Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : jeudi 4 mai 2017

Mgr Barbarin se couche, Loran des Bérurier Noir vote Macron, et le vrai Victor Lanoux

 

 

Que de choses en ce jeudi 4 mai 2017 ! On sait même plus par quel bout prendre l’actu ! Entre Laurence Rossignol qui remercie Gilles Clavreul (de la DILCRA) « pour son travail rigoureux et engagé », la nomination de Frédéric kof kof Schlesinger à Europe 1, le cri anti-FN de la très vertueuse Audrey Pulvar, le débat choc Marine contre le système médiatico-politique, l’engagement délirant du Monde qui se jette à corps perdu dans l’antifascisme avec 75 ans de retard... du coup on a choisi Monseigneur Barbarin, Loran des Béru, et Victor Lanoux. Trois Français qui se sont croisés aujourd’hui.

 

Victor Lanoux a disparu, lui qui avait joué dans près de 50 films et autant de téléfilms. Il incarnait le beauf français, un peu triste et con, c’était à la mode dans les années 70, celles de l’américanisation de la France, du rejet de sa propre culture, celles du beauf de Cabu, paré de tous les vices. Il était gros, con, moustachu et lourd. Il pique-niquait dans le coffre de sa 2CV, avec bobonne grasse comme une truie assise à côté, le tout au bord de la route.
L’élite aux commandes des médias avait commencé son travail de sape, lentement mais sûrement, qui mènera à la situation actuelle, où les Français sont capables de voter contre eux-mêmes. Les Français ont préféré ou vont probablement préférer le vrai libéralisme paupérisateur à un fascisme bidon mais authentiquement protecteur.

 

JPEG - 157.6 ko
La ratonnade, ou la happy hour des sales Français (Victor est en débardeur kaki)

 

Victor Lanoux, de son vrai nom Robert Nataf, sera à tout jamais cet ancien d’Algérie, d’après la distribution de Dupont Lajoie (Yves Boisset, 1975), qui représentera toute l’abjection du Français méchant, colonialiste, raciste et déshumanisé. C’est lui qui, en fin de carrière, incarnera logiquement Louis la Brocante, qui brocardera en permanence pour France 3 (la chaîne du 3e âge) ce qui reste du Français moyen : un être mou et sans charme.

Loran, lui, était un guitariste français. Il est toujours français, enfin administrativement, mais il ne joue plus avec les Bérurier Noir. Le rossignol à fausses notes et à deux accords s’est tu. Pourtant, il y a 33 ans, à l’Olympia, une première (et une dernière) pour un groupe punk, Loran hurlait contre le FN. Les 3 000 jeunes rassemblés là eurent droit à un refrain de propagande oligarchique au milieu de chants anti-oligarchiques. Ça sonnait faux, cet appel contre Jean-Marie Le Pen, car en vertu de la loi selon laquelle « les ennemis de mes ennemis sont mes amis », Loran et les Béru auraient dû se trouver un terrain d’entente avec le candidat anti-système.
Rappel : en 1984, le président du FN surgissait dans les médias au bénéfice de son score à deux chiffres (10,95%) aux élections européennes, et c’est aussi l’époque de SOS Racisme, une opération combinée du cabinet noir de Mitterrand, où officiait déjà Julien Dray, le « baron noir ».

« Ça nous paraissait urgent, on voulait faire quelque chose en tant qu’artiste. Je trouve qu’il n’y a pas assez de réactions artistiques »

 

Du coup, l’ex-punk reconverti dans le rock celtique appelle à voter Macron, qui est aussi proche d’un punk que peut l’être un rabbin orthodoxe d’un combattant du Hezbollah. Pour se rattraper de son appel à voter pour l’ennemi idéologique (Macron), Loran annonce qu’il « va le lui faire comprendre dans la rue ». Houla, Macron n’a qu’à bien se tenir ! Les punks à chiens ne sont pas d’accord ! Loran termine sa diatribe sur une pirouette d’extrême gauche :

« Plus il aura un score élevé, moins ça aura le sens d’une adhésion à son projet »

Le plus drôle avec ce revirement, c’est que Loran se fait appeler Lor’ann, et selon le Télégramme de Brest, il défend les cultures minoritaires, les racines et les traditions...
Hé, mec, t’as pas l’impression de t’être gourré de soutien pour le second tour ?

