gâteau. Il y a un auteur publié chez Kontre-Kulture, Adolf Hitler, qui propose un programme éducatif pas dégueulasse. valorisation de l´activité physique, et compréhension des phénomènes historiques, et non une accumulation de connaissances... type BFMWC.

      On peut toujours rêver, mais dans un bon système, l´activité corporelle serait 50% du coeff, et pas des activités baltringues, courir autour du terrain, jouer au badminton ; non, boxe, sport d défense, danse, enfin bon, c´est l´utopie. C´est comme vouloir traumatiser un pauvre gamin en lui virant FB, pour qu´il ne fasse plus 5 fautes par ligne. Il faut laisser la liberté à l´enfant. Je suis surpris que l´option jeux en réseau n´a pas encore rempplacé l´EPS.

      Si le but de l´école était de former des individus fort physiquement, et structurés mentalement ; ca se saurait.


  • #1504008

    Je voudrais inviter et rappeler à tout ceux qui espere voir le monde changer , la force de la priere.

     

    • #1504044

      Et les cierges, ça compte pour du beurre ?

      Quand même, merdre !


    • #1504055
      le 07/07/2016 par dubitatif
      Un jour en France : mercredi 6 juillet 2016

      J’ai prié hier pour le monde, il ne s’est rien passé aujourd’hui.

      Expérience déjà tentée concernant mes caries dentaires, même résultat.

      Demain, j’irai chercher un petit insecte blessé.


    • #1504258

      "J’ai prié hier pour le monde, il ne s’est rien passé aujourd’hui.

      Expérience déjà tentée concernant mes caries dentaires, même résultat.

      Demain, j’irai chercher un petit insecte blessé."

      Hier, j’ai planté une graine dans mon jardin, aujourd’hui la plante n’a toujours pas poussé !


  • #1504218

    Commentaire n’ayant rien à voir avec cet article, juste pour souligner l’excellente prestation de B. Gollnisch le 6/7 qui s’explique sur l’affaire Neyret en pointant du doigt les véritables responsables de la corruption du commissaire dans l’affaire de la taxe carbone du fait de leur bi-nationalité franco-israélienne. Ils les citent : astruc, benichou, dacheville. Bruno Gollnisch, dans cette intervention, posera une question devant le parlement européen sur les poursuite judiciaire concernant ceux qui font leur alya en israhell pour échapper à la justice car il n’y a pas de convention d’extradition entre la France et israhell. Très belle envoyée de M. Gollnisch.

    https://www.youtube.com/watch?v=h-E...