Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : lundi 24 avril 2017

Deuil national : finale Hollande/Marine, suicide de la gauche, carte riches/pauvres

 

 

Le Système a gagné ! Vive le Système !

 

Docteur Hollande et Mister Macron

Hollande nous a largué sa dernière caisse. Lui, c’est vraiment le fossoyeur du PS – une bonne chose, entre nous – mais aussi le fossoyeur de la France, qu’il livre pieds et poings liés à l’oligarchie.
Mais soyons lucides : c’est pas Hollande tout seul qui est reponsable d’une telle trahison. Pour cela, il a besoin du noyau dur des médias et de 8,5 millions de Français complices. En face, 7,3 millions de voix pour Marine, ce qui est un record pour le camp national. Un exploit quand on pense que presque tous les candidats lui étaient opposés.

 

JPEG - 402 ko
François Hollande (à gauche) se réincarne en Emmanuel Macron (à droite)

 

Maintenant, en se réveillant de ce vote socialo-siono-cauchemardesque ce lundi 24 avril 2017, on se demande encore comment Monsieur 4% a pu devenir Mister 23%. Là, on est forcés de s’incliner : bravo le Système, bravo les communicants, bravo les think tank, bravo l’oligarchie et ses mécanos magiciens. L’opération « Nique la France » touche au Grand Art. Relooker en 6 mois un mec ratissé par un quinquennat à la limite de la Haute Cour pour en faire le numéro 1 du premier tour, ça c’est du boulot.

Pourtant, à y regarder de plus près, il n’y a pas 8 millions de riches en France. Si les gens ont le droit d’être libéraux – après tout, pourquoi pas, même si c’est au détriment de ceux qui le sont un peu moins – on imagine bien que la plupart des électeurs de Macron n’ont pas mesuré l’ingénierie qu’il représente et le risque qu’il fait courir à la Nation entière sous le vocable très smiley de « progressisme ». Nous, on n’arrête pas d’alerter sur ce danger, c’est pourquoi on est aussi pourchassés par le pouvoir profond. Normalement, à tout péter, il y aurait un petit million de riches en France logiquement portés à glisser un bulletin « Macron » dans l’urne, c’est ça, la réalité sociologique. On compte large parce qu’il n’y a que 350 000 Français assujettis à l’ISF, l’impôt sur la fortune. On peut penser qu’en incluant les épouses et les obligés, on arrive à un million. Cependant, si ce nombre croît d’année en année, pas mal de riches se font la malle de notre pays pour des régimes fiscaux plus accueillants (40 000 en 2013).

 

 

La guerre civile des riches contre les pauvres (qui perdent tout le temps)

Mais revenons à la campagne en cours. Le HuffPost a fait la comparaison géographique des votes Macron et Marine, et – ô surprise – ils ne se superposent pas du tout. En gros, les riches votent Macron, les pauvres Marine. Macron s’est fait bourrer les urnes dans les grandes villes où se concentrent les cadres, car ces CSP+ ne sont que 2% à se bousculer dans les campagnes. On dira que ce sont les derniers aristos attachés à leur terre dans des châteaux qu’ils n’arrivent plus à entretenir. Seule entorse à cette géographie sociologique du vote, Marine a cartonné dans le Sud-Est où il y a peu d’ouvriers, mais pas en Bretagne où il y en a beaucoup. Sinon la loi du vote des riches contre les pauvres est plutôt respectée.

Macron et Marine sont donc les deux grands gagnants de cette élection bizarre, bizarre car elle a été en permanence brouillée par les deux grands outils oligarchiques : médias et candidats artificiels, dont Macron est l’exemple le plus frappant. À l’arrivée, la gauche sort laminée, et là on ne fait pas le distinguo à la David L’Epée entre vraie et fausse gauche, c’est-à-dire entre le socialisme réel et ce gauchisme que l’on subit depuis Mai 68. C’est bien Mai 68 qui a tué le socialisme et endossé sa dépouille morte, une imposture qui a perduré jusqu’au 23 avril 2017. La preuve, les faux socialistes appellent à voter pour un candidat ultralibéral, soi-disant pour faire « barrage à l’extrême droite ». Mais ce n’est qu’une entourloupe de plus : le gauchisme français a toujours été libéral, c’est dans ses gênes.

