Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : mardi 30 mai 2017

Arte antisémite ?, Blanche allume Polanski, Diane Kruger l’antinazie primaire

 

La direction de la chaîne culturelle franco-allemande passe à la trappe un documentaire sur l’antisémitisme en Europe. Motif : on y met trop en lumière la haine antijuive qui progresse dans la sphère arabo-musulmane et dans une certaine gauche obsédée par l’antisionisme.

L’intro claque comme un fouet cosaque sur un moujik récalcitrant. Qui parle ? Le très sioniste Luc Rosenzweig, et sur Causeur, la revue d’Élisabeth Lévy, la nouvelle droite sioniste. Jusque-là, on n’a rien déformé. La polémique porte sur la vision de l’antisémitisme portée par le film. Selon Causeur, la direction d’Arte en serait restée à un antisémitisme 1.0, celui des nazis ou des néonazis, alors que le doc montre l’antisémitisme 2.0, celui des arabo-musulmans ou « arabo-islamiques ». Le film terminé, la chaîne, qui avait émis des réserves dès le départ du projet, refuse de diffuser.

 

JPEG - 43.9 ko
Des néonazis arabes musulmans déguisés en rabbins pour faire monter l’antisémitisme !

 

La baston commence entre les deux réalisateurs, « conseillés » par un psychologue arabo... israélien, et la direction des programmes d’Arte. Les uns accusant les autres de « refuser le réel », de ne faire croire qu’à un antisémitisme 1.0 alors que le 2.0 serait beaucoup plus virulent. Une vraie brouille siono-sioniste entre deux tendances, disons la BHL et la Zemmour. BHL étant le sioniste 1.0 qui voit des nazis partout, Zemmour la tendance 2.0 qui voit de l’antisémitisme chez tous les Arabes ou les musulmans.

En prenant un peu de recul par rapport à cette affaire très interne à la « dominance » culturelle, la chaîne franco-allemande a eu peur de passer pour trop pro-israélienne, ce que semble être, au fond, le film en question. Rosenzweig a beau dénoncer « l’adoption sans réserve du narratif palestinien dans le traitement du conflit proche-oriental », on sent malgré tout que la micro-résistance de la « conférence des programmes » d’Arte sur le sujet de l’antisémitisme supposé des musulmans européens (leur antisionisme politique étant un autre débat) est déjà un pas de trop vers l’abîme des heures sombres. Le Diberder – directeur des programmes d’Arte – est obligé de se fendre d’une lettre publique, alors que des centaines de documentaires sont refusés chaque année sans que la presse ne s’en émeuve. Mais là, ça a l’air importantissime.

« ARTE, chaîne résolument engagée contre l’antisémitisme, comme 25 ans de programmation en font foi, a ainsi accepté la proposition de la chaîne allemande WDR d’un programme présentant un panorama de la montée récente de l’antisémitisme en Europe. Il devait s’intégrer aux nombreuses émissions qu’ARTE consacre à l’Europe, autre thème cher à la chaîne, en particulier en cette année 2017 aux enjeux particulièrement importants. Le programme qui a été livré porte essentiellement sur le Moyen-Orient. Nous ne pouvions donc pas l’accepter. »

Antisémitisme nazi, antisémitisme arabe, ras-le-bol de l’antisémitisme à toutes les sauces ! Heureusement qu’il reste l’humour pour sortir la tête de cette eau polluée par les propagandistes de tous poils. Justement, la comédienne Blanche était hier à la coprésentation de la 29e Nuit des Molières. Blanche, c’est la petite Blanche – comme son nom l’indique – de la bande du Jamel Comedy Club, mais dans sa première version, la vraiment rigolote.

Blanche apparaît dans cet épisode du Jamel Comedy Club Inside à partir de 1’44 :

 

Eh bien figurez-vous que Blanche a dérapé super gravement pendant la Nuit des Molières :

 

Visait-elle Roman P., le sodomisateur génial qui a fait des films sur le Diable ? Ou un autre réalisateur qui harcèle sexuellement son premier rôle féminin dès le premier tour de manivelle du premier jour de tournage, passant pour un satyre ou un faune en rut ? Nul ne le sait, et notre pariatude nous interdit d’appeler des agents de stars pour le savoir. Mais beaucoup de metteurs (ah ah) en scène ont dû se sentir visés par le micro-sketch de Blanche, qui est excellente dans la mise en abyme !

 

 

La mise en abyme, c’est ce qui étouffe Cannes, le festival de toutes les consanguinités. Artistique, sexuelle, confessionnelle... Cannes ne parle plus que de films qui parlent de films, de metteurs en scène qui se (la) racontent, d’acteurs qui se posent des questions sur la vie d’acteur, et franchement, on n’en a rien à branler. Heureusement, parfois, un film surgit, qui s’adresse un peu aux gens, au peuple, à la gueusaille. Cette année, pour sa 70e édition, Cannes a refilé un prix, celui de l’interprétation féminine, à un film boiteux, In The Fade. « Dans Le fade », d’après notre pôle traduction, qui s’y connaît. L’histoire d’une Allemande (Diane Kruger) mariée à un Kurde et malheureusement une bombe posée par des néonazis le tue et son fils aussi donc gross vengeance germanique contre les zalauds. Le pitch est tellement con qu’on dirait une rediff de soirée thématique Arte contre le nazisme.

La bande-annonce de Dans le fade qui fait économiser direct 10 euros plus les pop-corn et le coca :

 

 

Vous voyez, dès qu’on parle Culture, on ne s’en sort pas. Y a toujours un nazi qui surgit – marionnette agitée par on ne sait qui – de la boîte noire mystérieuse qui produit tous nos films et documentaires. À croire que c’est des nazis qui sont aux commandes, sa mère en slip dans le bureau d’Heydrich !

 

Voir aussi :

27 juin
Un jour en France : mardi 27 juin 2017
Les super riches, amoureuse d’un migrant, Pôle Emploi bidon, T411 à la rue
14
26 juin
Un jour en France : lundi 26 juin 2017
Xavier Niel le sauveur, Rebecca contre la chantilly, Stéphane Guillon le collabo viré
16
23 juin
Un jour en France : vendredi 23 juin 2017
La vérité sur les affaires NKM, Grégory et Hanouna
24
22 juin
Un jour en France : jeudi 22 juin 2017
Zemmour défonce (Aurore) Bergé, le cinoche Mélenchon, Macron un Roi seul ?
23
21 juin
Un jour en France : mercredi 21 juin 2017
Fête de la Musique mondiale, Starbucks aime les migrants, les multi(anti)nationales
13
20 juin
Un jour en France : mardi 20 juin 2017
Alerte canicule, alerte terrorisme social, deux morts pour la France
31
19 juin
Un jour en France : lundi 19 juin 2017
Lendemain de cuite politique
24
16 juin
Un jour en France : vendredi 16 juin 2017
La France dit adieu à Helmut Kohl, le bac d’histoire-géo, l’affaire Grégory-Bayrou
11
15 juin
Un jour en France : jeudi 15 juin 2017
Le petit Grégory rebondit, Hidalgo reine du chemsex, Booba corrige le bac de philo
37
14 juin
Un jour en France : mercredi 14 juin 2017
Sauvez Najat !, sauvez Bayrou !, sauvez l’école !
13
13 juin
Un jour en France : mardi 13 juin 2017
Musée de l’Homme antiraciste, députée LREM foireuse, Michel Onfray est Dieu
57
12 juin
Un jour en France : lundi 12 juin 2017
La mort du politique, la naissance de l’a-politique, et la victoire des mathématiques
31
9 juin
Un jour en France : vendredi 9 juin 2017
Blanquer dénajatise l’école, le boum du télétravail, Hanouna contre le CSA
10
8 juin
Un jour en France : jeudi 8 juin 2017
Taxi 5 sans Samy Naceri, Yannick Noah paye sa prune, Lefebvre balance et Griveaux blanchit
9
7 juin
Un jour en France : mercredi 7 juin 2017
Le Quasimodo de Notre-Dame, Barbier sur Macron TV, suicide paysan
13
6 juin
Un jour en France : mardi 6 juin 2017
Taddeï dans le cul chic, Dieudonné contre le Giflé (Valls), une Seconde Guerre mondiale sans guerre
11
5 juin
Un jour en France : lundi 5 juin 2017
Ruquier "cocufié" par Mélenchon, Drucker "déplacé" sur France 2, Les Enfants de la télé sans Arthur
8
2 juin
Un jour en France : vendredi 2 juin 2017
Thomas Pesquet atterrit, un Sénégalais patriote, Têtu contre les Grosses Têtes
24
1er juin
Un jour en France : jeudi 1er juin 2017
Aubenas se paye Ruffin, Tony Parker lâche Najat, la semaine de 4 jours
5
31 mai
Un jour en France : mercredi 31 mai 2017
Maxime Hamou dérape, Hanouna contre les gays, StreetPress dénonce
16
29 mai
Un jour en France : lundi 29 mai 2017
La milice Act Up primée à Cannes, la SNCF contre le public, Despentes dévisse
24
26 mai
Un jour en France : vendredi 26 mai 2017
Burkini contre nudité à Cannes, les LGBT en Corse, Ozon le cul
28
25 mai
Un jour en France : jeudi 25 mai 2017
Collomb ministre des Gaffes, Ferrand dans la merde, Schiappa et le sexe, Nyssen à l’assaut du Ridicule (8991m)
15
24 mai
Un jour en France : mercredi 24 mai 2017
Godard par Hazanavicius, Rodin par Doillon, le fils Garrel et la fille Higelin
25
23 mai
Un jour en France : mardi 23 mai 2017
Hanouna l’homo, les (gros) nichons d’Afida Turner, Clitorine de Haas
20

Pour bien faire la différence entre antisémitisme, antisionisme et manipulation,
lisez sur Kontre Kulture

 
 






Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1736803
    Le 30 mai à 21:17 par Le malicieux
    Un jour en France : mardi 30 mai 2017

    Brave fille !

    avez-vous vu l’expression paniquée de Brice de nice ? Un autre soumis ...

     

    Répondre à ce message

  • #1736807
    Le 30 mai à 21:21 par machin
    Un jour en France : mardi 30 mai 2017

    Diane Kruger est jolie et parle très bien français. Cependant là encore, il ne sert à rien de dénoncer l’antifascisme puisque la rédutio ad hitlerum fonctionne auprès de l’opinion publique. Ce qu’il faut, c’est détruire l’argumentation du point Godwin pour la faire passer comme grotesque auprès du public en diffusant les idées révisionnistes.

     

    Répondre à ce message

  • #1736826
    Le 30 mai à 21:41 par lamino
    Un jour en France : mardi 30 mai 2017

    "Je suis la seule à ne pas avoir d’origine, je suis la seule blanche".....Elle a coupée sa phrase, ou bien il y a un truc à méditer ?

     

    Répondre à ce message

    • #1737040
      Le 31 mai à 10:05 par Amb
      Un jour en France : mardi 30 mai 2017

      @lamino,

      C’est du second degré. Elle est vraiment très forte... Elle fait des sketches très amusants et vraiment pour un public d’adultes.

      Y a même des sketches d’elle sur youtube pour lesquels il faut se connecter car déconseillé aux - de 18 ans ;)

       
    • #1737073
      Le 31 mai à 10:59 par Zorgl
      Un jour en France : mardi 30 mai 2017

      C’est de l’ironie. Enfin, j’ose espérer...

       
  • #1736863
    Le 30 mai à 22:26 par fremy
    Un jour en France : mardi 30 mai 2017

    Dernière l ’ éternel méchant et cruel nazi du spectacle mondial : cinéma -fictions , culture et documantaires à charge , humour et facéties jamais gratuites , il y a en filigrane l ’ obsédent rappel de la victime éternelle qui a droit à la réparation éternelle et à l ’ éternelle soumission . Depuis soixante ans ; " dans deux siècles encore ?"

     

    Répondre à ce message

    • #1736924
      Le 30 mai à 23:45 par Hichem de Nice
      Un jour en France : mardi 30 mai 2017

      J’ai trouvé la parade : la science fiction, c’est dur à associer avec les nazis bien qu’il y ait eu quelques exceptions qui sont automatiquement des navets lol

       
    • #1737042
      Le 31 mai à 10:13 par Amb
      Un jour en France : mardi 30 mai 2017

      @fremy,

      Ah la propagande par le cinéma. Y a pas que les "méchants" Allemands qui sont dépeints comme tels.

      Un reportage a regarder sur youtube c’est :"Hollywood et les Arabes" . Plutôt édifiant.
      Sans compter la propagande contre les Russes. Et peut-être bientôt les Chinois à ce rythme là...

       
  • #1736868
    Le 30 mai à 22:29 par Merci !
    Un jour en France : mardi 30 mai 2017

    Je ne sais pas qui les écrit derrière au nom de "Rédaction E&R", mais je trouve les ’Un jour en France’ pertinents et surtout très drôles ! Merci !
    (Pas un commentaire forcément à publier, mais merci l’artiste ou les artiste-é-e- :-)-s !)

     

    Répondre à ce message

  • #1736894
    Le 30 mai à 22:52 par Ben
    Un jour en France : mardi 30 mai 2017

    La gueule du faux rebelle Nicolas Bedos après la vanne tout en subtilité de cette Blanche, genre le mec n assume pas du tout ce petit moment de vraie subversion ...

     

    Répondre à ce message

  • #1736918
    Le 30 mai à 23:33 par nico
    Un jour en France : mardi 30 mai 2017

    La sortie de Blanche pendant la cérémonie des molières est magique, on sent la gène dans le public.
    Bravo mademoiselle !

     

    Répondre à ce message

  • #1737047
    Le 31 mai à 10:25 par Leïla
    Un jour en France : mardi 30 mai 2017

    Ha oui quand même, Blanche y va franco ! Bravo !.
    Quant à d. kruger, non, là ça va pas être possible.

     

    Répondre à ce message

  • #1737131
    Le 31 mai à 13:04 par Zorgl
    Un jour en France : mardi 30 mai 2017

    Ach, groSSe rigolade. Je n’avais pas vu Adolf la 1ere fois, caché derrière le T d’ARTE. Bien joué.

     

    Répondre à ce message

  • #1737303
    Le 31 mai à 16:37 par GERARD R.
    Un jour en France : mardi 30 mai 2017

    Génial, l’intervention ! The malaise !!! Bien fait pour la g** à Bedos junior, qui lui, peut bien se permettre d’ouvrir son méat facial, quand bon lui chante.

    Et bravo à la dame, qui perpétue ainsi la mémoire de faits très anciens, ainsi que la communauté à laquelle appartient le violeur (probablement) visé, aime tant le faire.

    Tout le monde est content, quoi !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents