Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : lundi 10 avril 2017

Spécial « Vichy, repentance et petits calculs électoraux »

 

 

Préambule

Faites une phrase avec les mots suivants : Vichy, Vel d’Hiv, Shoah, CRIF, République, Le Pen, Macron, Le Monde, Libération, élections, soumission, Hamon, sionisme, socialisme, mondialisme, France, Histoire, Gayssot.

 

Ceux qui auraient eu besoin d’un petit rappel sur la soumission de la majorité des candidats de cette élection présidentielle au sionisme tout-puissant seront servis. Tous, ils ont défilé sous la bannière du CRIF, en rivalisant de superlatifs pour décrire l’horreur, non pas de la Shoah, mais de la phrase de Marine Le Pen, qui a juste rappelé une réalité historique. Quel que soit le gouvernement en place à l’époque, c’était bien les boches qui étaient aux commandes. Et ce que l’envahisseur veut, le gouvernement défait le veut. Remarquez, c’est un peu pareil aujourd’hui !

 

La République, c’est le CRIF

Suite à la petite phrase de Marine Le Pen, toute la sionosphère s’est réveillée et à l’image de l’Etna, il y a eu du boucan, des émanations de gaz, de la fumée (noire), des projections, des éruptions et des coulées de lave. Et de bave. Tout ça pour UNE phrase, qui en plus n’est pas historiquement fausse : c’est sous la pression des Allemands que le pouvoir français a raflé les juifs étrangers, la plupart des juifs français étant épargnés par les déportations, on le sait aujourd’hui. C’était le deal entre Pétain ou Laval et les autorités allemandes. D’ailleurs, c’est quand les autorités de Vichy ont renâclé sur la déportation des juifs français que Berlin a directement envoyé des durs de durs, dont Alois Brunner. C’est en mai 1943, jugeant que les Français traînaient trop la patte sur le programme de déportation, que Brunner s’occupera du problème en personne, avec une équipe de SS et des méthodes germaniques. Ceux qui disent le contraire sont des falsificateurs et des manipulateurs de l’Histoire à des fins politiques.

 

 

Ça n’empêche pas les habituels singes hurleurs et leurs obligés de pleurnicher et de se rouler par terre en psalmodiant « fascisme, fascisme » avec toute la litanie des amalgames, pour finalement appeler à voter contre le FN les 23 avril et 7 mai. Ce qui est bien l’essentiel. Franchement, on n’avait pas besoin de ça pour savoir que le CRIF et ses officines LRPS votaient TSMLP, « tout sauf Marine Le Pen ». On ne reviendra pas sur les manipulations américano-sionistes de l’Histoire réécrite par Paxton l’Américain au bénéfice des Klarsfeld, Zemmour l’a très bien expliqué dans Le Suicide français, alors on va quand même le rappeler :

 

Page 88

À la même époque, le grand intellectuel Raymond Aron exhortait ses coreligionnaires israélites à rejeter « l’obsession du souvenir ». Pompidou comme Aron seront balayés. En 1981, Paxton, avec un autre historien nord-américain, Michael Marrus, enfoncera encore le couteau dans la plaie avec Vichy et les Juifs. La doxa est édifiée. La thèse restera inchangée. Elle repose sur la malfaisance absolue du régime de Vichy, reconnu à la fois responsable et coupable. L’action de Vichy est toujours nuisible et tous ses chefs sont condamnables.

Page 150

Mais dans les années 1970, la détestation de la France se double d’une détestation des Français, surtout des plus humbles d’entre eux ; à la haine de la France s’ajoute la haine du peuple français. Dans le contexte historico-politque – ouvrage de Paxton, Le chagrin et la pitié, Nuit et brouillard, etc. – remontent en même temps les souvenirs peu glorieux de la guerre, de la collaboration, de l’extermination des Juifs. Cette jeunesse qui n’a pas connu l’Occupation condamne sans savoir le comportement de ses pères, coupables à la fois d’avoir perdu la guerre, collaboré, et donné des Juifs. Les dirigeants des groupuscules gauchistes sont le plus souvent juifs, fils de ces Ashkénazes qui avaient été chassés, ou livrés aux Allemands, parce qu’ils n’étaient pas de nationalité française. Le peuple français est alors accablé de tous les péchés d’Israël !

