Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : lundi 27 février 2017

Le licenciement de Poutou, PS fasciste, Christine Angot débloque

Nous sommes chez Laurent Ruquier et ses deux assesseurs, samedi 25 février 2017. Le tribunal politico-médiatique de France Télévisions invite, car il le faut bien – CSA oblige – Philippe Poutou qui représente le NPA, le nouveau parti anticapitaliste. On signale en passant que le trotskisme va bientôt aller sur ses 100 ans.

 

 

20e anniversaire du renoncement de la gauche socialiste : Renault-Vilvorde contre Lionel Jospin, 27 février – 7 juin 1997

Vanessa Burggraf, la chroniqueuse blonde, se mélange les pédales sur l’interdiction de licenciement, une réforme que l’extrême gauche demande depuis des lustres. La gauche de pouvoir, elle, argue que c’est pas possible. Le renoncement date de Jospin, en 1997. Le PS vient de gagner les législatives, Chirac nomme Jospin 1er ministre. Trois mois plus tôt, le 27 février, Renault annonce la fermeture de son usine belge de Vilvorde. La gauche hurle, c’est l’amie des ouvriers. Les ouvriers votent PS. On connaît la suite : une fois aux manettes, Jospin recule.

« Je ne crois pas qu’on puisse administrer désormais l’économie. Ce n’est pas par la loi, les textes, qu’on régule l’économie… Tout le monde admet le marché. »

Quatre ans plus tard, en pleine campagne des présidentielles 2002, la gauche de la gauche presse le Premier ministre de faire passer une loi qui permettrait à des salariés virés pour des raisons économiques de contester la décision patronale sur son bien-fondé économique. Concrètement, une grosse boîte qui saque 300 ouvriers pour satisfaire les actionnaires serait attaquable. Mais son revirement de 1997 lui revient dans la poire...
Retour en 2017. Les licenciements massifs se multiplient (voir le site de Jovanovic), plus personne ne parle de les interdire. Tout finit en cirque médiatique.

 

(Si la vidéo ne se lance pas, la visionner ici.)

 

C’est dur pour la gauche, pour les employés, mais la scène est symbolique de la fonction de la télé : l’information politique a laissé place au divertissement. Le débat se fera donc ailleurs. À ce propos, un petit graphique qui devrait faire réfléchir les patrons de chaînes :

 

 

Rien de tel qu’une petite courbe qui tue. La télé a perdu les jeunes, la gauche a perdu les ouvriers. Il ne reste plus au PS que le chaos et le chantage au FN pour exister, soit des cartes pourries. C’est la France qui paye les pots cassés des stratégies dangereuses d’un parti en décomposition.

Nous sommes à Nantes, samedi 25 février 2017. Marine Le Pen prépare son meeting, les antifas protégés par la justice socialiste mettent la ville à sac, et attaquent les militants pacifiques. Le vrai fascisme est là, il n’y a pas de doute. Les mots ne suffisent plus à travestir les faits.

 

 

La très constructive stratégie du PS en images :

 

 

No comment !

Le Parti socialiste, malgré sa domination culturelle sur les médias, est vomi pour son choix du chaos par le peuple. Qu’on ne s’y trompe pas : les manifestants qu’on voit sur les images ne sont pas le peuple. Ce sont des nervis du pouvoir profond. Les militants du FN sont le peuple, les policiers sont le peuple, les étudiants qui bossent pour s’en sortir sont le peuple, pas ces sociaux-traîtres qu’on voit sur les images et qui essayent de monter les Français les uns contre les autres.

Preuve que la gauche va mal, elle convoque les fonds de tiroir pour essayer de sauver ses fesses. La dernière blague venue d’en haut c’est la lettre publiée par le JDD de Christine Angot à François Hollande, le président irresponsable qui a déserté son poste depuis des mois. Le président des 250 morts et des 1 000 blessés. On n’a pas pour habitude de promouvoir la Vacuité au style de collégienne, mais l’actu c’est l’actu...

« Regardez le nombre de gens qui ne savent pas quoi voter. On est 51% Monsieur le Président. A ne pas savoir quoi faire. Il y a ceux qui disent qu’au deuxième tour ils feront bloc et qu’ils voteront contre Marine Le Pen, mais qui ne savent pas quoi voter au premier tour. Ils ne peuvent voter pour aucun de ceux qui se présentent. Et ils ne veulent pas voter contre. Ils ne veulent pas faire de l’épuration. Sarkozy a été éliminé, Juppé a été éliminé, Valls a été éliminé. Ce n’est pas la presse qui a fait ça, contrairement à ce qu’on raconte, ce n’est pas la presse qui détruit, c’est bien cet instinct français de flinguer celui qui a des chances de l’emporter pour lui apprendre à vivre. Vous, c’est encore autre chose. Le 1er décembre, quand vous vous êtes retiré, vous n’aviez aucune chance de l’emporter. Maintenant vous en avez une. Vous en avez une, parce que le pays affronte un double danger.

Dans les situations exceptionnelles, vous avez toujours été à la hauteur. Même ceux qui vous ne vous aiment pas le reconnaissent. A moins d’être vraiment de mauvaise foi. La façon dont vous nous avez parlé le 7 janvier 2015, puis le 13 novembre, nous a permis d’accuser le coup, sans partir en vrille. Vous avez réussi à nous faire tenir ensemble. Plus ou moins. Et Dieu sait que c’était difficile. On n’a pas explosé dans ces moments-là, ça a commencé à se fendiller, Charlie-Pas Charlie, mais on n’a pas explosé. Il ne faut pas qu’on explose maintenant. Aidez-nous. Vous savez prendre sur vous. La pluie, les coups. »

Et là, par milliers, comme après l’appel de Jeanne d’Arc, les Français se sont levés, pour Dieu, pour l’Honneur, pour la France, et ont bouté l’Anglais hors de notre chère patrie. Le problème c’est que l’Anglais, aujourd’hui – c’est peut-être un peu compliqué pour le cerveau binaire de Cricri – c’est le pouvoir profond déguisé en François Hollande, le pleutre national. Licencier Hollande ne suffira pas.

Voir aussi :

26 mai
Un jour en France : vendredi 26 mai 2017
Burkini contre nudité à Cannes, les LGBT en Corse, Ozon le cul
28
25 mai
Un jour en France : jeudi 25 mai 2017
Collomb ministre des Gaffes, Ferrand dans la merde, Schiappa et le sexe, Nyssen à l’assaut du Ridicule (8991m)
15
23 mai
Un jour en France : mardi 23 mai 2017
Hanouna l’homo, les (gros) nichons d’Afida Turner, Clitorine de Haas
20
22 mai
Un jour en France : lundi 22 mai 2017
France/Brésil en pots-de-vins sous-marins, les gros sponsors du Macron, L’Anne Hidalgo sur la sellette
3
19 mai
Un jour en France : vendredi 19 mai 2017
Spécial « 70e Festival mondialiste de Cannes dans l’indifférence générale »
12
18 mai
Un jour en France : jeudi 18 mai 2017
Les Patriotes de Philippot et ceux du Mossad, Didier Super se moque de l’antifascisme, Patrick Timsit se couvre
13
17 mai
Un jour en France : mercredi 17 mai 2017
Lapix croque Pujadas, Lassalle raconte, le film d’animation français
29
16 mai
Un jour en France : mardi 16 mai 2017
Francis Lalanne contre Valls, Mélenchon lorgne sur le FN, les homos de Tchétchénie
21
15 mai
Un jour en France : lundi 15 mai 2017
La cérémonie de passation de pouvoir entre Hollande et Macron, et l’effondrement du journalisme de cour
28
12 mai
Un jour en France : vendredi 12 mai 2017
Une Brigitte première dame, la France par Sylvain Tesson, les alcoolos punis de RSA
45
11 mai
Un jour en France : jeudi 11 mai 2017
Hidalgo-Aubry-Taubira ou les ruines du PS, Achtung au copyright sur la Shoah, Mélenchon le soviet cong !
14
10 mai
Un jour en France : mercredi 10 mai 2017
Valls mendie devant Macron, Cohen au mercato radio, Bloch patronne d’Inter
15
9 mai
Un jour en France : mardi 9 mai 2017
La France qui fait honte : “foodeuses” du Figaro, “interculturalité” d’Anne Hidalgo, électeurs de Macron “sans adhésion”
14
8 mai
Un jour en France : lundi 8 mai 2017
Le message de la petite Syrienne à Macron, RFI et le massacre de Sétif, la meilleure prof du monde is french
10
5 mai
Un jour en France : vendredi 5 mai 2017
Bürki à poil pour Macron, Doherty pété contre le FN, le Manouche antinazi
29
4 mai
Un jour en France : jeudi 4 mai 2017
Mgr Barbarin se couche, Loran des Bérurier Noir vote Macron, et le vrai Victor Lanoux
30
3 mai
Un jour en France : mercredi 3 mai 2017
La dernière de Kepel, la dernière de Charlie, la dernière de Décodex
15
2 mai
Un jour en France : mardi 2 mai 2017
L’abjection du collabo Stéphane Guillon, Laurent Delahousse et la manip de Yerres, Dany Boon for Macron
23
1er mai
Un jour en France : lundi 1er mai 2017
Macron la récup, la pleurniche des médias, Finky contre le shoah-business
26
28 avril
Un jour en France : vendredi 28 avril 2017
Marine fait de moins en moins peur, Macron de plus en plus
16
27 avril
Un jour en France : jeudi 27 avril 2017
Les deux candidats se préparent au grand débat du 3 mai
17
26 avril
Un jour en France : mercredi 26 avril 2017
Rions un peu entre deux tours : Valls revient, Lassalle chez Hanouna, Attali déraille
11
25 avril
Un jour en France : mardi 25 avril 2017
Autour de la fracture Marine/Macron : Fenech, Onfray, les profs d’histoire-géo
22
24 avril
Un jour en France : lundi 24 avril 2017
Deuil national : finale Hollande/Marine, suicide de la gauche, carte riches/pauvres
45
21 avril
Un jour en France : vendredi 21 avril 2017
Laetitia femme de flic, Molins et le papier tombé, le rapport attentats/élections
25

La gauche de pouvoir, la stratégie du chaos, la déchéance du culturo-mondain,
tout est sur Kontre Kulture

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

26 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1674471
    le 27/02/2017 par Gracchus
    Un jour en France : lundi 27 février 2017

    Comme souvent, excellent.


  • #1674508
    le 27/02/2017 par karreg an tan
    Un jour en France : lundi 27 février 2017

    Pitoyables et indécents, tous ces ...... de bobos , morts de rire en parlant des licenciements !! Poutou, si tu avais eu des c......s, tu te levais et tu partais . Tu es un pantin ...va au diable !

     

  • #1674532

    Merci pour votre site, toujours passionnant, même si je n’en partage pas toujours toutes les opinions. La scène d’ONPC est incroyablement révélatrice, même si ruquier et ses amuseurs ne s’en rendent même pas compte. Dieu sait que je ne partage pas les idées de Poutou, mais l’homme est respectable, les réalités sociales contre lesquelles il lutte sont dramatiques, or il est vraiment traité ici comme l’invite d’un dîner de con... Avec V.Burgrave qui prend son ton docte pour poser ses questions de manière méprisante, puis part en fou rire avec Ruquier et Moix, en oubliant totalement l’invité, ce qui montre la considération qu’ils ont pour lui et les drames qu’il veut combattre. Même chose avant avec l’interview de Thierry Solere, ou Burgrave et Moix jouent les vertueux indignes face aux 2500 euros de salaire net moyen par mois (et non 7500 comme indiqué par eux) de Pénélope Fillon (ce qui est bien mais pas invraisemblable) alors qu’ils pompent chacun aux contribuables (redevance) un "salaire" sans doute 10 fois supérieur... Tout cela n’est pas sans rappeler le film "que la fête commence". On sait comment cela a fini...

     

    • #1674578
      le 28/02/2017 par leonard
      Un jour en France : lundi 27 février 2017

      Tout à fait. Et pour remettre les choses en perspective, le salaire (brut) d’Hanouna : 4 MILLIONS d’euros par mois ( http://www.flair.be/fr/stars/398312... ).
      Voilà le salaire d’un amuseur public de premier plan. On est dans un rapport de 1/1000 par rapport au salaire dit scandaleux des politiciens. C’est pas la même cour.


    • #1675010
      le 28/02/2017 par Citoyen68
      Un jour en France : lundi 27 février 2017

      Eh oui, mais pour que tous ces amuseurs publics diffusent et instillent à longueur de journée l’idéologie et la propagande de la bien-pensance politiquement correcte de l’oligarchie, le système se DOIT de bien les rémunérer.


  • #1674537
    le 28/02/2017 par Themistocles
    Un jour en France : lundi 27 février 2017

    Cette attaque du car c’est seulement une répétition.
    Ils vont surement monter une agression mortelle d’un obscur militant du FN contre un antifa.


  • #1674543

    C’est moi ou ce "lapsus" est trop préparé pour être spontané ?

    Jugez comme c’est pratique : on fait perdre à l’interlocuteur du temps de parole précieux pour parler des ouvriers en situation précaire, on attire sur soi l’attention comme si on était le centre du débat, tout ça en réalité pour tenter de réparer une soi-disant bourde, le tout dans une attitude tellement grotesque qu’on se demande comment le CSA peut laisser passer ça, on ne parle finalement que de soi-même, et au final, le vrai débat, c’est-à-dire comment protéger des ouvriers, des gens qui ont un emploi très précaire et qui risquent à tout moment de se retrouver sans ressources pour vivre, est traîné dans le ridicule et donc abandonné !

    "Charles Quint ! En ces temps d’opprobre et de terreur,
    que fais-tu dans ta tombe, ô puissant Empereur ?
    O, lève-toi, viens voir ! Les bons font place aux pires !"

    (Victor Hugo, Ruy Blas)

     

    • #1674635

      J’ai eu la même impression. Du déjà vu et du comploté.
      Un bruit de basse-cour, un dindon malin, une oie blanche... Les rires forcés des comparses, une phrase qui revient à l’infini, les éclats de rire perçants de la ploutocratie suffisante.
      Poutou aurait dû claquer la porte et porter plainte sur le temps de parole.
      Claquer la porte vaut mieux qu’un discours empêché.
      Et au fait a-t-il pu en placer une ?


  • #1674557
    le 28/02/2017 par Bernard Lapotre
    Un jour en France : lundi 27 février 2017

    Poutou, Poutou... je croyais que c’était le nom d’un pokémon.


  • #1674564
    le 28/02/2017 par Eupalinos
    Un jour en France : lundi 27 février 2017

    À propos de Christine Angot.

    Il est tout de même incompréhensible qu’une plume d’une telle indigence stylistique et intellectuelle ait pu être autant célébrée par la critique, et légitimée par un lectorat si nombreux, au point de devenir une figure incontournable de la littérature française contemporaine.

    Jusqu’alors, je n’avais jamais lu une ligne d’elle, subodorant que ce serait une perte de temps ; mais là, je suis perclus de stupéfaction ! C’est à l’évidence un très médiocre écrivain, et lui reconnaître publiquement ce titre, — a priori honorifique — me semble en soi une galéjade du plus mauvais goût.

    La désagrégation générale de l’Esprit et l’érosion des facultés verbales moyennes m’invitent au plus grand pessimisme en ce qui concerne l’avenir à moyen terme. La regression intellectuelle dont observe partout les signes est gravissime. C’est comme si l’humain savait inconsciemment qu’il touche au stade sénile de son existence ; et tout le monde sait que l’hospice est l’antichambre du cimetière. Ce qui explique peut-être pourquoi le jeunisme hante l’esprit de notre époque.

    Je vois comme une manière de suicide collectif dans l’évolution globale du dernier demi-siècle écoulé. On court à notre perte, tandis qu’inverser la tendance et changer clairement de trajectoire paraît presque impossible, vu l’inertie des masses et l’immensité les forces qui sont engagées dans cette course au néant.

    Ni Trump, ni Poutine, ni MLP, etc., n’ont de solution(s) au problème dont je cause ici. Si certains y croient, tant mieux, et je suis ravi qu’ils puissent vivre d’espoir. Je leur donne rendez-vous dans trente ans. Je parie ma retraite que ce sera pire qu’aujourd’hui.

     

    • #1674977
      le 28/02/2017 par Dr Fire
      Un jour en France : lundi 27 février 2017

      Je plussoie. Mais vous y allez un peu fort pour la perspective des 30 ans... La fin de l’Humanité risque d’arriver beaucoup plus tôt que cela à cause de la dégradation de notre alimentation et de notre environnement malheureusement... Un cancer pour tous !


    • #1674983
      le 28/02/2017 par Dr Fire
      Un jour en France : lundi 27 février 2017

      Ah oui ! Au fait ! Vous ne prenez vraiment pas de risque en pariant votre retraite pour dans 30 ans... La définition du mot retraite telle que nous la concevons actuellement vis-à-vis du monde du travail aura probablement disparu du dictionnaire d’ici là...


    • #1675016
      le 28/02/2017 par Citoyen68
      Un jour en France : lundi 27 février 2017

      Dans l’Histoire de notre Nation, le français, à chaque fois, ne s’est réveillé que lorsqu’il était trop tard et qu’il avait pris le coup de pied dans le cul et à chaque fois, le réveil était douloureux et violent.


  • #1674582
    le 28/02/2017 par Cpasgagne
    Un jour en France : lundi 27 février 2017

    Les licenciements sont dramatiques pour des millions de famille..... pour souligner l’insupportable indécence de cette aristocratie décadente ont pourrait doubler le son en changeant les dialogues et mettre à la place....les mines anti personnelles ou bien les guerres ou bien le génocide du Rwanda.....Ils sont à vomir

     

  • #1674588
    le 28/02/2017 par stephanedu49
    Un jour en France : lundi 27 février 2017

    Si ce gouvernement,dit Français,voulait annuler/reporter les élections ,alors il ne s’y prendrait pas d’une autre façon.....PS,vous êtes des lâches,vils et traites .


  • #1674594

    Cette manière de priver de parole ceux qui ne sont pas "conformes" et/ou les tourner en dérision est scandaleuse.
    Finalement, la vraie opposition est entre démocratie et socialo-totalitarisme, entre le peuple et les élites, et en arrière-plan, entre la nation et le mondialisme.
    Ceux qui sont conscients des enjeux devront déterminer de quel côté sont les différents candidats et bien réfléchir avant de voter...


  • #1674595
    le 28/02/2017 par goy pride
    Un jour en France : lundi 27 février 2017

    Si Angot est écrivain moi je suis prix Nobel de littérature ! Misère de l’intellect !


  • #1674603

    De très bonne facture. Pas celle qu’on veut nous faire payer bien entendu.


  • #1674613

    "Il ne faut pas qu’on explose...Aidez-nous." en clair elle implore le président en exercice, seul capable de sauver le pays, de se représenter. Bienvenu dans le monde sous-développé !


  • #1674887

    Soral a raison quand il dit que le peu de contenu politique des émissions télé est filtré par un humour grotesque (la blonde qui gaffe etc) dans le but de divertir les masses de tout en leur faisant croire qu’ils ont un niveau "moyen".
    Tout est truqué, même sur internet ; faites attentions aux commentaires fabriqués qui deviennent un nouveau vecteur de propagande bien contrôlée...


  • #1674911

    Une scène de "guerilla" avec des badauds et des photographes tout autour, cela s’appelle du spectacle, par définition stérile et sans intérêt.
    Quant aux donneurs d’ordre, on a tous deja compris.


  • #1674993

    Putain, comme cela peut être drôle..."les licenciements..."


  • #1675304

    Mr Moix ,ne rigolez pas quand vous dites de Mr Poutou ,c’est peut être notre futur président .Je vous signal qu’on a actuellement le même phénomène comme président .Vous ne croyez pas si bien dire .


  • #1675397
    le 01/03/2017 par Misterwhite
    Un jour en France : lundi 27 février 2017

    mouai, je trouve que les chroniqueurs de ruquier ont plutôt raison. interdire les licenciement n’est en effet pas possible sous peine de rendre l’embauche encore plus compliqué, poutou ne vaut rien c’est des postures d’un autre siècle sans aucun pragmatisme ni respect du réel et de ses contradictions.


Commentaires suivants