Dans le genre j’ai pas peur des contradictions, Monseigneur Barbarin nous en a sorti une bien belle aussi. Ce pourfendeur du libéralisme dans tous les domaines, qui mène au culte de l’individu contre toute transcendance, et que l’Église combat fort justement, et que Barbarin a combattu en 2013 en prenant la tête « morale » de la Manif pour Tous, voilà qu’il nous explique dans le quotidien La Croix que la « mise en œuvre » du discours du FN serait « désastreuse ». Voici le message des églises chrétiennes de Lyon :

« Nous ne pouvons pas considérer comme anodine la présence au second tour d’un parti qui, historiquement, a toujours été porteur d’un discours nationaliste dangereux dont la mise en œuvre serait désastreuse »

 

JPEG - 85.6 ko
Le discours très "actuel" de l’église...

 

Bon, déjà, qu’est-ce qu’il en sait ? Pour Macron on peut le dire, car son programme est le prolongement en pire de la politique désastreuse de François 4% Hollande, dont le HuffPost nous apprend sans ironie que sa cote a encore baissé. Merde, c’est possible ça ?

On peut être homme de Dieu et logique : Macron poursuit la destruction de la France et des Français par tous les bouts possibles, en arrosant ses amis de l’oligarchie (lobbies sioniste et LGBT, patrons du CAC 40, proprios des grands médias), Marine propose autre chose, la défense de la Nation et des Français. C’est tout l’inverse. Et ce serait ça le désastre ?

Voilà, c’était la France à l’envers du jeudi 4 mai 2017, avec un acteur faussement français, un Cardinal qui inverse les désastres et un punk qui vote pour son prédateur. On aura tout vu (ou plutôt lu), comme dirait Paul Amar, qui a été viré il y a peu d’i24news.

Rendez droits les chemins du Seigneur, d’accord, mais la France à l’endroit, ce serait bien aussi.

Voir aussi :

23 mai
Un jour en France : mardi 23 mai 2017
Hanouna l’homo, les (gros) nichons d’Afida Turner, Clitorine de Haas
19
22 mai
Un jour en France : lundi 22 mai 2017
France/Brésil en pots-de-vins sous-marins, les gros sponsors du Macron, L’Anne Hidalgo sur la sellette
3
19 mai
Un jour en France : vendredi 19 mai 2017
Spécial « 70e Festival mondialiste de Cannes dans l’indifférence générale »
12
18 mai
Un jour en France : jeudi 18 mai 2017
Les Patriotes de Philippot et ceux du Mossad, Didier Super se moque de l’antifascisme, Patrick Timsit se couvre
13
17 mai
Un jour en France : mercredi 17 mai 2017
Lapix croque Pujadas, Lassalle raconte, le film d’animation français
29
16 mai
Un jour en France : mardi 16 mai 2017
Francis Lalanne contre Valls, Mélenchon lorgne sur le FN, les homos de Tchétchénie
21
15 mai
Un jour en France : lundi 15 mai 2017
La cérémonie de passation de pouvoir entre Hollande et Macron, et l’effondrement du journalisme de cour
28
12 mai
Un jour en France : vendredi 12 mai 2017
Une Brigitte première dame, la France par Sylvain Tesson, les alcoolos punis de RSA
45
11 mai
Un jour en France : jeudi 11 mai 2017
Hidalgo-Aubry-Taubira ou les ruines du PS, Achtung au copyright sur la Shoah, Mélenchon le soviet cong !
14
10 mai
Un jour en France : mercredi 10 mai 2017
Valls mendie devant Macron, Cohen au mercato radio, Bloch patronne d’Inter
15
9 mai
Un jour en France : mardi 9 mai 2017
La France qui fait honte : “foodeuses” du Figaro, “interculturalité” d’Anne Hidalgo, électeurs de Macron “sans adhésion”
14
8 mai
Un jour en France : lundi 8 mai 2017
Le message de la petite Syrienne à Macron, RFI et le massacre de Sétif, la meilleure prof du monde is french
10
5 mai
Un jour en France : vendredi 5 mai 2017
Bürki à poil pour Macron, Doherty pété contre le FN, le Manouche antinazi
29
3 mai
Un jour en France : mercredi 3 mai 2017
La dernière de Kepel, la dernière de Charlie, la dernière de Décodex
15
2 mai
Un jour en France : mardi 2 mai 2017
L’abjection du collabo Stéphane Guillon, Laurent Delahousse et la manip de Yerres, Dany Boon for Macron
23
1er mai
Un jour en France : lundi 1er mai 2017
Macron la récup, la pleurniche des médias, Finky contre le shoah-business
26
28 avril
Un jour en France : vendredi 28 avril 2017
Marine fait de moins en moins peur, Macron de plus en plus
16
27 avril
Un jour en France : jeudi 27 avril 2017
Les deux candidats se préparent au grand débat du 3 mai
17
26 avril
Un jour en France : mercredi 26 avril 2017
Rions un peu entre deux tours : Valls revient, Lassalle chez Hanouna, Attali déraille
11
25 avril
Un jour en France : mardi 25 avril 2017
Autour de la fracture Marine/Macron : Fenech, Onfray, les profs d’histoire-géo
22
24 avril
Un jour en France : lundi 24 avril 2017
Deuil national : finale Hollande/Marine, suicide de la gauche, carte riches/pauvres
45
21 avril
Un jour en France : vendredi 21 avril 2017
Laetitia femme de flic, Molins et le papier tombé, le rapport attentats/élections
25
20 avril
Un jour en France : jeudi 20 avril 2017
Spécial anniversaires : Charles Maurras, Éric Dupond-Moretti, Jean Carmet et Hitler
11
19 avril
Un jour en France : mercredi 19 avril 2017
Tous aux obsèques du PS, 15 minutes pour convaincre, Joséph Macé-Scaron-Fillon
9
18 avril
Un jour en France : mardi 18 avril 2017
Sciences Po Strasbourg, Télécom Paris Tech et Université Lyon 2
9

