Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : lundi 25 septembre 2017

Spécial 93 : le classement des villes, le poids du social et l’économie du shit

 

 

La France aime bien les classements. On classe les élèves par « intelligence » diront les uns, par soumission à l’ordre dominant selon les autres, ce qui n’est pas faux, l’ordre dominant incluant tout ce qu’il faut penser à un moment « M ». Mais au final, c’est le mérite qui l’emporte. Des classements que l’on retrouve dans toutes les rubriques sans imagination des intros des news magazines (maintenant on appelle ces pages des « starter »), avec « les tops & les flops », « en hausse/en baisse » et autres conneries lassantes.

 

On classe car on vit dans une société hiérarchisée, avec tout en haut les puissants et tout en bas les impuissants, ceux qui n’ont de prise sur rien, même pas sur leur propre vie : les derniers appartiennent aux premiers et les premiers s’en servent, pour leur gloire (admiration craintive), leurs bénéfices (exploitation économique) et leurs guerres, dans les opérations extérieures ou intérieures (terrorisme).

 

 

Le journal Le Parisien a classé 385 villes de plus de 5 000 habitants en Île-de-France où il fait bon vivre, selon les critères de transport, environnement, coût de la vie, éducation, santé, commerces, services publics, sports et loisirs.
Il n’y a pas eu de surprise : il y a zéro ville du 93 dans le top 20. Peut-être une ville de Seine-Saint-Denis apparaît-elle dans le top 500, juste à la fin, en trafiquant un critère ou deux. On a quand même regardé jusqu’au bout, et on a trouvé « Livry-Gargan » à la... 103e place. On déconnait à peine.

 

 

C’est vrai que Livry-Gargouille est une ville plutôt verte, et plutôt mieux achalandée question entreprises et commerces que ses voisines. Oui mais le classement a dû être fait avant le terrible crime antisémite contre l’humanité qui a vu « trois Noirs » s’en prendre à « trois juifs » pour leur arracher 150 000 euros de bijoux. C’est comme ça, aujourd’hui : la presse aux ordres essentialise les faits divers. Et essentialiser, c’est politiser. Les juifs innocents ne sont pas morts, heureusement, sinon on en parlait encore dans 100 000 ans. Du calme, Frédo-la-procédure, on plaisante, on a encore le droit, c’est Jaku qui l’a dit, il a autorisé les Français à rire de tout et il est au-dessus de toi dans la hiérarchie des Maîtres.

 

JPEG - 82.7 ko
Bienvenue à Aubervilliers, ville de tourisme (social)

 

Au fait, pourquoi les villes du 93 sont-elles absentes du top 100 ? Ben… d’abord elles sont pauvres, peu d’entreprises s’y implantent, le niveau général d’éducation et de formation y est faible, à part à Saint-Denis dans le nouveau quartier des sièges. Là encore, attention ! C’est pas par amour du 93 mais parce que le foncier y est trois fois moins cher qu’à Paris : 3 000 euros au m2 à Saint-Denis contre 9 000 en moyenne à Paris. À un jet de pierre du périph, ça vaut le coup de couper la poire en trois.

Mais il y a l’environnement : c’est laid. Même le soleil n’aime pas le 93. C’est pas de la faute des immigrés qui y habitent en masse (« ils nous apportent le soleil » disaient les trotskystes immigrationnistes dans les années 70), mais de la fin du cycle de désindustrialisation. Les artisans y ont disparu, le filet social laisse des trous béants, les services publics y sont chiches, les gens ne payant quasiment pas d’impôts. On exagère à peine : peu d’entreprises, peu de CSP+, pas mal de violence, le seul truc que le 93 produit, c’est de l’humoriste communautaire et du champion sportif. Arts martiaux, foot, athlétisme, etc., le gros vivier national est là. Ah, si on pouvait exploiter la violence sociale, ce serait bien. Mais c’est comme le soleil, on ne maîtrise pas encore très bien cette énergie considérable.

 

 

Le 93 est moche, mais il se soigne. Le lifting urbain y est permanent, des efforts sont faits, la ville des Rois a ainsi reçu de grosses injections de silicone public dans les seins avec le Stade de France et les lignes de transports attenantes. Une (re)dynamisation qui a laissé sa voisine d’Aubervilliers exsangue, d’autant qu’elle se tapait tous les clandestins dont Paris ne voulait pas. C’est par exemple là qu’Abaaoud a trouvé refuge après la tuerie du Bataclan le 13 novembre 2015. Il a été logé par le fameux Jawad, qui maintenant déprime en prison, le pauvre. Mais pour beaucoup de Parisiens, qui n’y foutent pas les pieds et n’y foutront jamais les pieds, Saint-Denis c’est la cité des 4000 avec sa violence et son deal. On veut bien acheter sa came dans une cité du 9-3, mais on ne veut pas y rester, et encore moins y vivre.

À notre connaissance, le dernier Blanc des 4000 a dû être le punk Jean-Louis Costes, qui a résisté longtemps au remplacement. Aujourd’hui, il vit à la campagne et poste sur Facebook des photos de champs et de forêts. Ce changement environnemental a aussitôt eu un effet positif sur ses spectacles : il a présenté une dramaturgie pour enfants intitulée Lapin Macron et fourmi Fillon (attention, c’est pour les enfants mais de plus de 18 ans, surtout à la fin) :

 

 

Après cet interlude bucolique, reprenons le fil du 93. Le Monde du 14 septembre 2017 a titré « 93 : l’indispensable industrie du shit ». Pas la peine de parler d’amalgames, la délinquance pousse sur le terreau social sinistré, on le sait tous. Ce qui n’est pas une excuse, évidemment. L’économie du shit, donc : un milliard de chiffre d’affaires, 100 000 emplois. Voilà qui va relativiser le chômage endémiquement haut du 93 !

 

 

Il y a près de 1 600 000 habitants dans le 93 – on a inclus les dizaines de milliers de clandestins – une population qui croît de 100 000 personnes tous les 10 ans. Et qui possède la première natalité de France (en retirant Mayotte). Le 93 tire la natalité française vers le haut : chaque femme africaine à partir de 12 ans fait plus de 60 enfants et chaque père de famille africain qui règne sur 10 pondeuses crée donc 600 enfants par an en bouffant 10 millions d’euros d’aides sociales !

On déconne, c’était pour rendre Louis Aliot et les identitaires du FN fous de rage, mais la fake news est féconde à droite. En vérité, il y a officiellement 350 000 étrangers en Seine-Saint-Denis, soit plus d’un cinquième de la population du département. Et 450 000 immigrés, ce qui est (un peu) différent : les immigrés comprennent les étrangers et les étrangers qui ont acquis la nationalité française. On peut dire qu’il y a un bon demi-million d’immigrés dans le 93.

Le chômage y avoisine les 20%, soit près du double de la moyenne nationale (17% contre 10%). Mais avec tous les traficotages statistiques de l’État, on peut considérer qu’avec les emplois précaires et les sous-emplois, sans compter les non-comptablisés qui ne croient plus dans le Pôle Emploi (et on ne parle même pas du black), on est au-delà des 25% d’inactifs en âge de travailler. À ne pas confondre avec les inactifs qui ne sont pas en âge de travailler : les retraités et les enfants.

Donc 100 000 emplois – selon France 2 – c’est pas rien. Ça fait tenir tout le filet social. La shit-économie est vitale dans le 93. Les partisans de la légalisation avancent que les dealers pourraient se reconvertir à la californienne dans un commerce qui crée des emplois. Il y aurait moins de violence interbandes, moins de contrôle policier et plus de rentrées fiscales. Mais ça, c’est la version soft de la légalisation, car il n’y a pas que la drogue qui plombe le 93... En parlant de ça, le numéro un de la lutte antidrogue vient d’être mis en examen pour « complicité de trafic de stupéfiants ». Alors, collusion inhérente à toute lutte sérieuse contre les gros trafiquants, ou voisinage dangereux à la Michel Neyret ?

 

 

On a été lire un rapport très sérieux sur le conspirationisme à propos d’une éventuelle implication de l’État dans le trafic de drogue : rien n’est avéré. Les services de la santé publique luttent contre les effets désastreux que peut avoir la drogue (dure) sur les organismes, tandis que de nombreux policiers sont mobilisés contre le trafic. Et l’État n’est pas un, il est pluriel : un étage peut ignorer ou entrer en conflit avec ce que fait un autre étage...

