Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : vendredi 6 octobre 2017

10 ans pour Mamie Djihad, un GM’S répond à Macron, Éboué & Cohen

 

 

Suite à la déclaration-provocation de Macron, qui a dit en substance qu’au lieu de foutre le « bordel » dans les manifs, les ouvriers au chômedu devraient plutôt aller chercher du boulot – et tous les médias de pleurer leur mère pour faire croire qu’ils sont de gauche alors que ce sont de bonnes grosses officines de pure droite libérale salement impopulaires –, un salarié fraîchement éjecté de GM’S a répondu au président de la République.

 

 

Ce qu’il y a de bien avec l’Internet, c’est qu’on peut dialoguer avec le président sans passer par le staff de « com » de l’Élysée, qui bloque évidemment tout ce qui vient d’en bas. L’Élysée c’est juste la chambre d’enregistrement des puissances d’en haut, qu’on va lister pour la 393e fois : haute police, renseignement, haute banque, état-major, CAC40, Siècle, loges et lobbies. Un bon petit paquet oligarchique qui mène la danse. Et Macron est un sacré danseur.

 

JPEG - 216.7 ko
Les rois étaient de gros fainéants

 

Tout ce paquet de pouvoir (mince, on aurait dû écrire power pack) est au courant de tout et nous, en bas, on recueille quelques miettes et on essaye de recoller les morceaux pour reconstituer une image des événements un peu plus cohérente. Le pouvoir nous aide à sa façon, en nous fournissant une chose, et gracieusement : des bâtons pour mettre dans nos roues. Mais comme on est des bœufs, on avance quand même.

Par exemple, sur le terrorisme qui nous frappe depuis deux ans, cette oligarchie a sûrement des infos qu’on n’a pas. Ce vendredi 6 octobre 2017 était jugée la mère d’un djihadiste parti en Syrie, et comme elle le soutenait activement, elle est tombée pour complicité. Mais aussi pour s’être convertie à un islam dit rigoriste. La 16e chambre du tribunal correctionnel de Paris la juge donc pour « association de malfaiteurs en vue de la préparation d’actes de terrorisme ». Elle a été trois fois sur le front syrien, donc c’est pas juste l’envoi de quelques mandats, ce qui a valu deux ans à une autre maman. A-t-elle fait ça par amour maternel, les mères étant capables de tout mais vraiment de tout pour protéger leur progéniture ? Ou a-t-elle fait ça par idéologie ?
Le juge a dit : par idéologie. Et a requis 10 ans. On a retrouvé des photos d’elle avec arme et ceinture d’explosif. Nos services antiterroristes l’ont surnommée « Mamie Djihad »...

 

 

On va finir sur une note de fruits rouges avec la grande famille du cinéma français, qu’on n’arrête pas d’honorer sur notre site. Tous ces acteurs et actrices qui nous concoctent ces œuvres qui nous font oublier le chômage et le terrorisme, c’est-à-dire la violence sociale et la violence oligarchique, sont des demi-dieux. On ne les voit que sur écran, comme si on les voyait en rêve, dans des salles obscures, et eux sont la Lumière. Ils sont nos lumières, même si la plupart des acteurs sont assez limités, intellectuellement, voire retardés. Mais on ne leur demande pas de refaire le monde ni de l’expliquer, juste de le faire oublier un instant.

C’est ce que font les amuseurs publics Fabrice Éboué, Ramzy et Amelle Chahbi (la meuf à Fab’), que les heureux abonnés des chaînes Cinéma de Canal vont retrouver ce soir à 20 heures dans Tous au cinéma, aux côtés de Marylou Berry et Tony Marshall... Eboué est le réal du film Coexister qui sort le 11 octobre, où l’on se moque du très hypocrite cureton de service et beaucoup plus gentiment du rabbin.

 

 

Fabrice Éboué a réussi un film passe-partout, validé par le lobby, et maintenant les portes du Bonheur lui sont grandes ouvertes. Mais il faudra qu’il fasse travailler les talents de demain, comme Jonathan Cohen. C’est le prix à payer, Fab’.
Quant à la chaîne Ciné + Premier qui diffuse Tous au cinéma, une émission animée par l’ami des stars Pierre Zéni, elle fait partie des sinistrées du groupe Canal+, qui plonge dans le rouge, mais sans les fruits. Les salariés des centres de relations clients de Rennes et Saint-Denis, menacés par une charrette bolloréenne, ont manifesté jeudi 5 octobre devant le siège de la chaîne...

Louisa, 23 ans de maison, citée par L’Obs :

« People bas-de-gamme, Hanouna et Morandini : on a l’impression de se transformer en TF1. Et quelque part, les abonnés ont aussi cette impression. Et puis on a perdu des droits [du foot]… Cette perte de droits conjugués à l’image désastreuse de Bolloré, c’est terrible. Les fidèles abonnés, les plus anciens, ceux dont on n’entendait jamais parler, se sont mis à résilier leurs abonnements. »

Décidément, la lutte des classes renaît partout, même chez les branchés. Pas sûr que le libéralisme de Bolloré, même en virant un quart des salariés, soit une grande source de profits pour tous...
Ah, oui, merci Thomas de nous le rappeler, la promo de Jonathan Cohen, futur génie de l’humour, validé par Mouloud, l’envoyé spécial du lobby dans les banlieues :

 

 

Voir aussi :

23 octobre
Un jour en France : lundi 23 octobre 2017
Le Monde assassine JFK, LCI délire sur le chômage, Cohn-Bendit refait Mai 68
13
20 octobre
Un jour en France : vendredi 20 octobre 2017
Sexe, drogue et rock and roll avec des Rolling Stones à 254 euros l’entrée
29
19 octobre
Un jour en France : jeudi 19 octobre 2017
Rozon le cochon, Omar Sy contre Zemmour le criminel, Marilou Berry superstar
25
18 octobre
Un jour en France : mercredi 18 octobre 2017
Vive les yachts, la fin du fret SNCF ?, Philippot contre la meute
17
17 octobre
Un jour en France : mardi 17 octobre 2017
BalanceTonPorc/Juif, Anne Frank(enstein), Massilia détritus
27
16 octobre
Un jour en France : lundi 16 octobre 2017
Oliver Stone weinsteinisé, Blanquer contre l’écriture inclusive, le PS dégraisse
28
13 octobre
Un jour en France : vendredi 13 octobre 2017
Balladur revient... chez Zemmour, droit de cuissage, immigration massue
26
12 octobre
Un jour en France : jeudi 12 octobre 2017
Garrido, rends l’argent, Le Média sort ses griffes (limées), les allocations Macron
6
11 octobre
Un jour en France : mercredi 11 octobre 2017
Weinstein et les Françaises, sugar babies pour mecs riches, Caroline Roux démission
39
10 octobre
Un jour en France : mardi 10 octobre 2017
Spécial Mélenchon contre Valls, islamo-gauchisme contre judéo-fascisme !
12
9 octobre
Un jour en France : lundi 9 octobre 2017
Plus de femmes soldats, villes (très) moyennes, Grandes Gueules mini courage
10
5 octobre
Un jour en France : jeudi 5 octobre 2017
Panique dans le RER, Dupont-Aignan attaque, grosse drague de rue
54
4 octobre
Un jour en France : mercredi 4 octobre 2017
Justice pour Dieudonné, justice pour Theo, justice pour les mal-logés
10
3 octobre
Un jour en France : mardi 3 octobre 2017
Hommage à Mauranne & Laura, assassinées par les "failles" de notre "Justice"
86
2 octobre
Un jour en France : lundi 2 octobre 2017
Un cycliste à moteur, Xavier Niel über alles, Les amoureux de la France
13
29 septembre
Un jour en France : vendredi 29 septembre 2017
Non aux 4 000 vaches !, Paris-Lyon en 5h avec Ouigo, Hadopi revient !
20
28 septembre
Un jour en France : jeudi 28 septembre 2017
La manif des retraités... enfumés par Macron, Chirac retraité des femmes
14
27 septembre
Un jour en France : mercredi 27 septembre 2017
JO Paris 2024, c’est le Pérou !, Pénicaud contre Lucet, Obono et le terrorisme
16
26 septembre
Un jour en France : mardi 26 septembre 2017
Najatisme décapité, putes de Lyon, Sarah, 11 ans, "consentante"
17
25 septembre
Un jour en France : lundi 25 septembre 2017
Spécial 93 : le classement des villes, le poids du social et l’économie du shit
21
22 septembre
Un jour en France : vendredi 22 septembre 2017
Les cuisses à Brigitte, le temps de travail, les princesses modernes
46
21 septembre
Un jour en France : jeudi 21 septembre 2017
Tetris politique : FN désocialisé, France insoumise en embuscade
8
20 septembre
Un jour en France : mercredi 20 septembre 2017
Macron rappelle les expatriés, sélection à la fac, le gros cancre Aphatie
13
19 septembre
Un jour en France : mardi 19 septembre 2017
Le Monde avec Bernanos, la France Alzheimer, le porno gay 120 Battements
11
18 septembre
Un jour en France : lundi 18 septembre 2017
Couscous Philippot, des migrants à la fac !, et la défaite de l’Huma
40

Le boulot des pauvres c’est d’enrichir les riches,
ou de mourir pour eux,
lire chez Kontre Kulture

 
 






Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #1814479
    Le 6 octobre à 20:26 par louise
    Un jour en France : vendredi 6 octobre 2017

    Alors on envoie des gens en Syrie, et après on les juge... (où on les execute ?)

    D’une certaine façon ils se sont engagés " contre le régime de B. El Assad" ,celui qui ne "mérite pas d’être sur terre", "tue son peuple " et j’en passe.
    A quel moment on peut espérer le procès de quelques responsables ? Le folklore ca va 5 min, si il faut juger ce dossier, autant le faire sérieusement.

    Il ne s’agit de défendre le terrorisme, mais puisqu’il y a eu une guerre, et qu’on en vient a juger les acteurs, le casting est pour le moins faiblard.

     

    Répondre à ce message

    • #1814543
      Le 6 octobre à 22:18 par Pierre Loup
      Un jour en France : vendredi 6 octobre 2017

      C’est exactement la même chose que je me dit, 10 ans pour cette femme mais rien pour les bandits en costards qui les ont envoyés là bas, rien pour les mamie sionistes qui font l’apologie du ghetto Gaza et des massacres d’enfants qui y ont été perpétrés volontairement par les criminels juifs sionistes qui eux sont les jumeaux des défunts criminels racistes de l’Apartheid en Afrique du Sud(Régime que toute la planète a sanctionné et condamné par le passé).
      Hypocrisie avec un Grand H devrait être le seul slogan universelle de tout l’Occident.

       
    • #1814602
      Le 7 octobre à 00:39 par Eric
      Un jour en France : vendredi 6 octobre 2017

      Très bon commentaire @Louise. Le casting est en effet faiblard, et ce n’est pas vraiment un hasard.

       
  • #1814513
    Le 6 octobre à 21:17 par ouch
    Un jour en France : vendredi 6 octobre 2017

    L’humour de Jonathan m’échappe. Il faut rire ? Où ? quand ? Aidez-moi.
    Je trouve les deux compères plutôt pas beaux, surtout Jon : il a la tronche asymétrique. Des demi-dieux ? Genre satyres, gargouilles.

     

    Répondre à ce message

  • #1814557
    Le 6 octobre à 22:50 par FaridDominique
    Un jour en France : vendredi 6 octobre 2017

    Holala...
    La dernière vidéo, la promo pour Jonathan Cohen et Serge le mytho...
    J’ai beaucoup ri aux épisodes de Serge le mytho, tout ça, Jonathan Cohen il est très bon, talentueux, y’a pas de lézard.

    Mais là franchement les deux gars ils se s..... la b... en public mutuellement pendant 7 minutes, c’est insupportable, hyper dégueu.

     

    Répondre à ce message

    • #1814678
      Le 7 octobre à 09:45 par Pamfli
      Un jour en France : vendredi 6 octobre 2017

      Il ne manquait plus que les rires enregistrés... Les “frères” glissent... tranquillement ils glissent dans le trou des chiottes.

       
  • #1814643
    Le 7 octobre à 05:20 par Karim
    Un jour en France : vendredi 6 octobre 2017

    Encore un film socialiste.

     

    Répondre à ce message

  • #1814689
    Le 7 octobre à 10:47 par anonyme
    Un jour en France : vendredi 6 octobre 2017

    ’’ les ouvriers au chômedu devraient plutôt aller chercher du boulot’’...
    Il a raison mais il devrait en faire autant au lieu de vivre intégralement sur la ponction fiscale. Pourquoi cet insulteur, donneur de leçons, ne cherche-t-il pas un vrai travail ? Une activité qui ne pèserait pas sur l’impôt mais participerait de l’activité collective privé (celle qui fait vivre cette société phagocytée par les gens de son espèce) et engendrerait du profit au lieu de charges fiscales toujours plus pesantes ? Parce que s’il ne fait pas cela, ce donneur de leçon ne sera jamais rien d’autre, finalement, qu’un parasite hypocrite hautement virulent et que ce genre de profil psychocomportemental n’apporte rien à ses contemporains à part des contraintes des discours et des dettes.

     

    Répondre à ce message

  • #1814690
    Le 7 octobre à 10:49 par copain
    Un jour en France : vendredi 6 octobre 2017

    J’ai eu l’occasion de travailler avec Jonathan à la fin des années 2000, c’était un gars biens, il ne se prenait pas la tête, on tapait de bons délires sur les tournages.
    Et puis j’ai quitté Paris, et il y a quelques années j’en ai reparlé avec un ami qui travaille encore dans ce milieu et qui était avec nous à l’époque, il m’a dit que Jonathan avait complétement pété la tête et les chevilles...
    Le succès ne réussit pas à tout le monde.

    En dehors de ça, je n’ai jamais trouvé qu’il ait un talent fou. Surtout son délire de Serge le Mytho... c’est quand même assez limité comme concept, alors étaler ça pendant des plombes je trouve ça assez moyen.
    L’équipe Muschio-Khojandi-Tordjman n’est plus très inspirée.

     

    Répondre à ce message

  • #1814716
    Le 7 octobre à 12:14 par Arnolphe
    Un jour en France : vendredi 6 octobre 2017

    Jonathan Cohen : aussi vulgaire que débile, agent d’infantilisation assumée .

     

    Répondre à ce message

  • #1814767
    Le 7 octobre à 14:07 par du Nil à l’Antarctique
    Un jour en France : vendredi 6 octobre 2017

    Jonathan Cohen, je n’arrive pas à dire s’il est l’enfant consanguin de Meyer Habib ou le fruit d’une partouze entre Anconina, Garcia, Kakou, Solo, Melki et Elbaz pendant le tournage de La Vérité si je mens. Ou bien tout ça à la fois, sans doute...

     

    Répondre à ce message

  • #1815506
    Le 8 octobre à 20:48 par Jamel gibson
    Un jour en France : vendredi 6 octobre 2017

    On a beau dire nous sommes des veaux, on va encore donner du fric à ça.
    ( Par on je veux dire nous Français en général ).
    Bien que le mec qui fait le film est des mêmes origines que Dieudo, si ce n’est pas pour dire vous voyez au CNC on est pas raciste.

     

    Répondre à ce message