La grande famille du cinéma, la perdition de l’extrême gauche
et le droit chemin de l’église,
tout est sur Kontre Kulture

 
 






Alerter

30 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1719138
    Le 5 mai à 08:33 par Dumnorix
    Un jour en France : jeudi 4 mai 2017

    Victor Lanoux ce n’est pas seulement "Dupont Lajoie." Il a tenu des rôle plus sombres dans "Adieu Poulet" ou encore "Deux hommes dans la ville." Pour le personnage qu’il tenait dans le comique, c’est plus nuancé chez Yves Robert ou Jean-Loup Hubert.
    A ce moment là, on peut reprocher à De Funès de faire passer le Français pour un "faux-jeton" fort avec les faibles et faible avec les forts.
    Il s’appelait Nataf, sa mère était Normande et il s’est engagé chez les paras dans sa jeunesse. D’autre part, il n’était pas une figure du show-business, préférant vivre dans la Creuse.

     

    Répondre à ce message

    • #1719247
      Le 5 mai à 10:10 par Leïla
      Un jour en France : jeudi 4 mai 2017

      @Dumnorix Dans la Creuse, ça ne m’étonne pas c’est farci de frangins, ceux du bas de l’échelle (je le sais, j’ai habité quelques années dans cette pourtant belle campagne, je me suis sauvée de ce nid à fm).

       
    • #1719483
      Le 5 mai à 14:01 par karimbaud
      Un jour en France : jeudi 4 mai 2017

      @Dumnorix..........oui çà finit par desservir le propos, Victor Lanoux était et restera un comédien populaire Français, pas la peine de chercher autre chose...car comme vous le dites un De Funès pire, un Bourvil qui joue l’idiot du village serait à honnir !...faut pas voir du sens caché partout, des rôles de salauds il faut bien des acteurs pour les tenir, et des situations comme celle présentée dans le film d’Yves Boisset ont malheureusement existé, on peut regarder certains de ses propres travers, péchés ou tares sans se haïr soi-même tout entier !...il faut raison garder...Paix à l’âme de monsieur Lanoux .

       
  • #1719162
    Le 5 mai à 09:01 par dixi
    Un jour en France : jeudi 4 mai 2017

    Ce Loran que je ne connais ni d’Adam ,ni d’Eve ,qui soutien un banquier mondialiste avec sa tête de zonard ,je ne vois pas le rapport .Ou alors ,il se donne une tête de zonard pour le fun et il planque ses euros dans un coffre ,fume des cigares et bouffe du caviar à outrance .Il se donne une allure de gauche marginal ,alors que ses idées sont pour les riches banquiers et droit-ardes. Il y a des psy pour ça ,il devrait consulter.

     

    Répondre à ce message

  • #1719164
    Le 5 mai à 09:02 par johann
    Un jour en France : jeudi 4 mai 2017

    Entendu au journal de tf1 et france 2 : "Victor Lanoux est mort chez lui dans la creuse." Non, il vivait en charente maritime et il est mort à l’hopital de royan. Existe-t-il une seule vérité dans leurs journaux ?

     

    Répondre à ce message

  • #1719410
    Le 5 mai à 12:41 par JL29
    Un jour en France : jeudi 4 mai 2017

    Tatoué, "piercé", "auriculo-annélisé", bourré et drogué jusqu’à l’os, le dénommé Loran Je-ne-sais-qui, nous exhorte à faire barrage au fascisme, que dis-je, il nous conjure de ne pas commettre "l’irréparable", qui ramènerait la bête immonde sur le devant de la scène.Quand un mec pareil me donne des conseils de bonne moralité, je ne vois qu’une chose à faire : voter Marine pour l’honneur de la France.

     

    Répondre à ce message

  • #1719490
    Le 5 mai à 14:08 par redsniper06
    Un jour en France : jeudi 4 mai 2017

    La crasse gauchiasse dans toute sa splendeur !!!...anti patriote et abrutie !!!...

     

    Répondre à ce message

  • #1719564
    Le 5 mai à 15:31 par Patricia
    Un jour en France : jeudi 4 mai 2017

    Mgr. Barbarin et les autres "évêques" de sa catégorie sont la honte de l’Eglise de Notre Seigneur Jésus-Christ. Ils devraient relire les Evangiles. Seuls le pouvoir et la gloriole via les médias, les motivent en vérité.
    Ces évêques et autres sont des traitres tout comme sont des traitres les laïcs politiciens véreux qui ont capturé le pouvoir du Peuple depuis longtemps. Ils sont eux aussi les garants d’un système oligarchique qui tuent les êtres et les Pays. Ils font partie de "l’élite" des incompétents et des orgueilleux.
    Je suis catholique pratiquante et je ne les reconnais pas comme étant des guides spirituels fiables.
    Chacun se positionne en son âme et conscience, en ce qui concerne sa vie spirituelle et intérieure, sous le regard du Bon-Dieu.
    Je suis une disciple du Christ et je ne me reconnais pas chez ces gens-là ! Cela n’a d’ailleurs rien à voir avec ou contre Vatican2.
    Simplement, ils sont tellement loin des gens du Peuple et de nos préoccupations... Pourtant, il m’avait semblé que Jésus était venu en ce monde spécialement pour les petits et les humbles (? !) Peut-être que nous n’avons pas les mêmes Evangiles ?
    Ces évêques politisés et mondains sont les nouveaux pharisiens... pire, les nouveaux saducéens.
    Nous souffrons et ils s’en lavent les mains... Honte à eux !
    Il y a aussi dans l’Eglise une fracture entre la France d’En-Haut dont ils sont et La France d’En-Bas, dont nous sommes, nous le Peuple de France.
    Vive La France Libre et Souveraine !

     

    Répondre à ce message

  • #1719573
    Le 5 mai à 15:46 par Andromaque
    Un jour en France : jeudi 4 mai 2017

    "Victor Lanoux de son vrai nom Robert Nataf" ...ah dites moi tout !!

     

    Répondre à ce message

  • #1719579
    Le 5 mai à 15:53 par Patricia
    Un jour en France : jeudi 4 mai 2017

    J’en termine avec mon précédent commentaire :
    Fort heureusement, il y a Mgr. Rey et Mgr. Aillet... et le Curé de ma Paroisse qui a cité l’écrivain Anglais Chesterton, dans le bulletin paroissial de la quinzaine :
    - "Personne n’a su d’où il venait ; personne n’a particulièrement voulu qu’il vint. Personne n’a su où il allait ; et en ce moment, il semble directement aller au monopole et à la banqueroute." (C’est à propos du capitalisme)
    Il y a, me semble-t’il comme un parallèle évident avec cet individu Macron dont il est difficile de donner un avis car "je ne sais d’où il vient" a dit le Pape à propos de celui-ci... Il a dit aussi : "je sais que l’un représente la droite forte." Vous remarquerez qu’il n’a pas dit : "l’extrême droite !"
    Par ailleurs, il faudrait arrêter de qualifier les gens qui aiment leur Pays d’extrémistes ou de Nazi ; je suis patriote en mon âme et conscience car c’est là que le Seigneur m’a mis sur La Terre pour y vivre et ce n’est pas anodin. Et d’autre part, ce sont mes parents et mes ancêtres qui m’ont transmis en Héritage, mon Pays La France.
    Je vote Marine car elle représente La Cause du Peuple de France. Si le Général de Gaulle était vivant je voterais pour lui... il aurait 120 ans maintenant. Il disait : "Notre Dame La France."
    Bonne journée !
    Vive La France Libre et Souveraine !

     

    Répondre à ce message

  • #1719612
    Le 5 mai à 16:38 par Gerard J. Schaefer
    Un jour en France : jeudi 4 mai 2017

    Yves Boisset, respectez-le, voyez ses films.

    C’est un bon.

     

    Répondre à ce message

  • #1720154
    Le 6 mai à 10:06 par Tartempion du système
    Un jour en France : jeudi 4 mai 2017

    Faisons barrage à la pensée unique ... votons Macron !!



    Sans commentaire !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents