Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : lundi 8 mai 2017

Le message de la petite Syrienne à Macron, RFI et le massacre de Sétif, la meilleure prof du monde is french

 

 

Bana Alabed, la petite Syrienne d’Alep qui racontait les bombardements des méchants Russes, a touché le monde entier. Ses grands yeux manga qui lui dévorent le visage expriment toute la souffrance des Syriens innocents, et des plus innocents d’entres eux : les enfants. Pourquoi est-ce qu’on vous raconte l’histoire de Bana ? Parce qu’elle a envoyé une supplique au nouveau président français, Emmanuel Macron. À peine élu, il recevait un message de l’Ange de l’Espoir.

 

 

Bana avait déjà osé braver les frontières verticales en appelant en avril le président Donald Trump en personne à bombarder les ennemis de la Syrie, et elle priait pour une invasion américaine. À 7 ans, une telle connaissance de la géopolitique force le respect. Bana aurait peut-être pu en profiter pour lui soumettre son propre plan à base d’action concertée entre bombardements aériens et avancée terrestre. Un carpet bombing de la Flotte et de l’US Air Force qui aplatit et étourdit l’ennemi, qu’on pourra ensuite tranquillement cueillir au sol. Ou enterrer dans les tranchées comme pendant la première guerre du Golfe.

« Cher président, faites quelque chose pour les enfants du monde. Pensez à leur éducation et à leur vie. Chaque enfant doit pouvoir aller à l’école. Merci »

Bana aurait pu en profiter également pour demander à Macron de faire monter les taux d’intérêts d’un point, de baisser les charges sur les entreprises (si possible les plus grosses, qui bouffent déjà tous les prêts imaginables au détriment des moyennes et des petites), de résoudre la crise des banlieues et du faux socialisme. Sans oublier de statuer sur l’ISF et la fiscalité des riches, afin de faire revenir tous nos millionnaires partis en Belgique ou à l’étranger planquer leur fric pendant que le peuple crève la dalle. Bana aurait aussi pu avoir une petite pensée pour François Ruffin, qui a appelé, afin de faire barrage au fascisme, à voter pour son pire ennemi. Ce que les gens de gauche ont été obligés de faire pendant cette campagne dépasse en horreur tout ce qu’on peut imaginer. Denis Robert aussi y est passé. La moulinette antifasciste a eu raison de toutes les raisons !

 

RFI ou la macronisation des esprits à marche forcée

On sent que quelque chose est en train de changer, en France. Par exemple, la grande station internationale publique RFI, au lieu de fêter la victoire des Alliés du 8 mai 1945, fête le massacre de Sétif. On rappelle qu’au cours de sa tournée en Algérie, destinée à capter une bonne partie du million de votes des Algériens de France, naturalisés ou pas, Emmanuel avait affirmé que la France s’était montrée coupable de « crimes contre l’humanité ». Si c’était le prix de quelques centaines de milliers de voix, histoire de se qualifier en finale, il ne fallait reculer devant rien, devant aucun reniement.

 

Le nombre de tués reste encore, 70 ans après les faits, difficile à évaluer. L’histoire algérienne retient traditionnellement le nombre de 45 000 victimes tombées sous les balles de l’armée, de la police ou des milices de colons français. Du côté des autorités françaises, on estime que ce sont 1 500 musulmans et 103 Européens qui ont perdu la vie pendant cette période de rares violences qui prendra fin officiellement le 22 mai 1945, mais qui en réalité se poursuivra encore plusieurs semaines.

 

L’américanisation de la France en marche

Aussitôt, pour ne pas perdre la bienveillance du nouveau pouvoir, francetvinfo, la télé publique sur le Net, dégaine son article antifrançais. Sous un cocorico de pacotille, à l’image des drapeaux BBR qui jonchaient le carrousel du Louvre dimanche soir après 20 heures. Le nouveau pouvoir antifrançais a compris qu’il fallait foutre du drapeau français sur la foule, afin de ne pas se faire trop remarquer. Il s’agit cette fois de l’annonce magnifique qu’une Française pourrait glaner le titre de « meilleur prof du monde ». Une catégorie qu’on ne connaissait pas mais qui sent le mondialisme à plein tubes.

Marie-Hélène organise aussi des Skype avec des auteurs américains. Mais elle va encore plus loin et change les règles. Dans sa classe, on fait les devoirs en cours et les leçons s’apprennent à la maison. C’est ce qu’on appelle la méthode inversée venue des États-Unis. Marie-Hélène Fasquel est la seule française en lice pour remporter le titre de meilleur professeur du monde.

 

Il restera de cette campagne 2017 au puissant fumet d’extorsion électorale une image fort symbolique : l’exhortation à voter (Macron, cela va sans dire) de la bécasse de Canal+ Daphné Bürki. Sur l’air de You got the power – « vous avez le pouvoir » – elle invitait les croyants de la Démocratie à se bouger « dimanche » contre le Fascisme, une louable intention. En vérité, les gens n’ont aucun pouvoir, sauf celui d’abonder dans le sens du pouvoir. La domination américaine en France dure bon gré mal gré depuis le 8 mai 1945, et le bel Emmanuel en est l’éclatante incarnation.

Cependant, ce gouverneur venu de Rome et imposé aux Gaulois aura fort à faire avec les tribus rétives d’une Gaule en fusion.

Voir aussi :

23 mai
Un jour en France : mardi 23 mai 2017
Hanouna l’homo, les (gros) nichons d’Afida Turner, Clitorine de Haas
19
22 mai
Un jour en France : lundi 22 mai 2017
France/Brésil en pots-de-vins sous-marins, les gros sponsors du Macron, L’Anne Hidalgo sur la sellette
3
19 mai
Un jour en France : vendredi 19 mai 2017
Spécial « 70e Festival mondialiste de Cannes dans l’indifférence générale »
12
18 mai
Un jour en France : jeudi 18 mai 2017
Les Patriotes de Philippot et ceux du Mossad, Didier Super se moque de l’antifascisme, Patrick Timsit se couvre
13
17 mai
Un jour en France : mercredi 17 mai 2017
Lapix croque Pujadas, Lassalle raconte, le film d’animation français
29
16 mai
Un jour en France : mardi 16 mai 2017
Francis Lalanne contre Valls, Mélenchon lorgne sur le FN, les homos de Tchétchénie
21
15 mai
Un jour en France : lundi 15 mai 2017
La cérémonie de passation de pouvoir entre Hollande et Macron, et l’effondrement du journalisme de cour
28
12 mai
Un jour en France : vendredi 12 mai 2017
Une Brigitte première dame, la France par Sylvain Tesson, les alcoolos punis de RSA
45
11 mai
Un jour en France : jeudi 11 mai 2017
Hidalgo-Aubry-Taubira ou les ruines du PS, Achtung au copyright sur la Shoah, Mélenchon le soviet cong !
14
10 mai
Un jour en France : mercredi 10 mai 2017
Valls mendie devant Macron, Cohen au mercato radio, Bloch patronne d’Inter
15
9 mai
Un jour en France : mardi 9 mai 2017
La France qui fait honte : “foodeuses” du Figaro, “interculturalité” d’Anne Hidalgo, électeurs de Macron “sans adhésion”
14
5 mai
Un jour en France : vendredi 5 mai 2017
Bürki à poil pour Macron, Doherty pété contre le FN, le Manouche antinazi
29
4 mai
Un jour en France : jeudi 4 mai 2017
Mgr Barbarin se couche, Loran des Bérurier Noir vote Macron, et le vrai Victor Lanoux
30
3 mai
Un jour en France : mercredi 3 mai 2017
La dernière de Kepel, la dernière de Charlie, la dernière de Décodex
15
2 mai
Un jour en France : mardi 2 mai 2017
L’abjection du collabo Stéphane Guillon, Laurent Delahousse et la manip de Yerres, Dany Boon for Macron
23
1er mai
Un jour en France : lundi 1er mai 2017
Macron la récup, la pleurniche des médias, Finky contre le shoah-business
26
28 avril
Un jour en France : vendredi 28 avril 2017
Marine fait de moins en moins peur, Macron de plus en plus
16
27 avril
Un jour en France : jeudi 27 avril 2017
Les deux candidats se préparent au grand débat du 3 mai
17
26 avril
Un jour en France : mercredi 26 avril 2017
Rions un peu entre deux tours : Valls revient, Lassalle chez Hanouna, Attali déraille
11
25 avril
Un jour en France : mardi 25 avril 2017
Autour de la fracture Marine/Macron : Fenech, Onfray, les profs d’histoire-géo
22
24 avril
Un jour en France : lundi 24 avril 2017
Deuil national : finale Hollande/Marine, suicide de la gauche, carte riches/pauvres
45
21 avril
Un jour en France : vendredi 21 avril 2017
Laetitia femme de flic, Molins et le papier tombé, le rapport attentats/élections
25
20 avril
Un jour en France : jeudi 20 avril 2017
Spécial anniversaires : Charles Maurras, Éric Dupond-Moretti, Jean Carmet et Hitler
11
19 avril
Un jour en France : mercredi 19 avril 2017
Tous aux obsèques du PS, 15 minutes pour convaincre, Joséph Macé-Scaron-Fillon
9
18 avril
Un jour en France : mardi 18 avril 2017
Sciences Po Strasbourg, Télécom Paris Tech et Université Lyon 2
9

Sur l’Histoire de France, qui ne s’arrêtera pas là
et qui en a vu d’autres,
lire sur Kontre Kulture

 
 






Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #1722850
    Le 8 mai à 21:30 par Manimal
    Un jour en France : lundi 8 mai 2017

    Pour completer, la CIA, dans un cable declassifié de l’époque, avait estimé le nombre de victimes à 30000.

    « Le nombre de tués reste encore, 70 ans après les faits, difficile à évaluer. L’histoire algérienne retient traditionnellement le nombre de 45 000 victimes tombées sous les balles de l’armée, de la police ou des milices de colons français. Du côté des autorités françaises, on estime que ce sont 1 500 musulmans et 103 Européens qui ont perdu la vie pendant cette période de rares violences qui prendra fin officiellement le 22 mai 1945, mais qui en réalité se poursuivra encore plusieurs semaines. »

     

    Répondre à ce message

  • #1722855
    Le 8 mai à 21:37 par titi
    Un jour en France : lundi 8 mai 2017

    Ce soir sur LCP, George Fenech : " Le matraquage fiscal pendant le quinquennat Hollande, c’était Macron " . Voilà quelque chose que Marine a oublié de dire...

     

    Répondre à ce message

  • #1722895
    Le 8 mai à 22:19 par Nono
    Un jour en France : lundi 8 mai 2017

    Vivement demain, je pourrai acheter de la vaseline, car aujourd’hui c’était férié et tout était fermé.
    La France est morte pour l’instant, mais elle peut ressusciter...
    Qui vivra verra(t).

     

    Répondre à ce message

    • #1723276
      Le 9 mai à 11:05 par Un ploemeurois
      Un jour en France : lundi 8 mai 2017

      Il ne faut rien lâcher. Leur orgueil les trompera. Et puis tous ne seront pas servi, les déçus balanceront.

       
  • #1722974
    Le 8 mai à 23:39 par Nono
    Un jour en France : lundi 8 mai 2017

    Il est vrai que pour la première fois depuis longtemps, il n’y avait pas de drapeaux algériens et du bordel après l’élection, même si j’ai vu pas mal de petits jeunes de mon quartier qui pour une fois allaient voter (au deuxième tour).
    Y a eu des directives des imams ? Sinon c’est vrai que quand on regarde l’équipe du Macron, les musulmans sont bien représentés...(lol).
    Je dis ça je dis rien.
    Sinon moi aussi j’ai une petite fille de 7 ans à qui je peux apprendre un texte, même si y a son grand frère de 14 ans qui risque de se foutre de sa gueule, et après je dois encore intervenir...

     

    Répondre à ce message

  • #1723132
    Le 9 mai à 08:26 par H. K. Daghlian
    Un jour en France : lundi 8 mai 2017

    Deux règles d’internet que tout geek connait sans doute : la première est que 90% des femmes qui s’y trouvent sous pseudo sont des hommes, la seconde concerne les petites filles...

     

    Répondre à ce message

  • #1723137
    Le 9 mai à 08:34 par bertin
    Un jour en France : lundi 8 mai 2017

    Ce gouverneur venu de Rome...

    C’est plutôt,Romulus Augustule,
    ou Rothschild Augustule...
    On attend un Odoacre , un Clovis
    et mieux un Robert le Fort !

     

    Répondre à ce message

  • #1723216
    Le 9 mai à 10:17 par Auri
    Un jour en France : lundi 8 mai 2017

    La "méthode inversée venue des Etats-Unis", rien qu’a lire le nom on sait déjà que c’est louche. La vrai école inversé sera quand on s’amusera à l’école et qu’il faudra se démerder pour apprendre quelque chose en dehors... On en est plus très loin maintenant.

     

    Répondre à ce message

  • #1723309
    Le 9 mai à 11:39 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Un jour en France : lundi 8 mai 2017

    La p’tite Bana..

    Utiliser des gosses.

    saloperies de pédophiles.

    les pauvres seront davantage pauvres, et les riches plus riches, sur le dos des pauvres.

    Pauvre petite gamine.
    Bana.. si c’est ton nom, ou celui que t’ont donné tes maîtres.

     

    Répondre à ce message