Page 381

Diminué par la maladie, Mitterrand s’était débattu, sans jamais céder. Il avait consacré « une « Journée nationale commémorative des persécutions racistes et antisémites commises sous l’autorité de fait de Vichy (1940-1944) », croyant que la concession suffirait. Il s’était longuement et passionnément justifié devant Jean-Pierre Elkabbach après les révélations faites par Pierre Péan sur son amitié persistante avec René Bousquet, l’organisateur de la rafle du Vel’ d’Hiv’, et la parution de la fameuse photographie – que le général de Gaulle avait refusé de rendre publique pendant la campagne présidentielle de 1965 – où l’on découvre le jeune Mitterrand recevoir la Francisque des mains du vieux Maréchal.
Mitterrand subit sans ciller, le 16 juillet 1994, les sifflets des jeunes militants juifs, tandis que Robert Badinter, hors de lui, les houspillait : « Vous me faites honte ! » Les pires attaques vinrent de ceux qu’il avait faits. Lionel Jospin, pressé de donner corps à son « droit d’inventaire », jeta sa petite pierre : « On voudrait rêver d’un itinéraire plus simple et plus clair pour celui qui fut le leader de la gauche française des années 1970 et 1980. Ce que je ne peux comprendre, c’est le maintien, jusque dans les années 1980, des liens avec des personnages comme Bousquet, l’organisateur des grandes rafles des Juifs. »
Épuisé, le jour de son départ de l’Élysée, Mitterrand fulminait encore, à l’oreille de Jean d’Ormesson, contre le « lobby juif » qui l’avait tant tourmenté.
L’expression choqua, révulsa, suscita mille traits acides sur l’incoercible antisémitisme du président Mitterrand.
Serge Klarsfeld était visé. Mitterrand l’accusait d’avoir remué ciel et terre, Juifs français et américains, pressions nationales et internationales, pour le faire plier. Mitterrand n’avait jamais cédé ; Chirac n’aura jamais résisté. Klarsfeld triomphait. C’était le combat de sa vie.

Page 383

La victoire de Serge Klarsfeld et, derrière lui, de tous ceux qui attendaient que la France arrogante des « droits de l’homme » reconnût – enfin – ses crimes, était totale ; mais ce fut une victoire à la Pyrrhus.
Après la longue résistance mitterrandienne, cette expiation française serait vécue par certains comme la preuve aveuglante de l’écrasante et impudente domination juive, capable de soumettre le chef de « la cinquième puissance du monde ». Depuis de nombreuses années, la lente érection de la « Shoah » comme crime des crimes, et des Juifs comme « victime absolue », avait déjà beaucoup agacé les survivants et héritiers d’autres massacres de l’Histoire. Dès 1976, Charles Aznavour, d’origine arménienne, avait déclaré, en commentant sa chanson Ils sont tombés : « Qui ne fait pas sien tous les génocides, n’en fait sien aucun. »

Page 384

Le 16 juillet 2012, pour célébrer avec éclat son arrivée récente à l’Élysée, et afin de s’opposer à son prédécesseur qui avait cru bon de dauber sur la repentance, François Hollande dénonça « le crime commis en France par la France ». En une phrase, le nouveau président donnait sa pleine mesure à la transgression de son ami corrézien ; il avait effacé les quelques précautions oratoires dont Chirac avait encore parsemé son discours. Hollande avait éliminé toute référence à l’Allemagne, à la guerre, à la défaite, comme si la volonté exterminatrice des Hitler, Himmler et Eichmann avait été négligeable, comme si toute contextualisation historique était inutile ; la geste gaullienne était renvoyée au mythe, pour sauver l’honneur. La survie des trois quarts des Juifs de France fut tout entière mise au crédit des Français, ces « héros anonymes », ces Justes, reprenant ainsi la thèse pourtant matériellement impossible de Serge Klarsfeld. La France était cette nation coupable en soi, pour toujours, à jamais. De toute éternité.

 

 

Conclusion ?

La petite phrase a eu le mérite de servir de révélateur à tout ce qui était inféodé au CRIF en matière de médias et de personnalités, ce qu’on savait déjà. Cela a permis de faire craquer un Jean Lassalle, auteur d’un magnifique « ça me fait vomir » sur France Info. Quant à Macron, le candidat du CRIF, de la Banque et du Média, il s’en est sorti par un sympathique « c’est une faute grave ce qu’elle a fait » de premier de la classe, le fayot qui se fait pourchasser à la récré. Au lieu de débattre du sujet, tout simplement.

Florian Philippot, vice-président du FN, sur LCP ce lundi 10 avril 2017 :

« On peut continuer avec la repentance permanente, enseigner à nos enfants que la France est toute noire, toute pourrie, et que son histoire est bonne à jeter à la poubelle. Ça nous mène à des discours à la Emmanuel Macron, où on finit par dire que la France est responsable de “crimes contre l’humanité liés à la colonisation”, ce qui est une abjection. »

Où l’on s’aperçoit que l’invective et la furia médiatique ne sont que des leurres et des écrans de fumée lancés contre le débat, pourtant la base de la démocratie. Ainsi, en France, les débats fondamentaux sont-ils interdits par ceux qui y ont associés leurs intérêts bien sonnants et trébuchants. Il n’y a pas que la Shoah ou Vichy, mais c’est le sujet le plus sensible, parce qu’il a été sensibilisé de force. Sinon, aujourd’hui, les Français s’en foutraient comme ils se foutent de l’an 40.

Toute cette agitation est donc bien artificielle et on soupçonne le CRIF d’être plus emmerdé par un FN à 30% au premier tour que par la persécution des juifs (dans les années 30 et 40) à proprement parler. Si l’on devait être honnête, il faudrait aujourd’hui en France parler de la persécution des patriotes et ne pas se tromper de guerre.

 

Paxton, l’historien américain qui a – ô surprise – un regard américano-sioniste sur la période de Vichy. Interviewé sur « France » Inter en 2014 :

 

Voir aussi :

21 novembre
Un jour en France : mardi 21 novembre 2017
"Ferme ta gueule", "Touche à ton cul" et "Bouffe ta merde"
23
20 novembre
Un jour en France : lundi 20 novembre 2017
Bienvenue aux réfugiés de Libye !, Dieudonné bat Valls, Moix avale (Attal)
25
17 novembre
Un jour en France : vendredi 17 novembre 2017
Prune pour le PS, Joann Sfar est partout, Patrick Liste Noire Cohen battu
6
16 novembre
Un jour en France : jeudi 16 novembre 2017
Miss Artois & Marion Le Pen, Alice Zeniter pour les lycéens, et la famille Traoré
27
15 novembre
Un jour en France : mercredi 15 novembre 2017
Public fake news Sénat, métro boulot crado, Jamel accuse ses auteurs !
11
14 novembre
Un jour en France : mardi 14 novembre 2017
Le plagiaire Jamel chez Drucker, le caïd Benzema sur Canal, Cantona l’antifrançais
85
13 novembre
Un jour en France : lundi 13 novembre 2017
Plenel plénélisé, dessins interdits, Stéphane Bern catho intégriste ?
16
10 novembre
Un jour en France : vendredi 10 novembre 2017
Macron 1er chez Salman 1er, Brigitte voilée, révolte anti-islam à Clichy
22
9 novembre
Un jour en France : jeudi 9 novembre 2017
Charlie Valls contre Mediapart, Haenel Médicis, 6 millions de chômeurs gattazés
7
8 novembre
Un jour en France : mercredi 8 novembre 2017
Ben Laden prend 6 mois ferme, Webedia balance, Kouchner & BHL s’enkurdent
12
7 novembre
Un jour en France : mardi 7 novembre 2017
Vuillard prix Goncourt-Shoah, doléances de France, Depardieu le cochon
10
6 novembre
Un jour en France : lundi 6 novembre 2017
Le Renaudot à Mengele, Karin Viard porno, son altesse Gérard Collomb
20
3 novembre
Un jour en France : vendredi 3 novembre 2017
Un FN anti-social, France Inter adore Pierre Bergé, adieu le bac
16
2 novembre
Un jour en France : jeudi 2 novembre 2017
Le Clézio shoatise les migrants, légions d’honneur, festival familial de Karl Zéro
15
1er novembre
Un jour en France : mercredi 1er novembre 2017
Spécial Propagande des morts : Ali Baddou, Yann Barthès, Nadia Daam
14
31 octobre
Un jour en France : mardi 31 octobre 2017
Monte Ta Croix !, Le Monde illisible, Les Femen contre Polanski
23
30 octobre
Un jour en France : lundi 30 octobre 2017
Le Sauvageot de Mai 68, Ardisson et les Beurettes, Macron et les maîtres du Monde
22
27 octobre
Un jour en France : vendredi 27 octobre 2017
Imposteurs & imposteuses, profiteurs & profiteuses du harcèlement sexuel
16
26 octobre
Un jour en France : jeudi 26 octobre 2017
Élisabeth Lévy contre France Inter, France Inter contre Élisabeth Lévy (mais pas trop)
24
25 octobre
Un jour en France : mercredi 25 octobre 2017
Harcèlement sur smartphone, sport extrême à Paris, bœuf couillonné
13
24 octobre
Un jour en France : mardi 24 octobre 2017
Bizutage & délation à Caen, Boutin harcelée par la gauchosphère, al-Sissi à Paris
35
23 octobre
Un jour en France : lundi 23 octobre 2017
Le Monde assassine JFK, LCI délire sur le chômage, Cohn-Bendit refait Mai 68
15
20 octobre
Un jour en France : vendredi 20 octobre 2017
Sexe, drogue et rock and roll avec des Rolling Stones à 254 euros l’entrée
29
19 octobre
Un jour en France : jeudi 19 octobre 2017
Rozon le cochon, Omar Sy contre Zemmour le criminel, Marilou Berry superstar
25
18 octobre
Un jour en France : mercredi 18 octobre 2017
Vive les yachts, la fin du fret SNCF ?, Philippot contre la meute
17

Pour mieux comprendre la période 1940-1945, lire sur Kontre Kulture

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

33 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1699067

    Si les Allemands n’avaient pas occupé la France de 1940 à 1944 pas un seul Juif n’y aurait été tué .

     

    • #1699232

      Et comment les Allemands sont-ils arrivés chez nous ? A cause des papous ?
      La France est coupable de deux choses (et quand je dis la France, je parle des élites) :
      1. d’avoir déclaré la guerre à l’Allemagne.
      2. de s’être couchée devant les troupes du Führer.


    • #1699269
      le 10/04/2017 par zuleya
      Un jour en France : lundi 10 avril 2017

      imaginer que les troupes francaises se sont "couchées" devant les allemands il faut etre tordu...il y a quand meme des limites...la deuxieme guerre mondiale c ’est 500 000 morts francais gros malin...dont 100 000 lors de la bataille de france, qui a vu les braves anglais se barrer sans nous le dire et nous bombarder pour se proteger...

      la france s’est pris une patée, a la reguliere, et la faute est de ne pas avoir été preparés et de ne pas avoir l’equipement...ca oui on peut le dire...et s il faut chercher des responsabilités, ceux qui ont déclaré la guerre sans etre prets, et qui dans les 4 ans précédents n ont pas réarmé le pays et préféré voter les congés payés...ce serait un bon debut...

      mais propager l’idee que le pays s’est "couché" il faut avoir une dose de sentiment antifrancais en beton armé...c’est tout de meme inoui....mais je suis sur que toi tu es un brave guerrier courageux qui defend ton pays, et qui ne vit pas par exemple en dehors de tes frontieres...


    • #1699317

      @Zuleya, bien que votre niveau de lecture et de compréhension me semble extrêmement limité, étant donné l’interprétation erronée que vous faites de mes quelques lignes, et ce malgré ma précision entre parenthèse, je vous conseille quand même de lire "L’étrange Défaite" de Marc Bloch.


    • #1699358
      le 11/04/2017 par zuleya
      Un jour en France : lundi 10 avril 2017

      Yolb, excuses moi, en effet les parenthèses étaient bien la.
      Chat échaudé...
      Mais ceci dit c’est tout de même une erreure de croire que les "élites" se sont couchées sans raison. Toute la france s est écroulée suite au fiasco militaire. reclamer la responsabilité de la france sur le vel dhiv est évidemment un chantage qu il faut rejetter en bloc.


  • #1699069
    le 10/04/2017 par alias
    Un jour en France : lundi 10 avril 2017

    Marine n’aurait jamais dû resoulever ce vieux lièvre pourri, ils vont sauter sur l’occasion pour lui faire perdre plusieurs points .

     

    • #1699143
      le 10/04/2017 par NoMad
      Un jour en France : lundi 10 avril 2017

      Elle a besoin de buzz pour relancer sa campagne qui se met sérieusement à patiner


    • #1699150
      le 10/04/2017 par Veritas
      Un jour en France : lundi 10 avril 2017

      Elle ne perd pas de points dans cette affaire. Ceux qui sont sensibles à la repentance ne voteront jamais pour elle. Les autres ont compris depuis longtemps ce manège médiatique. C’est une question d’honneur, de vérité. Hors de question de transiger là-dessus. Tant pis pour les électeurs s’ils lui préfèrent Fillon ou macron.


    • #1699176

      Pas d’accord, Marine a enfin compris que les concessions ne servent à rien !


    • #1699214
      le 10/04/2017 par Rachid
      Un jour en France : lundi 10 avril 2017

      peut etre est ce strategique, peut etre cherche t elle a montrer au peuple qui defend l’honneur de la france et qui traine la patrie dans la boue... peut etre est ce necessaire pour se demarquer d’un melenchon...quelque chose dans le genre point trop n’en faut de dediabolisation...


  • #1699071
    le 10/04/2017 par serpolet
    Un jour en France : lundi 10 avril 2017

    Ils vont porter plainte contre Marine pour négationnisme et pourrir sa campagne . "Ah vous voyez elle aussi elle est mise en examen ! "


  • #1699073
    le 10/04/2017 par Odyle
    Un jour en France : lundi 10 avril 2017

    Il ne faut regarder que les belles personnes qui nous enrichissent sur cette planète et peuvent la transformer en havre de paix.
    Voir sur YouTube Rudyard Kipling - Tu seras un homme mon fils


  • #1699077
    le 10/04/2017 par machin
    Un jour en France : lundi 10 avril 2017

    On peut citer également Adrien Abauzit qui explique comment le régime de Vichy a protégé les juifs par le refus du port de l’étoile jaune et par le recensement à la baisse des juifs à livrer aux allemands :
    http://www.egaliteetreconciliation....


  • #1699088

    Des collabos dénonçant la collaboration, c’est quand même énorme !


  • #1699097
    le 10/04/2017 par francky
    Un jour en France : lundi 10 avril 2017

    A priori ca à fait ploufffff. Marine est toujours en tete des sondages officiels. Donc en realité loin devant ...


  • #1699098
    le 10/04/2017 par Courtial
    Un jour en France : lundi 10 avril 2017

    Je ne crois pas que dans un seul de ses livres sur l’Occupation Paxton aie jamais cité le témoin capital de cette époque : Céline . Donc : aucun intérêt .


  • #1699126
    le 10/04/2017 par Tarik
    Un jour en France : lundi 10 avril 2017

    La fameux lobby catholique qui fait des siennes encore !


  • #1699134

    En un mot comme en cent : bien joué. De la part de Marine Le Pen. Il reste plus qu’à attendre que Zemmour reprenne dans les médias ce qu’il a écrit dans ses bouquins. Et la boucle sera bouclé.


  • #1699140

    « Qui ne fait pas sien tous les génocides, n’en fait sien aucun. »




    Hélas, si, ils le font le quelque fois, mais par pur intérêt politique et hypocrisie : suffit de voir comment les serbes ont été accusé à tort d’avoir commis des génocides (voir le livre de Pierre Péan sur le Kosovo).


  • #1699144

    C’est lamentable de revenir 70 ans en arrière pour des fins électoralistes en demandant à MLP de se prosterner ou pas devant l’histoire . Le "crif " est une association qui réactive la haine et qui se sert de ça pour subsister . MINABLE !!!!!


  • #1699154
    le 10/04/2017 par zuleya
    Un jour en France : lundi 10 avril 2017

    Même si je soutiens totalement mlp, il est ironique que le système essaye de la flinguer pour une "faute" qui n’est rien d autre que l affaire du détail deux point zéro...
    Karma is a bitch...


  • #1699207
    le 10/04/2017 par savoyen
    Un jour en France : lundi 10 avril 2017

    il semble que les réseaux sociaux en aient vraiment rien à foutre

     

    • #1699296

      Tout a fait ! seuls les soumis qui ont tout intérêt a se montrer plus sioniste que les sionistes ont fait semblant d’être outrés de manière bien voyante par une banalité pareil . Surtout Hamon ..
      C’est un comme un "révélateur de collabo" cette petite phrase !


  • #1699226

    "Quel que soit le gouvernement en place à l’époque, c’était bien les boches qui étaient aux commandes."
    C’est beaucoup plus compliqué que ça. Pas la peine de s’improviser historien, il y en a suffisamment. Condamner l’état français de l’époque est stupide, le gracier de tout l’est autant. Ne tombez pas dans le panneau de vous placer à l’opposé symétrique de vos ennemis.

     

    • #1699252
      le 10/04/2017 par izlaz
      Un jour en France : lundi 10 avril 2017

      Euh ! La France a-t-elle été oui ou non considérée comme faisant partie du camp des vainqueurs en 1945 ? A-t-on occupé ensuite et administré une partie de l’Allemagne ? De Berlin ? A-t-on un siège permanent au conseil de Sécurité de l’ONU ?
      Bref tout ça c’est un peu balot si la France c’était Vichy. Comme vous le dites si bien, il faut être et se sentir soi-même collabo pour voir les choses sous cet angle.


  • #1699288
    le 10/04/2017 par kribe
    Un jour en France : lundi 10 avril 2017

    Sur BFMWC on entend déjà que MLP, à l’instar de son père, ferait un dérapage controlé pour couler sa campagne et ne pas accéder à la présidence, affolée qu’elle serait d’être en tête des sondages..


  • #1699306

    Je serais curieux d’entendre l’avis de Mélanchon a ce propos comme il se considère comme "le fils spirituel" de Mitterrand et que celui ci avait exactement le même avis que Marine Lepen sur le sujet. . Vous croyez qu’il serait capable lui cracher a la gueule ( a titre posthume) juste pour gagner quelques points " godwin" ?


  • #1699334
    le 10/04/2017 par gloria lasso
    Un jour en France : lundi 10 avril 2017

    Le vel’d’hiv... c’est le vélo du sida... ?

     

  • #1699522
    le 11/04/2017 par Citoyen68
    Un jour en France : lundi 10 avril 2017

    Pour mémoire, j’invite les internautes à lire le livre "Des juifs dans la collaboration" de Maurice Rajsfus. (Livre quasi introuvable en édition papier mais assez facilement en numérique sur le net). Vous y découvrirait le rôle joué par l’ "ancêtre" du CRIF pendant l’occupation.

     

  • #1699985
    le 11/04/2017 par Evian
    Un jour en France : lundi 10 avril 2017

    En voyant la photo de l’article je me suis dit que comme d’habitude en cette période électorale, Vichy ça va fort !


  • #1700088
    le 12/04/2017 par manulasentu
    Un jour en France : lundi 10 avril 2017

    Très bonne idée d’un intervenant si KK pouvait remettre en vente le livre Maurice Rafjus ;"Les juifs dans la collaboration" !Comme beaucoup de lecteurs qui aiment les livres je n’arrive pas à me faire à la lecture numérique !


Commentaires suivants