Cependant, au niveau où sont les choses, c’est-à-dire la fragilité du tissu social du 93, pour ne prendre que ce département qui centralise 50% du trafic national, réprimer à mort serait improductif. Même Pasqua le savait, et voulait légaliser. Bon, en même temps, Pasqua, derrière son job de commercial en pastaga (à partir de 2’08 sur la vidéo), il avait des activités à la limite du frauduleux...

Voir aussi :

12 décembre
Un jour en France : mardi 12 décembre 2017
Terreur et chômage, Balkany et Johnny, sexe et galanterie
15
11 décembre
Un jour en France : lundi 11 décembre 2017
Les matches Mediapart/Bertin, Dupont-Aignan/Mimie Mathy, Rossignol/Ménard
38
8 décembre
Un jour en France : vendredi 8 décembre 2017
Théâtrale Shoah, les Français détestent Manuel Valls, Polytechnique sa mère
17
7 décembre
Un jour en France : jeudi 7 décembre 2017
Sus aux anti-crèches, la croix de Ploërmel, et la croix de Johnny
40
6 décembre
Un jour en France : mercredi 6 décembre 2017
Johnny, le Milieu, la came, les filles et l’alcool
45
5 décembre
Un jour en France : mardi 5 décembre 2017
Macron contre la télé publique, Mélenchon contre miss Salamé-Glucksmann, Blanquer dicte sa loi
21
4 décembre
Un jour en France : lundi 4 décembre 2017
Au fait la dette on la doit à qui ?, Aphatie la grosse balance, Massar mort pour le crack
17
1er décembre
Un jour en France : vendredi 1er décembre 2017
Porno contre féminisme, Hanouna contre JoeyStarr, Dany Machado contre le Bataclan
13
30 novembre
Un jour en France : jeudi 30 novembre 2017
France 2 romantise le Bataclan, Cantat la violence, Hugo Clément dérape et gicle
9
29 novembre
Un jour en France : mercredi 29 novembre 2017
Macron défonce le Burkina, Deschamps Cantona : 1-0, Filoche la grosse pétoche
17
28 novembre
Un jour en France : mardi 28 novembre 2017
Omar Sy en promo au Bangladesh, France 2 dégraisse (ouf), Satan en Concert sur Arte
40
27 novembre
Un jour en France : lundi 27 novembre 2017
Caroline Fourest chérie, autoracisme antiblanc, Patrick Cohen sur liste noire ?
10
24 novembre
Un jour en France : vendredi 24 novembre 2017
Pierre Ménès disjoncte, Raphaël Enthoven s’excuse, Raphaël Glucksmann attaque
11
23 novembre
Un jour en France : jeudi 23 novembre 2017
Emmanuel Petit déprimé, ouvrières harcelées, Najat Belkacem insensée
10
22 novembre
Un jour en France : mercredi 22 novembre 2017
Haziza brûlé, Finkielkraut chauffé, règlements de comptes chez les sionistes
12
21 novembre
Un jour en France : mardi 21 novembre 2017
"Ferme ta gueule", "Touche à ton cul" et "Bouffe ta merde"
29
20 novembre
Un jour en France : lundi 20 novembre 2017
Bienvenue aux réfugiés de Libye !, Dieudonné bat Valls, Moix avale (Attal)
27
17 novembre
Un jour en France : vendredi 17 novembre 2017
Prune pour le PS, Joann Sfar est partout, Patrick Liste Noire Cohen battu
6
16 novembre
Un jour en France : jeudi 16 novembre 2017
Miss Artois & Marion Le Pen, Alice Zeniter pour les lycéens, et la famille Traoré
27
15 novembre
Un jour en France : mercredi 15 novembre 2017
Public fake news Sénat, métro boulot crado, Jamel accuse ses auteurs !
11
14 novembre
Un jour en France : mardi 14 novembre 2017
Le plagiaire Jamel chez Drucker, le caïd Benzema sur Canal, Cantona l’antifrançais
85
13 novembre
Un jour en France : lundi 13 novembre 2017
Plenel plénélisé, dessins interdits, Stéphane Bern catho intégriste ?
16
10 novembre
Un jour en France : vendredi 10 novembre 2017
Macron 1er chez Salman 1er, Brigitte voilée, révolte anti-islam à Clichy
22
9 novembre
Un jour en France : jeudi 9 novembre 2017
Charlie Valls contre Mediapart, Haenel Médicis, 6 millions de chômeurs gattazés
7
8 novembre
Un jour en France : mercredi 8 novembre 2017
Ben Laden prend 6 mois ferme, Webedia balance, Kouchner & BHL s’enkurdent
12

La France va devoir trouver de nouvelles idées pour se régénérer,
lire sur Kontre Kulture

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1807955
    le 25/09/2017 par VIVACHAVEZ
    Un jour en France : lundi 25 septembre 2017

    Le 9-3 est un cauchemar vivant. Il ne se situe d’ailleurs plus en France......

     

    • #1807999
      le 25/09/2017 par Chuchemimb
      Un jour en France : lundi 25 septembre 2017

      Faut pas exagérer. Il n’y a pas que des cités et des racailles qui tiennent les murs. J’y ai vécu et travaillé pendant 5 ans et j’en suis pas mort. Et je suis pourtant loin d’être un humaniste de gauche.


    • #1808027
      le 25/09/2017 par VIVACHAVEZ
      Un jour en France : lundi 25 septembre 2017

      Vous y avez vécu 5 ans avec des oeillères et vous en êtes parti, ce n’est pas le cas de beaucoup d’autres. Et je n’ai pas dit qu’on s’y faisait égorger à tous les coins de rue mais qu’on n’y était plus en France. Savez vous lire notre langue ? J’en doute fortement.


    • #1808079
      le 26/09/2017 par Pierre Loup
      Un jour en France : lundi 25 septembre 2017

      @VIVACHAVEZ
      Caracas capitale du Venezuela, plus de 4000 meurtres par année... lol allez vivre au Venezuela, vous allez regretter le petit 93


    • #1808094
      le 26/09/2017 par fa dièse
      Un jour en France : lundi 25 septembre 2017

      Sans parler de l’étranger la plupart des DOM-TOM abritent des populations bien plus violentes que celles du 9-3. A en croire les enseignants qui ont choisi l’outre-mer après des débuts en banlieue parisienne, les publics de Fort-de-France ou de des villages guyanais limitrophes du Brésil sont bien plus difficiles -voire dangereux- que ceux des académies de Versailles ou de Créteil.


    • #1808187
      le 26/09/2017 par Français Catholique
      Un jour en France : lundi 25 septembre 2017

      à VIVACHAVEZ

      Vous avez parfaitement raison hélas le 93 est officiellement un territoire occupé


  • #1807971

    Il y a beaucoup ici des saintes nitouches qui pensent que leurs cerveaux sont supérieurs à ceux dont les propriétaires fument de l’herbe, mais je voulais juste témoigner de mon enthousiasme de voir cette plante légalisée un jour en europe.
    A ceux qui disent que cela ramollit le cerveau, je leur réponds qu’il n’y a pas besoin de ça pour ramollir le cerveau des français (c’est déjà automatique avec la TV, radio, journaux auxquels ils sont accros), et que au contraire : cela peu réveiller beaucoup de gens endormis, qui se complaisent dans leurs certitudes philosophiques et ontologiques (matérialistes en papier), ainsi que pousser d’autres à faire quelque chose de leurs dix doigts ; plutôt que d’essayer de se distraire sur l’ordinateur en permanence.

     

    • #1808003

      Moi j’aurai plutôt tendance à penser que les gens fument parce qu’ils ont le cerveau ramolli par avance mais ça revient au même au bout du compte...


    • #1808108

      @Django
      Ma soeur bosse dans un service de tutelle intégré dans un hôpital psychiatrique, en gros elle s’occupe de gérer les comptes bancaires et les relations administratives de gens qui sont déficients mentaux. Elle a accès aux dossiers médicaux de ces gens, 80% d’entre eux ne sont pas né neuneu mais le sont devenu suite à la consommation de shit et quasiment 100% d’entre eux sont d’origine immigré (africains, magrébins).
      Alors oui, moi je pense que le mien de cerveau marche bien mieux que celui d’un gros fumeur de shit.


    • #1808137
      le 26/09/2017 par Soral président
      Un jour en France : lundi 25 septembre 2017

      Faire quelque chose de ses 10 doigts quand on est défoncé, c’est pas évident...hormis de l’art, et encore.


    • #1808345
      le 26/09/2017 par "Zézette épouse x"
      Un jour en France : lundi 25 septembre 2017

      Heureusement la police veille !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    • #1809118
      le 28/09/2017 par Yankee98
      Un jour en France : lundi 25 septembre 2017

      Django, tu ne peux pas devenir vif du bulbe au fur et à mesure que des neurones sont détruits.

      Tu racontes vraiment n’importe quoi, c’est pitoyable.

      Pour le coup, faudrait vraiment une loi précise genre « apologie de substances nocives ».

      Je me déplacerais au tribunal rien que pour témoigner contre ton commentaire.


  • #1808000

    Un petit rappel, ça fait pas de mal :
    https://youtu.be/dUgavidggxE


  • #1808044
    le 26/09/2017 par margotin
    Un jour en France : lundi 25 septembre 2017

    Personne ne s’étonne que de gros trafiquants de drogue ne soient JAMAIS inquiétés en "France" . La raison en est simple : ce sont presque tous des judéos-francos-marocains qui appartiennent donc à la grande Famille mafieuse et politicienne qui tient la France .


  • #1808046

    Il m’arrive d’aller faire du vélo à Saint Denis et franchement je n’ai pas l’impression d’être en enfer . Et puis le magnifique parc de la Courneuve est tout proche .

     

    • #1808184
      le 26/09/2017 par Pretty woman
      Un jour en France : lundi 25 septembre 2017

      Il faut passer par les 4000, les 3000 francs moizins et revenez nous en parler.. le parc de la courneuve n’a jamais été un endroit malfréquenté... vous croyez que ce qui foutent la merde vont se promener le dimanche matin au parc courneuve ? La villette c’est aujourd’hui boboland, normal vu le prix/m2 ds cette partie pantin, pressaint gervais, 20 ans auparavant c’était délinquance... faites un tour ds les lieux touristiques ci-dessus et revenez nous dire...


  • #1808050

    Classement grotesque : Charenton-le-Pont classé 1er on se demande bien pourquoi, devant Neuilly Madame ! Charenton n’est séparé de Joinville que par le bois de Vincennes et Joinville est classée dernière...


  • #1808140
    le 26/09/2017 par Soral président
    Un jour en France : lundi 25 septembre 2017

    Ah, si on pouvait exploiter la violence sociale, ce serait bien. Mais c’est comme le soleil, on ne maîtrise pas encore très bien cette énergie considérable.

    Trop bonne celle-là ! Bien ri...
    En forme le lundi la rédaction !


  • #1808167

    La vidéo sur le PLU est un bel exemple de planification à la soviétique. Cette manie de tout classer, de tout régenter qui engendre des milliers de postes de fonctionnaires (qui eux-mêmes ne sont pas en cause évidemment), lesquels engendrent des milliards d’impôts, qui ponctionnent les revenus des particuliers ou des entrepreneurs, ce qui diminue la consommation et l’investissement, et par suite engendre du chômage et de la précarité, d’où le gonflement des services sociaux, encore plus de fonctionnaires, donc plus d’impôts etc...


  • #1808281
    le 26/09/2017 par Yves-Sans-Logement
    Un jour en France : lundi 25 septembre 2017

    Deales en bas de ton immeuble, brûles la voiture de tes voisins, voles les gens dans le métro, casses le mobiliers urbains pendant les manifs ,Fais la manche aux feu-rouges.....Bref.....à Rome fais comme les roumains !


  • #1808385
    le 26/09/2017 par "Zézette épouse x"
    Un jour en France : lundi 25 septembre 2017

    Heureusement que la reformes des écoles, a permis à nos «  chonses pour le fronse © » de faire des activités périscolaires et d’apprendre autre chose que les fables de la Fontaine, la grammaire, Molière, les mathematique ou l’histoire de France !!!!!!!!!!
    Merde quand même................................................................. ...........