Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : jeudi 26 janvier 2017

Le PS vote mineurs, Jawad insulte le juge, Cohn-Bendit regrette

 

Comment sauver le PS d’un naufrage annoncé ? C’est bien simple, les électeurs français fuyant le parti de la rue de Solférino par wagons entiers, les hiérarques roses ont trouvé une première parade : créer des électeurs.

 

Ils ont d’abord imaginé, dans l’élan humaniste des années SOS Racisme, de faire voter les étrangers. Oh, pas d’un coup, dans une France qui venait de terminer la guerre d’Algérie 20 ans plus tôt (1962-1981). Car c’est Mitterrand, ce renard, qui avait inscrit la promesse dans ses fameuses 110 propositions (à la place numéro 80), le terme proposition passant mieux que promesse, car il engage moins. Il s’agissait de remporter les municipales de 1983, qui sentaient le roussi à cause de la rigueur. De toute façon, le Sénat étant à droite, Mitterrand jouait sur du velours : sa loi ne pouvait pas passer.
La grande ouverture socialiste se termina en eau de boudin, avec l’intervention du secrétaire d’État en charge des Immigrés, le futur sénateur François Autain, l’oncle de Clémentine, qui expliqua que les étrangers pourraient voter « une fois le processus d’intégration achevé ». Il est vrai que le premier essai à Mons-en-Bareul ne sera pas très concluant, à cause ou grâce à l’opposition du Front national. Depuis, la Gauche plurielle a essayé de placer son vote des étrangers mais le Sénat a retoqué le truc. Il faut dire que cette proposition brandie par le PS avant chaque élection fait plutôt figure de menace qui réveille le FN... une petite ingénierie habituelle à gauche, qui permet de « faire gauche » et d’agiter le repoussoir Le Pen.

 

GIF - 81.9 ko
Pour vous informer, nous ne reculons devant aucune démonstration

 

Vu que la perspective d’un vote des étrangers semble enterrée, et de plus en plus profond, vu aussi la montée du sentiment antisocialiste dans le pays, les génies du socialisme ont trouvé une seconde parade à la fuite des électeurs : le vote des 16-18 ans. Etant des professionnels très pointilleux sur les chiffres, nous avons aussitôt consulté la pyramide des âges, et trouvé qu’au 1er janvier 2016, la France comptait 822 000 jeunes de 16 ans (22 000 garçons de plus que les filles en passant), 814 000 ados de 17 ans (avec là aussi 18 000 mecs en plus, ça commence à expliquer une certaine pression sexuelle sur les gonzesses, voyons, on plaisante), soit 1 636 000 électeurs en plus. Chiffre que nous avons ramené aux 36 millions de votants au 1er tour sur les 46 millions d’inscrits aux dernières présidentielles, celles de 2012. Ce qui nous donne près de 5% d’électeurs en plus, qui peuvent faire pencher la balance à gauche car voilà, les jeunes, souvent mal politisés, sous-informés et archi-intoxiqués, votent à gauche, et c’est normal.

 

 

Si 80% de ces 1 636 000 nouveaux électeurs votent pour le PS, ça fait 1 308 800 voix de plus pour le PS au premier tour. Et 4% des voix au 1er tour, c’est énorme, ça peut changer le visage d’une élection. Tout le monde se souvient du petit 0,7 point qui a manqué à Jospin pour passer le premier tour et éclater Chirac... Ce sera Le Pen avec 16,86% des voix contre 16,18 pour Jospin. Donc on sent bien que la gauchosphère médiatique est en train de doucement nous bourrer le mou avec ce nouveau réservoir de vote. Si l’on voulait déconner, on dirait qu’un jour, pour sauver leurs fesses au 1er tour, il feront voter les 6-8 ans. Mais on préfère ne pas déconner avec ça, tant les vannes les plus connes deviennent rapidement réalité.

Les jeunes, c’est donc très important pour les partis, parce que c’est assez facile à convaincre. Il suffit de dire qu’on va sauver les baleines, que Le Pen est méchant et hop, un bulletin dans la besace. Le seul problème, c’est de les faire se déplacer de leur divan au bureau de vote. Là, ça demande du doigté.

 

 

Dans la série des jeunes pénibles, celui qui défraye la chronique du jour, c’est Jawad, le logeur des deux terroristes de Saint-Denis. On va vous dire carrément ce qu’on pense. Le gars passait sa première journée de procès aujourd’hui pour deal, et il a insulté les juges et la cohorte de policiers qui l’entourait.

« Fils de pute, tu crois que je suis un terro moi ? Attends que je sorte, je vais te niquer (...) Je suis Salah Abdeslam moi ? J’ai tué qui ? »

Boum, 8 mois ferme. Jawad explique les raisons de sa colère et de ses gros mots :

« Ils m’ont donné des coups de matraque, ils m’ont tapé, m’ont insulté de tous les noms ! »

Son avocat a essayé de le calmer, peine (uh uh) perdue. Jawad se plaint de la solitude et que toute la France se fout de sa gueule. Tout le monde se souvient des détournements du Jawad qui jouait au con après l’intervention des policiers à Saint-Denis, le samedi suivant le massacre du 13 Novembre. Mais quand on pense aux 130 morts et aux centaines de blessés, on repasse au sérieux. Et Jawad retourne à l’isolement dans sa prison de Villepinte (93, peut-être pour pas le dépayser). Si lui ouvre sa gueule, Abdeslam, lui, se tait. On attend toujours la vérité dans cette affaire.

Peut-on faire confiance à la justice ? Sans jouer les Jawad, qui respecte encore la justice française ? « Le mur des cons », la dépendance au politique (et le politique dépendant des lobbies), la gauche majoritaire chez les magistrats, l’impossibilité pour les pauvres de se défendre (l’aide juridictionnelle bidon), le carnage Taubira, les avocats mal payés… On ne le répétera jamais assez : la justice française est une vieille putain trop maquillée volontairement entretenue dans un état de délabrement, de sous-effectif et de sous-financement, uniquement pour qu’elle ne soit ni puissante, ni indépendante. Elle est aux ordres, on le voit régulièrement à leurs corps défendants avec Dieudonné et Soral, et elle n’inspire plus le respect. Dommage, parce que la Justice, c’est beau.

 

JPEG - 32.9 ko
"Faut faire attention, la pédophilie c’est pas dans 68"

 

Des fois, rarement mais des fois, il est des hommes mauvais qui regrettent leurs actes. Le problème philosophique qui se pose est : est-ce qu’un acte mauvais condamne un homme à être mauvais à vie ? Ça c’est une putain de bonne question. Dans les années de grande liberté sexuelle, quand la pédophilie n’était pas encore le crime qu’il est devenu, des personnalités s’en vantaient ouvertement. Cohn-Bendit, fier comme un paon, avait raconté chez Pivot son expérience avec un enfant. Aujourd’hui, sur une télé suisse, il dit regretter les « bêtises ». Ouais. En même temps, ça mange pas de pain. Mais si Dany est un bon chrétien, on peut éventuellement lui pardonner. Quoi ? Qu’est-ce qu’on a dit ? Aïe, ouille !

Voici l’émission suisse où Cohn-Bendit exprime ses regrets par rapport à l’agression sexuelle sur mineur qu’il a décrite dans un livre :

 

 

Ah non merde pardon, erreur de vidéo, la bonne c’est celle-ci !

 

Voir aussi :

17 novembre
Un jour en France : vendredi 17 novembre 2017
Prune pour le PS, Joann Sfar est partout, Patrick Liste Noire Cohen battu
6
16 novembre
Un jour en France : jeudi 16 novembre 2017
Miss Artois & Marion Le Pen, Alice Zeniter pour les lycéens, et la famille Traoré
27
15 novembre
Un jour en France : mercredi 15 novembre 2017
Public fake news Sénat, métro boulot crado, Jamel accuse ses auteurs !
11
14 novembre
Un jour en France : mardi 14 novembre 2017
Le plagiaire Jamel chez Drucker, le caïd Benzema sur Canal, Cantona l’antifrançais
85
13 novembre
Un jour en France : lundi 13 novembre 2017
Plenel plénélisé, dessins interdits, Stéphane Bern catho intégriste ?
16
10 novembre
Un jour en France : vendredi 10 novembre 2017
Macron 1er chez Salman 1er, Brigitte voilée, révolte anti-islam à Clichy
22
9 novembre
Un jour en France : jeudi 9 novembre 2017
Charlie Valls contre Mediapart, Haenel Médicis, 6 millions de chômeurs gattazés
7
8 novembre
Un jour en France : mercredi 8 novembre 2017
Ben Laden prend 6 mois ferme, Webedia balance, Kouchner & BHL s’enkurdent
12
7 novembre
Un jour en France : mardi 7 novembre 2017
Vuillard prix Goncourt-Shoah, doléances de France, Depardieu le cochon
10
6 novembre
Un jour en France : lundi 6 novembre 2017
Le Renaudot à Mengele, Karin Viard porno, son altesse Gérard Collomb
20
3 novembre
Un jour en France : vendredi 3 novembre 2017
Un FN anti-social, France Inter adore Pierre Bergé, adieu le bac
16
2 novembre
Un jour en France : jeudi 2 novembre 2017
Le Clézio shoatise les migrants, légions d’honneur, festival familial de Karl Zéro
15
1er novembre
Un jour en France : mercredi 1er novembre 2017
Spécial Propagande des morts : Ali Baddou, Yann Barthès, Nadia Daam
14
31 octobre
Un jour en France : mardi 31 octobre 2017
Monte Ta Croix !, Le Monde illisible, Les Femen contre Polanski
23
30 octobre
Un jour en France : lundi 30 octobre 2017
Le Sauvageot de Mai 68, Ardisson et les Beurettes, Macron et les maîtres du Monde
22
27 octobre
Un jour en France : vendredi 27 octobre 2017
Imposteurs & imposteuses, profiteurs & profiteuses du harcèlement sexuel
16
26 octobre
Un jour en France : jeudi 26 octobre 2017
Élisabeth Lévy contre France Inter, France Inter contre Élisabeth Lévy (mais pas trop)
24
25 octobre
Un jour en France : mercredi 25 octobre 2017
Harcèlement sur smartphone, sport extrême à Paris, bœuf couillonné
13
24 octobre
Un jour en France : mardi 24 octobre 2017
Bizutage & délation à Caen, Boutin harcelée par la gauchosphère, al-Sissi à Paris
35
23 octobre
Un jour en France : lundi 23 octobre 2017
Le Monde assassine JFK, LCI délire sur le chômage, Cohn-Bendit refait Mai 68
15
20 octobre
Un jour en France : vendredi 20 octobre 2017
Sexe, drogue et rock and roll avec des Rolling Stones à 254 euros l’entrée
29
19 octobre
Un jour en France : jeudi 19 octobre 2017
Rozon le cochon, Omar Sy contre Zemmour le criminel, Marilou Berry superstar
25
18 octobre
Un jour en France : mercredi 18 octobre 2017
Vive les yachts, la fin du fret SNCF ?, Philippot contre la meute
17
17 octobre
Un jour en France : mardi 17 octobre 2017
BalanceTonPorc/Juif, Anne Frank(enstein), Massilia détritus
27
16 octobre
Un jour en France : lundi 16 octobre 2017
Oliver Stone weinsteinisé, Blanquer contre l’écriture inclusive, le PS dégraisse
28

Naufrage socialiste, justice dévoyée et enfance en danger,
sont à lire sur Kontre Kulture

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1651612
    le 26/01/2017 par Marcelle
    Un jour en France : jeudi 26 janvier 2017

    Attention voici l’excuse du siècle : "dans une vie y a toujours des bêtises".. Pauvre Daniel, le voici désormais obligé de faire face à la "méchanceté" des réseaux sociaux qui la lui rappellent, cette petite "bêtise". Sortons nos mouchoirs !


  • #1651624
    le 26/01/2017 par Giustizia
    Un jour en France : jeudi 26 janvier 2017

    Ce C-Bandit vient d’être interviewé ce soir au TJ de Suisse romande, invité à commenter les votations en France. La 1re chose qu’il dit, c’est qu’il faut du nouveau, des têtes nouvelles : ça ne l’étrangle pas, ce vieux fossile toujours là !


  • #1651660

    L’angoisse prénatale de Daniel...
    ouhlà, un bon gros concept destiné a une belle fortune...
    Il va servir pour les 10 ooo prochaines années pour tout justifier

     

  • #1651674
    le 26/01/2017 par Jos.Guy
    Un jour en France : jeudi 26 janvier 2017

    Ah qu’il est con ! L’imagination au pouvoir dit-il. Je n’en fini plus de rire. C’est trop ahahahahahahaha...


  • #1651675

    Tu lui as pas donné une tarte au gosse au moins j’espère, Dany.


  • #1651714
    le 26/01/2017 par anonyme
    Un jour en France : jeudi 26 janvier 2017

    Daniel Cohn Bendit , le genre de sauvageon qui regrette ses petites bêtises , ( que tout le monde peut commettre , peut être ? ) et qui a par dessus le marché " encore des choses à dire " ! Plus débectant que ces sales types , y a pas et la peine de mort dans son cas , devrait être en vigueur !

     

    • #1651811
      le 27/01/2017 par Camelot du Christ-Roi...
      Un jour en France : jeudi 26 janvier 2017

      @anonyme
      T’inquiète une place éternelle bien au chaud en enfer l’attend !
      Il y a des compte que l’on doit un jour ou l’autre régler et la justice des hommes est parfois trop douce pour ce genre de déviant (Cohn Bendit, Lang, Polanski, Polac, Gutman, mais aussi BHL, Klugman et tous les autres)
      Bien à vous @anonyme même si nous sommes rarement d’accord....
      Que Dieu bénisse les gars d’E&R


  • #1651724

    Hahaha, peu importe que ce soit Dany le rouge/vert/etc..., peu importe ce qu’il raconte en parallèle. Si ce qu’il dit est sincère (et ça en a l’air) il n’y a aucune raison de l’accabler encore plus. Les mots ("bêtises") sont certes faibles, mais c’est loin de l’arrogance d’un Polanski et ses défenseurs...

     

    • #1651791

      Il dit juste qu’il regrette d’avoir écrit deux pages d’un livre, mais l’acte en lui même il n’en dit rien.


    • #1651926

      Riton a raison : con-bendit est du genre à ne jamais demander pardon - péché d’orgueil !!!

      pas à des goyim, en tout cas.

      et j’en profite : le peuple se détourne des pseudo-socialistes (P-S.), pas du socialisme (voir le score du FN et les efforts de Phillipot). A corriger dans le texte...

      Geoffrey, communiste


  • #1651803
    le 27/01/2017 par liberatefratras
    Un jour en France : jeudi 26 janvier 2017

    Si vote à partir de 16ans, veut dire majorité à 16ans.
    Car pour voter, il faut être capable en droit , car un mineur est incapable juridique ( Ne peut signer des contrats seul) .
    Ce qui intéressant pour les multinationales, de la chair fraiche à disposition pour une majorité à 16ans.
    Avec une bonne partie, de futur, 16ans et 17ans, malheureusement sous les ponts.

     

    • #1651929
      le 27/01/2017 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Un jour en France : jeudi 26 janvier 2017

      Ah oui : j’étais dans une médiathèque parisienne hier, et des jeunes étaient en train de s’y inscrire, 16 ans, justement, et le "médiathéquaire" leur disait : "normalement vous devriez avoir l’autorisation de vos parents, mais on va faire comme si..."

      Y’a la loi, et y’a les arrangements... et c’est humain.
      Ceux qui ont du style, il faut pardonner.
      Jawad a encore du boulot...
      Mais tu prends Jean Tibéri, avec par exemple, l’"Affaire des faux électeurs du 5e arrondissement", et toutes les autres casseroles, n’empêche, c’est de la pure caillera, mais trop stylée, voilà toute la différence.
      Et les Balkany ? trop vulgaires, lol

      Mais alors, Villepinte... à la gare du Vert galant, RER B, y’a l’arrêt de bus direction la maison d’arrêt, et c’est hyper racailleux, les fournées pour les parloirs.
      C’est dégueu, comme ambiance, il faut bien considérer cette fatalité de classe sociale qui cumule les handicaps.
      Dans cette glue qui s’abat en dominos, même en déployant beaucoup de style, c’est beaucoup plus dur.
      Faire les mauvais choix de surcroît comme Jawad, tu bois la tasse.

      Concernant le style, matez le monologue sur le sujet dans l’adaptation ciné de Contes de la Folie Ordinaire de Charles Bukowski.


  • #1651950
    le 27/01/2017 par Mami Wata
    Un jour en France : jeudi 26 janvier 2017

    Au Cameroun l’âge pour voter est de 21 ans c’est-à-dire la majorité civile.
    Je me suis longtemps insurgé contre cette règle, maintenant avec le constat de la dangerosité des merdias, des journalopes et des presstituées de l’oligarchie mondialisée je commence à comprendre les positions des politiques de mon pays ; car presque tous sont d’accord pour que cet âge pour voter ne soit nullement abaissé.


  • #1652002
    le 27/01/2017 par Ifuckcharlie
    Un jour en France : jeudi 26 janvier 2017

    Le droit de vote a 25 ans , en dessous il n’ y a pas de recul suffisant et on est encore dans le rêve et l’ utopie , alors qu’ a 25 ans il y a plus de chance que la dure réalité de la vie, voir de la survie puisse permettre de poser un regard plus lucide . Mais bien sur on voit l’ intérêt de ces chiens du diable qui veulent donner le droit de vote a 16 ans et sans parler des choix de société , horribles que cela peut amener , je vous laisse imaginer .

     

    • #1655360
      le 31/01/2017 par SuperDupont
      Un jour en France : jeudi 26 janvier 2017

      Le droit de vote à partir du moment où tu bosses , çà me parait très bien ... un ouvrier de 17 ans a plus de conscience et d’intelligence politique qu’un rentier de 60 ans . Moi c’est quand j’ai commencé à bosser ( sur le tard ) que je me suis déniaisé politiquement ; c’est pour çà que les étudiants en sciences humaines sont en général aussi cons .