 

Le Parti social-traître

« Le 7 mai, j’irai voter Macron contre le Pen, sans joie et sans illusion, mais pour qu’il ne manque pas une voix contre l’extrême droite »

Regardez Noël Mamère, qui se fend d’une grandiose tribune dans Mediapart pour nous dire – pas la peine de lire plus loin que le titre – « Changer pour ne rien changer ? Mais battre l’extrême droite ». Tout est dit, non ?

 

 

Il s’agit de faire semblant de se renier pour battre le camp national, c’est-à-dire tout bêtement le peuple français. Ces valets du Système sont bien tous des menteurs et des traîtres et cette élection, apparemment perdue pour le peuple, qui a bien trop d’ennemis et de traîtres infiltrés (PS, le parti des infiltrés), a le mérite de tout clarifier. C’est bien là un nouveau départ, plus clair, et les Français n’ont pas fini d’y voir plus clair, eux qui ont encore cru par millions les derniers menteurs du Système. Car Macron est bien le dernier menteur, la dernière carte. Après il y aura autre chose.
Patience : on a perdu une bataille, on gagnera la guerre.

 

 

Voir aussi :

23 mai
Un jour en France : mardi 23 mai 2017
Hanouna l’homo, les (gros) nichons d’Afida Turner, Clitorine de Haas
19
22 mai
Un jour en France : lundi 22 mai 2017
France/Brésil en pots-de-vins sous-marins, les gros sponsors du Macron, L’Anne Hidalgo sur la sellette
3
19 mai
Un jour en France : vendredi 19 mai 2017
Spécial « 70e Festival mondialiste de Cannes dans l’indifférence générale »
12
18 mai
Un jour en France : jeudi 18 mai 2017
Les Patriotes de Philippot et ceux du Mossad, Didier Super se moque de l’antifascisme, Patrick Timsit se couvre
13
17 mai
Un jour en France : mercredi 17 mai 2017
Lapix croque Pujadas, Lassalle raconte, le film d’animation français
29
16 mai
Un jour en France : mardi 16 mai 2017
Francis Lalanne contre Valls, Mélenchon lorgne sur le FN, les homos de Tchétchénie
21
15 mai
Un jour en France : lundi 15 mai 2017
La cérémonie de passation de pouvoir entre Hollande et Macron, et l’effondrement du journalisme de cour
28
12 mai
Un jour en France : vendredi 12 mai 2017
Une Brigitte première dame, la France par Sylvain Tesson, les alcoolos punis de RSA
45
11 mai
Un jour en France : jeudi 11 mai 2017
Hidalgo-Aubry-Taubira ou les ruines du PS, Achtung au copyright sur la Shoah, Mélenchon le soviet cong !
14
10 mai
Un jour en France : mercredi 10 mai 2017
Valls mendie devant Macron, Cohen au mercato radio, Bloch patronne d’Inter
15
9 mai
Un jour en France : mardi 9 mai 2017
La France qui fait honte : “foodeuses” du Figaro, “interculturalité” d’Anne Hidalgo, électeurs de Macron “sans adhésion”
14
8 mai
Un jour en France : lundi 8 mai 2017
Le message de la petite Syrienne à Macron, RFI et le massacre de Sétif, la meilleure prof du monde is french
10
5 mai
Un jour en France : vendredi 5 mai 2017
Bürki à poil pour Macron, Doherty pété contre le FN, le Manouche antinazi
29
4 mai
Un jour en France : jeudi 4 mai 2017
Mgr Barbarin se couche, Loran des Bérurier Noir vote Macron, et le vrai Victor Lanoux
30
3 mai
Un jour en France : mercredi 3 mai 2017
La dernière de Kepel, la dernière de Charlie, la dernière de Décodex
15
2 mai
Un jour en France : mardi 2 mai 2017
L’abjection du collabo Stéphane Guillon, Laurent Delahousse et la manip de Yerres, Dany Boon for Macron
23
1er mai
Un jour en France : lundi 1er mai 2017
Macron la récup, la pleurniche des médias, Finky contre le shoah-business
26
28 avril
Un jour en France : vendredi 28 avril 2017
Marine fait de moins en moins peur, Macron de plus en plus
16
27 avril
Un jour en France : jeudi 27 avril 2017
Les deux candidats se préparent au grand débat du 3 mai
17
26 avril
Un jour en France : mercredi 26 avril 2017
Rions un peu entre deux tours : Valls revient, Lassalle chez Hanouna, Attali déraille
11
25 avril
Un jour en France : mardi 25 avril 2017
Autour de la fracture Marine/Macron : Fenech, Onfray, les profs d’histoire-géo
22
21 avril
Un jour en France : vendredi 21 avril 2017
Laetitia femme de flic, Molins et le papier tombé, le rapport attentats/élections
25
20 avril
Un jour en France : jeudi 20 avril 2017
Spécial anniversaires : Charles Maurras, Éric Dupond-Moretti, Jean Carmet et Hitler
11
19 avril
Un jour en France : mercredi 19 avril 2017
Tous aux obsèques du PS, 15 minutes pour convaincre, Joséph Macé-Scaron-Fillon
9
18 avril
Un jour en France : mardi 18 avril 2017
Sciences Po Strasbourg, Télécom Paris Tech et Université Lyon 2
9

Pour bien comprendre l’énorme arnaque en cours, lire sur Kontre Kulture

 
 






Alerter

45 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1710136
    Le 25 avril à 04:19 par Martien
    Un jour en France : lundi 24 avril 2017

    Oui comme vous j’avais les boules, Le bellâtre devant Marine ! Le mensonge et la magouille triomphe, les ogres et les parasites fanfaronnent, ils vont pouvoir jouir sur notre dos encore…mais jusque quand ?
    Et puis à la réflexion, ma frustration n’a pas lieu d’être. Les gens commencent réellement à percevoir clairement comment les privilégiés tissent leurs nasses, le machiavélisme devient flagrant, les masques tombent, l’orgueil est un piège à con.
    Parce que pensez-vous réellement que Macrolande va avoir une période de grâce ?
    Non, il va hériter aussi de son mentor toutes les detestations. C’est une évidence.
    Alors quelle autre carte le système va-t-il sortir de sa manche ?
    Avouez quand même qu’il a sorti le grand jeu, des atouts je n’en vois plus !
    Patience, patience. Une autre fenêtre va s’ouvrir, pas forcement électorale.
    Soyez prêts d’attraper les prédateurs, attention ils courent vite et savent se planquer.
    N’en ratez aucun pas parce sinon le retour de baton vous sera mortel. Le plan B du système sera bien plus violent préparez vous. Genre épidémie, guerre...ils sont vraiment prêt à tout, mais ça vous le savez déjà.

     

    Répondre à ce message

  • #1710171
    Le 25 avril à 07:42 par syra
    Un jour en France : lundi 24 avril 2017

    " Il faut que tout change pour que rien ne change"

    "Le Guépard" de Giuseppe Tommaso Lampedusa

     

    Répondre à ce message

  • #1710276
    Le 25 avril à 10:09 par Domino
    Un jour en France : lundi 24 avril 2017

    Il ne faut pas généraliser le clivage riches/pauvres. Je connais des gens aisés qui ont parfaitement compris qui était Macron et il y a des pauvres intoxiqués à longueur de journée par tv-pravda qui ont voté Macron. Ce dernier a bénéficié du vote des enseignants qui ne sont pas, à proprement parler, des riches.
    Il faut faire attention à ce qu’on nous ressorte pas que le vote "du peuple" est celui des non-cultivés, des "bouseux" même. L’oligarchie aura réussi à opposer les grandes villes et la province, elle ne va pas tarder avec Macron à opposer les jeunes et les vieux (avec en ligne de mire l’euthanasie)

     

    Répondre à ce message

    • #1710424
      Le 25 avril à 13:44 par Eric
      Un jour en France : lundi 24 avril 2017

      Concernant l’euthanasie, je n’envisagerai de me prononcer pour qu’à la seule condition qu’Attali montre l’exemple en partant devant :-)

       
  • #1710317
    Le 25 avril à 11:12 par maceo parker
    Un jour en France : lundi 24 avril 2017

    L’étude sociologique des électeurs de Macron serait en effet intéressante. Les riches n’ont pas tous vote en masse pour Macron. Prenons la ville du Touquet par exemple que je connais bien et où Macron réside. La plupart des richards de cette station vote pour la droite républicaine dans leur grande majorité. Donc non pour moi Macron n’a pas fait le plein chez les riches.

     

    Répondre à ce message

  • #1710323
    Le 25 avril à 11:25 par ajax
    Un jour en France : lundi 24 avril 2017

    C’est vrai qu’au moins on n’a plus la gauche hypocrite, libérale et cachée derrière des masques droit-de-l’hommistes ; ni la droite hypocrite, libérale et cachée sous des lambeaux de traditions/valeurs respectables.

    Reste que tout n’est pas si clair pour les mougeons (moutons/pigeons) qui ne s’instruisent pas. Ils ne voient pas ce qui les attend au tournant et au bout du chemin Macron...
    Mais après tout, j’en viens à me demander s’ils ne méritent pas ce qui va leur arriver.
    Peut-etre vaut-il mieux investir dans le survivalisme et assister en spectateur au crash de leur autocar En Marche ! ...pleins gaz vers le mur !

    Ici j’ai du blédard qui n’arrive pas à depasser sa condition de descendant d’immigré. Blocage psychologique, ils ne veulent pas devenir francais à part entière.
    Ils ne pensent ni à leurs enfants, ni aux futures guerres au moyen-orient... mais heureusement ils ont du foot à la télé !

     

    Répondre à ce message

  • #1710346
    Le 25 avril à 12:15 par Elessar
    Un jour en France : lundi 24 avril 2017

    Eh, oui ! Patience !

    Nous gagnons toujours à la fin !

     

    Répondre à ce message

  • #1710514
    Le 25 avril à 15:43 par H. K. Daghlian
    Un jour en France : lundi 24 avril 2017

    L’heure de choisir entre la pilule bleue et la pilule rouge est venue. Autant un résultat peu nuancé tel que Le Pen / Melenchon, dont les programmes - sans regard sur leur bonne foi ou leurs contradictions - se chevauchent, aurait vraiment eu une issue imprévisible, autant avec le duo finaliste actuel, jamais les choses n’ont été aussi contrastées. C’est un moment décisif dans l’histoire de la France : soit elle renoue avec, soit elle se retrouve dans ses poubelles et on n’en parle plus. J’ai de sérieux doutes quant à sa capacité de régénération avec un autre quinquennat Hollande 2.0.

    Pour une fois, il faut arrêter le vote par dépit, le prix que ça a couté est suffisamment exorbitant pour ne plus l’envisager. La seule question qui persiste, au delà du scrutin final, est celle de savoir à quel point les français sont atteints, effrayés et endormis par le système. Les patriotes devront faire des efforts pour convaincre car en face, il ne manquent de rien.

    Prévoir quand même un peu de vaseloche, car avec ce qui risque de se passer, il y a fort risque de pénurie nationale, mieux vaut être prévenant. Dans tous les cas ça servira.
    Enfin, il ne faut par croire que le vote MLP est la solution, ça ne sera que le début du vrai combat pour la France, car si elle passe, elle devra vraiment tenir la barre dans un ouragan et aura plus que jamais besoin de soutiens. Les seuls qui ne veulent pas que ça change sont les parasites (au sens Marxiste comme au sens pécuniaire, entre autres) et les lâches.

     

    Répondre à ce message

  • #1710625
    Le 25 avril à 18:29 par MP
    Un jour en France : lundi 24 avril 2017

    J’apprécie l’articulation de cet écrit et le clin d’œil humoristique de l’auteur au sujet de la réincarnation ;-)

     

    Répondre à ce message

  • #1710627
    Le 25 avril à 18:31 par MP
    Un jour en France : lundi 24 avril 2017

    J’apprécie l’articulation de cet écrit et le clin d’œil humoristique de l’auteur au sujet de la réincarnation ;-)

     

    Répondre à ce message

  • #1711789
    Le 27 avril à 01:57 par MagnaVeritas
    Un jour en France : lundi 24 avril 2017

    L’ascension du microcéphale n’est clairement pas la faute des musulmans. En positif ou en négatif, le vote musulman est très largement surestimé.

    L’ascension de macron est le fruit de tout le martelage de l’ingénierie social d’une parl, et celui des tricheries électorales d’autre part.
    Cependant, le vote des naturalisés est catastrophique car il est quasi systématiquement immigrationniste, donc anti-FN. Preuve que les immigrés sont des traîtres intrinsèques, sauf ceux de chez ER.

    Il faut impérativement faire barrage au golden boy microcéphale macron. S’il accède à la présidence, il va nous sortir des 49.3 bis et des états d’urgence puissance 10, avec des attentats un peu partout et une crise de la justice aggravée.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents