Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : mardi 20 décembre 2016

SDF contre migrants, Debré a son pauvre, France/Allemagne en social

 

Noël approche, mais la Pauvreté, et sa fille Misère, ne reculent pas. Noël, le mot magique que Najat Belkacem ne peut même pas prononcer, est une fête de générosité, d’ouverture aux autres, pas de repli sur soi, même si de l’autre côté du Rhin, un camion noir sorti de l’enfer a écrasé des innocents, donnant envie de se replier chez soi.

Un libéralisme – rien que le nom est une arnaque – de plus en plus débridé sème et fait pousser des pauvres sur les trottoirs. En plus, on en importe de pleins camions des pays pauvres. Combien de temps nos sociétés avancées tiendront-elles avant de craquer, personne ne sait. Mais déjà, une concurrence inter-pauvres se fait sentir…

 

La revue en ligne Causeur du couple Lévy & Finky parle de la confrontation à Lille entre les pauvres de souche et les jeunes migrants africains. Pauvres de souches, pauvres de branche, on aura tout vu. Le journaliste raconte l’histoire de ces 150 migrants qui ont squatté un coin de parc public…
Accueillis il y a trois ans par un pasteur dans son temple (protestant), la poignée de mineurs devient vite trop nombreuse, et commence à faire du barouf. Malgré les subventions, une salle de la société Saint-Vincent-de-Paul ne peut plus assurer le gîte et le couvert de la meute. Il y a deux ans, fin 2014, les jeunes en question investissent le parc. 200 militants de gauche les équipent en tentes, matériel et bouffe. Une évacuation pour « occupation sans titre » est décidée, ce qui arrange Martine Aubry. Seulement, l’avocate des clandestins souligne qu’il n’y a pas eu de « proposition de relogement », ce qui est… illégal. L’âge des jeunes entrant en ligne de compte, mais personne n’arrive à savoir s’ils sont majeurs ou mineurs. Du coup, une partie a été relogée officiellement, et l’autre squatte un bâtiment du CHRU de Lille...

« Vous n’en avez que pour vos migrants, tout ce qui compte, c’est vos sans-papiers »

JPEG - 110.2 ko
Le campement sauvage a été évacué le 23 novembre 2016

 

Le souci, c’est que les clandos squattent dans un quartier qui est déjà pauvre, et ça énerve les habitants, familles immigrées, artistes désargentés et « petits Blancs ». Qui ne reçoivent pas autant d’aide que les nouveaux arrivants.
Conclusion ? La résolution de la pauvreté nationale n’intéresse pas le Système, qui a besoin de superpauvres contre ses propres pauvres. Il y a un paradoxe du superpauvre, qui peut être économiquement oisif, et très utile à la fois. Utile pour créer une sous-classe qui va faire des pauvres occidentaux des « nantis », c’est mathématique, et un bon vivier pour produire du chaos non terroriste, crever le filet social, justifier la fin de la Sécu, trop bonne mère pour tous, saturer la justice, la police, paralyser une partie des services publics, quoi… Que des avantages pour les ultralibéraux !
De la congruence objective entre le sous-prolétariat et l’oligarchie.

Le superpauvre de souche ou de branche permet aussi, accessoirement, de faire une bonne affaire, pardon, une bonne action, au moment où ces salauds de bourgeois festoient. Une BA permet de faire baisser le culpabilisomètre personnel, sans oublier la jolie pub en passant. Un proverbe – ou une sourate – arabe dit que quand on fait le bien, on ne le crie pas sur les toits.
C’est pas le cas du sieur Debré, Jean-Louis de son prénom (petit-fils de Simon, grand rabbin et auteur d’un livre sur l’humour judéo-alsacien), ex-président du Conseil constitutionnel, désormais aux Archives, un fauteuil bien douillet de la République, cette bonne fille (enfin, pas pour tout le monde), qui a trouvé « son » SDF :

 

 

Si chacun avait son pauvre, c’en serait terminé des 150 000 à 240 000 mal-logés de France, pour 140 000 places d’accueil. Mécaniquement, un bon paquet se retrouve dehors. Depuis 2015, l’État loge les migrants à la place des SDF surnuméraires. 33 000 personnes sont toujours à la rue, quasiment le nombre de clandestins que Valls et Cazeneuve ont acceptés en 2016. Étonnant, non ? Des places ont été trouvées tout de suite. Preuve que quand il y a volonté politique... Ou plutôt oligarchique, le niveau du dessus. Métapolitique, quoi.

Puisqu’on parle beaucoup de l’Allemagne ces jours-ci, sachez qu’un rapport sur la pauvreté a été foutu sous le tapis par le gouvernement Merkel. Le miracle allemand présente quelques ratés.

 

 

Les Français savent – tous les propagandistes déguisés en économistes nous le serinent la télé – qu’il y a du boulot en Germanie, mais que les salaires sont « libres ». Du boulot à 2 euros de l’heure, c’est du pur esclavage. Mais l’Allemagne, c’est aussi la spécialiste la sous-traitance... à l’Est. Les fermes de Roumanie emploient des dizaines de milliers de travailleurs qui gagnent, il est vrai, plus que le salaire moyen national. Tout est relatif. C’est bien le problème : grâce à la relativité, les pauvres de souche peuvent – et doivent – trouver leur sort très appréciable face à celui des pauvres de branche. Mais quand l’oligarchie soigne trop ces derniers, la pilule ne passe plus !

Dire qu’on avait éradiqué, dans les années 60, le dernier bidonville de France (à Nanterre), et voilà que le libéralisme nous en plante un peu partout. Quel progrès. Dernière chose : les pinailleurs auront remarqué que le libéralisme appelle « crise » ce qui ne lui convient pas, mais qu’il a lui-même produit.

Ein gross merci à l’Allemagne qui, avec ses 16 millions de pauvres et ses 4 millions de surendettés, fait passer la France et ses 8 millions de pauvres pour le premier de la classe en matière sociale. Si on n’a pas réussi l’Europe, du moins aura-t-on réussi l’Europe des pauvres.

Voir aussi :

30 juin
Un jour en France : vendredi 30 juin 2017
Adieu Loulou Nicollin, la priorité de Macron 1er, un député voilé !
19
29 juin
Un jour en France : jeudi 29 juin 2017
Tour de France sexy, Marseille anti kebabs, TGV Paris-Vinci-Bordeaux
24
28 juin
Un jour en France : mercredi 28 juin 2017
Rwanda/France, la rééducation nationale, Amrani/Valls
24
27 juin
Un jour en France : mardi 27 juin 2017
Les super riches, amoureuse d’un migrant, Pôle Emploi bidon, T411 à la rue
28
26 juin
Un jour en France : lundi 26 juin 2017
Xavier Niel le sauveur, Rebecca contre la chantilly, Stéphane Guillon le collabo viré
17
23 juin
Un jour en France : vendredi 23 juin 2017
La vérité sur les affaires NKM, Grégory et Hanouna
24
22 juin
Un jour en France : jeudi 22 juin 2017
Zemmour défonce (Aurore) Bergé, le cinoche Mélenchon, Macron un Roi seul ?
23
21 juin
Un jour en France : mercredi 21 juin 2017
Fête de la Musique mondiale, Starbucks aime les migrants, les multi(anti)nationales
13
20 juin
Un jour en France : mardi 20 juin 2017
Alerte canicule, alerte terrorisme social, deux morts pour la France
31
19 juin
Un jour en France : lundi 19 juin 2017
Lendemain de cuite politique
24
16 juin
Un jour en France : vendredi 16 juin 2017
La France dit adieu à Helmut Kohl, le bac d’histoire-géo, l’affaire Grégory-Bayrou
11
15 juin
Un jour en France : jeudi 15 juin 2017
Le petit Grégory rebondit, Hidalgo reine du chemsex, Booba corrige le bac de philo
37
14 juin
Un jour en France : mercredi 14 juin 2017
Sauvez Najat !, sauvez Bayrou !, sauvez l’école !
13
13 juin
Un jour en France : mardi 13 juin 2017
Musée de l’Homme antiraciste, députée LREM foireuse, Michel Onfray est Dieu
57
12 juin
Un jour en France : lundi 12 juin 2017
La mort du politique, la naissance de l’a-politique, et la victoire des mathématiques
31
9 juin
Un jour en France : vendredi 9 juin 2017
Blanquer dénajatise l’école, le boum du télétravail, Hanouna contre le CSA
10
8 juin
Un jour en France : jeudi 8 juin 2017
Taxi 5 sans Samy Naceri, Yannick Noah paye sa prune, Lefebvre balance et Griveaux blanchit
9
7 juin
Un jour en France : mercredi 7 juin 2017
Le Quasimodo de Notre-Dame, Barbier sur Macron TV, suicide paysan
13
6 juin
Un jour en France : mardi 6 juin 2017
Taddeï dans le cul chic, Dieudonné contre le Giflé (Valls), une Seconde Guerre mondiale sans guerre
11
5 juin
Un jour en France : lundi 5 juin 2017
Ruquier "cocufié" par Mélenchon, Drucker "déplacé" sur France 2, Les Enfants de la télé sans Arthur
8
2 juin
Un jour en France : vendredi 2 juin 2017
Thomas Pesquet atterrit, un Sénégalais patriote, Têtu contre les Grosses Têtes
24
1er juin
Un jour en France : jeudi 1er juin 2017
Aubenas se paye Ruffin, Tony Parker lâche Najat, la semaine de 4 jours
5
31 mai
Un jour en France : mercredi 31 mai 2017
Maxime Hamou dérape, Hanouna contre les gays, StreetPress dénonce
16
30 mai
Un jour en France : mardi 30 mai 2017
Arte antisémite ?, Blanche allume Polanski, Diane Kruger l’antinazie primaire
18
29 mai
Un jour en France : lundi 29 mai 2017
La milice Act Up primée à Cannes, la SNCF contre le public, Despentes dévisse
24

Social, ingénierie sociale et entraide sur Kontre Kulture

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

3 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1627815

    Si on n’a pas réussi l’Europe, du moins aura-t-on réussi l’Europe des pauvres.

    Faudra bien qu’un jour ils l’admettent , quoi qu’ils disent . Ils ne pourront pas se cacher derrière leurs doigts longtemps . Cette Europe n’est même pas un enterrement de première classe ,mais un enfer de première classe pour les 24 millions de pauvres entre l’Allemagne et la France ,sans compter les autres pays.Un désastre !


  • #1627909

    Pauvre et super pauvre... A quand l’hyper-pauvre ?


  • #1627981

    La Moldavisation de la France est en marche .+ de pauvres + de malades + de crimes + d’avortements + de pédo criminels +de stérilité et voilà comment la dépopulation s’installe .Les maitres du monde sont rusés ils ont le pif adéquat pour trouver des solutions
    .Il ne reste plus que le " microchip _age "et la multiplication de policiers et de camps de rééducation avec miradors pour les plus résistants .Plus besoin d’écrire de la SF . De quoi se plaint on ?
    Vive L’UERSS ..