Emmanuel Todd et Hervé Le Bras présentent leur ouvrage Le Mystère français

Le 17 juin 2013 à l’Institut national d’études démographiques (INED)

La France ne se sent pas bien. Pour comprendre son mal, nous l’avons passée au scanner de la cartographie la plus moderne. Cent vingt cartes permettent d’observer, renaissant sans cesse, la diversité des mœurs françaises.

Entre 1980 et 2010, une mémoire des lieux a bizarrement guidé, dans l’Hexagone, une transformation sociale accélérée. Ascension éducative, émancipation des femmes, bouleversement du mariage, fécondité, crise industrielle, immigration, mutation des classes sociales, inégalités, chômage, problèmes scolaires, métamorphose politique : tous les changements respectent, retrouvent ou revivifient des espaces anthropologiques et religieux anciens. Leur examen permet un diagnostic : notre pays souffre d’un déséquilibre nouveau entre les espaces anthropologiques et religieux qui le constituent. Son cœur libéral et égalitaire, qui fit la Révolution française, est affaibli. Sa périphérie, autrefois fidèle à l’idéal de hiérarchie, et souvent de tradition catholique, est désormais dominante. Nos dirigeants, parce qu’ils ignorent tout du mode de fonctionnement profond de leur propre pays, aggravent sa condition par des politiques inadaptées.

Le 17/06/13 à l’Ined, en salle Sauvy, de 14h à 15h.

Présenté par Hervé Le Bras (INED) et Emmanuel Todd (INED) - Discutante : Denise Pumain (Paris 1 - CNRS UMR Géographie-Cités).

Bien préparer ce rendez-vous avec Kontre Kulture :


"Chroniques d’avant-guerre" d’Alain Soral

 



Consulter cet article sur le site