Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : mercredi 18 octobre 2017

Vive les yachts, la fin du fret SNCF ?, Philippot contre la meute

 

 

« Nous allons rendre 400 millions d’euros aux 1 000 premiers contributeurs à l’ISF. Nous allons leur rendre 10 % du montant total [des recettes] de l’ISF [qui a rapporté 4,1 milliards d’euros]. » Mais « ce n’est pas un solde net, il faut en déduire l’IFI [impôt sur la fortune immobilière] qui sera maintenu. »

Ainsi s’exprime, propos rapportés par Libération, notre ministre des Finances. Ce mercredi 18 octobre 2017 est un grand jour pour les propriétaires de biens de luxe, dont les yachts.

 

Le yacht est un joli bateau – on dit un « navire de plaisance » – qui marche avec un gros moteur, un équipage attentif et un tas de bimbos décérébrées. Tout va ensemble. Jusqu’à présent, les heureux yachteurs devaient s’acquitter d’une grosse taxe, mais Le Maire estime que la surtaxation n’est pas une bonne idée. La France produit du yacht, et flinguer ce marché et faire fuir les riches peut faire perdre des emplois et des devises.

 

JPEG - 36.7 ko
Radassa a le mal de mer

 

Le budget actuel, en discussion à l’Assemblée, a été taxé de « budget pour riches » par les fainéants jaloux derniers de cordée. Mais du côté de Bruno, c’est un parti pris, et un pari : l’idée qu’en libérant un peu les riches – de la contrainte fiscale il est vrai assez lourde en France – tout ce qui n’est pas raflé par l’État retournera dans l’économie, avec les conséquences vertueuses que l’on sait. Voici le credo du ministre LR passé chez LREM :

« Sans capital, pas d’investissement. Sans investissement, pas d’innovation. Sans innovation, pas d’emploi. »

On espère que les riches qui vont profiter de cette libéralité ne vont pas en profiter pour mettre encore plus d’argent de côté ou en défiscalisation ! Car la thésaurisation et le plancage du fric sont un vice parfois plus fort que l’investissement pour le bien commun...
Voilà, les effets de l’ISF, cet impôt pour riches (ils sont 350 000 à le payer en France et particulièrement sur leurs « produits ostentatoires ») seraient « pervers » pour l’activité. Mais pour les millions de Français qui s’acquittent de leur impôt, visiblement, de ce côté-ci de la matraque (fiscale), y a pas d’effet pervers !

Facile de cracher dans la soupe de caviar, quand on n’a pas le sou. Le mépris des pauvres pour les riches, quoiqu’en dise Jean-Luc Mélenchon (qui dans sa vie n’a jamais vu un pauvre jalouser un riche), il existe. Cependant, il y a riche et riche : celui qui a acquis fortune par son travail, et celui qui a hérité. On devrait peut-être faciliter les choses pour celui qui produit du travail, et taxer un peu plus le parasite social... Attention, rien à voir avec les chômeurs qui grattent 100 euros ici 100 euros là et que Gattaz veut fliquer, pourquoi pas avec un bracelet électronique ou une puce dans le cul (ces deux idées pro-MEDEF sont de nous).

 

« Ce mercredi, le CE Fret souhaite mettre les dirigeants de la SNCF devant leurs contradictions lors d’une assemblée plénière qui se tient à Paris : aujourd’hui, affirme le CE, "6 000 cheminots sont en activité, contre 16 000 en 2009", alors que la France transporte deux fois plus de marchandises "entre 1985 et 2015". » (France Inter)

Décidément, le social, en France, c’est un débat éternel. Pendant qu’on y est, la SNCF est en train de lâcher son fret, et 3 000 emplois sont concernés. Encore un pan de l’économie nationalisée qui s’en va. Entre les morceaux qui partent en Allemagne et ceux bouffés par les fonds US, il ne restera bientôt plus grand chose chez nous. Deux hommes politiques actuellement tentent d’alerter sur la fonte de notre économie réelle : Mélenchon et Philippot.

Mélenchon, on en a beaucoup parlé. Son programme social semble authentique, mais son opposition à Macron, pour qui il a appelé à voter le 7 mai 2017, un peu moins. Philippot, lui, semble mieux taillé pour une opposition non factice, basée elle sur le social ET le national. Mais hors du FN, il va devoir ramer. Et les supports de la droite dite dure ne le loupent pas : Valeurs Actuelles l’a accusé de harceler les journalistes pour avoir plus de passages télé, surtout depuis que l’élu de Forbach fait cavalier seul.

 

 

Pas de bol, après vérifications, c’était pas le cas. Philippot a été sauvé par les témoignages de Crespo-Mara (la nouvelle madame Ardisson) de LCI et Apolline de Malherbe de BFM TV. L’hebdo de droite leur a alors présenté ses plus « sincères excuses ». Tout est bien qui finit bien !

Les réseaux sociaux ont ironisé sur la téléphilie de Philippot :

 

 

Voir aussi :

20 novembre
Un jour en France : lundi 20 novembre 2017
Bienvenue aux réfugiés de Libye !, Dieudonné bat Valls, Moix avale (Attal)
22
17 novembre
Un jour en France : vendredi 17 novembre 2017
Prune pour le PS, Joann Sfar est partout, Patrick Liste Noire Cohen battu
6
16 novembre
Un jour en France : jeudi 16 novembre 2017
Miss Artois & Marion Le Pen, Alice Zeniter pour les lycéens, et la famille Traoré
27
15 novembre
Un jour en France : mercredi 15 novembre 2017
Public fake news Sénat, métro boulot crado, Jamel accuse ses auteurs !
11
14 novembre
Un jour en France : mardi 14 novembre 2017
Le plagiaire Jamel chez Drucker, le caïd Benzema sur Canal, Cantona l’antifrançais
85
13 novembre
Un jour en France : lundi 13 novembre 2017
Plenel plénélisé, dessins interdits, Stéphane Bern catho intégriste ?
16
10 novembre
Un jour en France : vendredi 10 novembre 2017
Macron 1er chez Salman 1er, Brigitte voilée, révolte anti-islam à Clichy
22
9 novembre
Un jour en France : jeudi 9 novembre 2017
Charlie Valls contre Mediapart, Haenel Médicis, 6 millions de chômeurs gattazés
7
8 novembre
Un jour en France : mercredi 8 novembre 2017
Ben Laden prend 6 mois ferme, Webedia balance, Kouchner & BHL s’enkurdent
12
7 novembre
Un jour en France : mardi 7 novembre 2017
Vuillard prix Goncourt-Shoah, doléances de France, Depardieu le cochon
10
6 novembre
Un jour en France : lundi 6 novembre 2017
Le Renaudot à Mengele, Karin Viard porno, son altesse Gérard Collomb
20
3 novembre
Un jour en France : vendredi 3 novembre 2017
Un FN anti-social, France Inter adore Pierre Bergé, adieu le bac
16
2 novembre
Un jour en France : jeudi 2 novembre 2017
Le Clézio shoatise les migrants, légions d’honneur, festival familial de Karl Zéro
15
1er novembre
Un jour en France : mercredi 1er novembre 2017
Spécial Propagande des morts : Ali Baddou, Yann Barthès, Nadia Daam
14
31 octobre
Un jour en France : mardi 31 octobre 2017
Monte Ta Croix !, Le Monde illisible, Les Femen contre Polanski
23
30 octobre
Un jour en France : lundi 30 octobre 2017
Le Sauvageot de Mai 68, Ardisson et les Beurettes, Macron et les maîtres du Monde
22
27 octobre
Un jour en France : vendredi 27 octobre 2017
Imposteurs & imposteuses, profiteurs & profiteuses du harcèlement sexuel
16
26 octobre
Un jour en France : jeudi 26 octobre 2017
Élisabeth Lévy contre France Inter, France Inter contre Élisabeth Lévy (mais pas trop)
24
25 octobre
Un jour en France : mercredi 25 octobre 2017
Harcèlement sur smartphone, sport extrême à Paris, bœuf couillonné
13
24 octobre
Un jour en France : mardi 24 octobre 2017
Bizutage & délation à Caen, Boutin harcelée par la gauchosphère, al-Sissi à Paris
35
23 octobre
Un jour en France : lundi 23 octobre 2017
Le Monde assassine JFK, LCI délire sur le chômage, Cohn-Bendit refait Mai 68
15
20 octobre
Un jour en France : vendredi 20 octobre 2017
Sexe, drogue et rock and roll avec des Rolling Stones à 254 euros l’entrée
29
19 octobre
Un jour en France : jeudi 19 octobre 2017
Rozon le cochon, Omar Sy contre Zemmour le criminel, Marilou Berry superstar
25
17 octobre
Un jour en France : mardi 17 octobre 2017
BalanceTonPorc/Juif, Anne Frank(enstein), Massilia détritus
27
16 octobre
Un jour en France : lundi 16 octobre 2017
Oliver Stone weinsteinisé, Blanquer contre l’écriture inclusive, le PS dégraisse
28

Le libéralisme à l’attaque, la France des services publics
et la ligne nationale & sociale,
tout est sur Kontre Kulture

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1821983

    FRET SNCF loue ses locomotives à AKIEM (une filiale d’une filiale d’une filiale) qui a récupéré les locos grattos - "ben oui c’est une filiale" - il y a environ 10 ans. L’année dernière Akiem a cédé 50% de son capital à une banque étrangère dans l’indifférence générale, syndicats inclus. Devinez qui était ministre de l’économie ?
    (vous pouvez tout vérifier sur internet)

     

  • #1821989

    Philippot dérange encore, à sa place je porterai plainte.
    Si l’état a vraiment besoin d’argent, il n’a qu’à arrêter de payer les intérêts de la dette avec l’ISR et créer des entreprises qui fabriquent comme Thomson antan.

     

  • #1822016

    C’est bien joli les « excuses » de Valeurs actuelles mais il semble que la vraie question à laquelle aucune réponse n’a été apportée par ce magasine est la suivante : Comment c’est juste possible ?

     

    • #1822256
      le 19/10/2017 par Francois Desvignes
      Un jour en France : mercredi 18 octobre 2017

      C’est possible parce que l’information n’était pas fausse mais l’est devenue par le retournement de veste des deux journalistes.

      Et les deux journalistes ont démenti leurs propos parce que ce qui est dit en off dans la bergerie ne doit pas être divulgué en on à l’extérieur de la bergerie.

      Ce n’est d’ailleurs pas elles qui se sont ravisées : c’est leur direction qui leur a demandé de se raviser.

      Le théatre classique a ses règles, et il faut les respecter.

      En effet, la chorégraphie et la procédure ont une fonction : habiller le fond.

      Il faut que Philippot continue d’être surmédiatisé jusqu’à complètement se discréditer puisque c’est ainsi qu’il mourra et ainsi, jusqu’à sa mort, qu’il empêchera le F.N. de devenir un parti de gouvernement.

      Le même rôle et le même sort qui avaient été assignés hier à Georges marchais et au parti communiste.

      Circulons : IL N’Y A RIEN A VOIR


  • #1822071
    le 18/10/2017 par Mort de rire
    Un jour en France : mercredi 18 octobre 2017

    Philippot ? Le type qui se scandalise lorsque l’on parle de Français de souche ? Un grand résistant en effet, et même un modèle de patriotisme mondialisé...

     

    • #1822162

      Philipot c’est un des moins nuls du FN.

      Il est clair sur l’Europe, l’Euro, retour à la monnaie, sortie du mondialisme financier.
      Rétablissement des frontières.

      C’est tout ce qui compte. Retrouver notre monnaie et donc notre souveraineté économique c’est le point de départ pour refaire de la politique !


    • #1822239
      le 19/10/2017 par Mort de rire
      Un jour en France : mercredi 18 octobre 2017

      Oui c’est cela, tout ce qui compte c’est de savoir quels pouvoirs l’administration française pourra utiliser... En effet c’est une priorité absolue le reste peut passer par pertes et profits...

      Les conditions de vie et l’avenir du peuple français c’est sur que c’est beaucoup moins important... Tout comme la destruction progressive de la société française depuis plus de 50 ans( bien avant la création de l’UE on le rappelle) suite à l’arrivé au pouvoir des soixante-huitard décadents gavés au marxisme culturel et à la contre culture.

      Mais pour en revenir à mon post précédent je tiens à rappeler que même un imbécile comme Hollande reconnait l’existence d’un peuple autochtone en France, on peut donc en conclure que ceux qui nie l’existence de celui-ci sont au choix des fanatiques d’extrême gauche ou des traitres.


  • #1822104
    le 18/10/2017 par Un ploemeurois
    Un jour en France : mercredi 18 octobre 2017

    J’ai écouté le discours de politique économique de Le Maire sur BFM Business. Du libéralisme économique à gerber. Les riches plus riches et les pauvres débrouillez vous si vous ne voulez pas devenir plus pauvre.


  • #1822118

    Philippot parle de rassemblement mais c’est lui qui divise, son parti les patriotes est tout neuf, derrière on a l’upr dlf qui ont déjà plus de dix ans, je ne comprends pas sa démarche, il cherche à faire un score à 1% en 2022 ?


  • #1822123

    Il n’y a pas que les 400 millions d’euros aux 1 000 premiers contributeurs à l’ISF qu’il va falloir débourser, mais aussi 9 milliards indûment perçus aux entreprises sous le règne de Flanby.

    https://www.romandie.com/news/Taxe-...


  • #1822229
    le 19/10/2017 par le colibris
    Un jour en France : mercredi 18 octobre 2017

    Petite rectification, Jean-Luc Mélenchon n’a pas appelé à voter Macron. Il a simplement laissé aux électeurs le choix de décider par eux même, nuance.

     

    • #1822301

      Effectivement, Merluchon est beaucoup trop malin politiquement pour n’avoir pas commis l’erreur d’appeler à voter Macron sachant que cela serait un argument de plus pour ceux qui ne croient pas en sa sincérité d’incarner une résistance.
      Il sait que le vent n’est pas uniquement du côté des médias et de leur pression morale mais aussi ailleurs. Ce tsipras qui ne changera rien à la donne continuera son petit bonhomme de chemin pour canaliser la colère qui sinon s’en irait vers d’autres horizons.Un parfait petit serviteur zélé du système.


  • #1822302

    Le riche compulsif, qui connaît ?. Un cas : il a tout, se paye ce qu’il veut, une maison à la neige, une au soleil, des voitures, le yatch, deux filles, l’une pharmacienne l’autre patronne d’un labo qui marche à plein régime et qui s’enrichissent toutes deux tranquillement. Son fric est placé. Il vit des intérêts que lui procurent ses placements et comme il ne peut pas tout dépenser, ben il fait d’autres placements qui lui rapportent encore plus d’argent qu’il replace et ainsi de suite.
    (pour la petite histoire, à sa mort, récente, il ne laisse pas un seul centime à sa compagne qui perdra la raison peu de temps après).

    À la question du pourquoi on m’a répondu : IL AVAIT PEUR DE MANQUER !.


  • #1822421

    Camarades de E&R
    Attention à Sputnik news.
    On découvrira dans pas longtemps qui se cache derrière ce média.
    Ne varietur
    Lavrov.


  • #1822613

    On ne peut construire une société harmonieuse sur des principes à geométrie variable. Si on respecte le droit de propriété, il n’est pas normal de taxer les gens sur ce qu’il leur reste quand ils ont payé ce qu’ils doivent en impôts et taxes, même quand ce "reste" est élevé. N’oublions pas qu’en France, l’argent est taxé quand il est gagné, quand il est dépensé, quand il est épargné et quand il est transmis. Ça suffit peut-être, non ?
    La vocation de l’impôt n’est pas la redistribution, mais d’assurer les services indispensables de l’Etat. Cherchez l’erreur : les impôts et taxes n’ont pas cessé d’augmenter et le service public (sécurité, justice etc...) de plus en plus mal rendu.
    La règle fiscale doit être la méme pour tous. A défaut, on ouvre la voie à l’arbitraire étatique et à la spoliation. Quand cela commence, on ne sait pas où ça s’arrête. On voit bien avec les derniers délires de France Stratégie (qui n’en a aucune, et surtout pas pour la France) que ceux qui nous gouvernent se moquent totalement des principes constitutionnels. Relire la DDHC...
    L’Etat cherche simplement à rattrapper les c... faites depuis des années qui ont amené un chômage massif, une dette abyssale et un tassement des salaires, en opposant riches et pauvres, fonctionnaires et salariés du privé, jeunes et vieux...
    Enfin, il ne faut pas oublier que les super riches ne paient quasiment pas d’impôts. C’est la classe moyenne supérieure qui trinque essentiellement avec l’ISF... et qui va voir comment est la vie sous d’autres cieux. Ce qui fait que cet impôt fait perdre plus qu’il ne rapporte (10 milliards environ pour un rapport de 4,5)
    Je précise que je ne suis pas concernée !


Commentaires suivants