Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : mardi 19 septembre 2017

Le Monde avec Bernanos, la France Alzheimer, le porno gay 120 Battements

 

 

Si demain il prenait à un militant E&R d’aller jeter un coktail molotov sur une voiture de police – ce qu’il ne fera jamais, non pas parce qu’il serait complice de l’horrible État policier mais simplement parce qu’il n’est ni con ni lâche –, on vous raconte pas le lynchage médiatique ! 5 000 ans de prison, minimum. Et s’il est de basse extraction, la sentence pourra aller jusqu’a 10 000 ans. Le temps que met un sac plastique à disparaître dans la nature. Une forme d’éternité, quelque part...

 

Le procès des 9 incendiaires qui ont voulu se faire un flic, on rappelle leur slogan intelligent, « un flic une balle », a commencé ce mardi 19 septembre 2017. Le journal Le Monde commence en douceur avec une superbe inversion accusatoire en double salto arrière :

Se servir de leur procès comme d’une tribune pour sensibiliser aux luttes contre « la répression policière ». C’est ce que veulent faire les antifascistes et le collectif Libérons-les à l’occasion du procès de l’affaire de la voiture de police incendiée quai de Valmy, en 2016...

Déjà, on n’a pas affaire à des voyous normaux, enfin des vrais méchants, puisque leur lutte est « politique ». Ainsi, si on veut violer un enfant, on n’a qu’à dire que c’est « politique » et que l’État policier l’a bien mérité. Et on s’en tire avec un peu de sursis. Tandis que le facho prolo qui s’est défendu contre une agression préméditée d’antifa est renvoyé aux assises. Deux poids, deux mesures, on est habitués à cette justice à double face : juste avec les larbins de l’oligarchie, dure avec les vrais opposants.

 

 

Le défenseur du « filsde » Bernanos s’appel Arié Alimi, et il a des chances de sortir son client de la panade, puisque l’arbitre est avec eux. De plus, sa défense se planque derrière la « criminalisation du mouvement social », ce qui est pourtant objectivement la mission des antifa !

« La politique du maintien de l’ordre a été modifiée. Avant, on tenait les manifestants à distance en faisant le moins de victimes possible. Désormais, on rentre dans le rapport de forces. Il y a une volonté de décrédibilisation et de criminalisation du mouvement social. »

Un match truqué se profile, et toute la gauchosphère soutient les tueurs de flics : Obono, celle qui crache sur la France, Besancenot, le révolté de chez Drucker, Lordon, le concepteur-rédacteur publicitaire de Nuit debout, Bouteldja, miss Haine des Blancs, bref, toute la trotskosphère compatible avec l’oligarchie.

Bourvil incarnait à merveille ce bon Français bien naïf qui arrange tant le pouvoir :

 

Heureusement pour ces officines et employés de la dominance, le peuple n’y voit globalement que du feu. Les Français sont relativement naïfs dans leur ensemble, et ils ne comprennent pas qu’un pouvoir puisse leur être opposé. Le pouvoir est devenu un opposant, qu’on se le dise ! Cette structure oligarchique ne travaille que pour elle, enfin, « travaille » est un bien grand mot : totalement parasitaire et nuisible, elle pille, vole, ment, tue comme bon lui semble. Quand les Français commencent à comprendre la vape, il ne leur arrive que des malheurs, le ciel leur tombe sur la tête. Sacrée série de coïncidences, tout de même.

On dit les Français amnésiques, surtout en politique. Ce n’est pas vrai, les Français sont pour la paix civile, et donc acceptent beaucoup de choses – même la guerre qui leur est faite ! – pour avoir la paix. C’est une forme de résistance passive, mais aussi d’endormissement national. Les neurones deviennent paresseux, la lucidité devient un emmerdement, on pense à autre chose, on se divertit... Et on finit par oublier qu’on se fait entuber dans des largeurs intersidérales. Pas étonnant que la maladie d’Alzheimer, ce croisement entre les progrès de la médecine, le recul de l’espérance de vie, la dégénérescence culturelle et la tendance à l’oubli volontaire, se développe à ce point. La France compte un million de malades et en comptera 3 millions en 2050, si aucun remède n’est trouvé d’ici-là.

Il ne suffit pas de faire des mots croisés pour échapper à Alzheimer [1], mais beaucoup de spécialistes vous le diront, c’est quand même pas mal de réfléchir tant qu’on le peut, qu’on fasse travailler sa tronche, qu’on muscle ses schèmes spatio-temporels, qu’on lise des bouquins, et des bouquins ardus, pas du Angot ou du Marc Lévy, non, il faut des trucs qui font grandir verticalement. Après, on ne vous garantit pas que vous échapperez à Alzheimer mais c’est comme la clope, en fumant moins ou pas du tout, vous réduisez pas mal vos chances d’attraper un cancer des poumons.

