Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : jeudi 28 septembre 2017

La manif des retraités... enfumés par Macron, Chirac retraité des femmes

 

 

Bon. Autant vous prévenir tout de suite : ça va pas être la chronique à se taper sur les cuisses comme Hitler. On va parler impôts, taxes, CSG, manifs et retraite. Heureusement, en fin de parcours, on abordera la question de la sexualité de Jacques Chirac, qui fut pleine et heureuse (on supppose qu’aujourd’hui c’est un peu terminé). Jacques a peut-être tout oublié, mais les nombreuses femmes qu’il a connues en gardent un souvenir chatoyant.

 

Macron avait promis pas mal de choses pour se faire élire, et ceux qui y ont cru vont perdre un peu d’argent, c’est-à-dire de pouvoir d’achat. Ils achèteront moins de choses. Ce qui n’est pas plus mal, car le bonheur est un état d’esprit, non un solde bancaire positif. Oui, on sait, manquer chroniquement d’argent entame le bonheur, mais la pauvreté a de bons côtés : on va à l’essentiel, quand les riches le perdent. Et puis ça stimule la créativité, cette forme magique de l’instinct de survie. Trouvez-nous un milliardaire qui a eu une seule bonne idée – à part voler les autres –, nous on n’en connaît pas.

 

 

Concrètement, un couple de retraités qui gagnait 2 000 euros par mois en perdra 400 sur un an. La hausse de la CSG (contribution sociale généralisée, c’est-à-dire « file ton pognon ») de 1,7% est passée par là, ou plutôt passera par là en 2018. Vu de loin, ça n’a l’air de rien, mais beaucoup de retraités se serrent déjà la ceinture, et on ne parle même pas des agriculteurs, de leurs veuves, etc. parce que là, on touche au gore financièrement. Conséquence de ce petit cadeau fiscal macronien, des retraités descendent dans la rue ce jeudi pour tousser leur mécontentement. Pas sûr qu’ils jettent des pavés dans les vitrines et que les CRS leur tapent dessus.

 

 

Quand un gouvernement a besoin de cash, il tape dans le portefeuille des retraités. Le retraité, c’est le bon plan : ça gueule pas (trop), c’est discret, c’est solvable et ça croit en la Démocratie et donc dans les arracheurs de dents qui mentent comme des hommes politiques. Que des avantages !
Non seulement les retraités sont gentils, mais ils passent pour de gros nantis en temps de crise, ce qui est injuste. On se demande si ce ne sont pas les services de l’Élysée et de Matignon qui balancent ce genre de tweets :

 

 

Le mécontentement n’est pas une mauvaise chose, pour la santé, surtout mentale. Rien de tel qu’une bonne arnaque pour prendre conscience des choses, de ce qui se trame. Car ce qui se trame, par définition, n’est jamais dit. Alors il faut apprendre à lire les signaux négatifs, et si possible avant qu’ils n’arrivent, c’est-à-dire que la trame ne se voie. Le libéralisme doctrinal de Macron se voit désormais, mais pour certains, il y a encore trois jours, Macron était un gentil gars souriant très dynamique pour la France. C’est vrai aussi qu’en 15 ans, la France a pris 4 millions de retraités en plus, et le chômage de masse n’arrange rien, quant au renflouage des caisses (contrepèterie).

Soyons justes : dans la réforme qui vient, tout le monde ne perd pas. Les entreprises bénéficieront d’avantages fiscaux (diminution de l’impôt société de 33 à 28 puis 25% sous certaines conditions) et de baisses de charges (le crédit d’impôt compétitivité emploi, petit cadeau aux employeurs qui payent des salaires inférieurs à 2,5 Smic). Et comme Macron n’oublie pas d’où il vient, les secteurs de la banque, de l’assurance et de la finance jouiront d’une baisse de la taxe sur les salaires, un cadeau de 140 millions. On n’est pas là pour passer notre temps à pleurnicher à longueur de rubrique non plus.

Cependant, à plus long terme, ce sont les Français qui se pensaient à l’abri qui vont passer à la caisse : Le Figaro cite Philippe Crevel, qui prévoit sur France Info ce jeudi matin entre 5 à 15% de perte de pouvoir d’achat sur les 20 prochaines années. Nous allons vivre plus longtemps, et plus pauvres.

Un qui a bien vécu, plutôt longtemps (il est encore vivant) et pas pauvre du tout (merci la famille Hariri et la famille Pinault), c’est Jacques Chirac. Pour nos lecteurs nés au XXIe siècle, Chirac est une bestiole politique qui n’aura pas fait grand chose, ou qui aura tenté des choses mais sans grande avancée pour la France, soyons honnêtes. Dans la colonne « actif » de son bilan, il y a au moins sa politique extérieure, qu’il a essayé de rendre moins dépendante des USA. Et quelques coups dans le derrière de l’axe américano-sioniste, mais sans grand effet non plus sur l’impérialisme en marche. Un De Gaulle sans la grandeur, un gaullisme sans la vision. Mais Chirac, ça reste moins pire que Sarkozy, le toutou des Amerloques, et qu’Hollande, le toutou des Saoudiens. Là, on est dans les tréfonds de la soumission qui fait honte.

 

PNG - 374.9 ko
Sur cette photo, le grand Jacques ne fait pas trop le con

 

Pourquoi parler de Chirac maintenant, il est pas mort, entend-on au fond de la classe. Non, il est vivant, mais une bio pas très autorisée sort sur lui, sa politique, et ses femmes. On sent bien que c’est ça qui va intéresser le public. Le livre s’appelle Président, la nuit vient de tomber (très poétique ça), et c’est écrit par un certain Arnaud Ardoin. Paris Match en a obtenu les bonnes feuilles, dont voici un extrait coquin :

« Des femmes qu’il chevauche sans plus de préliminaires, parce que le temps presse, parce que la quantité a pris l’ascendant sur la quantité. [...] Il y a eu les régulières, les coups de cœur, les “amuse-bouches” qui réussissent à franchir les cordons de sécurité pour approcher le président, d’autres qui partagent le même avion que le président et qui attendent, nues, dans son espace privé, brûlantes de désir. Elles sont députées, ministres, conseillères, bourgeoises provinciales, des inconnues qu’on lui apporte sur un plateau. »

Mazette, avec tout ce qu’il a chopé, on pourrait carrément tourner un remake d’Emmanuelle qui s’appelerait Jacques. À la mort de Reiser, une femme s’était étonnée de voir toutes ces maîtresses. Quand Chirac ira au Ciel, le cimetière familial risque de manquer de place...

 

 

Voir aussi :

19 octobre
Un jour en France : jeudi 19 octobre 2017
Rozon le cochon, Omar Sy contre Zemmour le criminel, Marilou Berry superstar
14
18 octobre
Un jour en France : mercredi 18 octobre 2017
Vive les yachts, la fin du fret SNCF ?, Philippot contre la meute
17
17 octobre
Un jour en France : mardi 17 octobre 2017
BalanceTonPorc/Juif, Anne Frank(enstein), Massilia détritus
27
16 octobre
Un jour en France : lundi 16 octobre 2017
Oliver Stone weinsteinisé, Blanquer contre l’écriture inclusive, le PS dégraisse
28
13 octobre
Un jour en France : vendredi 13 octobre 2017
Balladur revient... chez Zemmour, droit de cuissage, immigration massue
26
12 octobre
Un jour en France : jeudi 12 octobre 2017
Garrido, rends l’argent, Le Média sort ses griffes (limées), les allocations Macron
6
11 octobre
Un jour en France : mercredi 11 octobre 2017
Weinstein et les Françaises, sugar babies pour mecs riches, Caroline Roux démission
39
10 octobre
Un jour en France : mardi 10 octobre 2017
Spécial Mélenchon contre Valls, islamo-gauchisme contre judéo-fascisme !
11
9 octobre
Un jour en France : lundi 9 octobre 2017
Plus de femmes soldats, villes (très) moyennes, Grandes Gueules mini courage
10
6 octobre
Un jour en France : vendredi 6 octobre 2017
10 ans pour Mamie Djihad, un GM’S répond à Macron, Éboué & Cohen
12
5 octobre
Un jour en France : jeudi 5 octobre 2017
Panique dans le RER, Dupont-Aignan attaque, grosse drague de rue
54
4 octobre
Un jour en France : mercredi 4 octobre 2017
Justice pour Dieudonné, justice pour Theo, justice pour les mal-logés
10
3 octobre
Un jour en France : mardi 3 octobre 2017
Hommage à Mauranne & Laura, assassinées par les "failles" de notre "Justice"
86
2 octobre
Un jour en France : lundi 2 octobre 2017
Un cycliste à moteur, Xavier Niel über alles, Les amoureux de la France
13
29 septembre
Un jour en France : vendredi 29 septembre 2017
Non aux 4 000 vaches !, Paris-Lyon en 5h avec Ouigo, Hadopi revient !
20
27 septembre
Un jour en France : mercredi 27 septembre 2017
JO Paris 2024, c’est le Pérou !, Pénicaud contre Lucet, Obono et le terrorisme
16
26 septembre
Un jour en France : mardi 26 septembre 2017
Najatisme décapité, putes de Lyon, Sarah, 11 ans, "consentante"
17
25 septembre
Un jour en France : lundi 25 septembre 2017
Spécial 93 : le classement des villes, le poids du social et l’économie du shit
21
22 septembre
Un jour en France : vendredi 22 septembre 2017
Les cuisses à Brigitte, le temps de travail, les princesses modernes
46
21 septembre
Un jour en France : jeudi 21 septembre 2017
Tetris politique : FN désocialisé, France insoumise en embuscade
8
20 septembre
Un jour en France : mercredi 20 septembre 2017
Macron rappelle les expatriés, sélection à la fac, le gros cancre Aphatie
13
19 septembre
Un jour en France : mardi 19 septembre 2017
Le Monde avec Bernanos, la France Alzheimer, le porno gay 120 Battements
11
18 septembre
Un jour en France : lundi 18 septembre 2017
Couscous Philippot, des migrants à la fac !, et la défaite de l’Huma
40
15 septembre
Un jour en France : vendredi 15 septembre 2017
La pleurniche de Stéphane Guillon, Ardisson sodomisé, Dupontel à la rue
25
14 septembre
Un jour en France : jeudi 14 septembre 2017
Spécial "santé" avec le Glyphosate, le Lévothyrox et le couple PMA-GPA
19

Le libéralisme c’est comme la drague, mais sans le plaisir au bout,
découvrir chez Kontre Kulture

 
 






Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #1809616
    Le 28 septembre à 19:54 par Duwez
    Un jour en France : jeudi 28 septembre 2017

    Pourquoi irait-il au ciel ?

     

    Répondre à ce message

  • #1809659
    Le 28 septembre à 21:01 par calendula
    Un jour en France : jeudi 28 septembre 2017

    Des retraités qui ont voté macron se plaignent de la hausse de la csg qui va diminué leur pouvoir d’achat, mais pas pour les mêmes raisons que la majorité des retraités qui ont moins de 1200 euros par mois et pour lesquels il s’agira de survivre, manger, se loger si encore c’est possible car pas question d’aller dans une maison de retraite Ehpad de luxe à plus de 2000 euros par mois.
    Que les retraités qui ont des retraites de plus de 2000 euros commencent par penser à ceux qui sont sous le seuil de pauvreté, à l’avenir des jeunes, menaçé par le grand remplacement, avec l’invasion des migrants car c’est cela le plus important

     

    Répondre à ce message

  • #1809782
    Le 29 septembre à 00:17 par comptable
    Un jour en France : jeudi 28 septembre 2017

    Le "bouclier fiscal" de Sarko avait fait économiser 1 milliard d’euros aux riches, celui de Macron va leur en faire économiser QUATRE !

     

    Répondre à ce message

    • #1810051
      Le 29 septembre à 13:01 par mimi
      Un jour en France : jeudi 28 septembre 2017

      Entendu sur Public Sénat ce matin que les retraités vont se faire VOLER 22 milliards ! Dont une partie va atterrir dans les poches de Drahi, Rothschild et autres coreligionnaires . Ca ne va pas empêcher des retraités de continuer à lire l’Express-Drahi...

       
  • #1809830
    Le 29 septembre à 03:33 par davideduardo
    Un jour en France : jeudi 28 septembre 2017

    Les retraités ont voté a plus de 70% pour macron au deuxieme tour, j aurai envie de leur dire en face que c est bien fait pour leur gueule, mais bon, par respect des ainés ....

    60-69 70%
    70+ 78%

     

    Répondre à ce message

    • #1809870
      Le 29 septembre à 08:30 par Phiddipidès
      Un jour en France : jeudi 28 septembre 2017

      Je confirme. Macron, toute starlette de Rotschild qu’il soit, n’avait pourtant pas caché, lors de la campagne, ses intentions quant à la hausse de la CSG sur les retraites. Cela n’a pas empêché les "seniors" de voter, en moyenne, à 75% pour ce guignol (le pourcentage atteignant parfois 95% dans les métropoles). Et les mêmes de couiner aujourd’hui ?
      Paraphrasons l’inoubliable Brassens :
      "L’âge ne fait rien à l’affaire, quand on est con ... on casque et, surtout, on la ferme !"

       
  • #1810000
    Le 29 septembre à 11:39 par Borntogrowl
    Un jour en France : jeudi 28 septembre 2017

    Ces chroniques sont toujours aussi géniales, tant dans le forme que dans le fond. Quel est le contributeur ER qui se cache derrière cette plume ? Il faudrait sincèrement penser faire un recueil "Un jour en France", recueil que l’on pourra ressortir dans quelques années quand tout ira mieux, et que l’on repensera à tout ça en rigolant.

     

    Répondre à ce message

  • #1810037
    Le 29 septembre à 12:36 par LDG
    Un jour en France : jeudi 28 septembre 2017

    ...un remake d’Emmanuelle qui s’appellerait Jacques.. MDR comme disent les jeunes, elle est bien bonne celle-là !!!

     

    Répondre à ce message

  • #1810179
    Le 29 septembre à 15:51 par Mami Wata
    Un jour en France : jeudi 28 septembre 2017

    Vraiment je ne comprends pas certaines personnes. Concernant l’augmentation de la CSG, Marine Le Pen, Phillipot, NDA, tous avaient martelé durant la campagne présidentielle que cela serait une catastrophe pour les petites retraites, mais malgré cela beaucoup de ces retraités ont quand même voté Macron ! C’est vraiment insensé ! Eh ben qu’ils assument donc.

     

    Répondre à ce message

  • #1810197
    Le 29 septembre à 16:26 par Borntogrowl
    Un jour en France : jeudi 28 septembre 2017

    Pensez à une chose. L’état vide les poches des retraités avant la légalisation de l’euthanasie. Si on peut faire d’une pierre 2 coups, pourquoi se gêner ?...

     

    Répondre à ce message