Remarquez, c’est facile de donner des conseils, car dans l’immense tas de merde culturel qu’on nous propose, difficile de faire le tri. Des trésors se cachent pourtant au milieu de cette abondance, et seul votre instinct pourra vous guider. En ce moment, la socioculture nous bassine avec 120 Battements par minute, le film de propagande qui veut nous faire prendre des vessies homos pour des lanternes juives. C’est-à-dire qu’on nous rejoue la shoah des homos avec comme nazis ces salauds d’hétéros, coupables du crime d’indifférence.
120 Battements a été sélectionné pour représenter la France aux Oscars 2018. Gageons que la bienpensance hollywoodienne lui fera un accueil digne de ce nom.

 

 

Frédérique Bredin, Présidente du CNC, l’organe de subvention public des minorités agissantes victimaires :

C’est un film ambitieux, engagé, porté par l’interprétation remarquable d’une nouvelle génération d’acteurs, qui a bouleversé les festivaliers du monde entier, de Cannes à Toronto. Avec “120 Battements par minute”, Robin Campillo nous offre un film exceptionnel sur un sujet cruellement universel et toujours d’actualité.

« Universel » ? 95% des Français se foutent des problèmes existentiels des homos comme de leur première branlette. On voudrait les culpabiliser avec une « maladie » qui a touché les homosexuels qui ont joué avec leur vie. Le sida a été exploité par ses représentants non élus pour victimiser la communauté gay, culpabiliser le reste de la population, et en faire un avantage politique compétitif. Un ressort que les Français subissent avec d’autres minorités.

 

 

Alors qu’il suffisait de faire gaffe où on foutait son cul. Mais c’était trop demander aux activistes qui en plus, ne montraient pas le meilleur exemple en multipliant les partenaires et le danger épidémique ! Ah, le gouffre entre le discours et la réalité... Au moins l’énarque pédé trash Guillaume Dustan (à l’origine de la collection LGBT chez Balland) est-il mort en accord avec ses principes, ou son principe : baiser à mort. C’est un choix.
Il faut savoir qu’on peut baiser et vivre, c’est très bien aussi.

Voir aussi :

Décembre 2017
Un jour en France : vendredi 22 décembre 2017
Les migrants ou nos enfants ?, le FN pour le Système, l’axe Paris-Berlin-Moscou
9
Décembre 2017
Un jour en France : jeudi 21 décembre 2017
Dealer intouchable, France à l’envers, Schiappa grosse fellation, Tex et Ruquier
13
Décembre 2017
Un jour en France : mercredi 20 décembre 2017
On fait péter la pauvreté, les roteuses et la ZAD !
15
Décembre 2017
Un jour en France : mardi 19 décembre 2017
"Marave Challenge" à Metz, Le Monde anti-Blancs, Le Drian la soumise
19
Décembre 2017
Un jour en France : lundi 18 décembre 2017
Marianne attaque Belattar, Lancelin casse Enthoven, la liste des morts de la rue
8
Décembre 2017
Un jour en France : vendredi 15 décembre 2017
Le retour de la France, le retour de Najat (et Hollande), le départ de Tex
16
Décembre 2017
Un jour en France : jeudi 14 décembre 2017
Le Thalys de Clint Eastwood, Marsault censuré, la ZAD crade
38
Décembre 2017
Un jour en France : mercredi 13 décembre 2017
Révolte anti-Ernotte, Masure déchire Haziza, Rokhaya Diallo numérisée
27
Décembre 2017
Un jour en France : mardi 12 décembre 2017
Terreur et chômage, Balkany et Johnny, sexe et galanterie
20
Décembre 2017
Un jour en France : lundi 11 décembre 2017
Les matches Mediapart/Bertin, Dupont-Aignan/Mimie Mathy, Rossignol/Ménard
38
Décembre 2017
Un jour en France : vendredi 8 décembre 2017
Théâtrale Shoah, les Français détestent Manuel Valls, Polytechnique sa mère
17
Décembre 2017
Un jour en France : jeudi 7 décembre 2017
Sus aux anti-crèches, la croix de Ploërmel, et la croix de Johnny
40
Décembre 2017
Un jour en France : mercredi 6 décembre 2017
Johnny, le Milieu, la came, les filles et l’alcool
45
Décembre 2017
Un jour en France : mardi 5 décembre 2017
Macron contre la télé publique, Mélenchon contre miss Salamé-Glucksmann, Blanquer dicte sa loi
22
Décembre 2017
Un jour en France : lundi 4 décembre 2017
Au fait la dette on la doit à qui ?, Aphatie la grosse balance, Massar mort pour le crack
17
Décembre 2017
Un jour en France : vendredi 1er décembre 2017
Porno contre féminisme, Hanouna contre JoeyStarr, Dany Machado contre le Bataclan
13
Novembre 2017
Un jour en France : jeudi 30 novembre 2017
France 2 romantise le Bataclan, Cantat la violence, Hugo Clément dérape et gicle
9
Novembre 2017
Un jour en France : mercredi 29 novembre 2017
Macron défonce le Burkina, Deschamps Cantona : 1-0, Filoche la grosse pétoche
17
Novembre 2017
Un jour en France : mardi 28 novembre 2017
Omar Sy en promo au Bangladesh, France 2 dégraisse (ouf), Satan en Concert sur Arte
40
Novembre 2017
Un jour en France : lundi 27 novembre 2017
Caroline Fourest chérie, autoracisme antiblanc, Patrick Cohen sur liste noire ?
10
Novembre 2017
Un jour en France : vendredi 24 novembre 2017
Pierre Ménès disjoncte, Raphaël Enthoven s’excuse, Raphaël Glucksmann attaque
11
Novembre 2017
Un jour en France : jeudi 23 novembre 2017
Emmanuel Petit déprimé, ouvrières harcelées, Najat Belkacem insensée
10
Novembre 2017
Un jour en France : mercredi 22 novembre 2017
Haziza brûlé, Finkielkraut chauffé, règlements de comptes chez les sionistes
12
Novembre 2017
Un jour en France : mardi 21 novembre 2017
"Ferme ta gueule", "Touche à ton cul" et "Bouffe ta merde"
29
Novembre 2017
Un jour en France : lundi 20 novembre 2017
Bienvenue aux réfugiés de Libye !, Dieudonné bat Valls, Moix avale (Attal)
27

Notes

[1] Contrairement a ce qui a été suggérée par la recherche ces dernières années, la stimulation mentale régulière ne protégerait pas la plupart des gens contre la maladie d’Alzheimer, a révélé une étude de la Mayo Clinic (États-Unis). En revanche les plus à risque bénéficieraient de cette stimulation si elle est pratiquée tout au long de leur vie (source medisite.fr).

Comprendre l’ingénierie antifa, la manipulation des foules
et l’offensive LGBT socialo-sioniste avec Kontre Kulture

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1804101

    Pour pas choper le Sida, faut mettre une capote...Pour pas choper le cancer...c’est un peu plus compliqué...Et devinez qui fait le plus de battage médiatique ?

     

    • #1804201

      Pour pas choper Alzeihmer il faut simplement freiner sur la téléphonie mobile, le wifi et les ondes électromagnétiques qui sont responsables de la dégénérescence accélérée du cerveau.


    • #1804430
      le 20/09/2017 par VIVACHAVEZ
      Un jour en France : mardi 19 septembre 2017

      @Fred

      Lorgnez plutôt en priorité sur les vaccins et, à mon avis tout au moins, vous viserez plus juste. La téléphonie mobile chez les petits et chez les vieux, j’ai un gros doute. En revanche, ce que je constate c’est l’évolution exponentielle des cas d’autisme et d’Alzheimer. Et comme par hasard, avez vous remarqué que la catégorie de population qui est le plus vaccinée ce sont les enfants et les anciens ? Toutefois, cela ne remet pas en cause le bien fondé de votre méfiance concernant les ondes qui est partagée par bon nombre de personnes.


    • #1804806

      Le glyphosate de Monsanto déversé depuis quarante ans y est sûrement pour beaucoup.


  • #1804125

    Si un militant ER incendie une voiture de police la peine de mort sera rétablie illico presto ! De toute façon elle n’a jamais été interdite que pour emmerder ceux qui étaient pour je crois bien !


  • #1804309
    le 20/09/2017 par libellule
    Un jour en France : mardi 19 septembre 2017

    Les films de propagande ont cet avantage d’être peaufinés pour atteindre la cible et donc globalement plutôt aboutis et travaillés. Pas versé une larme pour celui-là, et pourtant je suis bon public. Ils auraient affiché en gros " regardez nous comme on est beaux et chauds" que ça aurait été pareil, et ça ça calme pour le reste.

     

    • #1804339

      Les films de propagande ont le désavantage d’être financés par le contribuable à travers le CNC. Pourquoi croyez-vous qu’on a un ministère de la culture ?


  • #1804354

    Hara Kiri Hebdo : on faisait des blagues dures qui n’amenaient que de petits rires gênés et seraient aujourd’hui considérées plus graves que le sida même, ruinant le blagueur ou le faisant hara-kiri.
    Charlie Hebdo : on tire à vue sur des journalistes qui se sont pourtant bien rangés et ne font plus que des blagues bêtes/vulgaires, inoffensives pour le pouvoir, qui ennuient même les charlies.
    La France a terriblement changé depuis qu’on l’a mariée de force (gayment ?) à cette horrible UE.


  • #1804542
    le 20/09/2017 par m.ritchie
    Un jour en France : mardi 19 septembre 2017

    J’adore Bourvil , mais j’ai le sentiment que les Français d’aujourd’hui sont d’une naïvetés déconcertantes ...

     

  • #1812187

    C’est une forme de résistance passive, mais aussi d’endormissement national. Les neurones deviennent paresseux, la lucidité devient un emmerdement, on pense à autre chose, on se divertit...




    comme acheter des livres, regader des sites. Mais çà vous nourrit, non ?